Azərbaycan Respublikası

Azerbaïdjan

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Azerbaïdjan (homonymie).
Azərbaycan Respublikası (az)
République d'Azerbaïdjan (fr)
Drapeau de l'Azerbaïdjan Armoiries de l'Azerbaïdjan
(Détails) (Détails)
Devise nationale : aucune
carte
Langues officielles Azéri, russe (communication interethnique)
Capitale Bakou
Plus grande ville Bakou
Forme de l’État
 - Président
 - Premier ministre
République présidentielle
Ilham Aliyev
Artur Rasizadé
Superficie
 - Totale
 - Eau (%)
Classé 111e
86 600 km²
Négligeable
Population
 - Totale (2008)
 - Densité
Classé 89e
8 177 717 hab.
90 hab./km²
Indépendance
 - Création
URSS
30 août 1991


Gentilé Azerbaïdjanais, azerbaïdjanaise


IDH (2006) 0,736 (moyen) ( 99)
Monnaie Manat azéri (AZN)
Fuseau horaire UTC +4
Hymne national Marche azerbaïdjanaise
Domaine internet .az
Indicatif
téléphonique
+994


Carte topographique de l'Azerbaïdjan

L’Azerbaïdjan (azéri : Azərbaycan), officiellement la République d'Azerbaïdjan, est un pays du Caucase. Sa capitale est Bakou, sa langue officielle est l'azéri et sa monnaie le manat. Le pays est sorti de l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) en 1991.

Sommaire

Histoire

Article détaillé : Histoire de l'Azerbaïdjan.

En 1804, le tsar Alexandre conquiert Gandja à la Perse, qui devient Elizavetpol. Le Traité de Golestan en 1813 donne à la Russie les provinces de Perse situées au nord de l’Araks. La ville de Bakou est annexée et devient la capitale d’un gouvernorat aux termes du traité de Turkmanchai de 1828 et du traité de paix conclu à Edirne.

Au cours de la guerre 1877-1878, la Russie s’empare de la région du Kars-Ardagan. À la fin du XIXe siècle, la Russie découvre les richesses en pétrole du pays. Bakou devient le premier producteur mondial de pétrole. Un mouvement azéri relativement structuré émerge au même moment.

En 1918, l’Azerbaïdjan se proclame république indépendante et forme avec ses pays frontaliers la République fédérative transcaucasienne. La République démocratique d'Azerbaïdjan a existé jusqu'en 1920. C'est alors le premier pays démocratique à majorité musulmane d'Asie, et le premier pays à majorité musulmane à donner le droit de vote aux femmes. En 1920, le pays est occupé par l’Armée rouge et rattaché à l’URSS avant d'être intégré en 1922 à la Fédération transcaucasienne et à l’URSS sous la forme de la République socialiste soviétique d’Azerbaïdjan.

L’Azerbaïdjan proclame son indépendance après l'effondrement du bloc communiste le 30 août 1991.

Dès la sortie de l'URSS, une guerre opposa l'Azerbaïdjan et l'Arménie à propos du territoire du Haut-Karabagh. Cette guerre fut gagnée par l'Arménie et le Haut-Karabagh est devenu de facto indépendant.

Aboulfaz Eltchibeï, le chef du Front populaire d'Azerbaïdjan (FPA), est élu président au suffrage universel avec 55 % des voix en juin 1992. À la suite d'une courte guerre civile, il est destitué en juin 1993 et remplacé provisoirement par l’ancien dirigeant soviétique Heydar Aliyev, chef du Parti communiste. La destitution d’Eltchibeï est « acceptée » par référendum en octobre 1993 et Aliyev est élu président avec 98,8 % des suffrages.

Géographie

Carte de l'Azerbaïdjan
Article détaillé : Géographie de l'Azerbaïdjan.
  • Superficie : 86 600 km2[1]
  • Densité : 89 hab./km2
  • Frontières terrestres : 2 013 km (Arménie 787 km ; Iran 611 km ; Géorgie 322 km ; Russie 284 km ; Turquie 9 km)[1]
  • Littoral : 713 km (mer Caspienne)[1]
  • Extrémités d'altitude : - 28 m (mer Caspienne) et 4 485 m (Bazarduzu Dagi)[1]

Subdivisions

Article détaillé : Subdivisions de l'Azerbaïdjan.

L'Azerbaïdjan est divisé en :

  • 59 districts (en azéri : raion au singulier, raionlar au pluriel)[2] ;
  • 11 villes (şəhər au singulier)[2] ;
  • 1 république autonome (muxtar respublika), le Nakhitchevan[2], qui contient elle-même :
    • 7 districts ;
    • 1 ville.
  • 1 république de facto : le Haut-Karabagh.

Villes

Les districts de l'Azerbaïdjan
Article détaillé : Villes d'Azerbaïdjan.

Politique

Article détaillé : Politique de l'Azerbaïdjan.

L'Azerbaïdjan est une république à régime présidentiel démocratique. Ses dirigeants ont choisi l'alliance politique avec les États-Unis.

Aujourd'hui, les États-Unis sont bien implantés dans le pays intéressés par la position stratégique de l'Azerbaïdjan dans le Caucase et par la présence de pétrole. La Russie a retrouvé une large influence à Bakou. L’Iran s’est également rapproché du pays en raison de la présence d’une forte minorité azérie d'à peu près 20 millions de personnes en Iran, mais aussi parce qu'ils recherchent une alliance pour contrebalancer l'influence turque sur la région. L'azeri est une langue du groupe turc et il existe de forts liens culturels et politiques avec la Turquie.

Le président Heydar Aliyev, ancien membre du Parti communiste de l'Union soviétique (PCUS), a dirigé le pays de 1993 à 2003, d'une main de fer. Sérieusement malade, il a fait élire son fils Ilham Aliyev à la présidence lors des élections de 2003 avec près de 77 % des voix[3]. L’opposition est descendue dans la rue mais la répression et le manque de soutien de la « communauté internationale » (contrairement à la Géorgie voisine) ont rapidement clos toute contestation. Selon un sondage effectué par l’institut Gallup sur 1 400 citoyens de l’Azerbaïdjan, à peine 38 % des personnes interrogées font confiance à leur armée et 37 % « partiellement confiance ». En revanche, 52 % des Azéris seraient satisfaits de la situation économique de leur pays. En 2003, ils n’étaient que 31 % à l’affirmer. 60 % des personnes interrogées se disent confiants sur l’évolution économique du pays et 66 % de déclarent intéressés par la politique et le travail de leur gouvernement. Ilham Aliyev est réélu à l'élection présidentielle d'octobre 2008 augmentant son score de 2005 de plus de dix points à 88,73 %. L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)a jugé cette élection non démocratique[3].

Un conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan persiste au sujet du Haut-Karabagh.

Économie

Article détaillé : Économie de l'Azerbaïdjan.

L'économie de l'Azerbaïdjan est fortement dépendante de l'exploitation du pétrole en mer Caspienne, qui représente 70 % de ses exportations et 50 % du budget de l'État. La croissance est élevée, de l'ordre de 34,5 % en 2006 et 29,3 % en 2007 selon la Banque mondiale.

  • PIB : 73,65 milliards de USD[4]
  • PNB/habitant : 9 000 USD[4]

Infrastructures

  • Lignes de téléphone : 1 254 000 (en 2007)[5]
  • Téléphones portables : 4 300 000 (en 2007)[5]
  • Postes de radio : 175 000 (en 1997)
  • Postes de télévision : 17 000 (en 1997)
  • Utilisateurs d'Internet : 1 036 000 (en 2007)[5]
  • Nombre de fournisseurs d'accès Internet : 2 (en 2000)
  • Routes : 59 141 km (dont 29 210 km goudronnés) (en 2004)[6]
  • Voies ferrées : 2 122 km (en 2006)[6]
  • Voies navigables : 0 km
  • Nombre d'aéroports : 35 (dont 27 avec des pistes goudronnées) (en 2008)[6]

Démographie

Évolution de la démographie entre 1992 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.
Article détaillé : Démographie de l'Azerbaïdjan.
  • Population (estimation juillet 2009) : 8 238 672 habitants [7]
  • Âges (estimation 2009) :
    • 0-14 ans : 23,9 %[7]
    • 15-64 ans : 69,4 %[7]
    • + 65 ans : 6,7 %[7]
  • Espérance de vie à la naissance (estimation 2009) :
    • Totale : [7]
    • Masculine : 62,53 ans[7]
    • Féminine : 71,34 ans[7]
  • Taux de croissance de la population (estimation 2009) : 0,762 %[7]
  • Taux de natalité (estimation 2009) : 17,62 ‰[7]
  • Taux de mortalité (estimation 2009) : 8,32 ‰[7]
  • Taux de mortalité infantile (estimation 2009) :
    • Totale : 54,6 ‰[7]
    • Masculine : 60,2 ‰[7]
    • Féminine : 48,27 ‰[7]
  • Taux de fécondité (estimation 2009) : 2,04 enfants/femme[7]
  • Taux de migration (estimation 2009) : - 1,69 ‰[7]

Religions

93,4 % de la population est musulmane[7], dont environ deux tiers de chiites et un tiers de sunnites[8]. 2,5 % des habitants sont russes orthodoxes, 2,3 % apostoliques arméniens et le 1,8 % restant a d'autres croyances[7]. Le taux de pratiquants réels des diverses religions est beaucoup plus bas[7].

Personnalités azerbaïdjanaises

Cuisine azerbaïdjanaise

Article détaillé : Cuisine azerbaïdjanaise.

Le climat joue un rôle important dans la formation de la cuisine azerbaïdjanaise. La diversité du climat fait que la cuisine azerbaïdjanaise est très colorée et riche. Les notes des voyageurs étrangers visitant l’Azerbaïdjan, montrent que les gens cultivaient le blé, le riz, le sésame, la betterave, la vigne, les pommes, le tabac, le coton, le coing et produisaient de la viande (surtout ovine), du caviar et pratiquaient la pêche.

Les noms des repas nationaux trouvent leurs origines dans la technique de leurs préparations et rappellent les régions d’où ils viennent. Par exemple, le nom du dolma vient de deux mots : doldurmaq signifie « remplir » et dolamaq signifie « rouler ».

Dans la cuisine nationale azerbaïdjanaise la viande de bovins et de moutons est très utilisée. Les archives prouvent que d'antan la viande de cheval et de chameau étaient aussi utilisées. Les Azéris préfèrent la viande des animaux de montagne. On utilise aussi la graisse, les abats et les tripes des animaux dans la cuisine azerbaïdjanaise.

Grâce à la variété des fleuves et des rivières, la cuisine azerbaïdjanaise contient beaucoup de plats de poisson. Les goûts des poissons rôtis, farcis et les chachlik (brochettes) de poisson sont très appréciés.

Parmi les produits volaillers les œufs sont très utilisés dans la cuisine nationale. Les omelettes aux œufs (sebzi kuku), le poulet aux œufs (çığırtma) sont des mets courants très appréciés. Les Azéris aiment utiliser les produits laitiers dans leur cuisine : atlama, dovğa, doğramac, ayranaşı.

Différentes sortes de pain comme lavach, yukha, sengah, khamrali, tendir coreyi, décorent les tables azerbaïdjanaises.

Les pâtes occupent une place importante dans la cuisine azerbaïdjanaise. Dans la cuisine azerbaïdjanaise les repas préparés avec la farine comme duchbéré, gurzé, horra, khechile, khengel, etc., sont plutôt mangés en hiver.

Les pâtisseries sont omniprésentes dans la cuisine azerbaïdjanaise. Autrefois, les paysans cultivaient les betteraves sucrières, ils produisaient du miel et ils l’utilisaient dans leur cuisine. Les Azéris sont fiers de leurs baklavas, chekerbouras, halvas, etc. Les différentes confitures sont apparues grâce à la production locale du sucre. La production de sucre raffiné en Azerbaïdjan a commencé au Xe siècle. Les confitures de coings, de cornouilles, de raisins, de figue, de noix et autres fruits sont souvent servies avec du thé. Les sorbets préparés avec des fruits et du sucre sont servis avec des pilafs.

Les vodkas (araq en Azéri) faites à base de cornouilles et de mûres sont surtout utilisées comme traitement de certaines maladies. Autrefois, les Azéris préparaient une boisson appelée buzé, apparentée à la bière.

Le thé a une place très importante dans la vie quotidienne azerbaïdjanaise.

Codes

L'Azerbaïdjan a pour codes :

Notes et références

  1. a , b , c  et d (en)The World Factbook, « Azerbaijan », CIA, p. section geography. Consulté le 13.6.2009
  2. a , b  et c « Azerbaijan » , op. cit., section government
  3. a  et b Michael Mainville, « Azerbaïdjan: vives critiques de l'OSCE et de l'opposition sur la présidentielle » dans les Échos, 16 octobre 2008, [lire en ligne (page consultée le 22 octobre 2008)]
  4. a  et b « Azerbaijan » , op. cit., section economy
  5. a , b  et c « Azerbaijan » , op. cit., section communications
  6. a , b  et c « Azerbaijan » , op. cit., section transportation
  7. a , b , c , d , e , f , g , h , i , j , k , l , m , n , o , p , q  et r « Azerbaijan » , op. cit., section people
  8. Assemblee Parlementaire, Documents De Seance: Session Ordinaire De 2007 (Troisieme Partie) 25-29 Juin 2007, Council of Europe, 2008, 310 p. (ISBN 9287162891), p. 254 

Annexes

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

  • Portail de l’Azerbaïdjan Portail de l’Azerbaïdjan
  • Portail du Caucase Portail du Caucase

Ce document provient de « Azerba%C3%AFdjan ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Azərbaycan Respublikası de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Azərbaycan — Azerbaïdjan Pour les articles homonymes, voir Azerbaïdjan (homonymie). Azərbaycan Respublikası (az) …   Wikipédia en Français

  • AZ-BA — Baku Bakı Wappen Staat …   Deutsch Wikipedia

  • Aserbaidjan — Azərbaycan Respublikası Republik Aserbaidschan …   Deutsch Wikipedia

  • Aserbaidshan — Azərbaycan Respublikası Republik Aserbaidschan …   Deutsch Wikipedia

  • Aserbaijan — Azərbaycan Respublikası Republik Aserbaidschan …   Deutsch Wikipedia

  • Aserbeidschan — Azərbaycan Respublikası Republik Aserbaidschan …   Deutsch Wikipedia

  • Aserbeijan — Azərbaycan Respublikası Republik Aserbaidschan …   Deutsch Wikipedia

  • Asserbaidjan — Azərbaycan Respublikası Republik Aserbaidschan …   Deutsch Wikipedia

  • Asserbaidschan — Azərbaycan Respublikası Republik Aserbaidschan …   Deutsch Wikipedia

  • Asserbaijan — Azərbaycan Respublikası Republik Aserbaidschan …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”