Ismail Ier


Ismail Ier
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Ismail Ier (Samanides)
Shah Ismail, le fondateur de la dynastie des Safavides.

Chah Ismaïl Ier (Ardabil 17 juillet 1487- Tabriz 23 mai 1524) (en persan : شاه اسماعیل, Shāh Esmāil) est le fondateur de la dynastie des Safavides qui régna sur l'Iran entre 1501 et 1736.

Sommaire

Origine de la dynastie

La mère d'Ismaïl Ier, Halime, était le fruit de l'union de Uzun Hasan (1423-1478), dirigeant des Aq Qoyunlu turkmènes (ou Moutons Blancs) et de Theodora Megale Komnena, fille illégitime de Jean IV Comnène de l’Empire de Trébizonde.

Chah Ismail se considérait Seyyid, plus exactement descendant de l'imam Musa Kazim. Le nom de la dynastie vient du cheikh Safi al-Din Ardabili (1252-1334), chef spirituel et maître soufi de la ville d'Ardabil en Iran.

Avec Sultan Ali, son petit-fils, l'influence de la confrérie dépasse les frontières de l'Azerbaïdjan et se propage en Anatolie et au Khorasan, les fidèles sont appelés Qizilbash en raison de leur bonnet de couleur rouge à 12 plis (symbolisant les 12 imams). L'arrière-petit-fils, Haydar, épousa la fille du chah Uzun Hasan Akkoyunlu (1441-1478), qui lui donnera en 1487 un fils Ismail, le futur fondateur des Séfévides.

Les cheikhs soufis séfévides sont :

  • Safi al-Din (1252-1335)
  • Sadr al-Din (1312-1392)
  • Khodja Ali (1392-1429)
  • Ibrahim (1429-1448)
  • Djunayt (1448-1460)
  • Haydar (1460-1488)
  • Ismail (1488-1524)

Le chah

Inquiet de la puissance et de la popularité montante de Djunayd, le petit-fils de Khodja Ali, les souverains Akkoyunlu les chassent d'Ardabil. En 1500, un Qurultay (réunion des armées) est organisé à Erzincan, ville d'Anatolie de l'Est. Là se réunissent les tribus turques d'Anatolie et d'Azerbaïdjan : Shamlu, Ustadjlu, Tekelü, Dzulqadir, Jepni, Rumlu, Varsak, Bayats, Qadjars, Karamanlu, Afshars, Karadaĝlu etc.

Au printemps 1501, Ismail revient en force à la tête de son armée, défait les armées du dernier souverain Akkoyunlu, et se fait couronner chah à Tabriz, capitale d'Azerbaïdjan, son pays natal.

Après la bataille les Qizilbashs sont rejoints par les Akkoyunlus et Karakoyunlus d'Azerbaïdjan qui formeront la tribu « Turkmen » qui jouera un rôle important par la suite.

Lorsque Ismail s'empare de Tabriz, puis se fait couronner Shah, il déclare le chiisme religion d'État.

Conquêtes

De 1503 à 1508, Ismail Ier fait la conquête de l'Iran central (1503), des provinces du sud de la Caspienne(1504) et de l'Irak actuel (1505-1508).

En 1506, les Ouzbeks anéantissent les derniers Timourides et menacent les Séfévides qui décident de marcher contre eux. La rencontre à lieu à Merv en 1510 et c'est une victoire totale, le Khorasan revient aux séfévides.

Inquiet des victoires d'Ismail, Sélim, le sultan ottoman prend des mesures drastiques notamment en massacrant 40000 Qizilbashs dans l'empire ottoman. La rencontre a lieu le 23 août 1514 à Tchaldiran : les Ottomans écrasent - grâce à leur artillerie lourde - l'armée séfévide.

Après cette bataille, Ismail se décide à renforcer son empire qui allait de l'Euphrate à l'Amou Darya. Il meurt le 23 mai 1524 en Azerbaïdjan.

Poète

Divan de Khatai

Ismail a également pratiqué l'art de la poésie tout au long de sa vie. Il signait ses poèmes sous le nom de Khatai. Khatai a renouvelé les thèmes traditionnels du lyrisme turc. Les accents très personnels sur la bravoure, sur les martyrs et les combattants de la foi lui ont valu un grand renom. En plus de son « Divan », on lui doit un long poème épique « Dehname » et un mesnevi philosophique « Nasihatname ».

L'extrait suivant, tiré de l'art du saz de Jean During, montre l'impact du personnage dans la culture azerbaïdjanaise :

« ...Chah Ismail était aussi un excellent instrumentiste et surtout il nous a laissé de nombreux poèmes mystiques qui sont les chefs-d'œuvre de la langue turque. Son concept de nation azerbaïdjanaise servit aussi l'art des ashiks, bardes azerbaïdjanais. Sous son règne les formes poétiques bayati, gerayli, varsaĝi, qoshma, divani, mokhamma, ainsi que les répertoire des mélodies de saz, les règles de narration des dastan et le système sémantique des récits épiques et lyriques parvinrent à leur forme parfaite. ...Dans un de ses poèmes, Chah Ismail évoque sa passion pour le luth :

un jour, de mon saz je n'ai pas joué
le lendemain ma voix était nouée
Il y a quatre chose indispensables à tout homme
Le savoir et les bonnes manières, le souffle et un instrument..."  »

Chah Ismail aime à s'entourer des gens de poésie notamment Süruri, Şahi, Matəmi, Tüfeyli, Qasımi et Həbibi.

Mécène

Ismail est aussi un grand mécène. À sa cour sont réunis les plus grands miniaturistes du monde islamique notamment Kemaleddin Behzad, Sultan Mehemmed Tabrizi, Shah Mahmud Nishaburi etc. Ces maîtres donneront naissance à l'école de Tabriz qui formera des miniaturistes talentueux notamment Mir Əli Xəttat, Mir Seyyid Ali Müsəvvir, Sadiq bey Afshar (aussi grand écrivain) et Agha Mirək Khan (aussi grand architecte).

Références

  • Yves Bomati et Houchang Nahavandi, Shah Abbas, empereur de Perse, 1587-1629, éd. Perrin 1998 (Prix Eugène Colas, Académie française)

Liens externes

Précédé par Ismaïl Ier Suivi par
 
Chah d'IranDynastie Safavide
Tahmasp Ier

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ismail Ier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ismaïl Ier — Ismail Ier  Pour l’article homonyme, voir Ismail Ier (Samanides).  …   Wikipédia en Français

  • ISMAIL Ier — ISM ‘ 壟L Ier (1487 1524) sh h séfévide de Perse (1501 1524) Fondateur de la dynastie séfévide, Sh h Esm ’il Ier (Ism ‘ 稜l) régna de 1501 à 1524. Réunificateur de l’entité iranienne, il évita que ne se concrétise la menace des Ottomans d’absorber… …   Encyclopédie Universelle

  • Ismail Ier de Grenade — Ismaïl Ier de Grenade Histoire d al Andalus Modifier 711 756 La Conquête …   Wikipédia en Français

  • Ismaïl Ier De Grenade — Histoire d al Andalus Modifier 711 756 La Conquête …   Wikipédia en Français

  • Ismaïl ier de grenade — Histoire d al Andalus Modifier 711 756 La Conquête …   Wikipédia en Français

  • Ismail Ier (Samanides) —  Pour l’article homonyme, voir Ismail Ier.  Ismail ibn Ahmad (mort en novembre 907) était un émir samanide de la Transoxiane de 892 à 907 et du Khorasan de 900 à 907. Son règne voit l émergence des Samanides comme une puissante force.… …   Wikipédia en Français

  • Ismaïl Ier de Grenade — Histoire d al Andalus Modifier La Conquête 711 756 …   Wikipédia en Français

  • Halima (mère d'Ismail Ier) — Halima fut une princesse perse du XVe siècle. Halima naquit sous le nom chrétien de Marthe. Elle était la fille du chef turkmène Uzun Hasan et de sa seconde épouse, Théodora, la fille aînée de l empereur Jean IV de Trébizonde. Très jeune,… …   Wikipédia en Français

  • Ismail Safavi — Ismail Ier  Pour l’article homonyme, voir Ismail Ier (Samanides).  …   Wikipédia en Français

  • Ismail safevi — Ismail Ier  Pour l’article homonyme, voir Ismail Ier (Samanides).  …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.