Republique de Chine (Taiwan)

République de Chine (Taïwan)

République de Chine
Zhonghuá Mínguó (zh)
中華民國 (zh)
Flag of the Republic of China.svg Republic of China National Emblem.svg
drapeau Armoiries
LocationROC.png
Administration
Capitale Taipei[1]
Gouvernement
- Président de la République
régime semi-présidentiel
Ma Ying-jeou
Géographie
Superficie 35 980 km²
Démographie
Population 22 548 009 hab.
Densité 633,12 hab./km²
Langue(s) mandarin, taïwanais
Économie
Monnaie Nouveau dollar de Taïwan
Autres
Fuseau horaire UTC +8
Domaine internet .tw
Indicatif téléphonique +886

La République de Chine (中華民國 / 中华民国 Zhōnghuá Mínguó[2]), couramment désignée sous le nom de Taïwan ou, parfois, de Formose (appellation tombée en désuétude), est l'État d'Asie du Sud Est qui contrôle et gouverne l'île de Taïwan et d'autres îles avoisinantes. À la fin de la guerre civile chinoise, le 1er octobre 1949, la République populaire de Chine est proclamée à Pékin suite à la victoire des communistes sur les nationalistes chinois. Les dirigeants de la République de Chine se replient alors à Taïwan et Hainan, accompagnés d'un transfert massif de population. À partir de 1950, la République de Chine ne contrôle plus que l'île de Taïwan et quelques autres îles plus petites. Du fait de l'important changement géographique, l'histoire de la République est scindée en deux parties - d'une part la période ou elle controllait la Chine dans son ensemble; et d'autre part la période contemporaine où son influence est limitée à Taïwan. Sur le plan politique, cependant, le régime continue d'appliquer la constitution de 1947, et ne reconnaît aucune séparation institutionnelle entre les deux périodes[3]. La République de chine occupait le siège de la Chine à l'Onu jusqu'en 1971, date à laquelle la République populaire de Chine la remplaça.

La République de Chine et la République populaire de Chine revendique chacune la pleine et légitime souveraineté sur la totalité du territoire chinois (Chine continentale et île de Taïwan). Aujourd'hui, la République de Chine (Taïwan) revendique toujours officiellement la souveraineté sur le continent, même si ses revendications ne sont pas activement poursuivies, dans un effort d'améliorer les relations diplomatiques entre la RpC et la RdC.

Des documents officiels français font parfois usage de l'appellation État de Taïwan, ou encore République nationaliste de Chine.

Sommaire

Forme internationale du nom

Le nom officiel en français est République de Chine, en anglais Republic of China, en sinogrammes traditionnels 中華民國 (littéralement « État populaire de Chine » ou « République de Chine »), en sinogrammes simplifiés 中华民国, en EFEO Tchong-houa Min-kouo, en Wade-Giles Chung-hua Min-kuo, en hanyu pinyin Zhōnghuá Mínguó, en tongyong pinyin Jhonghuá Mínguó, en taïwanais Tiong-hoâ Bîn-ko.

Les fédérations sportives taïwanaises participent aux Jeux olympiques et aux compétitions sportives internationales sous l'appellation Chinese Taipei (chinois : 中華台北 ; pinyin : Zhōnghuá Táibĕi, français : « Taipei chinois »), avec un drapeau spécifique, différent du drapeau de la République de Chine, en raison de l'interdit posé par la République populaire de Chine sur l'appellation République de Chine.

En chinois, ce nom est Zhōnghuá Táibĕi (中華台北), « la Taipei chinoise » ; mais la République populaire utilise Zhōngguó Táibĕi (中国 台北), littéralement « Taipei, Chine », plaçant l'île au même niveau que les régions administratives spéciales de Hong Kong et de Macao dénommés en anglais, notamment sur les timbres-poste, Hong Kong, China et Macau, China.

Histoire

Au plan politique, l'histoire officielle de la République de Chine comprend celle de la première période Républicaine, depuis la chute de l'Empire Qing en 1911 et la proclamation de la République l'année suivante. Elle ne se confond avec l'histoire de Taïwan qu'à partir de 1945, quand l'île, annexée par l'Empire du Japon depuis la Première guerre sino-japonaise, est rétrocédée par les Japonais à la suite de leur défaite militaire.

Régime du Kuomintang et conflits armés

À partir de 1928, le Kuomintang (Parti national du peuple chinois) revendique la souveraineté sur l'ensemble de la Chine, son gouvernement étant reconnu au plan international. Une guerre civile l'oppose cependant dès 1927 au Parti communiste chinois. De 1937 à 1945, le pays est envahi par le Japon, le conflit étant inclus à partir de 1941 dans le front asiatique de la Seconde guerre mondiale. La guerre civile reprend ensuite, et se termine par la victoire des communistes, qui contrôlent toute la Chine continentale et y proclament la République populaire de Chine.

La République à Taïwan et l'évolution vers la démocratie

En décembre 1949, le Kuomintang, accompagné par près de deux millions de civils continentaux, se replie sur l'île de Taïwan, reprise aux Japonais quatre ans plus tôt. Tchang Kaï-chek reprend la présidence de manière formelle en mars 1950. Le régime, d'abord très autoritaire, se démocratise à mesure que l'île accède à la prospérité. En 1978, Tchang Ching-kuo, fils de Tchang Kaï-chek mort trois ans plus tôt, devient le Président de la République de Chine. Progressivement, il autorise la liberté de parole.

En 1988, Lee Teng-hui lui succède. En même temps, le premier parti d'opposition, le Parti démocratique progressiste (PDP) est créé.

En 1996, Lee Teng-hui organise la première élection présidentielle libre, qu'il remporte facilement. En 2000, Chen Shuibian et les Verts gagnent les élections : Chen est le premier président du pays à ne pas appartenir au Kuomintang.

En 2004, Chen Shuibian est réélu de justesse au cours d'une élection controversée, durant laquelle il est blessé dans un attentat. Des problèmes de détournement d'argent affaiblissent le parti Vert.

Le 3 décembre 2005, le Kuomintang sort large vainqueur des élections régionales. En mars 2008 Ma Ying-jeou, candidat du Kuomintang est élu à la présidence. Conformément aux critères de l'Union Européenne (double changement du parti au pouvoir), la République de Chine a évolué vers la démocratie.

Institutions

L'administration de la République de Chine est organisée selon trois niveaux : le niveau central, le niveau provincial, et le niveau de district et municipal.

Au niveau central la séparation des pouvoirs est assurée par les composantes suivantes : la présidence de la République, l'Assemblée nationale et les cinq Yuans (exécutif, législatif, judiciaire, des examens et de contrôle).

Politique

Depuis la fin du XXe siècle, quatre partis politiques majeurs sont présents. Le Kuomintang possède le pouvoir de 1950 à 2000. Le Minjindang gagne les élections en 2000 et conserve sa place suite au scrutin de 2004. En 2008, de nouvelles élections ramènent au pouvoir le Kuomintang.

Les relations avec la Chine sont une des préoccupations prioritaires de la politique de Taïwan pour des raisons historiques et géographiques.

Article détaillé : Politique de Taïwan.

Économie

Article détaillé : Économie de Taïwan.

Commerce international

L’Union européenne est l’un des principaux partenaires de la République de Chine. Cependant, le commerce avec l'Europe est moins important qu’avec l’Asie ou qu’avec l’Amérique du Nord. Ceci s'explique par la distance, les barrières linguistiques et le retrait de la République de Chine des Nations unies en 1971.

En 2000, les exportations de Taïwan :

  • vers les États-Unis étaient d'un montant de 34,8 milliards d’euros (base de conversion : 1 € = 1 USD) ;
  • vers l’Union européenne atteignaient seulement 22,16 milliards d’euros (base de conversion 1 € = 1 USD).

Démographie

Article détaillé : Démographie de Taïwan.

Culture

Le mandarin est la langue officielle et utilise les sinogrammes traditionnels, contrairement à la Chine continentale qui les a simplifiés. C'est la langue maternelle des descendants des continentaux qui ont fui les communistes en 1949. Avec leurs descendants, ils constituent 14 % de la population.

Les 84 % de « Taïwanais de souche », descendants des premiers colons arrivés de Chine méridionale il y a cinq siècles, sont divisés en :

  • Hok-lo (environ 70 % de la population), dont certains parlent le « taïwanais » variante insulaire du minnan
  • Hakka (environ 14 % de la population), dont certains parlent le hakka.

Parmi les personnes assez âgées pour avoir connu le gouvernorat japonais, nombreuses sont celles qui parlent le japonais couramment.

Les aborigènes sont un peu plus de 460 000 et représentent environ 2 % de la population (chiffre sous-estimé). Leurs ancêtres arrivèrent sur l'île il y a plus de 6 000 ans. Ils sont divisés officiellement en 13 groupes, et parlent les fameuses langues formosanes, réparties en trois sous-groupes :

  • atayalique ;
  • tsouique ;
  • païwanique.

Les langues formosanes sont l'une des deux grandes familles des langues austronésiennes, l'autre étant formée par les langues malayo-polynésiennes parlées de Madagascar à l'Île de Pâques. Taïwan représente donc un inestimable conservatoire linguistique, et sans guère de doute le territoire souche d'où auraient émigré les ancêtres des peuples du Pacifique.

Une seule ethnie, les Da'o (Yami) de l'Île des Orchidées, serait arrivée plus tardivement des Philippines il y a 1 000 ans environ et parle donc une langue malayo-polynésienne.

  • Art à Taïwan
    • Conservatoire de l'art continental
      Lors de la fuite de (1949-1950), les nationalistes emportèrent, au passage, de nombreux trésors artistiques : céramiques, bronzes, jades, que l'on peut admirer au Musée national du palais à Taipei ;
    • Art Insulaire.

Le système de calendrier officiel taïwanais prend 1911, date du soulèvement de Wuchang qui marqua la fin du régime impérial, pour an 1 (en 2009, nous sommes en l'an 98 de la République).

Scolarité

  • 11 600 étudiants taïwanais suivent des études dans l'Union européenne.
  • 30 000 font des études aux États-Unis.

Sports

Drapeau olympique de Taipei chinois (Taïwan)

Le baseball est le sport national à Taïwan. [4] Le sport a été introduit par les Japonais, et la Ligue chinoise professionnelle de baseball a débuté en 1990.

Le 27 août 2004, Taïwan (sous le nom "Chinois de Taipei" (中華台北)) a obtenu deux médailles d'or en taekwondo. Ce sont les premières médailles d'or de la République de Chine (Taïwan).

Relations internationales

La reconnaissance internationale d'un État est liée à la possibilité d'établir des relations diplomatiques. Actuellement, la République de Chine entretient des relations diplomatiques avec seulement 23 États, sur les 192 membres des Nations Unies. En janvier 2008, le Malawi a choisi de rompre ses relations avec Taïwan au profit de la République populaire de Chine[5]. Il entretenait des relations diplomatiques avec Taïwan depuis 1966.

     Relations diplomatiques

Taïwan souhaite réintégrer les Nations unies dont elle a été exclue le 23 novembre 1971 au profit de la République populaire de Chine, ainsi que l'Organisation mondiale de la santé. Ses tentatives ont jusqu'à présent été bloquées par la Chine.

Taïwan appartient à 18 organisations internationales gouvernementales et 2 074 organisations internationales non gouvernementales.

Taïwan est membre de l'OMC et de l'APEC, mais seulement sous le nom "Chinese Taipei" du fait de pressions exercées par la Chine.

L'Union européenne lui reconnaît parfois une existence distincte de la République populaire de Chine[6].

Voir aussi

Articles connexes

Références

  1. Nankin fut la capitale légitimée par la loi de 1936 qui fut ensuite abandonnée en 1947 dès la mise en œuvre de la Constitution. Lors de la reculade à Taïwan en 1949, le président Tchang Kaï-chek déclara Taipei la « capitale guerrière ». Depuis, aucune loi n'indiquant en fait, on considère Taipei comme capitale de facto.
  2. Sinogrammes traditionnels 中華民國, sinogrammes simplifiés 中华民国, hanyu pinyin Zhōnghuá Mínguó.
  3. Government Information Office, Republic of China
  4. Taiwan Baseball | Travel Writing and Taiwan Information from Travel Intelligence
  5. Le Malawi rompt ses liens avec Taïwan au profit de Pékin
  6. Avis d'ouverture d'une procédure antidumping concernant les importations de peroxosulfates originaires des États-Unis d'Amérique, de la République populaire de Chine et de Taïwan

Liens externes


  Coopération économique Asie-Pacifique (APEC)  v ·  · m 
Australie | Brunei | Canada | Chili | République Populaire de Chine | Hong Kong | Indonésie | Japon | Malaisie | Mexique | Nouvelle-Zélande | Papouasie-Nouvelle-Guinée | Pérou | Philippines | Russie | Singapour | Corée du Sud | Chinese Taipan | Thaïlande | États-Unis | Viêt Nam
  • Portail du monde chinois Portail du monde chinois
  • Portail de Taïwan Portail de Taïwan

Ce document provient de « R%C3%A9publique de Chine (Ta%C3%AFwan) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Republique de Chine (Taiwan) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • République de Chine-Taiwan — République de Chine (Taïwan) Pour les articles homonymes, voir Chine (homonymie), République de Chine (1912 1949) et République de Chine (Nankin). République de Chine Zhonghuá Mínguó (zh) 中華民國  …   Wikipédia en Français

  • République de Chine (Taiwan) — République de Chine (Taïwan) Pour les articles homonymes, voir Chine (homonymie), République de Chine (1912 1949) et République de Chine (Nankin). République de Chine Zhonghuá Mínguó (zh) 中華民國  …   Wikipédia en Français

  • République de Chine Taiwan — République de Chine (Taïwan) Pour les articles homonymes, voir Chine (homonymie), République de Chine (1912 1949) et République de Chine (Nankin). République de Chine Zhonghuá Mínguó (zh) 中華民國  …   Wikipédia en Français

  • République de chine (taïwan) — Pour les articles homonymes, voir Chine (homonymie), République de Chine (1912 1949) et République de Chine (Nankin). République de Chine Zhonghuá Mínguó (zh) 中華民國  …   Wikipédia en Français

  • République de Chine (Taïwan) — 23° 43′ 00″ N 120° 51′ 00″ E / 23.7167, 120.85 …   Wikipédia en Français

  • Représentations diplomatiques de la République de Chine (Taïwan) — Représentations diplomatiques de la République de Chine      République de Chine (Taïwan)      Ambassades …   Wikipédia en Français

  • République de Chine à Taiwan — République de Chine (Taïwan) Pour les articles homonymes, voir Chine (homonymie), République de Chine (1912 1949) et République de Chine (Nankin). République de Chine Zhonghuá Mínguó (zh) 中華民國  …   Wikipédia en Français

  • Taiwan (République de Chine) — République de Chine (Taïwan) Pour les articles homonymes, voir Chine (homonymie), République de Chine (1912 1949) et République de Chine (Nankin). République de Chine Zhonghuá Mínguó (zh) 中華民國  …   Wikipédia en Français

  • Chine-Taiwan — Taïwan Cet article est une présentation générale. La géographie de l’île est présentée dans Géographie de Taïwan et son histoire dans Histoire de l’île de Taïwan et dans République de Chine (Taïwan). Un article porte en outre spécifiquement sur… …   Wikipédia en Français

  • Chine Taiwan — Taïwan Cet article est une présentation générale. La géographie de l’île est présentée dans Géographie de Taïwan et son histoire dans Histoire de l’île de Taïwan et dans République de Chine (Taïwan). Un article porte en outre spécifiquement sur… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”