Type de carrosserie

Depuis le début de l'automobile, on essaye de classer les types de carrosserie. Mais ces différentes tentatives n'ont jamais réellement été satisfaisantes en raison, entre autres, de l'évolution des carrosseries ainsi que des différences importantes d'un pays à l'autre.

Les trois sections d'une berline quatre portes tricorps

Sommaire

Histoire

Voici les principaux jalons de la classification des types de carrosserie :

  • En 1901, la Chambre Syndicale de l'Automobile définit cinq types de châssis et dix-huit types de carrosserie (duc, phaéton, tonneau, vis-à-vis...)
  • En 1926, le British Engineering Standard Association définit vingt-et-un types de carrosserie (conduite intérieure, limousine, torpédo...).
  • En juillet 1930, la Chambre Syndicale Française des Carrossiers définit vingt-trois types.
  • L' Automotive Engineers of New York définit dix types.
  • En octobre 1972, l'Organisation internationale de normalisation (ISO) définit huit types de carrosserie.

Le code de la route de France définit sept catégories de carrosserie.

De nos jours

En se basant sur la norme ISO et l'évolution du vocabulaire automobile, on peut classer les carrosseries comme suit :

Grands types de carrosserie

Ces grands types de carrosserie définissent davantage la silhouette que la carrosserie elle-même.

Monocorps / monovolumes

Peugeot 1007 monocorps

Un monocorps (ou véhicule monocorps ; monovolume) est une voiture dont la silhouette ne présente aucun décrochement, son profil formant une ligne en tous points concave de l'avant à l'arrière. Le pare-brise se situe dans le prolongement du capot.

Ce type de véhicule réunit dans un même volume :

  • le compartiment moteur ;
  • l'habitacle ;
  • l'espace pour les bagages.

On retrouve cette silhouette surtout sur les Segment A, Segment M1 et Segment monospace.

Les monovolumes disposent en général de cinq portes, mais il en existe aussi à trois portes (ex : Renault Twingo, Peugeot 1007 et Renault Avantime), Renault définissant même ce dernier comme un coupéspace.

Bicorps / deux volumes

Peugeot 307 5 portes

Un bicorps ou deux volumes est un véhicule dont la silhouette présente un décrochement à la base du pare-brise. Ce type de véhicule comporte deux volumes distincts :

  • le compartiment moteur ;
  • l'habitacle incluant l'espace pour les bagages.

L'expression "deux volumes" est plus généralement utilisée que celle de "bicorps".

On retrouve cette silhouette surtout sur les segments automobile A, B, M1, M2 et H1.

Concernant le nombre de portes, on retrouve dans cette catégorie les véhicules de type :

  • 3 portes, avec un hayon ;
  • 5 portes, avec un hayon ;
  • fourgonnette, avec un hayon ou 2 portes battantes à l'arrière.

Historiquement, toutes les deux volumes n'ont pas un nombre impaire de portes. On compte en effet le hayon comme une porte depuis que celui-ci existe. Une Renault 4, une Renault 16 et la quasi-totalité des deux volumes actuelles sont donc des 3 ou 5 portes. Mais le hayon ne s'est généralisé que dans les années 1970 sur les deux volumes. La Citroën GS, la Peugeot 104 ou encore l'Alfa Romeo Alfasud sont ainsi nées avec quatre portes et non cinq, bien qu'étant des deux volumes. L'ouverture de leur coffre n'intégrait en effet pas la lunette arrière et ne pouvait donc être comptée comme une porte.

Par extension, plusieurs types de carrosseries pouvent être des bicorps :

Dans les faits, les termes bicorps ou deux volumes sont essentiellement associés à des berlines. Les breaks, tout-terrains (SUV, Crossover, 4x4...) et véhicules utilitaires appartiennent de fait à une catégorie définie simplement par leur appellation. Ainsi, une berline peut être deux volumes, trois volumes, voire monovolume. Un break, qui est d'emblée un véhicule à deux volumes (et n'a donc pas besoin de cette précision) répond donc davantage à la catégorisation "break" que "deux volumes".

Tricorps / trois volumes

Peugeot 505 berline tricorps
AMC Marlin bicorps

Une tricorps (ou véhicule tricorps ou trois volumes) est une voiture dont la silhouette présente un décrochement à la base du pare-brise et à la base de la lunette arrière.

Ce type de véhicule comporte trois volumes distincts :

  • le compartiment moteur,
  • l'habitacle,
  • le coffre.

Les Anglais utilisent l'appellation plus parlante encore de "three box", soit trois boîtes : le capot, l'habitacle et la malle arrière, bien distincts les uns des autres.

Le terme "trois volumes" est plus couramment utilisé que le terme "tricorps".

La définition même des berlines trois volumes fait qu'elles ne disposent pas de hayon. Sauf exception (asymétrie droite-gauche), elles ont donc un nombre paire de portes : deux ou quatre (voire six mais, dans ce cas, bien que trois volumes, elles appartiennent davantage à la catégorie limousine).

On retrouve cette silhouette surtout sur les Segment M2 (berlines moyennes supérieures) et Segment H1 (grandes routières). Certains pays de l'est et du sud de l'Europe, ainsi qu'en Amérique latine notamment, on trouve également des trois volumes du segment B. Enfin, la catégorie des compacte est aussi souvent déclinée en berline trois volumes, y compris en Europe (Volkswagen Jetta, Renault Fluence) mais dans ce cas peu achetées par la clientèle. La demande est surtout forte aux États-unis et en Asie.

Type selon nombre de portes battantes

  • deux, trois, quatre ou cinq portes qui peuvent comprendre :

Types de carrosserie (définition ISO de 1977 Norme 3833:1977)

Berline

Renault Twingo Citadine monocorps
Peugeot 306 Berline bicorps
Audi A4 2004 Berline tricorps

La berline, au départ, est une voiture hippomobile qui provient de la ville de Berlin où elle fut construite, dit-on, pour l'électeur de Brandebourg. Sa robustesse en fit au XVIIIe siècle le véhicule favori des voyages.

Actuellement, la berline est une automobile fermée par un toit rigide fixe, avec un pare-brise fixe, quatre portes latérales, et quatre fenêtres latérales (abusivement pour deux portes latérales dont la dénomination officielle est coach). Le nombre de places d’une berline est au minimum de quatre[1].

Différentes formes

Cette carrosserie peut avoir trois types de silhouette :

Le nombre de places à bord d'une berline est au minimum de quatre sur deux rangées, avec comme configurations possibles :

  • 4 places (2 à l'avant et 2 à l'arrière) ;
  • 5 places (2 à l'avant et 3 à l'arrière), le plus courant sur les voitures européennes ;
  • 6 places (3 à l'avant et 3 à l'arrière), configuration rare de nos jours désormais réservée à quelques rares modèles américains.

La berline ayant 2 ou 4 portes latérales on aura :

  • 2 portes pour les bicorps et tricorps à 2 portes latérales ;
  • 3 portes pour les bicorps et les monocorps à 2 portes latérales ;
  • 4 portes pour les tricorps à 4 portes latérales ;
  • 5 portes pour les bicorps et les monocorps à 4 portes latérales.

Certaines berlines sont dites sans montants lorsque le pilier retenant la porte arrière ne se prolonge pas jusqu'au toit.

Les termes en langues étrangères sont :

  • Limousine en allemand ; en allemand toute sorte de berline est appelé limousine, même les voitures citadines ou compactes, la limousine en sens français est appelé Luxuslimousine (limousine de luxe);
  • Saloon en anglais (Grande-Bretagne) ;
  • Sedan en anglais (États-Unis).

Break

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Break.
Citroën C5 II Break

Un break (faux anglicisme), ou une familiale au Canada français, est un type de carrosserie automobile similaire à une berline, mais avec un toit qui se prolonge jusqu'à l'aplomb de l'arrière du véhicule. En anglais, il existe plusieurs termes selon les pays : estate (au Royaume-Uni), station wagon (aux États-Unis et en Australie) le terme wagon tout court est aussi parfois utilisé en Australie. Le terme français européen actuel vient, comme le nom des différents types de carrosseries automobiles, du nom d'un véhicule hippomobile : à l'origine, le break est une petite voiture destinée au dressage des chevaux (to break signifie dans le langage équestre rompre, dresser). Par la suite le break fut modifié pour le transport d'objets et de personnes en allongeant la caisse qui fut munie de deux banquettes en vis-à-vis. Aujourd'hui ce terme est principalement employé par les franco-européens et parfois par les britanniques à la place d'estate. Le premier break commercialisé en Europe fut l'Opel Caravan-Rekord en 1953.

Le nombre de places est au minimum de cinq, avec comme configuration possibles :

  • 5 places (2 à l'avant et 3 à l'arrière), le plus courant sur les voitures européennes ;
  • 6 places (3 à l'avant et 3 à l'arrière), fréquent sur les américaines jusque dans les années 1970 et sur quelques modèles européens jusque dans les années 1960.
  • 7 places (2 à l'avant et 3 à l'arrière et 2 supplémentaires sur une troisième rangée) comme dans la Dacia Logan MCV.

Coupé

Un coupé est une voiture fermée à deux portes (voire trois s'il y a un hayon) et possédant généralement deux ou quatre places. Certains coupés comptent cinq places, voire six (trois à l'avant, trois à l'arrière) à bord de certains modèles américains des années 1950 à 1970.

Généralement, il s'agit d'une déclinaison d'un modèle de voiture dite berline. Notons toutefois que le terme « coupé » est depuis quelques années, souvent utilisé à tort par les constructeurs automobiles pour désigner une berline trois portes - dont le terme exact est celui de coach - (exemple : Volkswagen Corrado), voire une berline quatre portes à l'arrière haché (exemple : Mercedes-Benz Classe CLS). Cependant, il existe aussi des coupés non dérivés de berlines. Il s'agit le plus souvent de voitures dites de grand tourisme (exemple: Porsche 911), représentant de plus faibles volumes de vente, vu leur exclusivité.

Enfin, il existe un type de modèle qui combine le principe du coupé et du cabriolet, dit coupé cabriolet.


Les coupés
Peugeot 407 Coupé


Les coupés de luxe


Coupé sans montants

Style de carrosserie introduit par Buick en 1949 sur le modèle Roadmaster Riviera qui combine le toit fixe d'un coupé et l'absence de montants centraux entre les vitres de côté qui s'abaissent. Le terme anglais « hardtop » est souvent utilisé et vient de l'appellation hard top convertible introduite par GM en 1949 pour identifier ces modèles qui utilisaient une carrosserie de décapotable à laquelle un toit fixe avait été soudé.

Ce style de carrosserie fut populaire aux États-Unis pendant plusieurs années de même qu'au Japon. Certaines voitures européennes sont toujours disponibles avec ce style de carrosserie.

Coupé 4 portes

Les coupés quatre portes sont des automobiles au styles de coupé mais avec deux portes latérales en plus (ce terme de « coupé quatre portes » est un abus de langage récent des constructeurs). Ils sont généralement plus longs, plus larges et moins hauts que les berlines dont ils sont dérivés, ils sont aussi appelés « berlines taille basse ».

Actuellement, seuls Mercedes-Benz (avec la CLS), Maserati (avec la Quattroporte), Aston Martin (avec la Rapide), Volkswagen (avec la Passat CC pour « coupé confort ») Audi (avec la A5 Sportback et la A7), Porsche (avec la Panamera) et Citroën (avec la DS4) produisent ce type de véhicule. D'autres marques prévoient de lancer des berlines « taille basse », notamment BMW.

Cabriolet

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cabriolet (homonymie).
Peugeot 307 CC
BMW 645 E64
Peugeot 207 CC

Au départ, le cabriolet est une voiture hippomobile très légère, à deux roues et deux places, élégamment munie d'une capote mobile et créée au XVIIe siècle. Son nom vient du verbe « cabrioler », c'est-à-dire « faire des cabrioles » sur les chemins empierrés de l'époque, cabrioles dues à sa légèreté. Elle connut une grande vogue à Paris au XVIIIe siècle.

Actuellement, le cabriolet (parfois appelé « décapotable » à la condition logique qu'il soit muni d'une capote et non d'un toit rigide rétractable) est une automobile ouverte et découvrable grâce à une capote ou un toit escamotable, avec un pare-brise fixe, et des portes sans encadrement supérieur. Il peut être dérivé d'une berline ou d'un coupé, comme disposer d'une plateforme qui lui est propre.

Cette carrosserie a comme type de silhouette :

Concernant le nombre de portes :

  • Obligatoirement 2 portes sur ce type de véhicule (pour les 2 places, 2+2, et 4 places) ;
  • Très rares en 4 portes, mais dans ce cas le qualificatif de cabriolet ne peut être employé car la voiture est trop lourde pour "cabrioler", on l'appellera donc "décapotable" (ou "convertible" s'il n'y a pas de capote mais un toit en dur escamotable)ou torpédo.

Les sous-types de carrosserie qu'on peut regrouper sous l'appellation de cabriolets sont :

  • roadster : un cabriolet 2 portes et 2 places sportif se caractérisant par son poids et son confort limités ;
  • coupé cabriolet : un cabriolet à toit rigide et escamotable dont le premier exemple historique est la Peugeot 601 Éclipse ;
  • cabriolet targa ou targa : un cabriolet avec arceau rigide (Porsche Targa par exemple) ;
  • torpédo ou double phaéton : un cabriolet à 4 places ou plus, généralement 4 portes ;
  • tourer : un cabriolet sportif à 1, 2, 3 ou 4 portes (selon la disposition des roues de secours) qui est la version à 4 places du roadster ;
  • speeder : cabriolet à 2 places apparentes plus 1 ou 2 autres disponibles en ouvrant une trappe située à la place du coffre arrière.
  • landaulet : nom provenant de la ville de Landau (capitale du Palatinat), grande voiture dont seul le compartiment arrière est découvrable (par capote ou par toit rigide escamotable), voir ci-dessous dans le chapitre Limousine.

Les termes en langues étrangères sont :

Limousine

L'origine du nom provient d'un type de véhicule hippomobile en usage dans la province française du Limousin. Cependant, il pourrait également venir d'une vaste pèlerine, la limousine, que les habitants du Limousin portaient autrefois pour se protéger de la pluie ; elle aurait donné son nom aux premières voitures nommées limousines où seules les places arrière étaient protégées par une capote[2]. Autre hypothèse, le nom aurait pu être donné par Charles Jeantaud, né à Limoges (1843-1906), l'inventeur de ce type de carrosserie[2] appliquée aux premières voitures confortables. L'origine la plus probable reste celle du nom dérivé du véhicule hippomobile appelé limousine. Suivant la définition ISO d'octobre 1971, une limousine est une carrosserie automobile fermée par un toit rigide fixe, avec un pare-brise fixe, quatre ou six portes latérales, six glaces latérales ou plus, disposant d'une malle arrière sans communication directe avec l'habitacle.

Une variante où seule la banquette arrière est découvrable est appelée Landaulet (car ce type de carrosserie, au début hippomobile, provient à l'origine de la ville de Landau, capitale du Palatinat rhénan). Particulièrement prisé des chefs d'États pour les apparitions en public, ce type de carrosserie est quasiment abandonné par crainte des attentats. La dernière apparition officielle d'un Landaulet fut la Peugeot 607 Paladine, élaborée par Heuliez, dans laquelle le président Sarkozy remonta les Champs-Élysées le jour de son investiture. Seul Maybach commercialise aujourd'hui un Landaulet.

Par abus de langage, une limousine (ou limo, aux USA) désigne une longue voiture de luxe. En réalité, cette expression vient de l'allemand, où elle désigne les berlines à six vitres latérales des berlines à 4 vitres, quel que soit leur gabarit ; une Opel Corsa 4 portes des années 1980 était donc, du point de vue allemand, une limousine.

Notion davantage américaine : l'allongement des voitures semble avoir atteint son maximum depuis quelques années avec une longueur de 5,04 mètres (200 pouces). Les deux principales marques concernées (Lincoln et Cadillac) n'approuvent des allongements que jusqu'à 120 pouces pour Lincoln et 140 pouces pour Cadillac (Normes QVM et CMC)

Les transformations actuelles s'orientent vers plus de volume intérieur en utilisant des véhicules de grandes dimensions (4x4 notamment), et en surélevant le plafond.

La plupart des limousines sont utilisées par des sociétés de location de voiture avec chauffeur (« Voiture de Tourisme avec Chauffeur » ou « Transport de Personnes » en France), rares sont celles possédées à titre privé.

Roadster

Mercedes AMG SL55 (R230)

Un roadster est une automobile à deux places, décapotable, traditionnellement sans fenêtres latérales (ex. Lotus/Caterham Seven, Morgan, premières MG, Triumph, Tilbury etc...). Pour les automobiles modernes, le mot est souvent employé pour décrire un convertible à deux sièges sans armatures fixes de fenêtre, particulièrement une voiture de sport légère. Ici, l'utilisation du mot roadster est plus un terme marketing que technique, évoquant le sentiment d'une voiture décapotable pour le plaisir, comme celles du passé.

Traditionnellement, ce type de carrosserie place le plaisir avant les aspects pratiques. Les voitures de type roadster sont populaires dans le milieu des collectionneurs et sont souvent mieux cotées que d'autres modèles décapotables.

Le nom de roadster est réapparu en 1990 avec l'introduction du Mazda MX-5/Miata. Cependant ce ne sont pas des roadsters dans le sens traditionnel du terme.

Une appellation plus large englobe les BMW Z4, Honda S2000, Honda CRX del sol, Mercedes SLK, Porsche Boxster, DeLaChapelle Roadster,M.-Spyder de Toyota, MG F & TF, Mazda MX-5/Miata, Audi TT roadster, Smart roadster, Fiat Barchetta, la Nissan 350Z et la jaguar XK 120 par el'sé.

Spider

D'origine américaine, le qualificatif de « spider » (en français « araignée ») fut attribué pour la première fois à la Ford T pour sa silhouette vue de face : haute et roues très écartées. Le spider ou spyder (chez Maserati ou Porsche) désigne un type de carrosserie automobile en forme de cabriolet. Les carrossiers italiens font une différence majeure entre une voiture décapotable, dérivée d'une berline de série, qui est alors appelé « cabriolet » ou simplement « cabrio », et une voiture dont la carrosserie a spécifiquement été étudiée et dessinée qui est appelée « spider ».

Une seule Ferrari découvrable n'est pas un spider, c'est la Mondial Cabriolet. La Fiat Punto Cabrio est un cabriolet mais la Fiat X1/9 est un spider, la Barchetta également, tout comme les séries 1200, 1500 et 1600 cabriolet étaient des spiders. Si auparavant, toutes les Alfa Romeo étaient des spiders (Giulietta, Giulia, Spider Duetto), la précédente génération de Spider était basée sur le coupé GTV, et l'actuelle répond à la définition d'un cabriolet puisqu'elle partage sa partie avant avec la berline 159, tout comme le coupé Brera.

La Peugeot 306 cabriolet est un vrai cabriolet car la carrosserie est très directement dérivée de la berline, toute la partie avant jusqu'aux portières. La 504 cabriolet est en réalité un spyder.

Pick-up

Article détaillé : Pick-up.
Un Pickup (Nissan Frontier) du Fire Dept de Los Angeles

Un pick-up (ou pickup), aussi appelé SUT (Sport Utility Truck), est une sorte de camionnette muni d'une benne ou d'un espace ouvert, pouvant être bâché, à l'arrière. Au Québec, c'est d'ailleurs le terme camionnette qui est utilisé pour désigner ce véhicule. Ce type de véhicule est apparu aux États-Unis, chez les fermiers au milieu du XXe siècle.

Types de carrosseries spécifiques

Ces types de carrosseries plus spécifiques sont plus des sous-types ou des croisements de types ; ce sont souvent des appellations commerciales qui sont rentrées dans le langage courant.

Berline sans montant

Une berline sans montant désigne un type de carrosserie introduit en 1955 sur les automobiles de marque Buick et Oldsmobile et devenu populaire par la suite aux États-Unis, et plus tard sur certaines voitures japonaises. La seule berline sans montant française était la très luxueuse Facel Vega Excellence.

Dans une berline sans montant, le pilier qui soutient la porte arrière ne se prolonge pas jusqu'au toit de la voiture.

Les inconvénients de ce type de carrosserie sont le manque de rigidité et le manque de protection des passagers en cas de choc latéral.

Notes et références

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Type de carrosserie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Carrosserie (Réparation) — Pour les articles homonymes, voir carrosserie. Epave de Lada La carrosserie englobe les travaux de réparation des d …   Wikipédia en Français

  • Carrosserie (reparation) — Carrosserie (réparation) Pour les articles homonymes, voir carrosserie. Epave de Lada La carrosserie englobe les travaux de réparation des d …   Wikipédia en Français

  • Carrosserie Pourtout — Le personnel de la carrosserie à Bougival La Carrosserie Pourtout est une entreprise de carrosserie automobile française, créée en 1925 par Marcel Pourtout. Elle existe toujours en 2010 mais s’est reconvertie dans la réparation automobile, après… …   Wikipédia en Français

  • Carrosserie (réparation) — Pour les articles homonymes, voir carrosserie. Epave de Lada La carrosserie englobe les travaux de réparation des déformations subies par un véhicule …   Wikipédia en Français

  • Carrosserie — Pour les articles homonymes, voir carrosserie (réparation). Épave de Lada. La carrosserie est l enveloppe rigide d une machine, destinée à protéger les organes situés à l intérieur. La carrosser …   Wikipédia en Français

  • Type 33 — Lotus 33 Lotus 33 1965 Constructeur Lotus Production totale (en incluant la Lotus 39) 7 exemplaires Classe Monoplace de Formule 1 …   Wikipédia en Français

  • Type 35 — Bugatti Type 35 Bugatti Type 35, 37, 39, 51 Constructeur Bugatti Moteur et transmission Architecture moteur 4 et 8 cylindres 1,5 à 2,3 Litres …   Wikipédia en Français

  • Type H — Citroën Type H Citroën Type H Constructeur Citroën Production totale 473 289 exemplaires Classe Utilitaires Moteur et transmission …   Wikipédia en Français

  • Type 41 — Bugatti Type 41 Bugatti Type 41 Constructeur Bugatti Production totale 6+1 exemplaires Classe Limousine, Berline, Cabriolet, Coupé, Roadster …   Wikipédia en Français

  • Type 25 — Lotus 25 Lotus 25 1963 Equipe officielle Constructeur Lotus Production totale 7 exemplaires Classe Monoplace Formule 1 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”