Begles

Bègles

Bègles
 Blason de la ville
Carte de localisation de Bègles
Pays France France
Région Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Arrondissement de Bordeaux
Canton Canton de Bègles (chef-lieu)
Code Insee 33039
Code postal 33130
Maire
Mandat en cours
Noël Mamère
20082014
Intercommunalité Communauté urbaine de Bordeaux
Latitude
Longitude
44° 48′ 31″ Nord
       0° 32′ 52″ Ouest
/ 44.8086, -0.5478
Altitude 3 m (mini) – 18 m (maxi)
Superficie 9,96 km²
Population sans
doubles comptes
24 417 hab.
(2006)
Densité 2451,5 hab./km²

Bègles est une commune française, située dans le département de la Gironde et la région Aquitaine.
Ses habitants sont appelés Béglais.

Sommaire

Géographie

 Bègles au sein de la CUB
situation de la ville de Bègles au sein de la CUB

Bègles est l’une des 27 agglomérations qui composent la Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB). Commune de première ceinture, elle est voisine de Villenave d’Ornon au Sud, Talence à l’Ouest, Bordeaux au Nord ; Situé sur la rive gauche, elle est longée par la Garonne à l’Est. Sa superficie est de 1080 ha dont 55 ha d’espaces verts publics.



Histoire

L'origine du nom de Bègles remonterait au mot celtique «Bécula», signifiant bec, ce terme désignant un confluent et toute terre se terminant en pointe.

Préhistoire : La plus ancienne trace d’histoire de Bègles est estimée à environ 150 000 ans avant notre ère depuis la découverte en 1966 d’un biface en silex datant de l’époque paléolithique.

VIe siècle : Les Bénédictins de l’abbaye de Sainte-Croix de Bordeaux construisent l’église Sanctus Pétrus de Bécula. Dédiée à Saint-Pierre, patron des pêcheurs, elle devient un lieu de pèlerinage jusqu’à la Révolution. L’église actuelle fut reconstruite au XIIIe siècle par les Bénédictins qui y déposèrent une relique de Saint Maur.

1295 : Le roi de France Philippe le Bel annexe Bègles à la juridiction de Bordeaux. Les membres de la confrérie de Saint Pierre sont chargés des intérêts économiques de la commune dont la vie se concentre autour de l’église.

XIVe siècle : Le château la Motte de Bègles datant du XIe siècle est reconstruit par la noble famille des Ségur.

1598 : Henri IV promulgue l’Édit de Nantes qui met fin aux guerres de religion entre catholiques et protestants. Bègles est désignée comme lieu de culte de la religion dite «réformée» par les protestants et le Maréchal Philippe Antoine d'Ornano, Maire de Bordeaux.

1605 : Le temple protestant est édifié sur la place devenue place du Prêche. Il sera démoli en 1685 après la révocation de l’Édit de Nantes par Louis XIV.

30 janvier 1790 : Marc Daguzan, curé de la paroisse, est élu par acclamation premier maire de Bègles. Durant plusieurs années, l’église Saint-Pierre fait office de mairie. Sa façade porte toujours l’inscription républicaine «Liberté, Égalité, Fraternité» datant de cette époque et inhabituelle en un tel lieu.

XIXe siècle : Les trois premiers éléments qui forgeront l’originalité béglaise se mettent en place : l’apparition des sécheries de morue, l’implantation du complexe ferroviaire et l’amputation de la partie nord de la commune au profit des boulevards bordelais.

1820 : La ville se compose de trois villages et de neuf hameaux pour un total de 535 maisons et 2050 habitants. Elle produit en abondance fruits et légumes (avec la morue, le radis devient une de ses principales ressources) ainsi qu’un très bon vin des Graves.

Vers 1830 : Les premières sécheries de morues s’implantent à Bègles qui devient le deuxième centre morutier de France après Fécamp. Un des symboles de cette prospérité pouvant être encore admiré est la sécherie Sauveroche, près de la mairie.

1864 : Sous Napoléon III, la construction des Boulevards ampute Bègles de 76 hectares. La fin du siècle voit le développement du secteur industriel, notamment grâce à l’avènement du chemin de fer et la proximité de la Gare de Bordeaux-Saint-Jean, construite en 1855.

1900-1959 : Bègles devient la première banlieue industrielle de Bordeaux et la plus peuplée jusqu’en 1931. Trois ports contribuent à cet essor : le grand port relié au bourg par une rue (aujourd’hui Avenue du maréchal Leclerc), le petit port et le port Saint-Maurice. Durant la même époque, Alexis Capelle, maire socialiste de la ville, adopte le projet de construction d’une piscine avec des bains douches dont la mise en service marquera les débuts de l’hygiène publique pour le plus grand nombre. La piscine, caractérisée par son style «Art Déco», deviendra la doyenne des piscines de Bordeaux et sera classée à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

De 1959-1989 : La villes est dirigée par l’union de la Gauche réunissant communistes, socialistes, chrétiens, laïques et sans parti. Durant cette période, la ville met en place un programme social important et se dote d'infrastructures modernes (logements, assainissement, maison de retraite, crèche, bibliothèque). Elle construit des centres de vacances et de loisirs et fait de la petite enfance et de l'éducation sa priorité. En 1971, elle est la première commune de la CUB a élire une femme maire : Simone Rossignol.

1989 : Grâce à un arrangement entre François Mitterrand, Jacques Chaban-Delmas et la droite béglaise, Noël Mamère devient maire de Bègles [1].

Noël Mamère dirigeait la petite formation écologiste "Convergences Écologie Solidarité", créée en 1994 suite à son départ de Génération Écologie, qui a fusionné avec les Verts en 1998. Classé "Divers Gauche" au premier tour de l'élection de 1989, il conduit une liste "Majorité Présidentielle" au second tour, contre la liste d'union de la gauche PCF / PS. Il refusa de se désister entre les deux tours, alors qu'il était devancé par la liste d'union de la gauche. Il profitera finalement du retrait du candidat de l'UDF.

Le 5 juin 2004, Noël Mamère célébra à la mairie de Bègles le premier mariage homosexuel en France, fortement médiatisé à l'époque mais finalement invalidé par les autorités.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1944 1945 Jean Bonnin FTP
1945 1947 Marius Olivier PCF
1947 1959 Marcel Bouc UNR
1959 1971 René Duhourquet PCF


1971 1984 Simone Rossignol PCF
1984 1989 Bernard Moncla PCF
1989 Noël Mamère Les Verts Député de la Gironde
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Ehess[2] et INSEE[3])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 115 1 526 1 903 2 050 2 322 2 518 2 592 2 745 2 844
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 286 4 005 4 764 5 547 6 202 7 238 8 919 10 535 10 372
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
12 104 12 588 14 055 16 590 18 349 21 582 20 989 22 590 23 176
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
24 388 27 330 25 680 23 318 22 604 22 475 24 417 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Jumelages

Lieux et monuments

  • Château de Francs (XVIe siècle)Chateau de francs.jpg
  • Château du Dorat (XVIIIe siècle)
  • Piscine Art déco Cette piscine a été récemment remise à neuf, avec notamment un système de phytoremédiation pour retraiter une partie de l'eau chlorée des bassins.
  • église (XVe-XIXe s.).
  • Bègles est connue à l'étranger grâce au musée de la Création Franche regroupant un nombre considérable d'œuvres de Neuve Invention et d'Art brut dont Madge Gill, Robillard, Benjamin Bonjour, Helmut, les Guallino, Carol Bailly, Josef "Pépé" Vignes et l'Abbé Coutant.
  • Le Cabinet musical du Dr Larsene est situé sur le site des "Terres Neuves" à Bègles, c'est un lieu incontournable pour la création, la pratique et l'apprentissage des musiques amplifiées en Aquitaine.
  • La rivière de l’Eau Bourde se jette dans la Garonne en plusieurs bras appelé estey. Parmi ces esteys, le plus au sud, l’estey de Tartifume, est canalisé en deux bras sous la gare de triage (future plate-forme multimodale) de Hourcade. L’estey de Tartifume débouche à la pointe sud de l’île d’Arcins ancien bras aujourd’hui canalisé. Dans cette zone se développe la Zone Industrielle de Tartifume située sur la commune de Bègles.

Personnalités liées à la commune

  • Jacques Dufilho, acteur français né le 19 février 1914 à Bègles (Gironde, mort le 28 août 2005 à Lectoure (Gers).
  • Jean-Baptiste Lafond
  • Gérard Alle, écrivain, né en 1953 à Bègles.
  • Adolphe Catusse, écrivain, auteur d'une "Petite histoire de Bègles. Des origines à la Révolution (1080-1788)" parut en septembre 2004.
  • Simone Rossignol, maire de la ville de 1971 à 1984, auteure de "Je me souviens..." Propos d'une femme militante de Bègles. [5]
  • Jean Durin, artiste peintre, né à Bègles

Vie locale

Enseignement

Plus de deux mille élèves béglais (900 en Maternelle et environ 1250 en Elémentaire) sont accueillis dans sept écoles maternelles et six établissements élémentaires.

Sport

Culture

Création Franche les Guallino, Benjamin Bonjour, l'Abbé Coutant

Quelques rues de Bègles

  • Marius Olivier : maire de Bègles en 1949 élu Parti Communiste Français ; ancienne " rue du Puch " (du latin vulgaire "butte", "colline") ; une impasse perpendiculaire a cette rue a gardé la toponymie "impasse du Puch".
  • Adrien Nouzarède : homme politique béglais du début du XXe siècle républicain ; voie présente sur le "plan Napoléon" du début du XIXe siècle.
  • Faugères : terme probablement issu de la toponymie "château Faugères" ou "Fougères", propriété viticole du XIXe siècle. Chemin de terre goudronné dans les années 1930.
  • Paul Dullac : alias Escartefigue dans la trilogie marseillaise.
  • Henri Nassiet (acteur)

Événements

Transports en commun

Réseau TBC

  • Tramway

Green copyright.svg Les Aubiers <=> Bégles Terre Neuves

  • Réseau -Bus-
2 Thiers-Galin <=> Bègles-Domaine de la Plantation ou Villenave-d'Ornon-Courrejean
11 Quai de Brienne <=> Hôpital Pellegrin
20 Saint Bruno-Hôtel de Région <=> Villenave-d'Ornon-Courrejean ou Cadaujac-Le Bouscaut
21 Saint Bruno-Hôtel de Région <=> Villenave-d'Ornon-Chambéry
22 Palais de Justice <=> Bègles-César Frank ou -Pablo Néruda
23 Porte de Bourgogne <=> Bègles-Pablo Néruda ou -Alexis Labro
24 Bégles Terre Neuves <=> Villenave-d'Ornon-Bourg
34 Bégles Terre Neuves <=> Pessac-Gare


  • Réseau -Le Bus du Soir-
S8 Gare Saint-Jean <=> Villenave-d'Ornon-Collège Chambéry


Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’Aquitaine Portail de l’Aquitaine
  • Portail de la Gironde Portail de la Gironde
Ce document provient de « B%C3%A8gles ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Begles de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bègles — Bègles …   Deutsch Wikipedia

  • Bègles — Saltar a navegación, búsqueda Cantón de Bègles País …   Wikipedia Español

  • Bègles — (spr. bǟgl ), Stadt im franz. Depart. Gironde, Arrond. Bordeaux, an der Garonne und der Südbahn, mit einer Schwefelquelle, einem belebten Flußhafen, Weinbau, Branntweinbrennerei u. (1901) 12,104 Einw …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Bègles — (spr. bähgl), Stadt im franz. Dep. Gironde, südöstl. von Bordeaux, (1901) 12.104 E …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Bègles —   [bɛgl], Industriestadt in Südwestfrankreich, Département Gironde, 22 600 Einwohner;   Wirtschaft:   Packpapierherstellung, Nahrungsmittel , Glas u. a. Industrie.   …   Universal-Lexikon

  • Bègles — 44° 48′ 31″ N 0° 32′ 52″ W / 44.8086, 0.5478 …   Wikipédia en Français

  • Bègles — French commune nomcommune=Bègles région=Aquitaine département=Gironde arrondissement=Bordeaux canton=Bègles insee=33039 cp=33130 maire=Noël Mamère mandat=2008 2014 intercomm=Bordeaux longitude= 0.5478 latitude=44.8086 alt moy=8 m alt mini=3 alt… …   Wikipedia

  • Begles — Original name in latin Bgles Name in other language Begles, Beglese, Bgles, Беглесе State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 44.80845 latitude 0.54809 altitude 6 Population 23504 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Gare de Bègles — Bègles Localisation Pays  France Commune Bègles Adresse …   Wikipédia en Français

  • Union Bordeaux Bègles — Infobox club sportif Union Bordeaux Bègles …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”