Cristiano Ronaldo
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ronaldo.
Cristiano Ronaldo
Argentine - Portugal - Cristiano Ronaldo.jpg
Situation actuelle
Club actuel Drapeau : Espagne Real Madrid CF
Numéro 7
Biographie
Nom complet Cristiano Ronaldo dos Santos Aveiro
Nationalité Drapeau du Portugal Portugal
Naissance 5 février 1985 (1985-02-05) (26 ans)
à Funchal, Madeira,Portugal Drapeau : Portugal
Taille 1,86 m (6 1)[1]
Poste Ailier / Milieu offensif / Attaquant polyvalent
Parcours junior
Saisons Club
1993-1995 Drapeau : Portugal FC Andorinha[2]
1995-1996 Drapeau : Portugal CD Nacional
1996-2002 Drapeau : Portugal Sporting CP
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
2002-2003 Drapeau : Portugal Sporting CP 31 (5)
2003-2009 Drapeau : Angleterre Manchester United 292 (118)
2009- Drapeau : Espagne Real Madrid CF 104 (98)
Sélections en équipe nationale **
Années Équipe M. (B.)
2002 Drapeau : Portugal Portugal - 17 ans 9 (6)[3]
2002-2003 Drapeau : Portugal Portugal Espoirs 11 (4)
2004 Drapeau : Portugal Portugal olympique 3 (1) [4]
2003- Drapeau du Portugal Portugal 86 (30)
* Compétitions officielles nationales et internationales.
** Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 11 octobre 2011

Cristiano Ronaldo dos Santos Aveiro, OIH, plus couramment appelé Cristiano Ronaldo, est un footballeur international portugais né à Funchal le 5 février 1985. Il évolue actuellement au poste d'attaquant au Real Madrid. Il est considéré comme le meilleur joueur du monde avec Lionel Messi.

Issu d'une famille pauvre, Cristiano Ronaldo intègre son premier club de football à ses 8 ans, au FC Andorinha en 1993. Il intègre ensuite les clubs de CD Nacional et SC Portugal. Le Sporting l'intègre dans le groupe professionnel et se fait remarquer par Manchester United, club qu'il rejoint en 2003. Avec Manchester, il remporte le championnat anglais et la Ligue des Champions. Il est couronné Ballon d'or 2008 et se classe deuxième lors des éditions de 2007 et 2009 ; il est également élu, le 12 janvier 2009, le meilleur footballeur de l'année FIFA 2008 et reste deuxième en 2009 derrière l'Argentin Lionel Messi.

Il est également le joueur le plus cher de l'histoire du football avec un transfert de 94 millions d'euros négocié entre Manchester United et le Real Madrid. Cristiano Ronaldo est le 2e footballeur le mieux payé au monde[5]. Ses qualités de technicien, ses nombreux coups de génie, ainsi que sa vitesse de pointe (des courses de 33,6 km/h, ce qui en fait le joueur le plus rapide du monde selon une étude allemande publiée en 2009) ont amené de nombreux observateurs à le considérer comme l'un des meilleurs joueurs au niveau mondial[6].

Une statue le représentant a été élevée à Madrid[7], non pas devant le stade Santiago Bernabeu mais sur la plaza Ramales de la capitale espagnole. Cette sculpture grise de plus de dix mètres de haut du joueur portugais a été érigée par Nike, le sponsor de la star du club merengue.

La revue anglaise AskMen vient de publier un classement des 49 hommes les plus populaires du monde en 2011. Un classement dans lequel Cristiano Ronaldo, la star du Real Madrid, se positionne à la 3e place juste derrière Le prince William et le DJ français David Guetta.

Sommaire

Biographie

Statue de Cristiano Ronaldo à Madrid, capitale espagnole.

Issu d'une famille pauvre madéroise, Cristiano Aveiro est le fils de Maria Dolores dos Santos Aveiro et José Dinis Aveiro. Il est né le 5 février 1985 à Santo António, municipalité de Funchal sur l'île de Madère[8]. Il est le père d'un petit garçon né le 17 juin 2010, Cristiano junior, dont l'identité de la mère reste inconnue[9]. Il a un grand frère (Hugo) et deux grandes sœurs (Elma et Cátia Lilian). Son deuxième prénom, Ronaldo, lui a été donné par son père car son acteur préféré (et ancien président) était Ronald Reagan[10].

Débuts

Cristiano Ronaldo débute le football à l'âge de 8 ans dans le club où son père travaille à l'époque, le FC Andorinha. Pour la saison 1995-1996, il intègre le Clube Desportivo Nacional, un des meilleurs clubs de l'archipel. Cristiano ne participe qu'à une seule saison dans ce club car il est rapidement engagé par le Sporting Club de Portugal ; suite à ce transfert, il quitte l'île de Madère pour s'installer, en 1996, dans la capitale portugaise, Lisbonne, alors qu'il n'est âgé que de 11 ans[8].

Sporting Clube de Portugal et la Selecção

Au SCP, il joue dans toutes les catégories d'âge pendant les cinq premières saisons et est fréquemment surclassé. Il décide d'abandonner ses études pour se consacrer entièrement à sa carrière de footballeur ; il se fait repérer par l'entraîneur roumain, Laszlo Bölöni, de l'équipe A du SCP alors qu’il n'a que 16 ans. Lors de son match en équipe A avec le SCP, le 29 septembre 2002, il inscrit deux buts contre le SC Braga lors d'un match de Superliga[8]. Il débute sa carrière internationale avec la Selecção en 2003, lors d'une rencontre contre le Kazakhstan. Son père décède le 6 septembre 2005, des suites d'une hépatite et d’un problème au rein[11].

Années mancuniennes

Lors d'une rencontre entre le SCP et Manchester United, le 6 août 2003, Cristiano fait un match sensationnel, dribblant toute la défense mancunienne et le Sporting CP l'emporte 3-1. Remarqué pendant cette rencontre, Cristiano Ronaldo intéresse Sir Alex Ferguson qui le recrute dans l'équipe mancunienne, pour un montant de 22 millions d'euros[8]. Il finit deuxième du classement du ballon d'or 2007, derrière le Brésilien Kaká. Ballon d'Or qu'il remporte l'année suivante, en 2008, ainsi que le titre de meilleur joueur FIFA de l'année[8]. Avec le Portugal, il est, depuis 2008, le capitaine de l'équipe nationale et porte le numéro 7 de Luis Figo[12].

Ronaldo au Real Madrid

En 2009, le 26 juin, il est transféré dans le club espagnol du Real Madrid pour une valeur de 94 millions d'euros et devient ainsi le transfert le plus cher de l'histoire du football[13].

En juillet 2010, le Ballon d'or fusionne avec le titre de Meilleur footballeur de l'année FIFA pour devenir le « FIFA Ballon d'or », attribué par des capitaines de sélections nationales, des sélectionneurs et des journalistes. Cristiano Ronaldo ne s'y classe que sixième, n'ayant rien gagné avec le Real Madrid ni avec le Portugal lors de la Coupe du monde 2010. Dans le détail des votes[14], on remarque que les votes des journalistes lui sont plus favorables que ceux des sélectionneurs et capitaines de sélections nationales qui eux, ne le classent que septième. Par ailleurs, sur 426 jurés, Ronaldo n'apparaît que 11 fois en première place des classements.

En 2011, Ronaldo est devenu le joueur le plus rapide dans l'histoire du Real Madrid à avoir marquer 50 buts en liga en 51 matchs devant Ferenc Puskas et Alfredo Di Stephano et bat le record de buts pour un Pichichi avec 40 buts. Il finit également soulier d'or européen pour la seconde fois de sa carrière.

Carrière de joueur

En club

Parcours junior

Passant la plupart de son temps à jouer au football, il débute en club à l'âge de huit ans dans le club du FC Andorinha, où son père travaille comme intendant[15]. Il intègre le centre de formation du Club Sport Marítimo, mais finit, en 1995, par intégrer le Clube Desportivo Nacional où il y reste une saison avant d'être ensuite contracté pour 450 000 escudos au Sporting Club de Portugal[16]. En 2007[17], le CDN nomme le campus du club le Cristiano Ronaldo Campus Futebol en hommage à son passage dans le club[18].

Il intègre le centre de formation d’Alcochete[15] et fait ainsi cinq saisons dans le club junior du Sporting Club du Portugal. Dans ce centre de formation, ses performances sportives sont remarquables mais il a un comportement en classe assez mauvais, dissipé, impulsif et colérique, il eut une altercation avec une de ses professeurs à cause de son accent madérois. Il est même au bord de l'exclusion, mais sa mère quitte son emploi de cuisinière à Madère pour s'installer avec lui[15].

Cristiano réalise de telles performances que le Sporting décide de le faire jouer avec des équipes juniors du club de tous les âges.

Il continue d'évoluer en junior au Sporting mais ensuite il réussit à convaincre l'entraineur du SCP professionnel, László Bölöni, de lui laisser une chance d'intégrer l'équipe professionnelle du SCP à ses 16 ans[19].

Sporting Club de Portugal

Cristiano Ronaldo débarque à l'âge de 11 ans à Lisbonne, recruté par le Sporting Club de Portugal. Il joue alors pour toutes les catégories d'âge du club. Du fait de sa qualité de jeu, il joue fréquemment contre des joueurs de 1 ou 2 ans de plus que lui. C'est à 16 ans qu'il est repéré par Laszlo Bölöni, à l'époque entraîneur de l'équipe première du Sporting Club de Portugal, qui le fait jouer quelques matches amicaux avec l'équipe professionnelle. Dès lors, il intéresse Liverpool qui le repère dans un tournoi international, le mondial minimes de Montaigu (85), mais le club le trouve trop jeune.

Cristiano Ronaldo fait ses débuts dans le championnat portugais avec le Sporting Clube de Portugal à 17 ans contre Moreirense au cours d'un match où il marque un doublé, dont un but de la tête dans les dernières minutes. Lors de la saison 2002-2003, il joue 25 matches et marque trois buts en championnat. Il est présenté comme un gros espoir du championnat.

Il inscrit également 2 buts en 3 matchs de Coupe du Portugal et dispute 3 matchs de Ligue des champions.

Lors de l'inauguration du nouveau stade du Sporting, le Stade José Alvalade XXI, son équipe affronte Manchester United. Le jeune Cristiano fait un match sensationnel qui va faire basculer sa carrière...

Manchester United

Cristiano Ronaldo sous le maillot de Manchester United.
2003-2004 : Les débuts en Angleterre

L'avenir de Cristiano Ronaldo bascule le 6 août 2003, lors de l'inauguration du stade Alvalade XXI. Alors que le Sporting reçoit Manchester United, Cristiano Ronaldo fait un match sensationnel et le Sporting gagne 3-1. Au retour, les joueurs de Manchester ne parlent que de lui et demandent à Alex Ferguson de le recruter[20]. Le 12 août 2003, Cristiano Ronaldo signe à Manchester United pour 18 millions d'euros. Il demande à utiliser le numéro 28, le même qu'il porte au Sporting l'année précédente, mais Ferguson lui donne le mythique n°7 du club porté par des joueurs qui ont écrit l'histoire du club comme Bobby Charlton, George Best, Eric Cantona et David Beckham[20],[21]. Il fait ses débuts en équipe première le 16 août contre Bolton. Il devient alors titulaire et est de plus en plus influent dans l'équipe.

Cristiano Ronaldo inscrit alors son premier but sous les couleurs de Manchester United en Premier League face à Portsmouth sur coup franc en 2003 contre Portsmouth[22]. Il marque ensuite contre Manchester City d'une reprise de volée et Tottenham d'une frappe des 25 mètres.

Il marque au total 6 buts en 40 matchs durant la saison 2003-2004.

2004-2005 : Le jeune espoir portugais

Cristiano ouvre son compteurs contre Birmingham. Il marque plus de buts lors de cette saison et gagne du temps de jeu. Il commence à s'imposer en tant que titulaire au sein de l'équipe malgré quelques difficultés au niveau collectif. De par sa technique et son âge, il est considéré comme un gros espoir du club. Il joue 50 matchs, marque 9 buts et réalise 10 passes décisives.

2005-2006 : Pré-explosion

Ronaldo ouvre son compteur de buts contre Debrecen en Ligue des Champions. C'est son premier but dans cette compétition.

Le 26 février 2006, il inscrit le dernier but de la large victoire de son équipe (4-0) face à Wigan en finale de la Carling Cup, son 25e but sous les couleurs du club. Cristiano recevra également un carton jaune pour avoir enlevé son maillot pendant sa célébration.

Il marque plusieurs doublés en Premier League où il marque 9 buts.

Il marque 12 buts en 47 matchs toutes compétitions confondues et réalise 8 passes décisives.

2006-2007 : L'explosion

La saison 2006-2007 est celle où Cristiano apparait aux yeux du grand public. Il marque 23 buts et réalise plus d'une vingtaine de passes décisives toutes compétitions confondues, ce qui lui vaut le titre de meilleur joueur et de meilleur jeune de Premier League[23], remportant au passage le championnat d'Angleterre avec son équipe de Manchester United et échouant en demi-finale de la Ligue des Champions face au Milan AC, futur vainqueur de la compétition. On parle alors de lui comme un candidat sérieux au Ballon d'or 2007, mais c'est le Brésilien Kaká qui l'emporte, Cristiano Ronaldo finissant second. Selon de nombreux observateurs, c'est durant cette saison que son apport au jeu mancunien est le plus important. En effet, en plus d'un grand nombre de passes décisives, le jeu du Portugais, basé sur de nombreux dribbles et très technique, est résolument plus spectaculaire.

C'est lors de cette saison qu'il marque son premier doublé en Ligue des Champions face à l'AS Rome le 10 avril 2007, lors de la victoire des Red Devils face aux Italiens (7-1).

2007-2008 : La confirmation

La saison 2007-2008 est celle de la confirmation, en effet Cristiano Ronaldo finit meilleur buteur de Premier League avec 31 réalisations en 34 matches (dont 31 titularisations)[24] et de la Ligue des Champions avec 8 buts en 11 matches[25]. Et est élu meilleur joueur de l'année par ses pairs, la presse et le public.

En Premier League, il marque son premier triplé avec Manchester United le 12 janvier 2008 face à Newcastle United, lors de la 22e journée.

En janvier 2008, il prolonge son contrat à Manchester United jusqu'en juin 2012, mettant -pendant un court laps de temps - un terme aux spéculations sur un éventuel transfert au Real Madrid qui est prêt à débourser 90 millions d'euros[26]. Il perçoit un salaire annuel de 9 millions d'euros, devenant le Red Devil le mieux payé de l'histoire devant son coéquipier Rio Ferdinand[27].

Il réalise surtout un doublé championnat - Ligue des Champions avec son équipe. Il est élu meilleur joueur de la Ligue des Champions et reçoit dernièrement le Soulier d'Or, trophée récompensant le meilleur buteur de tous les championnats européens confondus. Pendant cette saison, CR7 évolue beaucoup : plus physique, moins de dentelles et plus d'efficacité devant les buts.

2008-2009 : Une saison difficile

Suite à l'Euro 2008, Ronaldo est opéré à la cheville droite et doit marcher avec des béquilles.

Il réalise un début de saison canon en Premier League mais ne marque lors d'aucun des 3 matchs de groupes en Ligue des Champions auxquels il a participé.

Le 15 novembre 2008, il passe la barre des 100 buts avec Manchester United en inscrivant ses 100e et 101e buts contre Stoke City.

Le 2 décembre 2008, il remporte le Ballon d'Or 2008 devant Messi et Fernando Torres. Il est le troisième ballon d'or portugais après Eusebio (1965) et Luis Figo (2000). C'est aussi le quatrième ballon d'or évoluant à Manchester United après Denis Law en 1964, Bobby Charlton en 1966 et George Best en 1968. Il est aussi élu meilleur joueur FIFA de l'année 2008.

Ronaldo après la défaite 2-0 à Rome.

Il remporte également avec son équipe la Coupe du Monde des Clubs 1-0 face au LDU Quito en finale le 21 décembre 2008 où réalise la passe décisive pour son coéquipier Wayne Rooney et est sacré Ballon d'argent adidas 2008.

Cependant Cristiano n'arrive plus à marquer. Il retrouve le chemin des filets contre Derby County après 13 matchs compétitions confondues sans marquer. Il recommence à marquer beaucoup de buts en championnat, Manchester United étant toujours en tête du championnat. En Ligue des Champions, il marque son premier but de la saison dans la compétition contre l'Inter de la tête, permettant à son équipe de gagner 2-0 et d'accéder aux quarts de finales, face au FC Porto, où il inscrit un magnifique but d'une frappe puissante des 35m, après un nul 2-2 au match aller. Cristiano départage donc les deux équipes, permettant à la sienne d'accéder aux demi-finales face à Arsenal. Il marque un doublé au match retour (Victoire 3-1), Manchester affrontera donc le FC Barcelone en finale. En championnat, il finit second au classement des buteurs lors de la saison 2008-2009 avec 18 buts, de peu derrière Nicolas Anelka (19 buts), et Manchester United remporte pour une troisième fois consécutive la Barclays Premier League, mais Manchester perdra finalement la finale de la Ligue des Champions 2-0 à Rome face à Barcelone.

Real Madrid

2009-2010 : Les débuts en Liga

Le 26 juin 2009, après deux ans de rumeurs, le Real Madrid achète Cristiano Ronaldo pour six ans et la somme record de 94 millions d'euros[28]. Il devient le transfert le plus cher de l'histoire du football. Présenté le 6 juillet 2009 dans un stade Santiago Bernabéu comble, il bat un autre record : celui du joueur dont la présentation ramène le plus de supporters (entre 80 000 et 90 000 selon des sources divergentes).

Il prend le numéro 9 avec un simple flocage « Ronaldo » sur son maillot, ce qui le rend identique à celui de son illustre prédécesseur brésilien Ronaldo. Ce désir du Portugais est à l'origine d'un conflit avec Florentino Pérez, soucieux de vendre une quantité élevée de maillots de sa nouvelle star, qui s'inquiète en voyant de nombreux supporters porter le maillot de l'autre Ronaldo, celui de l'avant-centre brésilien, lors de la présentation de l'ex-Mancunien.

Ronaldo avec le maillot du Real.

Après une pré-saison relativement moyenne, il débute remarquablement sa saison en inscrivant un doublé sur coup franc contre le FC Zurich en Ligue des Champions, suivi dans la même semaine d'un nouveau doublé contre Xerez en Liga. Lors du match de la 2e journée de Ligue des Champions contre l'Olympique de Marseille, il marque également un doublé et est à l'origine d'un penalty pour le Real Madrid qui entraine l'expulsion de Souleymane Diawara. Il apprend après le match qu'il a contracté une blessure à la cheville. Une semaine après avoir contracté cette blessure, il joue un match important d'éliminatoires de la CDM contre la Hongrie. Pendant ce match, il aggrave sa blessure qui le rend indisponible trois à quatre semaines[29]. Une anecdote rocambolesque surgit sur l'origine de cette blessure[30],[31]. En son absence, le Real Madrid enchaîne des mauvaises performances, battu 3-2 par le Milan AC à domicile et humilié quatre buts à rien sur la pelouse du club de troisième division d'Alcorcon lors de l'entrée en lice des Merengue en Coupe d'Espagne. Le débat sur la Ronaldo-dépendance est alors plus que jamais d'actualité.

Après 55 jours après sa blessure, le 25 novembre 2009, il rejoue à l'occasion de la victoire 1-0 du Real Madrid sur le FC Zurich lors de la 5e journée de Ligue des Champions, trois jours avant le premier clasico de la saison. Il débute le clasico titulaire alors qu'il est encore un peu juste physiquement et ne peut pas jouer plus de 60 minutes, le Real perd 1-0 mais réalise l'une de ses meilleures prestations de la saison[32]. Une semaine après, Ronaldo marque un autre but contre Almería et reçoit son premier carton rouge avec Madrid pour avoir enlevé son maillot et fauché un adversaire[33]. Contre l'OM en Ligue des champions, Ronaldo est en quête de rachat ce qu'il fait avec brio en inscrivant un doublé[34]. Le 24 janvier 2010, Cristiano Ronaldo inscrit un doublé en 3 minutes avant d'être expulsé lors de la victoire 2-0 contre Málaga. Le 13 février 2010, il inscrit un nouveau doublé contre Xerez pour son retour de suspension. Le 21 février 2010, contre Villareal, le Real l'emporte 6-2 et Ronaldo frappe à nouveau en marquant un nouveau but somptueux sur coup franc[35].

En Ligue des Champions, le Real perd 1-0 à Gerland. Ronaldo ouvre le score dès la 6e minute au match retour mais l'OL égalise et élimine donc le Real Madrid en huitièmes de finales.

L'équipe éliminée doit se contenter de la Liga. Il inscrit son premier triplé avec les Galactiques lors de la victoire 4-1 sur Majorque, match qu'il définira lui-même d'ailleurs comme le meilleur match de sa carrière. C.Ronaldo enchaîne les excellentes prestations en Liga mais il termine la saison avec 26 buts et 29 matchs en championnat, second buteur derrière l'argentin Léo Messi. Le Real Madrid finit également second derrière le FC Barcelone malgré le record de points battu en Liga du club avec 93 points.

CR9 réalise une très bonne saison malgré une saison moyenne pour le club et marque 33 buts en 35 matchs toutes compétitions confondues.

2010-2011 : Une grosse saison ponctuée de records personnels

Lors de l'été 2010, Cristiano retrouve le numéro 7 qu'il portait à Manchester suite au départ de Raúl, même si dans un premier temps le club avait songé à retirer le numéro 7 en l'honneur de son ancien joueur. Il réalise un mauvais début de saison avec le Real en marquant très peu de but mais il se relance, le 3 octobre, en inscrivant 2 buts (le premier et le dernier) contre le Deportivo La Corogne (victoire du Real 6-1).

Il retrouve ensuite le chemin des filets en inscrivant un nouveau doublé ainsi qu'en adressant deux passes décisives contre Malaga (1-4). Il marque à nouveau lors du troisième match de ligue des champions contre le Milan AC d'un coup franc. Il cartonne en championnat et inscrit même un quadruplé.

Le 22 décembre, Ronaldo inscrit un triplé tout comme Karim Benzema contre Levante, en Copa del Rey. Victoire du Real 8-0.

Dès la reprise, Cristiano cartonne avec un nouveau triplé contre Villareal permettant ainsi à son équipe de revenir deux fois au score, pour finalement l'emporter 4-2. Toutefois il est impuissant lors de la défaite 1-0 du Real face à Osasuna. Le 5 février 2011, Lionel Messi inscrit un triplé face à l'Atlético de Madrid devenant alors le nouveau meilleur buteur de la Liga avec 24 buts. Cependant, Cristiano reste bloqué à 22 buts tandis que Messi prend de l'avance à 27 buts. Le portugais retrouve le chemin des filets contre Málaga avec un triplé.

En Ligue des champions, Ronaldo retrouve l'OL en 8èmes de finale et réalise une passe décisive pour Karim Benzema qui marque contre son ancien club. Le match se termine sur un 1-1. Au match retour, Cristiano réalise une nouvelle passe décisive pour Marcelo qui ouvre le score. Les madrilènes remportent le match 3-0 après des buts de Benzema et Di María. Le club accède aux quarts de finales pour la première fois depuis 6 ans.

Après le match contre l'OL, Ronaldo et les Merengues affrontent l'Atlético de Madrid lors de la 29ejournée de Liga. Le 164e derby madrilène remporté 2-1 Real Madrid grâce à Benzema et Özil. Cristiano est remplacé lors de la seconde période et le lendemain on apprend qu'il souffre d'une tendinite. "CR7" sera donc absent entre deux et trois semaines. Il manquera les deux match amicaux de la Selecção (soldés par un match nul 1-1 et une victoire 2-0). Par ailleurs, sa présence est loin d'être certaine le 5 avril pour le quart de finale aller de la Ligue des champions contre Tottenham[36], la présence de Ronaldo lors du match contre Tottenham devient réellement indispensable suite à la blessure de Karim Benzema lors du match France-Croatie. Le staff madrilène propose alors d'accélérer la guérison de leur attaquant grâce à des cellules souches[37] (méthode expérimentale testée par Rafael Nadal et des joueurs du Barça). Malheureusement l'AMA (Agence Mondiale Antidopage) refuse car elle juge que cela enfreindrait la règle d'antidopage, ce qui n'empêche pas Jose Mourinho de tituraliser[38] Cristiano Ronaldo clôture la victoire de son équipe 4-0 en fin de match[39]. Ronaldo devient alors remplaçant Liga car José Mourinho veut le ménager en vue des quatre clásicos de suite dans 18 jours[40]. Sur le banc Ronaldo lors de la 32e journée voit Kakà transformer deux penaltys. "CR7" rentre en jeu à la place d'Higuaín et marque six minutes plus tard (victoire du Real 3-0[41]). Il prend alors la tête du Pichichi avec 28 buts avant que Lionel Messi n'inscrive un doublé contre Almería[42] plus tard dans la soirée et double alors Ronaldo au Pichichi avec 29 buts.

CR7 en fin de saison face à l'UD Almeria (8-1).

Les 4 clásico de suite se soldent par un match nul 1-1 en Liga (Messi et Ronaldo, tous deux sur pénalty), une victoire en Copa Del Rey grâce à un but de la tête de Cristiano dans les prolongations et une élimination 3-1 (2-0;1-1) en Ligue des Champions. De plus, des polémiques éclatent lors des matchs en Ligue des Champions. Au match aller, alors que le match se dirigeait vers un 0-0, Pepe est expulsé à la 61e minute en raison d'une prétendue semelle sur Dani Alves (un ralenti montre qu'Alves simule) [43]. Messi crucifie ensuite le Real en inscrivant un doublé[44]. Au match retour, "CR7" fait un bon match mais ne réalise pas la performance extraordinaire qui aurait permis au Real de se qualifier. Une nouvelle polémique éclate : Cristiano auteur d'une passe décisive pour Gonzalo Higuaín à la 47e, le but est finalement refusé en raison d'une faute peu évidente de Ronaldo sur Mascherano. Piqué est pourtant à l'origine de la faute en poussant Ronaldo. Le match se solde par un match nul sur le score de 1-1, Madrid est éliminé[45].

Le 7 mai 2011, le Real doit digérer son élimination et tout donner lors de la 35e journée de championnat pour empêcher le sacre de Barcelone. Ronaldo inscrit 11 buts en 4 matchs (un quadruplé contre le FC Séville, un triplé contre Levante et deux doublés contre Villarreal et l'UD Almería) qui lui permettent de gagner le Soulier d'or européen, le Pichichi avec 9 buts d'avance sur Messi et d'inscrire 3 nouveaux records : celui du plus gros nombre de points pour un soulier d'or avec 80 points[46] le premier joueur dans l'histoire de la Liga à inscrire trois ou davantage de buts à six reprises en une saison et le plus gros nombre de buts pour un Pichichi, en marquant 41 buts lors de la Liga. Mais le Barça gagne quand même la Liga.

Ronaldo finit alors la saison en tant que Pichichi et Soulier d'or européen. Il s'inscrit ainsi dans l'histoire en entrant dans le top dix des Meilleurs buteurs toutes competitions confondues de l'histoire du football en Europe[47] à la 4e place juste devant son meilleur rival : Lionel Messi. En effet le Portugais du Real est l'auteur de 53 buts en 54 matchs contre 53 buts en 55 matchs pour le petit prodige Argentin du Barça.

2011-2012 : Vers la Ligue des Champions ?

Contrairement aux saisons précédentes avec le Real Madrid, Ronaldo réalise une excellente pré-saison où il marque 7 buts (4 en Amérique dont un triplé en 9 minutes face au Chivas de Guadalajara, une égalisation sur coup franc face au Hertha Berlin et 2 buts en Chine). Le Real Madrid remporte le World Football Challenge 2011.

Lors de la SuperCopa perdue 5-4 (2-2;3-2), Ronaldo réalise deux prestations assez décevantes mais marque quand même lors du match retour.

Dès la 2e journée de Liga (première non disputée), Cristiano marque un triplé à Saragosse (0-6) et prend la tête du classement des buteurs et bat un nouveau record, celui du plus grand nombre de buts marqués en 5 rencontres de Liga consécutives avec 14 buts, détenu auparavant par Sañudo et Alday, qui avaient marqué chacun 11 buts. Au match suivant, il transforme un pénalty et réalise une passe décisive pour Benzema. Cristiano ne marque plus pendant trois matchs (Liga et Ligue des Champions) mais marque un triplé contre Rayo Vallecano (dont deux pénaltys) et reprend la tête du classement des buteurs en Liga avec 7 buts avant que Messi ne revienne à 8 buts le soir-même.

En Ligue des Champions, après une victoire 0-1 difficile face au Dinamo Zaghreb où Cristiano est touché à la cheville et où il déclare après le match « Les gens sont jaloux de moi car je suis beau, riche et un grand joueur de football », les madrilènes rendent nettement une meilleure copie en s'imposant 3-0 face à l'Ajax Amsterdam. Cristiano ouvre le score et réalise une passe décisive pour Kaká.

De retour en Liga, il réalise deux passes décisives pour Higuaín et Callejón lors de la victoire 0-4 face à l'Espanyol de Barcelone. Il réitère lors du match suivant contre le Bétis Séville et prend la tête du classement des passeurs avec 5 passes où il atteint 95 buts et 28 passes décisives en 100 matchs. Lors du match suivant en Ligue des Champions contre l'Olympique lyonnais Cristiano est encore passeur décisif et a réussi au moins une passe décisive lors de quatre matches consécutifs, une première depuis son arrivée à Madrid.

L'énorme renommée de l'attaquant portugais s'explique par ses prestations remarquables sur les terrains de football mais aussi par ses petites provocations en dehors des stades: « Les 90 millions d'euros que le Real Madrid a payé pour Cristinao Ronaldo semblent peu comparé au talent phénoménal du joueur de 26 ans. Il possède une moyenne de 0,98 but par match. C'est le premier footballeur, depuis David Beckham, a être devenu une marque à lui tout seul », a analysé le magazine anglais AskMen.

Lors de la 9e journée du championnat, le Real Madrid se déplace à Málaga: score final 0-4 (un but d'Higuain (11e) et un triplé de Cristiano Ronaldo (23e, 28e, 38e) en l'espace de 15 minutes)[48]. Il s'agit de son troisième triplé depuis septembre et de son 11e triplé en 102 matchs avec le Real, il rejoint ainsi Lionel Messi, en tête du classement des meilleurs buteurs, avec 10 buts[49].

Sélection portugaise

Ronaldo sous le maillot portugais.

International portugais depuis le 20 août 2003 (Portugal-Kazakhstan), Cristiano Ronaldo compte aujourd'hui 86 sélections et 30 buts marqués.

La révélation lors de l'Euro 2004

Durant l'Euro 2004, après de brillantes prestations comme son entrée face à la Grèce (un but de la tête), il devient titulaire de la Selecção. Le milieu offensif va même jusqu'à marquer contre les Pays-Bas en demi-finale de la compétition. Le Portugal accède donc en finale contre la Grèce, que le Lusitanien rencontre pour la deuxième fois de la compétition, la Selecção perdra cette finale 1-0. Cristiano, frusté de la défaite de son équipe, ne pourra retenir ses larmes à la fin du match.

La confirmation vers la Coupe du Monde 2006

Après la finale perdue à l'Euro, Cristiano réalise de très bons matchs de qualifications à la Coupe du Monde 2006. Il marque de nombreux buts en sélections et se hisse parmi les meilleurs buteurs de ces qualifications lors de la saison 2004-2005. La saison suivante est moins brillante en sélection.

Lors de la Coupe du monde de 2006, il confirme ce statut en participant au parcours de la sélection portugaise en inscrivant notamment un but contre l'Iran lors du premier tour et en convertissant le tir au but de la qualification face à la sélection anglaise. Il quitte néanmoins la compétition, avec une défaite face à la France[50]. De plus, une polémique éclate lors du match Angleterre-Portugal[51] parmi les supporteurs anglais après que le coéquipier de Ronaldo à Manchester United, Wayne Rooney, se fait expulser (il parle alors à l'arbitre à la suite d'un mauvais geste de l'Anglais)[52],[53],[54].

Euro 2008

Comme pour les précédentes qualifications, Cristiano réalise un bon parcours en qualifications avec le Portugal et devient un des meilleurs buteurs des qualifications.

En 2008, Luiz Felipe Scolari le sélectionne pour l'Euro. Ronaldo dispute trois rencontres dont deux en poules bien qu'étant blessé au pied droit. Le Portugal termine premier du groupe, Cristiano Ronaldo marque un but et fait une passe décisive à Ricardo Quaresma lors du match contre la République tchèque (victoire 3-1), et est ensuite élu homme du match. En quart de finale, le Portugal se fait éliminer par l'équipe d'Allemagne sur le score de trois à deux.

Coupe du Monde 2010 et Qualifs : Deux saisons sombres en sélection

Ronaldo ne marque qu'un seul but entre l'Euro 2008 et la Coupe du Monde et déçoit en sélection.

En 2010, cela fait déjà un moment que Ronaldo ne marque plus avec la Seleçcao, il est attendu au tournant Il débute la coupe du monde sur un 0-0 contre la Côte d'Ivoire. Ronaldo retrouve le chemin des filets en participant à la large victoire des siens (7-0) contre la Corée du Nord. Le choc face au Brésil ne trouve pas vainqueur (0-0). Malgré le talent de Cristiano, Le Portugal est sorti en huitième de finale face à L'Espagne (1-0), futur vainqueur de la compétition.

Retour en forme en Seleçcao sur la route de l'Euro 2012

Ayant manqué les deux premiers matchs du Portugal pour la qualification à l'euro 2012 (4-4 contre Chypre et défaite 1-0 en Norvège), il rejoint ses coéquipiers lors du match contre le Danemark remporté 3-1 par le Portugal, Ronaldo marque sur une passe de son ancien coéquipier Nani confirmant ainsi que le Portugal a besoin de lui. Le 17 novembre 2010, le Portugal prend sa revanche contre l'Espagne en gagnant 4-0. Cristiano Ronaldo ouvre le score d'un but sensationnel mais ce but sera refusé car Nani qui était hors-jeu reprend le ballon de la tête. Il sera finalement à l'origine du premier but de son équipe juste avant d'être remplacé à la mi-temps. Le 9 février 2011, lors d'un super derby contre l'Argentine de Léo Messi, il marque un but permettant à son équipe d'égaliser. Le Portugal perd finalement 2-1 sur un pénalty de Messi à la 90e. Ronaldo manque ensuite les deux prochains matchs amicaux de la Selecção (face au Chili et la Finlande) à cause d'une tendinite.

Cristiano Ronaldo en compagnie de Lionel Messi, lors du match opposant le Portugal à l'Argentine.

Le 1er avril 2011, une information surprenante paraît dans les journaux. En effet il est de coutume que les journaux inventent de faux articles pour cette occasion et l'année 2011 ne déroge pas à la règle. Ainsi France Football annonce que Didier Drogba souhaite devenir défenseur[55], Sport24 indique que Raymond Domenech devient le nouveau sélectionneur de l'Irlande[56] et le site des Girondins de Bordeaux déclare que leur nouveau stade aura pour nom « La Vache qui Rit »« [57] ». Ronaldo n'échappe pas à cette journée de canulars et le très sérieux journal anglais The Independent lance la fausse information que le Portugal aurait vendu le joueur à l'Espagne pour 160 millions d'euros[58]. L'article est démenti ce qui rassure les supporters de la Selecção.

Le 4 juin 2011, le Portugal reçoit la Norvège[59]. Ce match est très important car une victoire lui permettrait de rejoindre la Norvège en tête du groupe. Finalement le Portugal s'impose 1 à 0 grâce à un but d'Hélder Postiga[60]. Le Portugal prend alors la tête du groupe grâce à sa meilleure différence de buts[61]. Mais les supporters de la Seleççao sifflent Cristiano Ronaldo, en colère contre le joueur car il n'a pas marqué.

Dès la saison suivante, Cristiano marque dès sa première sélection à la 44' contre le Luxembourg sur coup franc avant d'être remplacé à la mi-temps. Trois semaines plus tard, il marque un doublé contre la Chypre dont un penalty et effectue une passe décisive[62].

Lors des deux derniers match de qualifications, le Portugal s'impose difficilement 5-3 face à l'Islande[63] et perd la "finale" du groupe face au Danemark 2-1 où Cristiano marque sur coup franc dans les arrêts de jeu à 30 mètres des cages[64]. avec quasiment 30 buts sous les couleur national il devient le quatrième meilleur buteur de la sélection derrière Pauleta, Eusébio et Luis Figo.

Palmarès

En sélection nationale

En clubs








Drapeau : Portugal Sporting Portugal
Drapeau : Angleterre Manchester United



Drapeau : Espagne Real Madrid

Distinctions personnelles

Style de jeu

Cristiano Ronaldo dribblant Antonio Luna Rodríguez lors d'un match entre le Real Madrid et l'UD Almería.

Cristiano Ronaldo est tout d'abord doté d'un physique hors-norme sur lequel il travaille énormément pour obtenir un corps musclé et sculpté. Il est considéré comme le joueur de football le plus rapide au monde, capable d'aller jusqu'à 33,6 km/h. Il sait se servir de sa position d'ailier à l'aide de gestes techniques complexes pour faire la différence même dans de petits espaces. Il a une bonne frappe, précise et puissante du pied gauche comme du pied droit. Pour un joueur évoluant sur les côtés son ratio de but par match est impressionnant : une moyenne de 0,9 but par match depuis qu'il est au Real Madrid. En pleine course, il utilise ses deux pieds pour déplacer le ballon et ainsi garder le contrôle. Une de ses qualités lui permettant d'être un redoutable buteur est sa capacité à tirer les coup pieds arrêtés en alliant puissance et précision (coup du pied) ; en outre, il peut choisir d'enrouler le ballon sur le côté (exemple : match de Ligue des Champions contre Marseille en 2009), ou il peut tirer un coup franc descendant en puissance avec une trajectoire rectiligne ou aléatoire (exemple : match de Liga BBVA contre Saragosse). Son côté provocateur, et son côté "tout à moi" (jouer en ne faisant que des actions personnelles) lui ont souvent valu des critiques.

Statistiques

En club

Dernière modification le 29 octobre 2011

Performances générales en club
Club Saison Championnat national Coupe nationale Ligue des Champions Autres[79] Total
Matcgs Buts P.D. Matchs Buts P.D. Matchs Buts P.D. Matchs Buts P.D. Matchs Buts P.D.
Sporting Portugal
(Drapeau du Portugal Portugal)
2002-2003 25 3 6 3 2 0 3 0 0 - - - 31 5 6
Total 25 3 6 3 2 0 3 0 0 - - - 31 5 6
Manchester United
(Drapeau d'Angleterre Angleterre)
2003-2004 29 4 3 6 2 3 5 0 1 - - - 40 6 7
2004-2005 33 5 4 9 4 4 8 0 2 - - - 50 9 10
2005-2006 33 9 6 6 2 1 8 1 1 - - - 47 12 8
2006-2007 34 17 13 8 3 1 11 3 5 - - - 53 23 19
2007-2008 34 31 7 3 3 0 11 8 1 - - - 49 42 8
2008-2009 33 18 6 6 3 0 12 4 2 2 0 1 53 26 9
Total 196 84 39 38 17 9 55 16 12 2 0 1 289 118 61
Real Madrid
(Drapeau d'Espagne Espagne)
2009-2010 29 26 7 0 0 0 6 7 0 - - - 35 33 7
2010-2011 34 40 10 8 7 1 12 6 4 - - - 54 53 15
2011-2012 10 10 5 2 1 0 3 1 2 - - - 15 12 7
Total 73 76 22 10 8 1 21 14 6 0 0 0 104 98 29
Total carrière 294 163 67 51 27 10 79 30 18 2 0 1 424 221 96

Statistiques détaillées par compétitions

  • Championnat : 294 matchs, 163 buts, 67 passes décisives
  • Coupes nationales : 51 matchs, 27 buts, 10 passes décisives
  • Autres : 2 matchs, 0 but, 1 passe décisive

Selecção

Dernière modification le 11 octobre 2011

Performances générales en sélection
Compétition Saison Qualifications Phase Finale Matchs amicaux Total en sélection
Matchs Buts Passes décisives Matchs Buts Passes décisives Matchs Buts Passes décisives Matchs Buts Passes décisives
UEFA Euro 2004 2003-2004 0 0 0 6 2 2 3 0 0 9 2 2
FIFA Coupe du Monde 2006 2004-2005 8 7 0 - - - 1 0 0 9 7 0
FIFA Coupe du Monde 2006 2005-2006 6 0 0 6 1 0 3 2 0 15 3 0
UEFA Euro 2008 2006-2007 6 5 0 - - - 0 0 0 6 5 0
UEFA Euro 2008 2007-2008 7 3 0 4 1 1 1 0 0 12 4 1
FIFA Coupe du Monde 2010 2008-2009 4 0 0 - - - 1 1 0 5 1 0
FIFA Coupe du Monde 2010 2009-2010 4 0 1 4 1 1 3 0 0 11 1 2
UEFA Euro 2012 2010-2011 3 2 1 - - - 2 1 0 5 3 1
UEFA Euro 2012 2011-2012 3 3 1 0 0 0 1 1 0 4 4 1
Drapeau du Portugal Portugal Total 41 20 3 18 6 4 15 6 0 86 30 7

Buts en sélection

But Date Stade, ville, pays Adversaire Résultat Match, compétition
1er
12 juin 2004
Stade do Dragão, Porto, Portugal
Drapeau de Grèce Grèce
D 1-2
Euro 2004
2e
30 juin 2004
Estádio José Alvalade XXI, Lisbonne, Portugal
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
V 2-1
Euro 2004
3e
4 septembre 2004
Skonto stadions, Riga, Lettonie
Drapeau de Lettonie Lettonie
V 0-2
Éliminatoires de la Coupe du monde 2006
4e
8 septembre 2004
Estádio Dr. Magalhães Pessoa, Leiria, Portugal
Drapeau d'Estonie Estonie
V 4-0
Éliminatoires de la Coupe du monde 2006
5e 13 octobre 2004 Estádio José Alvalade XXI, Lisbonne, Portugal Drapeau : Russie Russie
V 7-1
Éliminatoires de la Coupe du monde 2006
6e
7e
17 novembre 2004
Stade Josy-Barthel, Luxembourg, Luxembourg
Drapeau du Luxembourg Luxembourg
V 0-5
Éliminatoires de la Coupe du monde 2006
8e
4 juin 2005
Estádio da Luz, Lisbonne, Portugal
Drapeau : Slovaquie Slovaquie
V 2-0
Éliminatoires de la Coupe du monde 2006
9e
8 juin 2005
A. Le Coq Arena, Tallinn, Estonie
Drapeau d'Estonie Estonie
V 1-0
Éliminatoires de la Coupe du monde 2006
10e 1er mars 2006 Esprit arena, Düsseldorf, Allemagne Drapeau d'Arabie saoudite Arabie saoudite
V 0-3
Amical
11e
12e
17 juin 2006
Commerzbank-Arena, Francfort, Allemagne
Drapeau d'Iran Iran
V 2-0
Coupe du monde 2006
13e 7 octobre 2006 Porto, Portugal Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan
V 3-0
Éliminatoires de l'Euro 2008
14e
15e
15 novembre 2006
Stade municipal de Coimbra, Coimbra, Portugal
Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan
V 3-0
Éliminatoires de l'Euro 2008
16e 24 mars 2007 Lisbonne, Portugal Drapeau de Belgique Belgique
V 4-0
Éliminatoires de l'Euro 2008
17e
18e
22 août 2007
Stade Hanrapetakan, Erevan, Arménie
Drapeau d'Arménie Arménie
N 1-1
Éliminatoires de l'Euro 2008
19e
8 septembre 2007
Estádio da Luz, Lisbonne, Portugal
Drapeau de Pologne Pologne
N 2-2
Éliminatoires de l'Euro 2008
20e
17 octobre 2007
Almaty Central Stadium, Almaty, Kazakhstan
Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan
V 1-2
Éliminatoires de l'Euro 2008
21e
11 juin 2008
Stade de Genève, Genève, Suisse
Drapeau de République tchèque République tchèque
V 1-3
Euro 2008
22e
11 février 2009
Estádio Algarve, Faro, Portugal
Drapeau de Finlande Finlande
V 1-0
Amical
23e
21 juin 2010
Cape Town Stadium, Le Cap, Afrique du Sud
Drapeau de Corée du Nord Corée du Nord
V 7-0
Coupe du monde 2010
24e
8 octobre 2010
Stade do Dragão, Porto, Portugal
Drapeau du Danemark Danemark
V 3-1
Éliminatoires de l'Euro 2012
25e
12 octobre 2010
Laugardalsvöllur, Reykjavik, Islande
Drapeau d'Islande Islande
V 3-1
Éliminatoires de l'Euro 2012
26e
9 février 2011
Stade de Genève, Canton de Genève, Suisse
Drapeau d'Argentine Argentine
D 1-2
Amical
27e
10 août 2011
Estádio Algarve, Faro, Portugal
Drapeau du Luxembourg Luxembourg
V 5-0
Amical
28e
2 septembre 2011
GSP Stadium, Nicosie, Chypre
Drapeau de Chypre Chypre
V 0-4
Éliminatoires de l'Euro 2012
29e
30e
11 octobre 2011
Parken Stadion, Copenhague, Danemark
Drapeau du Danemark Danemark
D 1-2
Éliminatoires de l'Euro 2012

Aspects socio-économiques

Humanitaire

Il a rencontré le vice-président de la République indonésienne, Muhammad Jusuf Kalla, et le président de la partie est de l'île de Timor, Xanana Gusmão. Le joueur a réussi à obtenir 66 000 livres sterling (environ 95 000 euros) en vendant aux enchères ses affaires personnelles de sport à Jakarta, en Indonésie[80].

Lors de la tempête à Madère en 2010, il organise un match de football de charité entre le FC Porto et les joueurs des clubs madérois du Marítimo et du Nacional, clubs de football de l'archipel. De plus, lors du match du Real Madrid contre Villareal, il célèbre son but en montrant son tee-shirt où il est inscrit Madeira[81].

En juin 2010, avant la Coupe du Monde, il rend visite à des enfants malades dans un hôpital de Lisbonne et leur offre des maillots du Portugal.

Lors du Séisme de 2011 à Lorca,Le Real Madrid a disputé le mercredi 18 mai 2011 le temps d’une journée intitulée : « Tous avec Lorca », un match amical contre une sélection de joueurs de Murcie visant à récolter des fonds pour les victimes du tremblement de terre qui a frappé la ville de Lorca, le 11 mai 2011. Cristiano Ronaldo et ses partenaires merengue sont venus sur place, d’abord à l’hôtel de ville pour recevoir les remerciements du premier magistrat de Lorca, puis dans le quartier de La Viña, le plus touché par le séisme. Si les Merengues ont été accrochés (2-2), Karim Benzema et Cristiano Ronaldo inscrivant les buts madrilènes, la rencontre disputée au Stade Nueva Condomina a réuni 31.000 personnes et permis de récolter près de 500 000 euros pour venir en aide aux victimes d'un drame qui a coûté la vie à neuf personnes[82].

Contrats publicitaires

Cristiano Ronaldo a été nommé joueur le plus sexy de l'Euro 2004, de la Coupe du monde 2006 ainsi que de l'Euro 2008. Outre son talent, c'est donc son profil métrosexuel[réf. nécessaire] qui lui permet de se différencier d'un point de vue marketing[réf. nécessaire]. Il a fait des publicités pour Suzuki, Nike, Extra Joss (une boisson énergétique en Indonésie) et Pepe Jeans). Il apparaît aussi sur les couvertures des jeux FIFA Street 2, Pro Evolution Soccer 2008 et Pro Evolution Soccer 2012.

Il a également été le représentant de la marque de boisson américaine Coca-Cola en Asie. En 2009, il tourne une publicité pour la banque portugaise Banco Espírito Santo. Un an plus tard, en 2010, Cristiano Ronaldo devient l'égérie de la marque vestimentaire Giorgio Armani et des sous vetements Emporio Armani, au côté de l'actrice américaine Megan Fox[83].

Plusieurs fois, il tourne dans des spots publicitaires pour les magasins Modelo, groupe Sonae, au Portugal. Quelques semaines avant le Mondial 2010, Cristiano Ronaldo a également tourné une publicité intitulée « écris le futur » pour la franchise Nike où il est parodié dans les Simpson mettant un petit pont a Homer qui s'écrie « Ronal... D'oh! ». Il a fait la couverture de vanity fair en sous-vêtement. Il apparait aussi pour des publicités en Angleterre, pour la société Castrol. Il apparaît également dans un spot publicitaire pour le gel Clear Men.

Documentaires

Cristiano Ronaldo : The Story So Far, 2007 : Ce documentaire raconte la vie et la carrière de Cristiano Ronaldo de son enfance à Madère au joueur de Manchester United en passant par sa formation au Sporting Portugal, avec les témoignages de ses anciens entraîneurs et de sa famille

Os Incriveis, 2008 : Cette célèbre émission portugaise montre cette fois-ci la vie de Cristiano Ronaldo à Manchester.

O Regresso dos Incriveis, 2010 : Nouvelle version de Os Incriveis qui raconte la vie du portugais à Madrid lors de sa première saison.

Cristiano Ronaldo Tested to The Limit, 2011 : Pour la première fois, le corps de Cristiano Ronaldo est testé et étudié.

Vie Personnelle

Cristiano Ronaldo à Madrid

Né d'une famille de 4 enfants, Cristiano a donc 1 frère et 2 soeurs. Son père, José Dinis Aveiro, décède en 2005 à l'âge de 52 ans suite à une tumeur du foie provoquée par l'alcool. À cause de celà, Cristiano ne boit donc pas d'alcool selon sa mère et son ex-coach Alex Ferguson.

Outre son talent footballistique, Ronaldo est également connu pour sa beauté et son élégance, charmant des millions de femmes. C'est donc son côté métrosexuel qui assure une grosse partie marketing.

Avec l'aide d'une de ses soeurs, il a ouvert une boutique de vêtements appelée "CR7" (son surnom). Il existe deux boutiques CR7 : une à Lisbonne et l'autre à Madère.

Vivant actuellement dans la banlieue de Madrid, il annonce le 3 juin 2010 qu'il devient père d'un petit Cristiano Junior. Il est également révélé que le joueur du Real Madrid aurait payé la mère de son fils 12 millions pour avoir la garde seule, le nom de cette dernière restant anonyme. Mais la belle-mère de ce fils pourrait être Irina Shayk, la top model russe avec laquelle sort Ronaldo depuis 2010.

En dehors ou sur le terrain, Ronaldo fut également complice avec Rooney et Anderson à Manchester. À Madrid, il est réputé pour être bon ami avec Marcelo, Benzema et Higuain. Il l'est également avec ses compatriotes Pepe et Nani.

En Août 2010, il atteint les 10 millions de fans sur Facebook. 1 an plus tard, c'est les 30 millions de fans qu'il atteint. Sa page de réseau social où il communique souvent avec ses fans est un succès.

Voir aussi

Annexes

Notes et références

  1. Profil de Cristiano Ronaldo sur realmadrid.com. Consulté le 18 septembre 2009
  2. (pt) Parcours de C. Ronaldo
  3. [ C. Ronaldo avec les moins de 17 ans
  4. C. Ronaldo en sélections
  5. Cristiano Ronaldo et le Top 10 des salaires des footballeurs 2011-2012 sur http://www.sportune.fr. Mis en ligne le 24 août 2011, consulté le 22 octobre 2010
  6. Ronaldo, le plus rapide du monde sur http://www.sfrfoot.fr. Mis en ligne le 11 décembre 2009, consulté le 27 août 2010
  7. (es) Estatua de Cristiano Ronaldo en la Plaza de Ramales (ESP) sur http://deporteaccion.com. Mis en ligne le 24 février 2010, consulté le 28 février 2010
  8. a, b, c, d et e Biographie de C.Ronaldo, page consultée le 31 octobre 2010.
  9. (pt) « Cristiano Ronaldo anuncia ter sido pai de um rapaz », page consultée le 31 octobre 2010.
  10. (en) SECRET AGONY OF £31M RONALDO, page consultée le 31 octobre 2010.
  11. Correio da Manhã : Setembro de 2005
  12. Portugal: Cristiano Ronaldo hérite du numéro 7 de Figo, page consultée le 31 octobre 2010.
  13. Cristiano Ronaldo bientôt au Real Madrid pour 94 millions d’euros, page consultée le 31 octobre 2010.
  14. Supplément au N°3379 de France Football, parut le 11 janvier 2011
  15. a, b et c Il était une fois Cristiano Ronaldo, page consultée le 2 novembre 2010.
  16. (en) Cristiano Ronaldo - Profile of Soccer Player Cristiano Ronaldo, page consultée le 32 octobre 2010.
  17. (pt) Cristiano Ronaldo Campus Futebol, page consultée le 2 novembre 2010.
  18. (pt) Cristiano Ronaldo Campus Futebol
  19. Cristiano Ronaldo, l'enfant-prodige portugais, page consultée le 2 novembre 2010.
  20. a et b Olivier Cothenet, « Cristiano Ronaldo, l'enfant-prodige portugais », Le Portrait De La Semaine sur http://www.maxifoot.fr. Mis en ligne le 20 novembre 2003, consulté le 19 janvier 2010
  21. Cristiano Ronaldo : "Je peux mieux faire" sur http://fr.fifa.com. Mis en ligne le 3 novembre 2008, consulté le 18 janvier 2010
  22. Cristiano Ronaldo- Biographie sur http://www.clubangelportuguescr.com. Consulté le 19 juin 2011
  23. Cristiano Ronaldo doublement honoré sur http://www.lequipe.fr. Mis en ligne le 23 avril 2007, consulté le 19 janvier 2010
  24. (en) The website of dreams - season 2007-2008 sur http://www.stretfordend.co.uk. Consulté le 19 janvier 2010
  25. Cristiano Ronaldo sur http://fr.uefa.com. Consulté le 19 janvier 2010
  26. C. Ronaldo restera à MU sur http://www.lequipe.fr. Mis en ligne le 11 janvier 2008, consulté le 19 janvier 2010
  27. Ferguson veut garder Ronaldo sur http://www.lequipe.fr. Mis en ligne le 16 mars 2007, consulté le 19 janvier 2010
  28. (en) Real Madrid and Manchester United seal the transfer of Cristiano Ronaldo sur realmadrid.com, 26 juin 2009. Consulté le 26 juin 2009
  29. « C. Ronaldo absent un mois », dans France Football, 11 octobre 2009 [texte intégral] 
  30. Erreur dans la syntaxe du modèle Article« C. Ronaldo et la guerre des sorciers », dans France Football [texte intégral] 
  31. Erreur dans la syntaxe du modèle Article« C. Ronaldo, fin de carrière », dans Web-Libre.org [texte intégral] 
  32. Football européen : le Barça arrache le clasico sur http://www.lemonde.fr. Mis en ligne le 29 novembre 2009, consulté le 18 janvier 2010
  33. Cristiano Ronaldo marque, se fait expulser puis s'excuse sur http://www.ouest-france.fr. Mis en ligne le 6 décembre 2009, consulté le 18 janvier 2010
  34. .Ligue des champions : l'OM rate le coche, Bordeaux finit en beauté sur http://www.lemonde.fr. Mis en ligne le 8 décembre 09, consulté le 18 janvier 2010
  35. Vincent Bregevin, « Ronaldo, la voie royale » sur http://www.eurosport.fr. Mis en ligne le 26 février 2010, consulté le 27 février 2010
  36. Michael BALCAEN, « Benzema, ça tombe mal. » sur http://www.sports.fr. Mis en ligne le 31 mars 2011, consulté le 31 mars 2011
  37. Olivier CHAUVET, « La génétique pour guérir Ronaldo ? » sur http://www.sports.fr. Mis en ligne le 30 mars 2011, consulté le 30 mars 2011
  38. UEFA, « UEFA Champions League 2011 - Real Madrid- Tottenham - UEFA.com. » sur fr.uefa.com. Mis en ligne le 5 avril 2011, consulté le 5 avril 2011
  39. Real Madrid - Tottenham en direct sur http://www.sports.fr. Mis en ligne le 5 avril 2011, consulté le 5 avril 2011
  40. Quatre clasicos en 18 jours ? sur http://www.sports.fr. Mis en ligne le 7 avril 2011, consulté le 9 avril 2011
  41. Le Real aplatit Bilbao à San Mamés sur http://www.sports.fr. Mis en ligne le 9 avril 2011, consulté le 10 avril 2011
  42. Le Barça à l'énergie sur http://www.sports.fr. Mis en ligne le 9 avril 2011, consulté le 10 avril 2011
  43. Pepe n'a pas touché Daniel Alves. sur http://www.chronofoot.com. Mis en ligne le 29 avril 2011, consulté le 1er mai 2011
  44. Buts Real-Barça 0-2 (doublé Messi) et résumé vidéo (27 avril 2011). sur http://www.coupfranc.fr. Mis en ligne le 27 avril 2011, consulté le 8 mai 2011
  45. Le Barça verra Wembley. sur http://www.sports.fr. Mis en ligne le 3 mai 2011, consulté le 3 mai 2011
  46. Cristiano Ronaldo a battu le record de buts en Liga ! sur http://www.chronofoot.com. Mis en ligne le 21 mai 2011, consulté le 21 mai 2011
  47. Meilleurs buteurs de l’ histoire et place de Ronaldo Toute compétition confondue. sur http://le-site-du-football.com,. Mis en ligne le 23 mai 2011, consulté le 26 mai 2011
  48. « Le Real Madrid bat Malaga 4 à 0 avec un hat-trick de Ronaldo », sur opl.fr, 22 octobre 2011.
  49. « Cristiano Ronaldo rejoint Lionel Messi en tête du classement des buteurs », sur opl.fr, 23 octobre 2011.
  50. Très chère finale sur http://www.lequipe.fr. Mis en ligne le 17 juin 2006, consulté le 18 janvier 2010
  51. (en) England 0-0 Portugal sur http://www.thefa.com. Consulté le 28 avril 2009
  52. Cristiano Ronaldo brille en sélection et irrite ses fans de Manchester sur http://www.lemonde.fr. Mis en ligne le 3 juillet 2006, consulté le 18 janvier 2010
  53. (en)Rooney 'gobsmacked' by red card sur BBC.co.uk. Consulté le 19 juin 2008.
  54. Rooney plaide l'accident
  55. Numéro de France Football parut le vendredi 1 avril 2011
  56. Poissons d’Avril 2011 : Riner, Ronaldo, Domenech… Top des infos bidons sur http://www.sportune.fr. Mis en ligne le 1er avril 2011, consulté le 1er avril 2011
  57. On connaît le nom du futur stade... ridicule ! sur http://www.webgirondins.com. Mis en ligne le 1er avril 2011, consulté le 2 avril 2011
  58. Portugal 'sells' Ronaldo to Spain in €160m deal on national debt sur http://www.independent.co.uk. Mis en ligne le 1er avril 2011, consulté le 1er avril 2011
  59. Le Portugal vise la tête sur http://www.estrepublicain.fr. Mis en ligne le 4 juin 2011, consulté le 4 juin 2011
  60. Le Portugal vire en tête sur http://www.sports.fr. Mis en ligne le 4 juin 2011, consulté le 5 juin 2011
  61. Le Portugal bat la Norvège (1-0) et se hisse en tête du Groupe H. sur http://www.atlasinfo.fr. Mis en ligne le 5 juin 2011, consulté le 5 juin 2011
  62. « Le Portugal s'impose 4-0 à Chypre », sur opl.fr, 2 février 2011.
  63. « Le Portugal bat l'Islande 5 à 3 », sur opl.fr, 8 octobre 2011.
  64. « Le Danemark se qualifie en battant le Portugal (2-1) qui passera par les barrages », sur opl.fr, 11 octobre 2011.
  65. Palmarès Cristiano Ronaldo. Consulté le 27 avril 2009
  66. a et b Cristiano Ronaldo doublement honoré sur lequipe.fr, 23 avril 2007. Consulté le 2 décembre 2007
  67. MARCA attribuant le prix du Pichichi et dénombrant 41 buts pour C.Ronaldo (ils lui attribuent son coup franc contré contre la Real Sociedad le 18 septembre 2010), c'est un total de 41 buts qu'il faut retenir et non pas 40 comme annoncé ailleurs
  68. Ballon d'or : le classement 2008 sur www.francefootball.fr, 2 décembre 2008. Consulté le 2 décembre 2008.
  69. Ballon d'Or 2007: Le classement. sur http://www.sports.fr. Mis en ligne le 2 décembre 2007, consulté le 8 mai 2011
  70. Ballon d’Or 2009 - Le classement final. sur http://www.goal.com. Mis en ligne le 1er décembre 2009, consulté le 8 mai 2011
  71. Ronaldo deuxième Meilleur joueur d'Europe de l'UEFA sur uefa.com, 25 aout 2011. Consulté le 25 aout 2011
  72. (en) Award history sur FIFPro.org. Consulté le 2 décembre 2007.
  73. Ronaldinho honoré par ses pairs sur uefa.com, 6 novembre 2006. Consulté le 2 décembre 2007
  74. 2005 sur http://worldx1.fifpro.org. Consulté le 19 janvier 2010
  75. FIFA AWARDS
  76. Ronaldo : "Un but extraordinaire" sur http://fr.fifa.com, 21 décembre 2009. Consulté le 18 janvier 2010
  77. http://www.lequipe.fr/Football/EQUIPE_TYPE_2007.html Cristiano Roanldo membre de l'équipe type monde 2007.
  78. http://www.chronofoot.com/cristiano-ronaldo/cristiano-ronaldo-lionel-messi-decouvrez-l-039-equipe-type-de-sports-illustrated_art15186.html Cristiano Roanldo membre de l'équipe-type de Sports Illustrated.
  79. Coupe du Monde des Clubs, Supercoupe d'Europe
  80. bio de Cristiano Ronaldo - Gala, page consultée le 2 novembre 2010.
  81. (en) Ronaldo to play in charity match for Madeira, page consultée le 2 novembre 2010.
  82. (en) Ronaldo to play in charity match for Lorca, page consultée le 21 mai 2011.
  83. Cristiano Ronaldo pour Emporio Armani Underwear sur http://www.essentialhomme.fr. Mis en ligne le 15 janvier 2010, consulté le 18 janvier 2010

Bibliographie

  • (en) Cristiano Ronaldo, Moments, Macmillan, 2 mai 2008, 2e éd., 173 p. (ISBN 978-0330457705) 
  • (en) Cristiano Ronaldo, Moments, Macmillan, 5 octobre 2007, 1re éd., 176 p. (ISBN 978-0230706699) 
  • (es) Arturo Contró, Cristiano Ronaldo, World Soccer Stars / Estrellas del Futbol Mundial, The Rosen Publishing Group, 2008, 24 p. (ISBN 9781404276697) 

Lien externe

Sur les autres projets Wikimedia :

[1]


Erreur de référence : Des balises <ref> existent, mais aucune balise <references/> n’a été trouvée.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cristiano Ronaldo de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cristiano Ronaldo — Cristiano Ronaldo, 2011 Spielerinformationen Voller Name Cristiano Ronaldo dos Santos Aveiro Geburtstag 5. Februa …   Deutsch Wikipedia

  • Cristiano Ronaldo — Nombre Cristiano Ronaldo dos Santos Aveiro Apodo …   Wikipedia Español

  • Cristiano Ronaldo — dos Santos Aveiro es un futbolista portugués. Nacio en Funchal (Madeira, Portugal). Juega de extremo, tanto por banda izquierda como por banda derecha y actualmente defiende los colores del Manchester United, en la liga inglesa …   Enciclopedia Universal

  • Cristiano Ronaldo — CR7 redirects here. For other uses, see CR7 (disambiguation). This name uses Portuguese naming customs. The first or maternal family name is dos Santos and the second or paternal family name is Aveiro …   Wikipedia

  • Cristiano Ronaldo — …   Википедия

  • Cristiano Ronaldo dos Santos Aveiro — Cristiano Ronaldo Spielerinformationen Voller Name Cristiano Ronaldo dos Santos Aveiro Geburtstag 5. Februar 1985 Geburtsort Funchal,  …   Deutsch Wikipedia

  • Ronaldo (name) — Ronaldo is the Portuguese and Spanish equivalent of the name Ronald. Football *Ronaldo Ronaldo Luis Nazário de Lima (born 1976), Footballer and Brazilian international *Ronaldo de Assis Moreira (born 1980), AC Milan footballer and Brazilian… …   Wikipedia

  • Cristiano dos Santos Rodrigues — Cristiano redirects here. For the Portuguese football player, see Cristiano Ronaldo. Cristiano Personal information …   Wikipedia

  • Ronaldo (Begriffsklärung) — Ronaldo ist der Name oder ein Teil des Namens verschiedener Personen: Ronaldo, eigentlich Ronaldo Luís Nazário de Lima (* 1976), brasilianischer Fußballspieler (u. a. FC Barcelona, Real Madrid; Rekordtorschütze bei WM Turnieren) Ronaldo Angelim… …   Deutsch Wikipedia

  • Ronaldo (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Ronaldo est un prénom portugais. C est le nom de quatre joueurs de football : Ronaldo Rodrigues de Jesus dit Ronaldo ou Ronaldão, footballeur… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”