Autoroute francaise A20

Autoroute française A20

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir A20.
A20
Autoroute française A20
Photographie de la route A 20 : L'autoroute A20 à Limoges (la Bastide)
L'autoroute A20 à Limoges (la Bastide)
Carte de la route A 20
Autres dénominations L’Occitane
Longueur 406[1] km
Ouverture de 1992 à 2003
Direction nord/sud
Extrémité nord A71 Vierzon (Cher)
Intersections N143 N151 à Châteauroux
N145 E62 à La Souterraine
N520 D941 à Limoges
N120 à Uzerche
A89 E70 D1089 à Brive-la-Gaillarde
Extrémité sud Montauban (Tarn-et-Garonne)
Villes principales Vierzon, Châteauroux, Argenton-sur-Creuse, Limoges, Brive-la-Gaillarde, Souillac, Cahors, Montauban
Réseau Autoroute française, également E9
Territoire traversé
3 régions Centre, Limousin, Midi-Pyrénées
7 départements Cher, Indre, Creuse, Haute-Vienne, Corrèze, Lot, Tarn-et-Garonne

L’autoroute française A20, appelée L’Occitane car elle traverse deux régions d'Occitanie, le Limousin et Midi-Pyrénées, est une autoroute française qui relie Vierzon (Cher) à Montauban (Tarn-et-Garonne) via Limoges. Cependant, les tronçons Orléans-Vierzon (A71) et Montauban-Toulouse (A62) pouvant être renommés A20 dans un avenir plus ou moins proche, on définit souvent cette autoroute comme reliant Paris à Toulouse.

L'A20 est gratuite de Vierzon à Nespouls, au sud de Brive-la-Gaillarde, sur environ 270 km. Elle est concédée aux ASF sur le reste du parcours.

Radio Trafic FM (107.7FM) fonctionne sur l'A20 secteur ASF. L'A20 fait partie sur le réseau ASF de la "zone Centre".

Sommaire

Généralité

L'autoroute est divisée en deux portions distinctes.

  • La première, entre Vierzon et Nespouls, gratuite, non concédée, est gérée par la DIR Centre-Ouest. C'est une autoroute à 2×2 voies, avec certaines sections à 2×3 voies, par exemple dans la traversée de Limoges. Il est également prévu, faute de construire une portion autoroutière superflue entre Saint-Germain-les-Vergnes et Ussac pour joindre les deux parties de l'A89, de rajouter une voie sur l'A20 entre ces deux localités.
  • La seconde partie, entre Nespouls et Montauban-Sud, à l'exception du contournement de Montauban, est payante, et gérée par les Autoroutes du sud de la France.

Historique

En 1987, sont déjà construites[2] :

  • la déviation de Vatan
  • une portion en 2×2 voies au niveau de Brion (pas l'échangeur autoroutier actuel)
  • la déviation de Lothiers, près de Velles (sortie 15 alors incomplète)
  • la déviation d'Argenton-sur-Creuse (sorties 17 et 18, ainsi qu'un semi-échangeur desservant Saint-Benoît-du-Sault, aujourd'hui disparu)
  • la déviation de la Croisière (pas l'échangeur autoroutier actuel)
  • une portion en 2×2 voies entre Bessines-sur-Gartempe et Razès (pas d'échangeurs autoroutiers)
  • une portion en 2×2 voies entre Grossereix et la Bastide (Limoges-nord) (sortie 29)
  • une portion en 2×2 voies entre Limoges-Casseaux et Pierre-Buffière (sorties 33 à 40)
  • une portion en 2×2 voies entre Donzenac et Brive-la-Gaillarde (sorties 47 à 50)
  • une portion en 2×2 voies entre Noailles et Nespouls qui ne fait pas partie de l'actuelle A20 mais existe toujours sur l'ancienne RN 20 (pas d'échangeurs autoroutiers)
  • la déviation de Loupiac qui ne fait pas partie de l'actuelle A20 mais existe toujours sur l'ancienne RN 20 (pas d'échangeurs autoroutiers)
  • une portion en 2×2 voies près de le Montat, qui ne fait pas partie de l'actuelle A20 mais existe toujours sur l'ancienne RN 20 (pas d'échangeurs autoroutiers)
  • une portion en 2×2 voies entre Montauban-sud et l'A62 (pas d'échangeurs autoroutiers)

Toutes les sections précitées ne portent pas encore le nom d'A20, mais toujours celui de route nationale.

  • Avant 1992 : déviations complètes de Limoges et de Brive.
  • 1992 : ouverture de la section Vierzon - Vatan (sorties 5 à 10) et du contournement de Montauban (sorties 60 à 64)
  • 1996 : mise aux normes autoroutières et ajout des sorties 66, 67 et 68 de la section Montauban-sud - A62 (sorties 64 à 68)
  • 1998 : ouverture de la section Montauban-nord - Lalbenque (sorties 58 à 60)
  • 2000 : mise aux normes autoroutières et ajout des sorties 49 et 50 de la section Donzenac - Brive-nord (sorties 47 à 50)
  • 2001 : ouverture de la section Souillac - Francoulès (sorties 55 à 57)
  • 2003 : ouverture de la section Francoulès - Lalbenque (sorties 57 à 58)
Logo de l'autoroute A20

L'autoroute fut décidée pour alléger le transit dans les communes traversées par la RN 20 et pour éviter les bouchons pendant les périodes de congés à hauteur de Châteauroux, Limoges, Uzerche, Brive, Souillac, Cahors et Montauban.

Projets

  • À long terme, il est prévu un contournement de Limoges (projet A20bis), afin de rendre à la section de l'autoroute A20 qui traverse l'agglomération limougeaude sa vocation de voie rapide de desserte urbaine, donc son appellation de RN 20.
  • Le contournement de Montauban (actuellement N20) est en cours de mise aux normes autoroutières et sera donc prochainement intégré à l'A20. Depuis le 1er juin 2007, cette section gratuite est intégrée à la concession des ASF. La fin des travaux est prévue pour 2011.

Lieux sensibles

  • Lieux à bouchons et pentes dangereuses (ex. avant Brive dans le sens Paris-Toulouse)
  • Entre le km 420 et le km 438, travaux de mise aux normes autoroutières autour de Montauban
  • Zones urbaines de Montauban
  • la traversée de limoges est de plus en plus délicate entre la sortie 28 et la sortie 37 avec au minimum 40 000 véhicules/jour[réf. nécessaire].

Généralement, au moindre travaux entre 7 heures et 19 heures, c'est le bouchon assuré ! Le plus inquiétant se situe entre la sortie 32 et la sortie 34 où il transite plus de 65 000 véhicules par jour, proche de la saturation pour une autoroute urbaine qui est de 80 000. Mais sur cette portion, l'augmentation du trafic est plutôt faible pour le moment ! Moins de 1 % par an, le seuil de saturation serait atteint pour 2020 selon la DIR centre ouest.[non neutre]

Son parcours

Situation de l'autoroute en France

Départements et régions traversés

Sites traversés et sites à proximité

L'autoroute A20 passe à proximité de 4 parcs naturels régionaux : le PNR de la Brenne, le PNR Périgord-Limousin, le PNR Millevaches en Limousin et le PNR des Causses du Quercy.

Principaux cours d'eau traversés

Parcours détaillé

De Vierzon à la Croisière

Vatan, village-étape

De la Croisière à Nespouls

L'A20 à Beaubreuil
L'autoroute à Limoges
Arrivée sur l'aire Porte de Corrèze, la limite entre la Haute-Vienne et la Corrèze
L'autoroute en Corrèze
Panneau annonçant l'intersection de l'A20 et de l'A89 à Brive

De Nespouls à Montauban

Au niveau de l'aire de Pech-Montat (Lot)
Au niveau de l'aire des Jardins des causses du Lot

L'autoroute est concédée à la société des Autoroutes du sud de la France. C'est une autoroute à péage (système fermé) à 2×2 voies.

BAB-Grenze.svg Péage de Gignac

BAB-Grenze.svg Péage de Montauban-Nord

  • sortie 60 Montauban-Nord : Montauban (Aussonne)

Déviation de Montauban

Cette section est gérée par ASF (Autoroutes du Sud de la France). Elle est située dans le département de Tarn-et-Garonne. Elle est en 2×2 voies gratuite.

La déviation de Montauban est le dernier maillon manquant de l'A20. La liaison se fait encore par la RN 20 qui reste à mettre aux caractéristiques et statut autoroutiers[4].

De Montauban à l'A62

Au sud de Montauban, la nationale 20 a déjà été aménagée pendant les années 1990 en voie autoroutière, reprenant le nom d'autoroute A20 jusqu'à sa jonction vers l'A62.

L'A20 redevient à deux voies en tant que RN 20, vers Toulouse via Saint-Jory.

Section Montauban Toulouse (A62)

  • sortie 10 Sinnbild Autobahnkreuz.svg Échangeur entre A20 et A62 (Montauban) à 193 km : ville desservie Montauban ↔ A20
    • Aire de repos Aires de repos Naudy (sens Bordeaux-Toulouse), Campsas (sens Toulouse-Bordeaux)
    • Aire de service Aire de service du Frontonnais (dans les deux sens)
  • sortie 10.1 Eurocentre à 213 km : ville desservie Castelnau-d'Estrétefonds
  • sortie 11 Saint-Jory à 219 km : villes desservies Bruguières, Saint-Alban, Lespinasse, Saint-Jory

BAB-Grenze.svg Péage de Toulouse-Nord

Notes et références

  1. 416 km avec le contournement de Montauban
  2. Atlas Michelin, édition 1987
  3. 42 km en comptabilisant le contournement de Montauban
  4. Direction Régionale de l’Équipement Midi-Pyrénées

Voir aussi

Liens externes

Décret :

  • Portail de la route Portail de la route
  • Portail de la région Centre Portail de la région Centre
  • Portail du Limousin Portail du Limousin
  • Portail de la région Midi-Pyrénées Portail de la région Midi-Pyrénées
Ce document provient de « Autoroute fran%C3%A7aise A20 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Autoroute francaise A20 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”