Lionel Messi
Lionel Messi
Messi Copa America 2011 .jpg
Situation actuelle
Club actuel Drapeau : Espagne FC Barcelone
Numéro 10
Biographie
Nom Lionel Andrés Messi
Nationalité Drapeau : Argentine Argentine
Naissance 24 juin 1987 (1987-06-24) (24 ans)
à Rosario (Argentine)
Taille 1,69 m (5 7)[1]
Période pro. 2004-
Poste Meneur de jeu / Second Attaquant / Ailier Droit / Attaquant
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
1995-2000 Drapeau : Argentine Newell's Old Boys
2000-2003 Drapeau : Espagne FC Barcelone
Parcours amateur
Saisons Club
2003-2005 Drapeau : Espagne FC Barcelone B 22 (6)[1]
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
2004- Drapeau : Espagne FC Barcelone 287 (203)
Sélections en équipe nationale **
Années Équipe M. (B.)
2005 Drapeau : Argentine Argentine - 20 ans 16 (11)[2],[3]
2008 Drapeau : Argentine Argentine Olympique 5 (2)
2005- Drapeau d'Argentine Argentine 63 (18)
* Compétitions officielles nationales et internationales.
** Matchs officiels.

Lionel Andrés Messi, souvent surnommé Leo Messi, né le 24 juin 1987 à Rosario en Argentine, est un footballeur argentin, possédant également la nationalité espagnole. Gaucher, il évolue avec le numéro 10 au poste d'attaquant au FC Barcelone et pour l'équipe nationale d'Argentine. Il est aujourd'hui considéré comme le meilleur joueur du monde et l'un des meilleurs de l'histoire par de nombreux spécialistes du football.

En 2009, Messi remporte un "grand chelem" inédit (Liga, Coupe d'Espagne, Ligue des champions, Supercoupe d'Espagne, Supercoupe de l'UEFA, Coupe du monde des clubs) dans l'histoire du football avec le FC Barcelone. Il est élu meilleur buteur de la Ligue des Champions avec 9 buts. Son année extraordinaire est récompensée par chaque récompense privée majeure. Il est élu très largement meilleur joueur du championnat d'Espagne, meilleur joueur de club par l'UEFA, meilleur joueur mondial de la FIFA et remporte le Ballon d'or avec un nombre de suffrages record.

En 2010, il devient Pichichi et Soulier d'or européen pour la première fois de sa carrière grâce à ses 34 buts inscrits en Liga. Il est également primé meilleur buteur de la Ligue des Champions avec 8 buts et meilleur joueur du championnat d'Espagne. Auteur de 47 buts en 53 matchs durant la saison 2009-2010, Messi égale le record de buts de Ronaldo en une saison au FC Barcelone. Il remporte la Liga et la Supercoupe d'Espagne. En fin d'année, il remporte un second Ballon d'or consécutif. Il aura marqué 60 buts (dont 58 à Barcelone) en 2010.

En 2011, il devient pour la troisième fois consécutive meilleur buteur de la Ligue des champions, compétition qu'il remporte en territoire anglais. Il devient meilleur buteur, ex-æquo avec Ruud Van Nistelrooy, lors d'une édition de Ligue des Champions, avec 12 buts. De plus Messi bat le record de buts de Ronaldo en une saison au FC Barcelone en totalisant 53 buts en 55 matches. Messi remporte la Liga pour la 5e fois de sa carrière. L'argentin est élu meilleur joueur et meilleur passeur avec 18 passes du championnat d'Espagne, co-meilleur buteur de la Coupe d'Espagne avec 7 buts, Meilleur joueur en Europe de l’UEFA. Il gagne également la Supercoupe d'Espagne, compétition dont il devient le meilleur buteur de l'histoire avec 8 buts, et la Supercoupe de l'UEFA à Monaco.

À seulement 24 ans, Lionel Messi a déjà remporté 17 titres majeurs : 3 Ligue des Champions (il est blessé pour la finale de 2006), 5 Championnats d'Espagne, 5 Supercoupes d'Espagne, une Coupe d'Espagne, 2 Supercoupes d'Europe et une Coupe du monde des clubs avec le FC Barcelone, club dans lequel il joue depuis l'âge de treize ans et pour lequel il est déjà le 2e meilleur buteur de l'histoire. Avec la sélection argentine, il a remporté les Jeux olympiques 2008 de Pékin.

Sommaire

Biographie

Jeunesse : un destin en or

Lionel Andrès Messi est né à Rosario, Santa Fe. Ses parents sont Jorge Horacio Messi et Celia Maria Cuccittini. Sa famille est originaire de la ville italienne d'Ancona, d'où son ancêtre, Angelo Messi, émigre pour l'Argentine en 1883[4]. Il est un cousin à la quatrième génération de Bojan Krkić[5],[6].

À l’âge de 5 ans, sa grand-mère l'emmène passer des tests dans le club local Grandoli, entraîné par son père, où il surpasse des adversaires de 12 ans. Son talent hors normes le propulse très vite dans le club des Newell's Old Boys.

À 10 ans, alors qu'il ne mesure que 1,11 mètre, Diego Schwarzstein décèle une maladie hormonale, ses os ne se développent pas à la bonne vitesse compromettent une croissance normale[7]. De fait, une potentielle carrière professionnelle est compromise. « Sans hormones de croissance, Lionel aurait atteint, au mieux, 1,50 mètre à l'âge adulte », selon son père, Jorge, dans L'Équipe Magazine. À l'époque, aucun club argentin ne veut s'engager à payer son traitement à cause de la crise économique qui commence à sévir dans le pays. La famille Messi ne peut pas s'offrir le traitement coûtant 900 euros mensuels qui consiste à s'injecter 75 microgrammes de Levothyroxine pendant trente mois[7]. Plusieurs clubs argentins dont Riverplate sont intéressés par le joueur mais ne prennent pas le risque de prendre en charge financièrement le traitement.

Jorge, le père de Lionel, se rend à Barcelone où il le présente en test au FC Barcelone en juillet 2000. Lors d'un ultime rendez-vous après un mois de test, Carles Rexach (le responsable du centre de formation), malgré les réticences du club, prend la décision qui va changer l'avenir de Messi et fait signer au père de Messi sur une serviette en papier, un contrat « symbolique » de la prise en charge de Léo par le FC Barcelone.

Après cet essai concluant, la Masia, le centre de formation du FC Barcelone, prend en charge la formation et les soins médicaux de l'argentin qui s'installe en Catalogne avec sa famille. Messi est reconnaissant à jamais au FC Barcelone de lui avoir permis de réaliser son rêve. Il a répété de nombreuses fois que ce club était sa famille et qu'il voudrait y jouer l'ensemble de sa carrière avant peut être de jouer ses dernières années dans le championnat argentin.

Lors de son deuxième match avec l'Infantil B (l'équipe de jeunes du Barça), il se fracture le péroné et devient indisponible pendant trois mois. En 2001, c'est un litige avec son ancien club Newell's Old Boys qui l'éloigne des terrains de février à juin[réf. nécessaire]. Messi poursuit ensuite sa formation et brûle très vite toutes les étapes des équipes de jeunes. À 16 ans seulement, il participe à son premier match (non officiel) avec l'équipe première du FC Barcelone contre Porto en 2003 à l'occasion de l'inauguration du stade de Porto.

FC Barcelone

2004-2006 : les débuts d'un crack mondial

Le 16 octobre 2004, Messi a son premier match à 17 ans en compétition autorisé contre l'Espagnol de Barcelone. L'automne 2004 voit Messi intervenir à une série de bout de match.

Contre l'Albacete le 1er mai 2005, Leo Messi marque son premier but d'une Balon piqué sur une combinaison avec Ronaldinho. À 17 ans et 310 jours, il est à ce moment-là le + candide buteur pour le FC Barcelone au cours d'un match de Liga. Ce record est tombé le 20 octobre 2007 quand Bojan Krkic marque contre Villarreal CF son premier but à l'âge de 17 ans et 53 jours sur une passe décisive de Messi.

Au championnat du Monde des moins de 20 ans, Messi qui débute comme remplacant mène son équipe à la victoire avec les titres de meilleur joueur et de meilleur buteur.

À l'inter-saison, le Barça renouvelle son contrat jusqu'en 2010 puis 2014 avec une clause libératoire de 150 millions d'euros.

Le 24 août 2005, la Juventus, Champion d'Italie 2005, bat le FC Barcelone, Champion d'Espagne 2005 vainqueur de la Supercoupe d'Espagne 2005, au péno", pour le Trophée Joan Gamper. Lionel Messi, à 18 ans, est auteur d'un match extraordinaire (Joueur du Match) avec une passe décisive pour Andrès Iniesta.

Messi est intégré à l'équipe première mais un problème de passeport extra communautaire l'empêche de débuter la saison d'août à octobre. Frank Rijkaard accorde ensuite à Lionel Messi de plus en plus de temps de jeu en Liga et ce dernier est mis en concurrence avec Ludovic Giuly au poste d'ailier droit qu'il va progressivement surclasser.

Le 2 novembre 2005, contre le Panathinaïkos, au Camp Nou, Messi est auteur de son premier but et de sa première passe décisive.

Le 19 novembre 2005, Messi, pour son premier "classico" au "Santiago Bernabeù", cède une performance-éclair contre l'équipe de Zidane, Ronaldo, Guti, Beckham, et Raùl, et adresse une passe décisive à Eto'o.

Le 26 novembre 2005, contre le Racing Santander, au Camp Nou en Liga, Messi marque un but pour une victoire 3-0.

Le 13 décembre 2005, Lionel Messi remporte le "Golden Boi", le Balon d'Or des moins de 21 ans, devant le duo de choc de Manchester United C.Ronaldo et Rooney.

Le 18 décembre 2005, Lionel Messi est auteur d'une passe décisive pour Eto'o contre Cádiz CF.

Le 21 décembre 2005, Lionel Messi est élu "Joueur argentin de l'année" (Olimpia de Plata) à 18 ans.

Le 15 janvier 2006, le FC Barcelone bat l'Athletic Bilbao à domicile, en Liga, grâce à un but héroique de Lionel Messi.

Le 22 janvier 2006, le FC Barcelone bat le Deportivo Alaves à domicile, en Liga, grâce à Messi et Larsson (un but chacun).

Le 30 janvier 2006, le FC Barcelone glane une victoire en or à l'éxtérieur contre le RCD Majorque 3-0 en Liga. Messi, rentré à quinze minute du terme, est auteur d'un doublé qui libère les "Culès".

Le 1er février 2006, contre le Real Zaragoza, au Camp Nou, Lionel Messi est auteur de son premier but et de sa première passe décisive (pour Larsson) en Copa del Rey.

Le 18 février 2006, Lionel Messi est à nouveau un joker de luxe. Entré à dix minute du terme, il met à terre le Betis Séville, avec un but.

Le 22 février 2006, pour le Huitième de Finale de la Ligue des Champions contre Chelsea à Stamford Bridge, il est promu par Frank Rijkaard aux côtés de Eto'o et Ronaldinho. Inconnu du grand public, une énorme prestation à 18 ans laisse exploser le potentiel d'un Fantastique joueur.

Le 7 mars 2006, il est victime d'une blessure pour le match retour au Camp Nou et il manque les trois derniers mois de la saison pendant laquelle le Barca remporte la Liga et la Ligue des Champions contre Arsenal (2-1).

Messi est de retour pour la Coupe du Monde 2006 en Allemagne avec l'Argentine mais n'est pas titulaire car le sélectionneur lui préfère Saviola. Il parvient à inscrire un but en phase de groupe contre la Serbie-Monténégro, devenant le 5e plus jeune buteur de l'histoire de la Coupe du monde. Mais il assiste impuissant depuis le banc des remplaçants à l'élimination en quart de finale aux penaltie de l'Argentine face à l'Allemagne.

2006-2008 : réussite personnelle, blessures et échecs collectifs

Leo Messi contre le Deportivo La Corogne

Pour la saison 2006-2007, Messi marque 17 but et donne 3 "assist" en 36 match, et met Ludovic Giuly sur le banc. Le trio magique « REM » (Ronaldinho, Eto'o, Messi) est réalisé. Mais ce trio est rarement aligné (comotion de Samuel Eto'o et de Lionel Messi)

Le 20 août 2006, Lionel Messi remporte la Supercoupe d'Espagne 2006 contre l'Espagnol de Barcelone (2-0).

Le 30 août 2006, contre le Celta Vigo au Balaídos en Liga, Lionel Messi marque le premier but et donne le premier "assist" (à Eto'o) de la saison pour un succès 3-2 de Barcelone.

Le 9 septembre 2006, contre Osasuna Pampelune au "Camp Nou" en Liga, Lionel Messi marque le premier but d'une victoire 3-0 de l'équipe blau-grana.

Le 28 septembre 2006, contre le Werder Bremen au Weserstadion en Ligue des Champions, Lionel Messi marque le but égalisateur d'un précieux match nul, 1-1.

Le 15 octobre 2006, contre le FC Séville au "Camp Nou" en Liga, Lionel Messi marque le but du KO d'une victoire mérité.

Le 13 novembre 2006, contre le Real Zaragoza à La Romareda, Messi est victime d'une comotion qui le prive de trois mois de match. Il rate la Coupe du monde des clubs 2006 où Barcelone est anéanti en Finale contre l'Internacional de Porto Alegre 1-0 au Yokohama International Stadium.

Le 10 février 2007, Lionel Messi est de retour contre le Racing Santander au "Camp Nou" en Liga, et Barcelone gagne le match 2-0.

Le 7 mars 2007, le FC Barcelone, pourtant vainqueur 1-0 au "KOP", est éliminé en Ligue des champions en Huitième de Finale, contre Liverpool FC (2-2 au Final et deux but de Liverpool à l'éxtérieur). Lionel Messi est impuissant.

Le 10 mars 2007 pour Clásico entre FC Barcelone et Real Madrid, Messi est auteur d'un coup du chapeau qui permet au FC Barcelone, à 10 contre 11, d'obtenir un précieux match nul, 3-3. Léo marque cinq but en trois match (coup du chapeau contre le Real Madrid et but contre le Recreativo Huelva et le Deportivo La Corogne) en mars 2007.

Le 18 avril 2007, pour la Demi-Finale de la Coupe d'Espagne face à Getafe CF, il marque un but identique à celui du Quart de Finale de la Coupe du Monde de 1986 marqué par Diego Maradona contre l'équipe d'Angleterre[8]. Il réitère avec un but de + et un "assist" pour une victoire de Barcelone. La comparaison entre Leo Messi et Diego Maradona ne fait qu'augmenter.

Le 10 mai 2007, victoire 4-0 de Getafe contre Barcelone en Coupe d'Espagne qui élimine le Barca de la compétition. Lionel Messi, étoile du match au "Camp Nou", a été ménagé.

Le 20 mai 2007, le FC Barcelone anéanti l'Atlético de Madrid 6-0 au Vicente Calderón, pour la 36eme journée de Liga. Lionel Messi est auteur d'un heureux doublé.

Le 9 juin 2007 durant le Derbi de Catalogne contre l'Espagnol de Barcelone (2-2), Lionel Messi est auteur d'un doublé, dont un but de la main, pour la 37eme Journée de Liga.

Le 17 juin 2007, le FC Barcelone anéanti le Gimnàstic de Tarragona, au Nou Estadi 5-1, pour la 38eme Journée de Liga. Lionel Messi est auteur d'un doublé et d'un "assist" pour Carles Puiol. Barcelone termine premier ex-aequo (76 points) avec le Real Madrid et grâce à la victoire de l'équipe merengue contre l'équipe blau-grana (2-0 au Santiago Bernabeù et 3-3 au Camp Nou), la Liga est donné aux "Galacticos".

C'est une saison 2006-2007 de marbre pour le FC Barcelone et Messi.

Durant la Copa América 2007, l'Argentine de Messi réalise un parcours légendaire, et bute en finale 3-0 contre le Brésil.

Messi marque un but en Liga contre Levante
Messi marque un nouveau but en Liga contre Levante.

Pour la saison 2007-2008, Messi marque 16 but et donne 13 "assist" en 40 match, et s'exprime à 20 ans comme le leader technique de l'équipe et enchaine les performances de renom.

Le 14 août 2007, Lionel Messi donne la victoire en Audi Cup 2007 au FC Barcelone face au Bayern Munich (1-0), grâce à un shoot extraordinaire de vingt mètre, vu + de 100000 Fois à Youtube en un géminé.

Le 19 septembre 2007, Barcelone démarre en Ligue des Champions avec une victoire 3-0 à domicile contre Lyon grâce à Lionel Messi, à l'origine du premier but, et auteur du second but.

Le 22 septembre 2007, le FC Barcelone remporte un match important contre le FC Séville (3-0) à domicile en Liga. Lionel Messi est auteur d'un doublé (dont un pénalty).

Le 26 septembre 2007, Barcelone l'emporte contre le Real Zaragoza (4-1) à domicile en Liga. Messi impressionne avec un doublé.

Le 29 septembre 2007, le FC Barcelone bat Levante (4-1) au Stade Ciutat de València en Liga. Lionel Messi marque un but magnifique et est auteur d'un "assist" pour Thierry Henry.

Le 3 octobre 2007, le FC Barcelone bat le VfB Stuttgart (2-0) au Mercedes-Benz Arena en Ligue des Champions. Messi marque un nouveau but.

Le 7 octobre 2007, Barcelone gagne un match capital contre l'Atlético de Madrid (3-0) à domicile en Liga. Lionel Messi est auteur d'un but et d'un "assist" pour Deco. En 18 jour, Lionel Messi a empilé 8 but en 6 match.

Le 20 octobre 2007, durant l'échec contre Villarreal CF à El Madrigal (3-1), Lionel Messi est auteur d'une "assist" pour Bojan (premier but du joueur de Linola au FC Barcelone).

Le 28 octobre 2007, Lionel Messi, entré au terme du match contre UD Almería, marque un pénalty important, pour une victoire blau-grana 2-0 à domicile en Liga. Ce but emblématique montre l'importance que l'argentin a depuis mars 2007.

Le 7 novembre 2007, Barcelone remporte un match important en poule de Ligue des Champions à domicile contre les Rangers F.C. (3-0). Lionel Messi est auteur d'un but et d'un "assist" (pour Thierry Henry).

Le 24 novembre 2007, Lionel Messi marque le dernier but (Un pénalty) de la victoire des blau-granas 3-0 contre le Recreativo Huelva à domicile en Liga.

Le 28 novembre 2007, Barcelone arrache un point à Lyon en Ligue des Champions (2-2) grâce à un but (un pénalty) de Léo Messi.

Le 1er décembre 2007, Barcelone arrache un point à l'Espagnol de Barcelone en Liga (1-1), et Léo donne un "assist" à Andrès Iniesta.

Le 5 décembre 2007, Lionel Messi termine 3eme du Ballon d'or, vaincu de Kakà (Lauréat) et Cristiano Ronaldo (Deuxième).

Le 15 décembre 2007, Messi donne un "assist" à Samuel Eto'o pour une victoire de Barcelone 3-0 au Mestalla contre Valence en Liga. L'argentin doit néanmoins abandonner le match en 30 minute pour une comotion qui le prive des terrains pour 6 géminé.

Le 18 décembre 2007, Lionel Messi termine deuxième Joueur de l'année FIFA, vaincu de Kakà (Lauréat).

Le 9 février 2008, Lionel Messi donne un "assist" (à Xavi) contre le FC Séville au Sánchez Pizjuán et protège Barcelone (1-1) en Liga.

Le 17 février 2008, Lionel Messi marque un but et donne deux "assist" à Samuel Eto'o pour une victoire de Barcelone à domicile (4-1) contre Levante, en Liga.

Le 20 février 2008, en huitième de finale de Ligue des Champions contre le Celtic Glasgow au Celtic Park, Messi est auteur d'un magnifique doublé, et donne une victoire en or à Barcelone (3-2). Une performance extraordinaire de l'argentin salué par la presse écossaise.

Le 27 février 2008, en demi-finale de Coupe du Roi contre Valence, il est le + candide joueur Blaugrana à jouer les 100 matchs permis avec le FC Barcelone à 20 ans 8 mois et 3 jours. Record qui sera décroché par Bojan Krkic en 2009 (à l'age de 19 ans) qui rentre beaucoup en cours de jeu.

Le 4 mars 2008, durant le match retour de la Ligue des champions au Camp Nou, face au Celtic Glasgow, Messi est victime d'une blessure alors qu'il est le meilleur buteur de la compétition avec 6 buts. Une blessure qui, comme en 2006, le prive d'une série de matchs importants.

Messi "out", le niveau de jeu du FC Barcelone déçoit. À son retour, le Barça est désormais troisième de la Liga Espagnole et s'est fait éliminer de la Coupe du Roi par le FC Valence.

Le 23 avril 2008, en demi-finale de Ligue des Champions contre Manchester United. De retour, Messi est titulaire au "Camp Nou", et Messi est dangereux mais est l'unique Barcelonais à la hauteur de l'événement.

Le 29 avril 2008, Manchester United gagne 1-0 au "Thêatre des Rêves" pour le match retour et élimine le Barça.

Le 3 mai 2008, Barcelone anéanti Valence à domicile (6-0) en Liga. Messi marque un but (un pénalty) et donne un "assist" à Thierry Henry.

Le 6 mai 2008, le Real Madrid humilie le FC Barcelone au "Santiago Bernabeù" (4-1). Lionel Messi donne une passe décisive à Thierry Henry. Une performance pitoyable de l'équipe blau-grana, qui d'autant +, est contrainte de donner une haie d'honneur (El Pasillo) à l'équipe merengue (Champion d'Espagne 2008) en début de match.

Le 10 mai 2008, Lionel Messi donne deux "assist" à Thierry Henry durant l'échec de Barcelone contre le RCD Majorque (3-2) en Liga.

C'est une saison 2007-2008 de marbre pour le FC Barcelone et Messi.

Suite à beaucoup de négociations entre le FC Barcelone et l'Argentine, Messi participe et remporte les Jeux Olympiques de Pékin 2008 de football avec le titre de meilleur joueur et de meilleur passeur de la compétition.

2008-2009 : au cœur d'un triplé historique

Josep Guardiola, entraîneur du FC Barcelone Athletic B et ex-capitaine historique de l'équipe de rêve de Johan Cruijff, est promu à la tête de l'équipe A en mai 2008 pour la saison 2008-2009. Pep Guardiola décide de changer l'équipe et congédie Ronaldinho, Deco ,Zambrotta, Santiago Ezquerro, et Lilian Thuram. Arrive Keita (FC Séville), Gerard Piqué (de Manchester United, et formé à Barcelone), Alexander Hleb (Arsenal FC), Sergio Busquets (Barca B), Martín Cáceres (Recreativo Huelva),Henrique (Bayer Leverkusen) et surtout Daniel Alves (FC Seville).

Messi a 21 ans, et remporte le numéro 10 de Ronnie, emblème d'une dimension bizut que doit acquérir Léo depuis mai 2008.

Le 13 septembre 2008, le FC Barcelone arrache un point à domicile, contre le Racing Santander, pour la 2eme journée de Liga (1-1). Lionel Messi marque le but "Culès" d'un pénalty.

Le 21 septembre 2008, le FC Barcelone bat le Sporting Gijon, à El Molinón, pour la 3eme journée de Liga (6-1). Lionel Messi marque deux buts et donne un "assist" à Andrès Iniesta.

Le 24 septembre 2008, le FC Barcelone bat le Betis Séville, au "Camp Nou", pour la 4ème journée de Liga (3-2). Lionel Messi donne deux "assist" à Samuel Eto'o.

Le 28 septembre 2008, le FC Barcelone bat l'Espagnol de Barcelone, à l'Olimpic de Montjuic, pour la 5ème journée de Liga (2-1). Lionel Messi marque le but de la victoire d'un pénalty à la 100eme minute.

Le 1er octobre 2008, le FC Barcelone bat le FC Chakhtior Donetsk en Ukraine, pour la deuxième journée de poule de Ligue des Champions (2-1). Lionel Messi protège l'équipe blau-grana avec deux but important en huit minute (88e et 95e).

Le 4 octobre 2008, le FC Barcelone bat l'Atletico Madrid, à domicile, pour la 6ème journée de Liga (6-1). Lionel Messi marque un but d'un coup-franc.

Le 22 octobre 2008, le FC Barcelone bat le FC Bâle, au Parc Saint-Jacques, pour la troisième journée de poule de Ligue des Champions (5-0). Lionel Messi marque un but et donne deux "assist", à Bojan Krkic et Xavi Hernàndez.

Le 25 octobre 2008, le FC Barcelone bat l'UD Almeria, à domicile, pour la 8ème journée de Liga (5-0). Lionel Messi donne deux "assist" à Thierry Henry et Samuel Eto'o.

Le 1er novembre 2008, le FC Barcelone bat Málaga CF, à "Romareda", pour la 9ème journée de Liga (4-1). Sous une pluie marécageuse et un terrain boueux, Lionel Messi marque un but et a une altercation bégnigne avec Yaya Touré, réglé par Guardiola.

Le 4 novembre 2008, le FC Barcelone arrache un point à domicile, contre le FC Bâle, pour la quatrième journée de poule de Ligue des Champions (1-1). Lionel Messi marque le but azul-grana.

Le 8 novembre 2008, le FC Barcelone bat le Real Valladolid, à domicile, pour la 10ème journée de Liga (6-0). Lionel Messi est auteur d'une performance remarquable, à l'origine de cinq des 6 but, et donne un "assist" à Samuel Eto'o.

Le 12 novembre 2008, le FC Barcelone bat Benidorm CD, à domicile, en seizième de finale de Copa Del Rei (1-0). Lionel Messi marque l'unique but du match d'un pénalty.

Le 16 novembre 2008, le FC Barcelone bat le Recreativo Huelva, au "Nuevo Colombino", pour la 11ème journée de Liga (2-0). Lionel Messi marque un but.

Le 26 novembre 2008, le FC Barcelone bat le Sporting Portugal, à l'Estádio José Alvalade, pour la cinquième journée de Ligue des Champions (5-2). Lionel Messi marque un but et donne un "assist" à Thierry Henry.

Le 29 novembre 2008, Barcelone ramène une victoire fantastique contre le FC Séville, au Sánchez Pizjuán, pour la 13ème journée de Liga (3-0). Lionel Messi tue le match à dix minute du terme avec deux but conséqutif (78e et 93e).

Le 1er décembre 2008, le génie portugais de Manchester United Cristiano Ronaldo, Champion d'Angleterre 2008, Soulier d'Or européen avec 31 unité, Champion d'Europe 2008 (joueur numéro 1, attaquant numéro 1, et buteur numéro 1 avec 8 but en C1), est élu Ballon d'or 2008, devant Lionel Messi, Champion Olympique 2008 à Pékin en compagnie de l'équipe d'Argentine, en manque de titre avec le Barca depuis août 2006-auquel les journalistes agencent une importance primordiale- et les comotions courantes le privent du trophée.

Le 13 décembre 2008, le FC Barcelone bat le Real Madrid C.F., à domicile, pour la 15ème journée de Liga (El Classico 2 à 0). Lionel Messi marque un but héroique (93e).

Le 6 janvier 2009, le FC Barcelone l'Atletico Madrid, au Vicente Calderón, en huitième de finale de Copa Del Rei (3-1). Lionel Messi démarre l'année avec un coup du chapeau fantastique.

Le 11 janvier 2009, le FC Barcelone bat Osasuna Pampelune, au "Reino", pour la 18ème journée de Liga (3-2). Un brouillard épais, et Messi donne un "assist" à Samuel Eto'o et marque le but de la victoire, à cinq minute du terme. Cristiano Ronaldo est élu Joueur de l'année FIFA devant Lionel Messi.

Le 18 janvier 2009, le FC Barcelone bat le Deportivo La Corogne, à domicile, pour la 19ème journée de Liga (5-0). Lionel Messi marque un but.

En mi-saison, le FC Barcelone compte 50 point en 19 match de championnat (16 V, 2 N, 1 D) et une moyenne de buts supérieure à 3 à chaque match avec 60 b.m et 13 b.e). En Coupe du Roi, le Barça progresse, comme en poule de Ligue des champions où Messi est "buteur d'élite" (5 but en 5 match).

Le 24 janvier 2009, le FC Barcelone bat le CD Numancia, à domicile, pour la 20eme journée de Liga (4-1). Lionel Messi marque deux but et donne un "assist" à Thierry Henry.

Le 1er février 2009, quand le Barca est mené 1 but à 0 du Racing Santander à l'extérieur à El Sardinero, pour la 21eme journée de Liga. Lionel Messi remplace Sergio Busquets à la 60e minute et réalise un doublé qui permet au Barca de remporter la victoire (2-1). Il marque ainsi le 5000e but de l'histoire du FC Barcelone en Liga[9].

Le 8 février 2009, le FC Barcelone bat le Sporting Gijon, à domicile, pour la 22eme journée de Liga (3-1). Lionel Messi donne deux "assist" à Samuel Eto'o et Dani Crùz.

Le 1er mars 2009, l'Atlético de Madrid bat l'équipe blau-grana (4-3), au Vicente Calderón, pour la 25eme journée de Liga. Lionel Messi marque un but.

Le 4 mars 2009, le Barca échoue contre le RCD Majorque (1-1), à l'Iberostar Estadio, en Copa Del Rei. Lionel Messi marque le but égalisateur qui expédie Barcelone en finale.

Le 7 mars 2009, Barcelone, en panne depuis cinq match, renoue avec la victoire à domicile, contre l'Athletic Bilbao, pour la 26eme journée de Liga (2-0). Lionel Messi marque un but.

Le 11 mars 2009, Messi adhère au passage du Barca en Quart de Finale de Ligue des Champions 5-2 au "Camp Nou" face à Lyon avec un but pour le huitième de finale retour suite à une combinaison avec Eto'o[9].

Le 15 mars 2009, le FC Barcelone bat UD Almería, à l'Estadio de los Juegos Mediterráneos, pour la 27eme journée de Liga (2-0). Lionel Messi donne un "assist" à Bojan Krkic.

Le 23 mars 2009, le FC Barcelone bat Málaga CF, à domicile, pour la 28eme journée de Liga (6-0). Lionel Messi marque grâce un fantastique exploit domestique.

Le 8 avril 2009, Léo marque deux but, donne un "assist" à Samuel Eto'o, est à l'origine de l'ultime but durant la victoire 4-0 face au Bayern Munich en Quart de Finale de Ligue des Champions[9].

Le 18 avril 2009, Lionel Messi marque deux but : le but de la victoire et un but dédaigné grâce à une bavure inéxistante, contre Getafe CF, au Coliseum Alfonso Pérez (1-0), pour la 29eme journée de Liga.

Le 25 avril 2009, le FC Barcelone arrache un point contre Valence CF, au Mestalla, pour la 31eme journée de Liga (2-2). Lionel Messi, auteur d'un but, est à l'origine de l'égalisation.

Le 28 avril 2009, le Barca échoue 0-0 face à Chelsea avec une importante domination contre des Londoniens dur.

Le 2 mai 2009, le Barça écrase le Real Madrid à Bernabéu au score historique de 6 à 2 avec deux but et un "assist" (à Thierry Henry) de Messi en tant qu'avant centre[10].

Messi en finale de Ligue des Champions 2009
Messi face à Michael Carrick en finale de la Ligue des Champions 2009 face à Manchester United.

Le 6 mai 2009 a lieu le match retour de la demi-finale de Ligue des Champions à Stamford Bridge. Chelsea gagne l'avantage rapidement grâce à Essien et reste en défense comme au match aller. Le Barca se retrouve ensuite à 10 contre 11 suite à l'expulsion d'Eric Abidal. À la 93e minute, Messi donne un "assist" pour Iniesta qui permet à Barcelone d'arriver en finale face à Manchester United grâce à l'unique shoot cadré du match[11],[12].

Le 13 mai 2009 a lieu la finale de Copa del Rey face à l'Athletic Bilbao à Valence. Suite à une ouverture du score de l'Athletic Bilbao, le Barça inscrit quatre buts dont un de Messi (et un "assist" pour Bojan Krkic) et remporte un premier titre[9].

Le 17 mai 2009, le club remporte un deuxième titre, le Liga.

Le 27 mai 2009, en finale de Ligue des Champions face au tenant du titre Manchester United, le FC Barcelone gagne 2-0 et remporte un troisième titre. Samuel Eto'o marque (10eme) en angle impossible suite à une raid solitaire d'Andrès Iniesta qui élimine 3 joueur au passage. 70e minute : Un centre de Xavi, Lionel Messi qui évolue avant-centre marque d'une tête entre Nemanja Vidić et Rio Ferdinand (1m89 chacun) et marque le but du K.O. pour le FC Barcelone de la tête [13]. C'est le 38e but de la saison et le 9e but Ligue des Champions 2008-2009 de Lionel Messi, dont il termine meilleur buteur et meilleur joueur.

C'est l'année de la consécration pour Messi avec 38 but et 18 "assist" en 51 match en 2008-2009. Considéré par beaucoup[14] comme le meilleur footballeur du monde depuis mars 2007, l'année réalisé avec le FC Barcelone et les performances à chaque match lui font remporter le Ballon d'Or[9],[15].

Messi a connu 7 comotion avec Frank Rijkaard, que la presse espagnole a lié au traitement de Lévothiroxine que Messi a eu de 2000 à 2003. Messi a démenti ce communiqué. Depuis la nomination de Pep Guardiola au poste d'entraîneur du FC Barcelone en mai 2008, Messi est éxaminé d'un coach privé, Juanxo Brau, qui l'accompagne partout et avec lequel il n'a point connu de comotion importante. Pep Guardiola a également incité Lionel Messi pour l'alimentation et lui a recommandé notamment de manger davantage de poisson.

2009-2010 : vers la légende ?

L'intersaison avant la saison 2009-2010 du FC Barcelone est marquée principalement par le départ du buteur Samuel Eto'o qui est échangé contre le Suédois de l'Inter Milan Zlatan Ibrahimović et plus de 45 millions d'euros. Pedro fait son apparation en provenance de la réserve et va progressivement s'imposer comme le troisième attaquant majeur du FC Barcelone. Du côté du Real Madrid, le rival historique, le retour de Florentino Pérez en tant que président est synonyme de lourds investissements en transferts (plus de 250 millions d'euros pour recruter entre autres Cristiano Ronaldo, Kakà, Benzema, Xabi Alonso, Arbeloa, Raul Albiol) dans le but de concurrencer ce FC Barcelone de légende, composé en majorité de joueurs formés au club.

Le 16 août 2009, le FC Barcelone bat l'Athletic Bilbao lors du match aller de la Supercoupe d'Espagne 2 buts à 1, sans Messi qui est légèrement blessé[16]. Le 23 août au Camp Nou lors du match retour, le FC Barcelone l'emporte facilement 3 buts à 0 grâce notamment à un doublé de Messi qui remporte ainsi le premier trophée de la saison 2009-2010, le quatrième de l'année 2009[17].

Le 28 août 2009, le FC Barcelone remporte la Supercoupe de l'UEFA sur le score de 1-0 grâce à un but de Pedro sur une passe décisive de Messi face au Shakhtar Donetsk à la 115e minute. Le Barça remporte déjà son deuxième titre de la saison et le cinquième de l'année 2009[18].

Le 18 septembre 2009, Lionel Messi signe un nouveau contrat qui le lie au FC Barcelone jusqu'en 2016 (il aura alors 29 ans) avec une clause libératoire de 250 millions d'euros, au lieu de 150 millions précédemment[19]. Messi touchera désormais entre 10 et 12,5 millions d'euros par année, ce qui en fait le joueur le mieux payé du Barça, et l'un des mieux payés dans le monde.

Messi démarre la Liga comme les saisons précédentes en fanfare avec 5 buts en 3 matchs de Liga. Durant la fin d'année 2009, on constatera une série de manque de réussite devant le but de la part de Messi et notamment face aux gardiens adverses. Quelques ratés qui ne l'empêchent pas néanmoins de marquer de nombreux buts. Il est victime d'une légère blessure aux adducteurs en novembre et revient juste à temps pour affronter et battre le Real Madrid 1-0 au Camp Nou grâce à un but d'Ibrahimovic.

Messi remporte très logiquement le Ballon d'or 2009 le 1er décembre 2009, avec une avance record de 240 points sur le second Cristiano Ronaldo et 98,5 % des votes possibles. Il est le premier Argentin à remporter ce trophée[20]. Il est également le troisième plus jeune lauréat de l'histoire, le sixième Blaugrana sacré[21] mais le premier formé au club.

Il fête son Ballon d'Or en inscrivant un doublé contre le Deportivo puis donne la victoire et la première place du groupe en Ligue des Champions au FC Barcelone grâce à un coup franc dans les dernières minutes du match à Kiev contre le Dynamo (1-2)[22]. Dans les arrêts de jeu, il est victime d'une nouvelle faute et se blesse à la cheville.

Messi ne manquera qu'un seul match, le derby catalan contre l'Espanyol (1-0), match durant lequel il peut présenter le Ballon d'Or au Camp Nou sous les ovations des deux équipes et des 91 000 spectateurs présents[23].

Messi se rétablit assez vite et fait son retour quelques jours plus tard contre le club mexicain d'Atlante (Champion CONCACAF) lors de la demi-finale de la Coupe du monde des clubs à Abu Dhabi. Alors que le score est de 1-1, Messi entre en jeu en début de seconde période et inscrit le second but des Catalans sur son premier ballon et permet au FC Barcelone d'accéder à la finale (score final 3-1). La finale voit le FC Barcelone affronter le club argentin d'Estudiantes La Plata (champion CONMEBOL). Alors que le Barça est mené 1-0, Pedro égalise à la 89e minute et arrache la prolongation durant laquelle Messi donne l'avantage définitif à son équipe en reprenant un centre d'Alves de la poitrine à la 110e minute (2-1). Ce but une nouvelle fois décisif du Ballon d'Or argentin permet au FC Barcelone d'être champion du monde des clubs pour la première fois et permet au club catalan d'être le premier club de l'histoire à remporter les 6 compétitions les plus prestigieuses la même année (Championnat national, Coupe nationale, Supercoupe nationale, Coupe Continentale, Supercoupe Continentale, Coupe du monde des clubs FIFA)[24].

Le 21 décembre, le trophée de Meilleur joueur FIFA de l'année vient s'ajouter aux nombreuses récompenses déjà obtenues par le jeune Argentin pour son année 2009. Comme pour le Ballon d'Or, Messi obtient un nombre record de votes[25].

Ce début d'année marque une évolution importante dans le positionnement de Messi. Cantonné sur son aile droite depuis plusieurs saisons sauf rares exceptions dans le traditionnel 4-3-3 du Barca, Guardiola décide de modifier son système de jeu pour permettre à Messi d'exploiter au maximum son potentiel. Messi qui est désormais placé en milieu offensif libre derrière l'avant centre (dans un 4-2-3-1) franchit encore un palier. En étant placé au cœur du jeu il est plus présent, plus destabilisant et imprévisible pour les adversaires. Plus efficace et spectaculaire que jamais, Messi réalise une seconde partie de saison extraordinaire.

Le premier match de l'année 2010 pour Messi est le huitième de finale de Copa del Rey contre le FC Seville au Camp Nou. Avec une équipe remaniée par Guardiola, le FC Barcelone subit sa deuxième défaite de la saison (1-2). Le 9 janvier, Messi inscrit un triplé et ses 97, 98 et 99èmes buts sous les couleurs du FC Barcelone lors de l'écrasante victoire 5-0 du Barça à Ténérife en Liga[26]. Lors du match retour de Copa de Rey, le Barca et Messi réalisent une grande prestation mais tombent sur un Palop en état de grâce dans les buts et ne parviennent pas à se qualifier pour les quarts de finale malgré une victoire 1-0 à Seville.

Quelques jours plus tard, Messi devient à 22 ans le plus jeune joueur de l'histoire du FC Barcelone à atteindre les 100 buts en matchs officiels[27] en inscrivant un doublé lors d'une victoire 4-0 contre le FC Séville en Liga[28].

La première moitié de la Liga s'achève le 24 janvier 2010 avec Messi en tête du classement des buteurs (15 buts) et des passeurs (7 passes décisives) et le Barça en leader invaincu pour la première fois de son histoire (15 victoires, 4 nuls en 19 matchs).

Messi poursuit sa superbe saison en inscrivant un deuxième coup du chapeau en 27 minutes contre Valence (3-0) lors de la 26e journée de Liga[29].

Après un huitième de finale aller de Ligue des Champions difficile à Stuttgart (1-1), Messi inscrit un doublé lors au retour au Camp Nou lors de la démonstration des Catalans face aux Allemands (4-0)[30],[31].

Lionel Messi lors du match contre Arsenal en Ligue des champions

Quatre jours plus tard, lors de la 27e journée de Liga, Messi, incertain à cause d'un abcès dentaire, réalise un nouveau coup du chapeau et provoque un pénalty lors de la victoire 4-2 du Barça à Saragosse[32]. Il est le premier Blaugrana à inscrire deux coups du chapeau consécutifs en Liga. Cette incroyable série de grandes prestations lui vaut les éloges incessant de ses coéquipiers, entraineurs, adversaires et de la presse du monde entier[33],[34],[35],[36].

Le 24 mars 2010, Messi dispute son 200e match lors de la victoire du FC Barcelone 2-0 face à Osasuna lors de la 28e journée de Liga.

Le 31 mars, le Barça obtient le match nul 2-2 (doublé d'Ibrahimovic) à Arsenal lors du quart de finale aller de Ligue des Champions. Le 6 avril, le Barça est mené 0-1 lors du quart de finale retour mais l'équipe d'Arsenal est éliminée grâce à un quadruplé de Messi (4-1) qui qualifie son équipe pour les demi-finales[37],[38],[39],[40]. Le journal L'Équipe lui décernera la note de 10 sur 10 à l'occasion de ce match. C'est la cinquième fois que le quotidien sportif adresse la note suprême à un footballeur, après Oleg Salenko, Frank Sauzée, Lars Windfield et Bruno Martini[41]. Avec ce premier quadruplé de sa carrière qui est aussi le premier d'un joueur dans la phase à élimination directe de la Ligue des champions moderne[42], il devient le meilleur buteur de l'histoire du FC Barcelone en Ligue des champions avec 25 buts en 42 matchs.

Le 10 avril a lieu le Clasico décisif pour le titre de champion entre les rivaux historique de Barcelone et du Real Madrid qui sont leader avec le record de 77 points et 21 points d'avance sur Valence, le poursuvant le plus proche. Alors que Madrid a remporté ses 15 matchs de Liga à Santiago Bernabéu, Lionel Messi qui évolut à la pointe de l'attaque inscrit le premier but (son 40e de la saison) de la victoire 2 à 0 du FC Barcelone sur le terrain du Real Madrid. C'est la première fois que le Barca l'emporte deux ans d'affilée au Bernabéu et emporte ainsi son 4e Clasico de suite, du jamais vu[43],[44].

Il s'ensuit une période de 5 matchs sans buts inscrits pour Messi. Durant cette période le FC Barcelone est éliminé par l'Inter Milan de José Mourinho, Samuel Eto'o et Diego Milito en demi-finale de la Ligue des champions. Après une défaite 3-1 à Meazza, le Barca ne l'emporte que 1-0 au Camp Nou[45],[46], insuffisant pour se qualifier pour une seconde finale consécutive. L'Inter qui s'imposera 2-0 face au Bayern Munich en finale à Bernabeu grâce à un doublé de Diego Milito.

Il ne reste plus que 4 matchs de Liga au Barca de Messi qui ne dispose que d'un seul point d'avance sur le Real Madrid. Pour son 50e match de la saison, Messi retrouve le chemin des filets par deux fois à Villareal (victoire 1-4 du FC Barcelone) lors de la 35e journée de Liga. La Pulga reprend ainsi son rythme effréné dans le sprint final et inscrit encore 5 buts face à Ténérife[47], Seville[48] et Valladolid[49] lors des 3 derniers matchs de Liga. Des matchs tous remportés par le FC Barcelone qui empoche donc son 20e titre de Champion d'Espagne (le 4e pour Messi) avec un total inédit en Europe de 99 points (contre 96 au Real Madrid son dauphin) sur 114 possibles[50]. Le Barca n'a concédé qu'une seule défaite en Liga contre l'Atlético Madrid et empoché le record de 55 points sur 57 possibles à domicile avec pour seul accro un match nul 1-1 face à Villareal.

Individuellement la saison de Messi est encore plus incroyable que la saison d'avant où il a été sacré Ballon d'or puisqu'il a remporté pour la première fois et très largement les trophées de Pichichi[51] et de Soulier d'or européen[52] avec 34 buts en championnat. Malgré l'élimination du Barça par l'Inter en demi-finale, il termine une seconde saison consécutive meilleur buteur de la Ligue des champions avec 8 buts et meilleur buteur Européen de la saison toutes compétitions confondues avec 47 buts.

Avec ses 47 buts (dont 34 en Liga), Messi égale les records de buts inscrits par un Barcelonais en une seule saison (Ronaldo en 1996-97 avait atteint les deux mêmes totaux mais dans une Liga à 22 clubs). Il n'est devancé dans toute l'histoire du football espagnol que par les 48 buts inscrits par Puskás avec le Real Madrid en 1959-60. Messi échoue à 4 unités du record de 38 buts inscrits en une saison dans l'histoire de la Liga détenu par Telmo Zarra en 1950-1951.

Messi participe à la Coupe du monde avec sa sélection, où il n'inscrit aucun but. Une nouvelle déception pour le numéro 10 argentin dont l'équipe est écrasée 4-0 par l'Allemagne en quarts de finale tandis que ses coéquipiers du Barca deviennent champions du monde avec l'Espagne.

2010-2011 : l'année de tous les records.

L'intersaison du FC Barcelone est principalement marquée par le départ d'Ibrahimovic qui est remplacé par David Villa, buteur de Valence et de la sélection espagnole. Messi voit également l'arrivée de Mascherano, capitaine de sa sélection, qui quitte Liverpool pour rejoindre le Barça.

La nouvelle saison du Barça et de Messi démarre contre le FC Séville (vainqueur de la Copa del Rey 2010), dans le cadre de la Supercoupe d'Espagne. Privé de ses huit champions du monde et avec Messi remplaçant, Guardiola voit son équipe remaniée s'incliner 3-1 à Séville. Lors du match retour une semaine plus tard au Camp Nou, un Barça plus compétitif remporte la Supercopa en écrasant le FC Séville 4-0 grâce au septième triplé de Messi sous les couleurs blaugrana[53]. Messi à 23 ans atteint la barre des 130 buts officiels et égale ainsi les totaux de Rivaldo et Eto'o au FC Barcelone.

Lors de la première journée de Liga à Santander, Messi marque son 131e but en ouvrant le score dès la 3e minute lors de la victoire 3-0 du FC Barcelone face au Racing. Le 14 septembre 2010, il réalise son premier doublé de l'année en Ligue des Champions à domicile lors d'une démonstration face au Panatinaïkos (5-1). Victime d'une blessure (déchirure des ligaments internes et externe) à la cheville suite à une violente semelle de Ujfalusi contre l'Atlético Madrid, Messi est absent une dizaine de jours. Il manque deux matchs de Liga et revient dans le groupe pour affronter le Rubin Kazan en C1 le 29 septembre.

Messi retrouve un rythme de buteur époustouflant dès la mi-octobre. Il inscrit 15 buts lors de 9 matchs consécutifs (doublé contre Copenhague, doublé au Real Saragosse, doublé contre le FC Séville, un but contre Copenhague, à Getafe, contre Ceuta en Copa, doublé contre Villarreal, triplé à Alméria, un but au Panathinaikos).

Lors de cette série, Messi dépasse le mythique Paulino Alcántara (137 buts officiels) et devient donc le 5e meilleur buteur de l'histoire du Barça en matchs officiels avec 150 réalisations et inscrit son 101e but en Liga contre Alméria.

À la veille du Clasico face au Real Madrid, Messi a donc déjà inscrit le total impressionnant de 23 buts en seulement 18 matchs.

Lors de ce Clasico du 29 novembre le FC Barcelone balaye le Real Madrid de José Mourinho sur le score de 5-0 [54]. Messi ne marque pas mais offre deux passes décisives à David Villa[55].

Lionel Messi reçoit le Ballon d'or 2010 le 10 janvier 2011 en devançant ses coéquipiers du Barça Andrés Iniesta et Xavi Hernández. Messi est le premier joueur à obtenir le Ballon d'or deux fois d'affilée depuis Marco van Basten en 1989[56] et à 23 ans devient le plus jeune joueur de l'histoire à gagner un deuxième Ballon d'or[57]. Le trophée lui est remis à Zurich par son entraîneur Josep Guardiola. En s'imposant face à l'Atletico Madrid, le 5 février 2011, le FC Barcelone de Pep Guardiola inscrit une nouvelle fois son nom dans les annales du football espagnol : c'est la plus longue série de victoires jamais établie en Liga depuis les 15 succès de rang du Real Madrid d'Alfredo Di Stefano au cours de la saison 1960-1961. Porté par un Messi toujours aussi habile et opportuniste, auteur d'un triplé lors de ce match historique du FC Barcelone.

Le 8 mars 2011, le FC Barcelone élimine Arsenal en huitièmes de finales de la Ligue des Champions, Messi est une nouvelle fois à la baguette puisqu'il inscrit un doublé au Camp Nou, victoire 3-1[58].

Le 12 avril 2011, il a établi, sur la pelouse de Donetsk, dans le cadre des quarts de finale retour de la Ligue des Champions, un nouveau record de buts inscrits sous le maillot du FC Barcelone toutes compétitions confondues dans une seule et même saison avec une 48e réalisation ! Le précédent record du club, établi par le Brésilien Ronaldo durant la saison 1996-1997, est ainsi effacé des tablettes.

Le 17 avril 2011, le FC Barcelone et le Real Madrid font match nul 1 à 1 à Santiago Bernabeu. il inscrit ce soir-là son 49e but de la saison, égalant ainsi le record de Ferenc Puskas datant de 1959-1960. Durant ce match, énervé par les sifflets et les insultes madrilènes, il tire vers les supporters alors que la balle sortait en touche.

Le 23 avril 2011, Messi devient, en Espagne, le premier joueur à marquer 50 buts en une saison toutes compétitions confondues en inscrivant le second but lors du match à domicile de la 33e journée de Championnat opposant le FC Barcelone à Osasuna. Il dépasse ainsi le record de Ferenc Puskas[59].

Le 27 avril 2011, en demi-finale aller de la Ligue des Champions, il marque à Santiago Bernabeu, contre le Real Madrid, ses 51e et 52e but de la saison; celui-ci après un sprint époustouflant dans la défense madrilène.

Le 3 mai 2011, lors du match retour face au Real Madrid, il fait une prestation remarquable devant les buts de Casillas malgré le fait qu'il n'a pas trouvé le chemin des filets. Le match se termine par un nul 1-1 qui permet au FC Barcelone de rencontrer Manchester United une deuxième fois en finale de la Ligue des Champions en à peine 3 ans. Avant la finale, Messi est donc promis à un troisième titre consécutif de meilleur buteur de la compétition, exploit unique dans l'Histoire, réalisé seulement par Gerd Müller (1973-1975) sous les couleurs du Bayern Munich. Il faudra en revanche que Messi marque encore, s'il veut égaler le record de buts de Ruud van Nistelrooy, auteur de 12 réalisations en 2002-2003. À sa décharge, le numéro 10 du Barça a joué moins de matches que le Néerlandais, qui en avait alors disputé 14 avec Manchester United. Messi termine également meilleur buteur de la coupe du roi (7 buts ex æquo avec C.Ronaldo). À l'issue de la 36e journée de la Liga face à Levante, le FC Barcelone remporte le 21e titre de champion d'Espagne de son histoire, le 5e pour Messi.

Le 28 mai 2011, à Wembley, il remporte la Ligue des Champions avec le FC Barcelone contre Manchester United en marquant le second des trois buts de son équipe, 3-1. À l'issue de cette finale de très haut niveau, il est élu homme du match pour sa prestation éblouissante, marquée notamment par des gestes techniques divins et ses quelques incroyables raids solitaires dans la défense mancunienne[60]. Ce but lui permet de co-détenir, le record du nombre de buts marqués lors d'une édition de Ligue des Champions, avec un total de 12 réalisations. Ainsi, à seulement 23 ans, la presse spécialisée, et la plupart des amateurs de football, l'encensent, certains commençant même à le considérer comme étant l'un des meilleurs joueurs de football de tous les temps. L'Argentin est entré dans la légende de la Ligue des champions en devenant le troisième joueur, après Raul et Samuel Eto'o, à marquer lors de deux finales dans cette épreuve. Il entre ainsi dans l'histoire en entrant dans le top dix des Meilleurs buteurs toutes compétitions confondues de l'histoire du football en Europe[61] à la 5ème place juste derrière son meilleur ennemi : Cristiano Ronaldo. En effet le Portugais du Real est auteur de 53 buts en 54 matchs contre 53 buts en 55 matchs pour l'Argentin.

Lionel Messi peut maintenant se concentrer sur ses deux derniers objectifs de saison 2010-2011: Remporter la Copa América 2011 avec l'équipe nationale d'Argentine et la supercoupe d'Espagne avec le FC Barcelone.

2011-2012 : La continuité ?

Le 8 août 2011, Messi arrive à Barcelone, en compagnie d'Adriano Correia et Javier Mascherano, pour une période d'entraînement pour être prêt en Supercoupe d'Espagne contre le Real de Madrid.

Le 14 août 2011, durant le match au Santiago Bernabeù en Supercoupe d'Espagne contre le Real Madrid, Messi marque le premier but et délivre sa première passe décisive de la saison, pour un match nul 2-2.

Le 17 août 2011, au match retour au Camp Nou, l'Argentin contribue grandement à la victoire de Barcelone, auteur d'un doublé et d'une passe décisive, 3-2. Le but victorieux représente le 200e but de Messi en compétition.

Le 25 août 2011, à Monaco, le FC Barcelone obtient le Milan AC, le BATE Borissov et le FC Viktoria Plzeň comme adversaire en poule de Ligue des Champions. Lionel reçoit une nouvelle récompense, il est élu "Meilleur footballeur de l'année UEFA", il est le premier joueur à obtenir le prix avec 38 voix loin devant son coéquipier Xavi Hernández (11 votes), et son rival Cristiano Ronaldo (3 votes).

Le 26 août 2011, il ouvre le score contre le FC Porto, au "Stade Louis II" de Monaco, en Supercoupe de l'UEFA, puis délivre une passe décisive à Fabregas pour le but du K.O. en fin de match. Messi a désormais marqué à chaque compétition majeure auquel le club a participé (Liga, Copa del Rei, Ligue des Champions, Supercoupe d'Espagne, Supercoupe de l'UEFA, Coupe du Monde des Clubs).

Le 29 août 2011, le FC Barcelone bat Villarreal CF (5-0), pour l'ouverture du Championnat d'Espagne, et la seconde journée (la 1ère journée n'a point eu lieu en raison d'une grève et a été reportée à janvier 2012). Lionel Messi est auteur d'un doublé (le 100e et 101e but au "Camp Nou" de Léo) et d'une passe décisive à Cesc Fabregas.

Le 13 septembre 2011, le FC Barcelone est rejoint à la 93eme minute par l'AC Milan (2-2), et Lionel Messi a été passeur décisive pour Pedro.

Le 17 septembre 2011, le FC Barcelone anéantit Osasuna Pampelune (8-0), pour la quatrième journée en Liga. Léo Messi est auteur de 3 buts et deux passes décisives à David Villa et Cesc Fabregas.

Le 21 septembre 2011, Barcelone arrache le point du match nul à Valence (2-2), pour la 5e journée de Liga. Léo Messi délivre deux passes décisives à Pedro et Cesc Fabregas. Mais, comme Villa et Mascherano, il manque le but de la victoire.

Le 24 septembre 2011, le FC Barcelone bat l'Atlético Madrid (5-0), à domicile, pour la sixième journée de Liga. Lionel Messi est auteur d'un coup du chapeau. En un géminé, Léo a fait deux fois le coup du chapeau, et approche la barre de 200 buts à Barcelone.

Le 28 septembre 2011, en Biélorussie contre le BATE Borissov (Victoire 5-0 de Barcelone en Ligue des Champions), Messi, auteur d'un doublé, est second meilleur buteur du FC Barcelone avec 194 buts derrière César Rodríguez et ses 235 buts.

Le 15 octobre 2011, le FC Barcelone bat le Racing Santander (3-0), à domicile, pour la huitième journée de Liga. Lionel Messi est auteur d'un doublé.

Le 19 octobre 2011, contre Viktoria Plzen au "Camp Nou" en Ligue des Champions, Lionel Messi adresse deux passes décisives à Andrès Iniesta et David Villa (Victoire 2-0 de Barcelone).

Le 29 octobre 2011, contre RCD Majorque au "Camp Nou" Messi marque les trois premiers buts de son équipe et adresse une passe décisive à Dani Alves(Victoire 5-0 de Barcelone).

Le 1 novembre 2011, contre Viktoria Plzen en République Tchèque, Messi est auteur d'un coup du chapeau (dont un 200eme but au FC Barcelone) pour une victoire 4-0 de Barcelone.

Le 6 novembre 2011, un but hargneux de Lionel Messi (92e) permet au FC Barcelone d'obtenir un point en or contre l'Athletic Bilbao (2-2). Messi marque un premier but au "San Mamès", sous une pluie torrentielle et un terrain boueux, et le Barca est à 3 point des Merengue (petite marge).

Équipe nationale argentine

Au cours de l'année 2004, certains délégués de la Fédération royale d'Espagne de football lui ont proposé de représenter son pays d'adoption dans la catégorie junior mais il a décliné cette proposition dans l'espoir d'intégrer les Albicelestes[62].

Sélection argentine des moins de 20 ans

En juin 2004, Messi revêt pour la première fois un maillot de l'Argentine avec les moins de 20 ans lors d'un match amical contre le Paraguay. Il participe activement à la qualification pour la Coupe du monde de football des moins de 20 ans 2005 avec 5 buts lors du Championnat Sud-américain des U20 dont l'Argentine termine 3e et invaincue.

Débutant le premier match en tant que remplaçant, Messi survole la compétition par ses courses folles et insaisissables depuis le milieu du terrain et est sacré logiquement meilleur joueur et meilleur buteur du championnat du monde junior avec 6 buts.

Le numéro 18 argentin remporte le Championnat du monde junior et révèle déjà au monde entier son immense talent.

Débuts en sélection nationale

Ses performances lors du mondial des moins de 20 ans lui valent d'être convoqué pour la première fois à tout juste 18 ans par José Pekerman avec la sélection A. Il fait ses débuts en amical contre la Hongrie en rentrant à la 63e minute mais est expulsé après seulement 47 secondes par Markus Merk pour un léger coup de bras au visage sur Vanczác qui lui accrochait le maillot avec insistance. Ce carton rouge très contesté est le seul récolté par Messi depuis le début de sa carrière. Messi retrouve la sélection le 3 septembre lors d'un match de qualification pour la Coupe du monde 2006 contre le Paraguay et débute titulaire pour la première fois contre le Pérou. Après le match, Pekerman décrit alors messi comme un « joyau ». Messi marque son premier but en sélection le 1er mars 2006 lors d'un match amical perdu 3-2 contre la Croatie.

Coupe du monde 2006

De retour de blessure avec le FC Barcelone, le sélectionneur José Pekerman décide de ne pas faire du jeune Messi un titulaire durant cette Coupe du monde. L'attaque sera composé de Crespo et Saviola et Messi aura peu de temps de jeu. Faisant 3 apparitions, Messi marque son premier but en Coupe du monde lors de la victoire 6-0 contre la Serbie-Monténégro en phase de poules. Il devient alors grâce à ce but le 5e plus jeune buteur de l'histoire de la Coupe du Monde. L'Argentine après de belles prestations dans son groupe dont elle sort première, est éliminée aux tirs au buts en quarts de finale par l'Allemagne, pays organisateur de la compétition. Messi assistera depuis le banc à l'élimination de son pays.

Copa América 2007

En 2007, le nouveau sélectionneur argentin est Coco Basile. Ce dernier décide de rappeler l'inébranlable capitaine de l'Inter Milan et de l'Argentine Javier Zanetti, écarté à la surprise générale de la Coupe du monde 2006 par Jose Pekerman. L'Argentine et Messi, désormais titulaire aux côtés de Riquelme et Crespo, écrasent leurs adversaires uns à uns jusqu'à la finale : Au premier tour, les argentins sortent premiers de leur groupe avec 3 victoires en 3 matchs sur les États-Unis (4-1), la Colombie (4-2) et le Paraguay (1-0). Qualifiés pour les quarts de finale, ils écrasent le Pérou 4-0 puis le Mexique 3-0 en demi-finale. Favori en finale face aux brésiliens qualifiés difficilement aux TAB contre l'Uruguay, l'Argentine sombre et perd sèchement 3-0. Messi est élu « meilleur jeune joueur » du tournoi après de belles prestations.

Jeux olympiques 2008

Messi contre le Brésil aux J.O de Pékin 2008
Messi et l'Argentine éliminent le Brésil 3-0 en demi-finale des Jeux olympiques.

Retenu par le FC Barcelone qui souhaite le conserver pour le préserver pour la saison à venir, Messi obtient l'autorisation de son nouvel entraineur Pep Guardiola de participer aux JO de Pékin avec la sélection Albiceleste.

Lors du 1er tour, l'Argentine domine son groupe avec trois victoires en trois matchs sur la Côte d'Ivoire (2-1), l'Australie (1-0) et la Serbie (2-0). Contre la Côte d'Ivoire, il ouvre le score sur une passe de Riquelme et offre le second but à Acosta. Contre l'Australie, l'Argentine marque à dix minutes de la fin sur une action collective entre Juan Roman Riquelme, Messi et Di Maria conclut par Lavezzi. Contre la Serbie, Messi est mis au repos et l'Argentine s'impose grâce à des buts de Lavezzi sur pénalty et Buonanotte. Qualifié et premier du groupe, l'Argentine bat les Pays-Bas (2-1) en quart de finale en prolongation grâce à un but et une passe décisive de Messi pour Di Maria. En demi-finale, les Argentins éliminent le Brésil de Ronaldinho sur le score de 3-0 avec un doublé d'Agüero et un pénalty inscrit par le capitaine Riquelme. La finale a lieu dans le « Nid d'Oiseau » et l'Argentine l'emporte 1-0 face aux Nigérians pour une revanche de la finale des JO d'Atlanta 1996. Le but est inscrit en contre grâce une récupération de Riquelme pour Messi qui lance Angel Di Maria. Ce dernier lobbe le gardien et l'Argentine conserve son titre acquis à Athènes en 2004. Messi, auteur de deux buts et quatre passes décisives est élu meilleur joueur du tournoi olympique.

Coupe du monde 2010

Après des éliminatoires très compliqués, l'Argentine de Messi et Maradona compte sur la Coupe du monde et son stage de préparation pour repartir de zéro et enfin éblouir le monde. Lors de l'unique match de préparation face au Canada, Messi légèrement blessé ne prend pas de risque et ne participe pas à la large victoire de l'Albiceleste 5-0 au Monumental de Buenos Aires[63]. L'Argentine aborde cette Coupe du monde avec une confiance retrouvée.

Lors du premier match de son groupe C face à un Nigeria qui attend en défendant, l'Argentine s'impose 1-0 grâce à une tête de Heinze sur un corner de Juan Sebastián Verón. Messi illumine la partie en se créant de nombreuses occasions toutes repoussées par un grand Enyeama.

Lors du second match, Messi est une nouvelle fois excellent dans un rôle de meneur de jeu plus reculé qu'à Barcelone et l'Argentine écrase la Corée du Sud 4-1. Malgré un « plan anti-Messi » des Sud-Corèens, le numéro 10 argentin est le grand artisan de la victoire en étant impliqué dans les 4 buts argentins et permet à Higuain de réaliser le coup du chapeau.

Lors du dernier match de groupe face à la Grèce, Maradona fait à moitié tourner son effectif et décide de confier le brassard de capitaine à Messi. Deux jours avant ses 23 ans, Messi devient alors le plus jeune capitaine de l'histoire de la sélection argentine. Les Grecs décident eux aussi de défendre et d'opérer en contre et tentent comme la Corée du Sud un marcage strict sur Messi. L'Argentine ouvre le score assez rapidement grâce à Demichelis puis double la mise en fin de match grâce à Palermo qui profite lui aussi d'une nouvelle action individuelle de Messi qui est enfin élu homme du match après trois grandes prestations lors de cette première phase. Excellent dans le jeu, Messi est malchanceux dans la finition, il est le joueur qui a le plus tiré et cadré au but lors du premier tour. Il fait taire les critiques en étant incontestablement le leader technique d'une équipe d'argentine qui se qualifie facilement pour les huitièmes de finale.

Lors du huitième de finale, l'Argentine et Messi retrouvent comme en 2006 le Mexique, 2e du Groupe A derrière l'Uruguay. Messi débloque la situation et délivre une passe décisive sur l'ouverture du score de Tévez qui est hors-jeu. Suite à ce moment tendu, Higuain, à la suite d'un léger pressing avec Messi profite d'une grossière erreur d'Osorio pour doubler la mise face à un Mexique déboussolé. En seconde période, l'Argentine laisse la maitrise du jeu au Mexique et l'emporte 3-1 grâce à une splendide frappe de Tévez. L'Argentine moins brillante qu'au premier tour a profité des erreurs adverses et de ses attaquants ultra-efficaces pour l'emporter facilement et retrouver comme quatre ans auparavant l'Allemagne (vainqueur 4-1 de l'Angleterre) en quart de finale. Ce match se caractérise par une large domination de l'équipe allemande, qui marque dès la 3e minute à l'occasion d'un coup franc. En seconde période, les Argentins, dont Lionel Messi, étouffé par la défense adverse, semblent dépassés par le jeu collectif de la Mannschaft, qui inscrit trois buts supplémentaires. Le score de 4-0 en faveur de l'Allemagne signe une importante défaite de Messi et de ses coéquipiers, dès lors éliminés du mondial. Quelques semaines plus tard, l'AFA annonce que Diego Maradona est remplacé temporairement par Sergio Batista à la tête de la sélection albiceleste. Malgré cette élimination sévère en quart de finale, Messi fait partie de la liste des 10 nommés tout comme ses coéquipiers du FC Barcelone, Iniesta et Xavi pour le Ballon d'Or du meilleur joueur de la Coupe du monde 2010 alors qu'il n'a pas marqué le moindre but lors du tournoi mondial.

Copa América 2011

Lors du match d'ouverture, Messi et ses coéquipiers sont tenus en échec par la Bolivie sur le score de 1-1 malgré un très bon match de celui-ci[64]. Le second match du groupe A voit s'affronter l'Argentine et la Colombie qui se termine sur un score nul et vierge 0-0[65]. Durant toute la partie les coéquipiers de Messi tentèrent en vain de percer la solide défense colombienne. Après ce match très décevant, Messi et ses coéquipiers sont conspué par les supporters[66], il eu même une altercation avec Nicolas Burdisso qui l'insulta[67]. Après deux rencontres dans cette Copa América 2011 disputé à domicile, l'Argentine affronte le Costa Rica lors du troisième et dernier match. Messi et consorts s'imposent largement 3-0 grâce à deux passes décisives du prodige, élu Homme du match. L'Argentine est donc qualifiée pour les quarts de finales de la compétition avec un Messi étincelant qui renoue avec son public qui l'ovationne du début à la fin.

Néanmoins l'Argentine perd ensuite "sa" Copa America (car à domicile) face à l'Uruguay en quart de finale[68]. Messi fait une passe décisive à Gonzalo Higuaín qui leur permet de revenir a 1 partout, mais l'Uruguay l'emporte aux tirs aux buts. C'est une énorme déception pour le peuple argentin et plus personnellement pour Messi qui rate une occasion de prouver qu'il peut briller hors du Barça[69].

L'Argentine dispute ensuite les éliminatoires de la Coupe du monde 2014 et débute par une victoire 4 buts à 1 contre le Chili. Messi en profite pour inscrire un but[70].

Statistiques

Au FC Barcelone

Dernière modification le 6 novembre 2011

Club Saison Championnat Coupe du Roi Supercoupe Ligue des champions Supercoupe UEFA Coupe du monde des clubs Total
M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
Drapeau : Espagne FC Barcelone 2004-2005 7 1 0 1 0 0 1 0 0 9 1 0
2005-2006 17 6 2 2 1 1 0 0 0 6 1 1 25 8 4
2006-2007 26 14 2 2 2 1 2 0 0 5 1 0 1 0 0 0 0 0 35 17 3
2007-2008 28 10 12 3 0 0 9 6 1 40 16 13
2008-2009 31 23 11 8 6 1 12 9 5 51 38 18
2009-2010 35 34 10 3 1 0 1 2 0 11 8 0 1 0 1 2 2 0 53 47 11
2010-2011 33 31 18 7 7 4 2 3 0 13 12 3 55 53 25
2011-2012 11 14 6 2 3 2 4 5 3 1 1 1 18 23 12
Total carrière 188 133 62 26 17 7 7 8 2 61 42 13 3 1 2 2 2 0 287 203 86


FC Barcelone:

  • 2e meilleur buteur de l'histoire du FC Barcelone en matchs officiels avec 203 buts en 287 matchs.
  • 2e meilleur buteur de l'histoire du FC Barcelone en Liga avec 133 buts en 188 matchs.
  • Meilleur buteur de l'histoire du FC Barcelone en Ligue des Champions avec 42 buts en 61 matchs.
  • Meilleur buteur de l'histoire du FC Barcelone toutes compétitions européennes confondues.
  • Meilleur buteur de l'histoire du FC Barcelone en Supercoupe d'Espagne avec 8 buts en 7 matchs.
  • Meilleur buteur de l'histoire du FC Barcelone en une saison avec 53 buts (2011), toutes compétitions confondues.


Ligue des Champions:


Supercoupe d'Espagne:

En sélection nationale argentine

Sélection Année Amicaux Éliminatoires CDM Coupe du monde Copa América Coupe des confédérations Totaux
Matchs Buts Matchs Buts Matchs Buts Matchs Buts Matchs Buts Matchs Buts
Drapeau : Argentine Argentine A 2005 2 0 3 0 5 0
2006 4 1 3 1 7 2
2007 4 2 3 2 6 2 13 6
2008 2 1 6 1 8 2
2009 2 2 8 1 10 3
2010 5 2 5 0 10 2
2011 5 2 1 1 - 4 0 9 3
Totaux 23 10 20 4 8 1 10 2 0 0 63 18

Buts internationaux

# Date Lieu Adversaire Résultat Compétition
1 1er mars 2006 Parc Saint-Jacques, Bâle, Suisse Drapeau de Croatie Croatie 2 - 3 Match amical
2 16 juin 2006 Veltins-Arena, Gelsenkirchen, Allemagne Drapeau : Serbie Serbie-Monténégro 6 - 0 Coupe du monde 2006
3 5 juin 2007 Camp Nou, Barcelone, Espagne Drapeau d'Algérie Algérie 4 - 3 Match amical
4
5 8 juillet 2007 Estadio de Lara, Barquisimeto, Venezuela Drapeau du Pérou Pérou 4 - 0 Copa América 2007
6 11 juillet 2007 Cachamay, Ciudad Guayana, Venezuela Drapeau du Mexique Mexique 0 - 3 Copa América 2007
7 16 octobre 2007 José Pachencho Romero, Maracaibo, Venezuela Drapeau : Venezuela Venezuela 0 - 2 Qualifications Coupe du monde 2010
8 20 novembre 2007 El Campín, Bogotà, Colombie Drapeau de Colombie Colombie 2 - 1 Qualifications Coupe du monde 2010
9 4 juin 2008 San Diego, États-Unis Drapeau du Mexique Mexique 1 - 4 Match amical
10 11 octobre 2008 Stade Monumental, Buenos Aires, Argentine Drapeau : Uruguay Uruguay 2 - 1 Qualifications Coupe du monde 2010
11 11 février 2009 Stade Vélodrome, Marseille, France Drapeau de France France 0 - 2 Match amical
12 28 mars 2009 Stade Monumental, Buenos Aires, Argentine Drapeau : Venezuela Venezuela 4 - 0 Qualifications Coupe du monde 2010
13 14 novembre 2009 Vicente Calderon, Madrid, Espagne Drapeau d'Espagne Espagne 2 - 1 Match amical
14 7 septembre 2010 Stade Monumental, Buenos Aires, Argentine Drapeau d'Espagne Espagne 4 - 1 Match amical
15 17 novembre 2010 Khalifa International Stadium, Doha, Qatar Drapeau du Brésil Brésil 1 - 0 Match amical
16 9 février 2011 Stade de Genève, Canton de Genève, Suisse Drapeau du Portugal Portugal 2 - 1 Match amical
17 20 juin 2011 Stade Monumental, Buenos Aires, Argentine Drapeau d'Albanie Albanie 4 - 0 Match amical
18 7 octobre 2011 El Monumental, Buenos Aires, Argentine Drapeau : Chili Chili 4 - 1 Qualifications CDM 2014

Palmarès

Titres remportés avec le FC Barcelone

Résultats avec l'équipe nationale argentine

Style de jeu

Lionel Messi balle au pied sous le maillot de l'Argentine le 9 février 2011.

Lionel Messi est connu pour sa vitesse balle au pied et son efficacité devant le but. Évoluant dans l'un des plus grands clubs mondiaux et en sélection argentine, il est capable de jouer à différents postes de l'attaque, côté droit, libre derrière un attaquant ou en pointe[71]. Gaucher, Messi aime utiliser l'extérieur de son pied gauche avec lequel il dribble, élimine, remise[72]. Il utilise l'intérieur de ce même pied pour tirer les coups de pied arrêtés ou encore enrouler sa frappe[72]. Leo Messi n'utilise le pied droit que lorsque la situation l'y oblige ou pour surprendre l'adversaire[72].

Excellent dribbleur, son centre de gravité très bas et son toucher de balle lui permettent de prendre des appuis successifs et variés, lui permettant de toucher très régulièrement la balle qui reste collée à son pied même à haute vitesse. Il peut ainsi éliminer ses adversaires qui pensent toujours pouvoir intervenir au dernier moment mais qui sont presque toujours pris par la vitesse et le timing du dribble et doivent soit le laisser passer, soit faire faute pour l'arrêter. Messi, auteur de percées spectaculaires dans les défenses adverses, est réputé pour ses actions individuelles souvent conclues en finesse et à l'intérieur de la surface de réparation. Messi possède également une vision de jeu et une qualité de passe qui lui permettent d'offrir un grand nombre de ballons décisifs à ses coéquipiers[72].

Son fair-play et sa générosité sur le terrain font de lui un joueur respecté et apprécié.

Principales distinctions individuelles

En 2011 :

En 2010 :

En 2009 :

En 2008 :

En 2007 :

En 2006 :

En 2005 :


Lionel Messi est également le 9e meilleur buteur de toutes les Ligues des Champions confondues avec 42 buts.

Un but Maradonien

Messi élimine cinq joueurs en partant de son camp et marque contre Getafe CF en demi-finale aller de la Copa Del Rey.

En demi-finale aller de la Coupe d'Espagne 2007 (victoire 5-2 devant Getafe), prenant la balle au milieu du terrain, Messi dribble quatre joueurs adverses puis efface le gardien avant de glisser la balle dans le but en évitant le retour d'un sixième : presque une copie conforme du but d'anthologie inscrit par Diego Maradona contre l'Angleterre en 1986 en quart de finale de la Coupe du monde au Mexique (2-1 pour l'Argentine). La similitude entre les deux buts est frappante puisque les deux Argentins sont partis du côté droit de leur moitié de terrain, ont parcouru quasiment la même distance (60 m pour Messi et 62 m pour Maradona) en une dizaine de secondes chacun, ont éliminé le même nombre de joueurs (en éliminant le gardien adverse) et ont touché exactement le même nombre de fois le ballon (13). La différence entre les deux buts des deux gauchers réside dans la conclusion puisque si Maradona conclut sur son pied favori, Messi conclut du pied droit. Si Messi inscrit ce but dans un contexte moins important que celui de Maradona, il est âgé de seulement 19 ans au moment du but contre 25 pour Maradona en 1986.

Le lendemain la presse s'empresse de décortiquer le but et de le comparer avec celui de Maradona quasiment 21 ans plus tôt. Un « but inhumain » écrit jeudi le quotidien El Pais en décortiquant l'action de l'attaquant argentin, que passent en boucle les télévisions espagnoles. « C'est le but de Maradona, marqué par Lionel Messi à la 29e minute du match » analyse la presse sportive madrilène. « Un festival de talent, pour un Messi Super crack » écrit pour sa part jeudi le quotidien sportif de Barcelone, El Mundo Deportivo.

Messi déclare sur ce but : « L'important c'est la victoire. J'ai vu un trou et je m'y suis engouffré. Je voulais juste bien finir [l'action] et marquer. J'ai failli perdre le ballon, mais ça s'est bien terminé. Diego, c'est Diego. L'action fut similaire, mais demain on n'en parlera plus. ».

Bénévolat

En 2007, Lionel Messi et sa famille ont créé la Fundacion Leo Messi[91] dans le but de favoriser l'accès à l'éducation et aux soins aux enfants les plus vulnérables.

Messi a été nommé officiellement ambassadeur international de bonne volonté pour l'UNICEF le 11 mars 2010.

Vie privée

En janvier 2009, Messi a révélé avoir une relation avec une amie d'enfance de Rosario, Antonella Roccuzzo.

Sponsors

Messi est sponsorisé depuis 2006 par l'équipementier allemand Adidas pour lequel il participe à de nombreuses campagnes publicitaires. Auparavant en contrat avec Nike, un litige l'a opposé à la marque américaine mais la justice a donné raison à Messi et Adidas en mars 2007. En 2010 ses autres contrats publicitaires principaux sont Pepsi-Cola, Gatorade, Air Europa, Telefonica/movistar, Sportcenter/ESPN, Damm, Danone, Lody forMen, Storkman, Repsol, YPF, SanDisk, M. Mirage/Seiko et Audemars Piguet. En mars 2011, France Football révèle que Messi est le footballeur qui a engrangé le plus de revenus annuels avec un total de 33 millions d'euros (10 millions en salaires, 4 millions en prime et 19 millions en revenus publicitaires). Il devance David Beckham (30,4 millions) et Cristiano Ronaldo (30 millions)[92].

De 2008 à 2011, l'éditeur japonais Konami et son célèbre jeu de football Pro Evolution Soccer a utilisé son image sur ses pochettes de jeu et ses campagnes publicitaires.

Annexes

Notes et références

  1. a et b (en) Fiche de Messi sur www.national-football-teams.com
  2. Messi en sélections sur fr.fifa.com
  3. (es) Résultats sur old.conmebol.com
  4. (es)El origen de los Messi está en Italia, Journal Al Día, 2006
  5. Messi et Bojan sont cousins ! sur lequipe.fr, 18 octobre 2011
  6. (ca)Xavier Pujol, « Messi i Bojan són cosins i amb arrels a El Poal » sur segre.com, 12 octobre 2011. Consulté le 18 octobre
  7. a et b Vincent Machenaud, « L'abécédaire de Messi », dans France Football, no 3321, 1er décembre 2009, p. 32 à 36 
  8. Barcelone - Getafe : 5-2 sur www.lequipe.fr. Consulté le 4 août 2010.
  9. a, b, c, d et e Vincent Machenaud, « Une année de jeune roi », dans France Football, no 3321, 1er décembre 2009, p. 24 à 27 
  10. Le Barça, comme un champion sur www.lequipe.fr. Consulté le 4 août 2010.
  11. Ce Barça a tout pour lui sur www.eurosport.fr/. Consulté le 4 août 2010.
  12. Barcelone en un coup de poignard sur www.lequipe.fr. Consulté le 4 août 2010.
  13. Messi prend la couronne sur www.eurosport.fr. Consulté le 4 août 2010.
  14. Robben: «Messi est le meilleur joueur du monde» sur www.cyberpresse.ca. Consulté le 4 août 2010.
  15. Classement ballon d'or 2009 sur www.lefigaro.fr. Consulté le 4 août 2010.
  16. Super coupe d'Espagne 2009/2010, le Barça prend une option sur www.eurosport.fr. Consulté le 4 août 2010.
  17. Barcelone, déjà un titre sur www.eurosport.fr. Consulté le 4 août 2010.
  18. 2009 : le Barça couronné grâce à Pedro sur uefa.com
  19. Messi prolonge au Barça jusqu'en 2016 sur site officiel du FC Barcelone, 18 septembre 2009. Consulté le 4 août 2010.
  20. Xavier Barret, « Messi, un sacre historique ! » sur francefootball.fr, 1er décembre 2009. Consulté le 1er décembre 2009
  21. Messi, 7ème Ballon d'Or du Barça sur fr.fifa.com. Consulté le 4 août 2010.
  22. UEFA Champions league sur fr.uefa.com. Consulté le 4 août 2010.
  23. Messi au Camp Nou sur www.francefootball.fr, 12/12/2009. Consulté le 4 août 2010.
  24. La presse espagnole salue Berça éternel sur fr.fifa.com. Consulté le 4 août 2010.
  25. Messi, dans la cour des grands sur fr.fifa.com. Consulté le 5 août 2010.
  26. Le Barça garde son fauteuil sur www.eurosport.fr. Consulté le 5 août 2010.
  27. Messi 101: the youngest centurion sur www.fcbarcelona.com. Consulté le 5 août 2010.
  28. Le Barça a pris sa revanche sur www.lequipe.fr. Consulté le 5 août 2010.
  29. Henry et Messi déterminants sur www.lequipe.fr. Consulté le 5 août 2010.
  30. Messi magistral face à Stuttgart sur fr.uefa.com. Consulté le 5 août 2010.
  31. Barcelone remercie Messi sur www.eurosport.fr. Consulté le 5 août 2010.
  32. Messi vient d'une autre planète sur www.lequipe.fr. Consulté le 5 août 2010.
  33. (es) La prensa considera a Leo Messi "Dios del fútbol" y la reencarnación Maradona sur www.elmundodeportivo.es. Consulté le 5 août 2010.
  34. Football: Lionel Messi et ses buts d'anthologie: meilleur que Maradona? sur www.leparisien.fr. Consulté le 5 août 2010.
  35. « Messi, meilleur que Maradona » sur www.lequipe.fr. Consulté le 5 août 2010.
  36. Messi, déjà le plus grand? - Couvert de titres en club, sacré Ballon d'Or, Lionel Messi continue d'enflammer la planète football. L'Argentin a signé un nouveau triplé dimanche et n'en finit plus d'impressionner. A tel point qu'en Catalogne, certains en font déjà l’un des meilleurs joueurs de l'histoire, si ce n'est le meilleur. sur www.eurosport.fr. Consulté le 5 août 2010.
  37. Messi sort l'arsenal sur www.eurosport.fr. Consulté le 5 août 2010.
  38. Messi, quatre coups de canon sur www.lequipe.fr. Consulté le 5 août 2010.
  39. Messi est géant sur www.lefigaro.fr. Consulté le 5 août 2010.
  40. Messi : la presse crie au génie ! sur www.lefigaro.fr. Consulté le 5 août 2010.
  41. L'académie des 10/10 sur www.lequipemag.fr. Consulté le 14 mai 2011.
  42. Messi, le sixième quadruplé en C1 sur www.lequipe.fr. Consulté le 5 août 2010.
  43. Barcelone assomme la Liga sur www.lequipe.fr. Consulté le 5 août 2010.
  44. Un seul maître, le Barça sur www.eurosport.fr. Consulté le 5 août 2010.
  45. L'Inter écoeure le Barça sur www.eurosport.fr. Consulté le 5 août 2010.
  46. Le Barça découvre l'impuissance sur www.eurosport.fr. Consulté le 5 août 2010.
  47. Barcelone garde le contrôle sur www.eurosport.fr. Consulté le 5 août 2010.
  48. Barcelone touche au but sur www.eurosport.fr. Consulté le 6 août 2010.
  49. Barcelone, « més que un titre » sur www.lequipe.fr. Consulté le 6 août 2010.
  50. La presse s'incline sur www.lequipe.fr. Consulté le 6 août 2010.
  51. « Messi sacré meilleur buteur », sur opl.fr, 16 mai 2010.
  52. Messi, Soulier d'Or européen sur www.lequipe.fr. Consulté le 6 août 2010.
  53. http://www.lefigaro.fr/football-clubs-etrangers/2010/08/22/02017-20100822ARTSPO00105-chapeau-messi.php
  54. http://www.lequipe.fr/Football/breves2010/20101130_103053_-humiliacion-y-lideres.html
  55. http://www.lequipe.fr/Football/breves2010/20101129_230048_le-barca-humilie-le-real.html
  56. Messi comme Van Basten, sport24.com, 10 janvier 2011
  57. Messi, le plus jeune à gagner un deuxième Ballon d'Or, sport.es, 12 janvier 2011
  58. « Sept secondes avec Messi », Le Tigre, n° 5, mai 2011.
  59. Messi, premier joueur à marquer 50 buts en une saison
  60. Messi élu homme du match lors de la finale de 2011
  61. Meilleurs buteurs de l’ histoire toute compétition confondue. sur http://le-site-du-football.com. Consulté le 26 mai 2011
  62. site fifa sur fifaworldcup.yahoo.com. Consulté le 6 août 2010.
  63. L'Argentine se balade...sans Messi sur www.lequipe.fr. Consulté le 6 août 2010.
  64. « La Bolivie neutralise l'Argentine 1-1 en match d'ouverture », sur opl.fr, 2 juillet 2011.
  65. « L'Argentine encore à plat, la Colombie presque qualifiée », sur opl.fr, 7 juillet 2011.
  66. « Messi dans les secousses à la Copa America, les aînés à la rescousse », sur opl.fr, 9 juillet 2011.
  67. « Copa America: Burdisso a insulté Messi pendant le match », sur opl.fr, 8 juillet 2011.
  68. « Copa America: l'Uruguay efface l'Argentine au bout du suspense », sur opl.fr, 17 juillet 2011.
  69. (en) Argentine-Uruguay : Messi, l'homme qui ne vaut pas trois milliards... sur blogteam.sport24.com, 17 juillet 2011. Consulté le 22 juillet 2011
  70. « L'Argentine bat le Chili 4 à 1 », sur opl.fr, 8 octobre 2011.
  71. Patrick Urbini, « Côté droit, dans l'axe, en point : trois manières de l'utiliser », dans France Football, no 3321, 1er décembre 2009, p. 29 
  72. a, b, c et d Patrick Urbini, « Explosif, imprévisible, déstabilisant », dans France Football, no 3321, 1er décembre 2009, p. 28 et 29 
  73. (es) Messi consigue su tercer Trofeo Di Stéfano sur marca.com, 1er juin 2011. Consulté le 2 juin 2011
  74. http://www.chronofoot.com/cristiano-ronaldo/cristiano-ronaldo-lionel-messi-decouvrez-l-039-equipe-type-de-sports-illustrated_art15186.html Messi membre de l'équipe-type de Sports Illustrated]
  75. Sacré, Lionel Messi (photo Presse-Sports) a devancé ses coéquipiers espagnols du FC Barcelone, Xavi (2e) et Andres Iniesta (3e). sur www.francefootball.fr. Consulté le 11 janvier 2011.
  76. (es) Messi se corona como el mejor jugador de la Liga sur marca.com, 3 juin 2010. Consulté le 3 juin 2010
  77. (es)Los mejores del ranking, 1er juin 2010 sur DonBalon.com
  78. a et b FIFA/FIFPro World XI sur fr.fifa.com. Consulté le 6 août 2010.
  79. Ballon d'Or France Football 2009, Lionel Messi (photo Presse-Sports) possède une avance historique sur son dauphin Cristiano Ronaldo. Xavi s'installe sur la troisième place du podium. sur www.francefootball.fr. Consulté le 6 août 2010.
  80. Messi joueur de l'année 2009 sur www.lequipe.fr. Consulté le 6 août 2010.
  81. a et b Résultat sur fr.uefa.com. Consulté le 6 août 2010.
  82. (es) Marca.com, « Messi recibe el "Champions n°1" » sur marca.com, 10 novembre 2009. Consulté le 10 novembre 2009
  83. a et b Article sur Le Barça truste les prix LFP sur www.lequipe.fr
  84. (es) Froilan Mora, « Messi es el nuevo Di Stéfano » sur marca.com, 9 juillet 2009. Consulté le 9 juillet 2009
  85. Les athlètes récompensés par la marque sur www.marca.com. Consulté le 6 août 2010.
  86. (es) Agences, « Otro premio para Messi » sur sport.es, 10 novembre 2009. Consulté le 10 novembre 2009
  87. Le classement 2008 sur www.francefootball.fr. Consulté le 6 août 2010.
  88. a, b et c uefa.com - UEFA Champions League - News - News - liste sur fr.uefa.com
  89. Site officiel sur www.francefootball.fr. Consulté le 6 août 2010.
  90. a et b Lionel Messi rafle le Ballon et le Soulier sur fr.fifa.com. Consulté le 6 août 2010.
  91. Fundacion Leo Messi
  92. Roberto Notorianni, Philippe Auclair, Rachel Pretti et Vincent Villa, « Jeunes et nouveaux riches... », dans France Football, no 3389, 22 mars 2011, p. 5 

Bibliographie

  • (en) Luca Caioli, Messi, the inside story of the boy who became a legend, Corinthian Books, 2010.

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lionel Messi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lionel Messi — Lionel Messi, 2009 Spielerinformationen Voller Name Lionel Andrés Messi Geburtstag 24. Juni 1987 Geburtsort …   Deutsch Wikipedia

  • Lionel messi — Lionel Andrés Messi Pas d image ? Cliquez ici. Situation actuelle Période pro depuis 2004 …   Wikipédia en Français

  • Lionel Messi — Lionel Messi …   Wikipedia

  • Lionel Messi — Leo Messi Nombre Lionel Andrés Messi Cuccittini Apodo Leo, Li …   Wikipedia Español

  • Lionel Messi — Lionel Andrés Messi (n. 24 de junio de 1987), es un jugador de fútbol nacido en la ciudad de Rosario, Argentina …   Enciclopedia Universal

  • Lionel Andrés Messi — Lionel Messi Lionel Andrés Messi Pas d image ? Cliquez ici. Situation actuelle Période pro depuis 2004 …   Wikipédia en Français

  • Messi — Lionel Messi Lionel Andrés Messi Pas d image ? Cliquez ici. Situation actuelle Période pro depuis 2004 …   Wikipédia en Français

  • Lionel Andres Messi — Lionel Messi Spielerinformationen Voller Name Lionel Andrés Messi Geburtstag 24. Juni 1987 Geburtsort Rosario, Argentinien …   Deutsch Wikipedia

  • Lionel Andrés Messi — Lionel Messi Spielerinformationen Voller Name Lionel Andrés Messi Geburtstag 24. Juni 1987 Geburtsort Rosario, Argentinien …   Deutsch Wikipedia

  • Lionel — ist ein männlicher Vorname. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung 2 Varianten 3 Bekannte Namensträger 3.1 Lionel …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”