Adidas

49° 34′ 57″ N 10° 54′ 34″ E / 49.5825, 10.9094

Logo d'Adidas
Création 1920[1]
Fondateurs Adolf Dassler (abrégé en Adi Dassler)
Personnages clés Jean-Claude Dassier
Forme juridique Société anonyme à conseil d'administration
Slogan « (en) Adidas is all in
(fr) Adidas donne tout »
Siège social Drapeau d'Allemagne Herzogenaurach (Allemagne)
Direction Herbert Hainer (président du directoire) (2001-)
Erich Stamminger (CEO, Adidas Brand)

Igor Landau (président du conseil de surveillance) (2009-)

Activité Équipements sportifs
Produits Adidas Stan Smith
Filiales Adidas : Adidas Original, Adidas Performance, Adidas Style ; Reebok, TaylorMade
Effectif 42'541 (2010)
Site web www.adidas.com
Capitalisation 854 142 588.91 €
Dette 1,360 million € (2010)
Chiffre d’affaires 10 380 millions d'€ (2009)
Résultat net en augmentation€551 870 millions (2010)

Adidas, fondée en 1920, est une firme allemande basée à Herzogenaurach, spécialisée dans les articles de sport.

Il s'agit d'une entreprise qui fabrique et distribue des articles de sport : vêtements, chaussures, ballons, équipement de golf, etc. Fin 2007, l'entreprise affirme employer 31 344 salariés dans le monde.

Elle est également mondialement connue sous l'appellation « la marque aux trois bandes », en relation avec les trois bandes parallèles présentes sur ses équipements et son logo.

Son siège social se trouve à Herzogenaurach, en Bavière.

Sommaire

Histoire

Adolf Dassler (plus connu sous le nom d'Adi Dassler) est le fils d'un savetier bavarois qui se spécialise dans les pantoufles, lequel fabrique des chaussures de sport depuis les années 1920.

Les frères Adolf et Rudolf Dassler étaient propriétaires, chacun pour moitié, de l'entreprise Schuhfabrik Gebrueder Dassler (fabrique de chaussures des frères Dassler) à Herzogenaurach près de Nuremberg, qu'ils géraient ensemble. Adolf créait les chaussures et organisait leur fabrication ; Rudolf les vendait dans toute l'Allemagne et réussissait même à les exporter. Leur entreprise était florissante. Alors qu'Hitler arrive au pouvoir, ils rejoignent le parti Nazi. Puis vint la Deuxième Guerre mondiale. Bien que quadragénaires, les frères Dassler furent mobilisés et obligés de s'éloigner de leur entreprise. Adi fournit les bottes de la Wehrmacht et Rudi, un ardent nazi, fut soupçonné au moment où il fut fait prisonnier par les alliés, les Américains d'être un SS. Ce n'est autre qu'Adi qui aurait donné ces informations aux Américains. La gestion de l'entreprise échut donc à leurs épouses respectives. De statut d'épouses, elles sont passées au statut de co-gérantes. Pendant cette période, l'entreprise n'a dû son salut qu'aux commandes de l'armée allemande (chaussures et bottes pour les soldats)[réf. nécessaire]. En 1945, lorsque les frères Dassler sont revenus à Herzogenaurach, il était devenu impossible de réconcilier les deux femmes. Ils ont donc décidé de liquider l'entreprise "Schuhfabrik Gebrueder Dassler" et de la partager en deux parties égales. Ils ont fait construire des cloisons pour diviser les locaux et se sont partagé les machines[2].

Avec son surnom, « Adi », et la première syllabe de son nom de famille, « Das », Adolf crée en 1948 l'entreprise qui portera officiellement le nom de Adidas AG à partir du 18 août 1949, dépôt officiel de la marque commerciale. Son frère Rudolf fonde la marque sportive Puma, un nom prononçable dans toutes les langues. Il installe son entreprise dans la même ville que son frère, mais de l'autre côté de la rivière Aurach.

Dans les années 1960, Horst le fils d'Adolf, prend les rênes de l'entreprise. Après son décès brutal en 1987, le groupe entre dans une phase de crise. En 1990, Adidas est au bord du gouffre. Les héritiers décident de vendre la société à Bernard Tapie. Celui-ci change le logo de la marque, renouvelle les collections, revoit la politique de distribution et délocalise une partie de la production en Asie à l'instar de ses concurrents Nike et Reebok. À nouveau profitable en 1993, la société est revendue à Robert-Louis Dreyfus, qui poursuit le plan de redressement de Bernard Tapie. Adidas est introduite en Bourse en 1998. La société achète ensuite Salomon avant de le revendre, faute de synergies réalisées ; puis rachète son concurrent Reebok en 2005. Elle vaut actuellement près de 10 milliards d'euros à la Bourse, et talonne Nike pour la position de leader mondial des équipements sportifs.

Elle reste une des 10 marques les plus connues au monde.

Polémiques

De 1990 à 2008

Article détaillé : Affaire Adidas.
Une paire de Adidas Response Trail 16

Cet historique a sa source principale dans la publication d'un article paru dans Les Échos du 11 juillet 2008[3].

  • 7 juillet 1990 : le groupe Bernard Tapie achète 80 % d'Adidas pour 244 millions d'euros, puis rachète six mois plus tard les 15 % d'Adidas encore détenus par le groupe suisse Metro.
  • 8 décembre 1992 : Tapie met en vente Adidas pour 317 millions d'euros.
  • 15 février 1993 : annonce de la vente d'Adidas pour 315,5 millions d'euros à un groupe d'investisseurs, dont le Crédit lyonnais (CL).
  • 8 novembre 1994 : Tapie affirme que le CL détient de façon occulte plus que les 19,9 % officiels d'Adidas. La banque dément.
  • 14 décembre 1994 : Tapie est personnellement placé en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Paris (TCP).
  • 26 décembre 1994 : Robert Louis-Dreyfus, président du Directoire d'Adidas depuis avril 1993, prend le contrôle d'Adidas pour 701 millions d'euros.
  • 4 juillet 1995 : Tapie réclame au CL les 229 millions de plus-value dégagés lors de la cession.
  • 17 novembre 1995 : Louis-Dreyfus introduit Adidas en bourse à Francfort pour 1,677 milliard d'euros.
  • 7 novembre 1996 : le TCP condamne le CL à verser à Tapie une provision de 91,5 millions d'euros.
  • En 1997, Adidas acquiert le fabricant de skis Salomon (ski), mais s'en sépare après huit ans, les profits escomptés n'étant pas au rendez-vous.
  • 12 novembre 2004 : la cour d'appel de Paris autorise une médiation entre Tapie et l'Etat pour un accord amiable.
  • 12 avril 2005 : échec de la médiation. Tapie réclame toujours 990 millions d'euros.
  • En mai 2005, la société annonce une OPA amicale, pour la somme de 3,8 milliards de dollars, sur Reebok, une société concurrente.
  • 30 septembre 2005 : La Cour d'Appel de Paris condamne le CDR à verser la somme de 234 millions d'euros.
  • 9 octobre 2006 : La Cour de Cassation casse l'arrêt de la Cour d'Appel de Paris condamnant le CDR à verser à monsieur Tapie la somme de 234 millions d'euros.
  • 24 octobre 2007 : L'État nomme une commission d'arbitrage et renonce à se présenter à nouveau devant la Cour d'Appel de Paris qui aurait dû suivre les motifs de la Cour de Cassation.
  • 11 juillet 2008 : la commission d'arbitrage condamne le CDR à verser 285 millions d'euros à Bernard Tapie[4].

2011

Le 13 juillet 2011, le groupe de défense de l’environnement Greenpeace annonce avoir trouvé parmi des échantillons de vêtements Addidas (mais aussi d'autres marques comme Lacoste, Ralph Lauren, Puma, Nike), des traces d'éthoxylates de nonylphénol (un perturbateur hormonal), qui sont également rejetés dans les eaux chinoises et s’intégreraient dans la chaîne alimentaire notamment au travers des poissons. Contrairement aux marques Puma et Nike qui se sont engagées à éliminer de leurs processus de fabrication toute substance chimique toxique d'ici à 2020, Adidas n'a pris aucun engagement[5].

Sponsoring

Adidas sponsorise de nombreux club et athlètes dans de nombreux sports

Football

Article détaillé : Sponsoring de Adidas.

Adidas a obtenu des contrats de sponsoring avec de nombreux clubs dans de nombreux championnats. Adidas est l'équipementier de l'AC Milan, Bayern Munich, Schalke 04, RSC Anderlecht, Chelsea FC, Liverpool FC, SE Palmeiras, CA River Plate, Real Madrid CF, Olympique de Marseille, Olympique lyonnais[6], AS Saint-Etienne, Benfica, Étoile sportive du Sahel, Al Ahly, Zamalek, Fenerbahçe SK, Besiktas JK, Kayserispor, Sivasspor, Gaziantepspor, RC Lens et des quatorze équipes de la Major League Soccer, et de nombreux autres clubs comme des clubs régionaux.

L'entreprise allemande est aussi l'équipementier d'équipes nationales : l'Allemagne, l'Espagne, la Finlande, la Grèce, la Russie, le Danemark, la Roumanie, l'Argentine, l'Afrique du Sud, les Comores, le Nigeria, le Japon, le Mexique, la Colombie et Israël et tout recemment d'Haiti

Le contrat avec la France s'est arrêté le 31 décembre 2010, puisque Nike est devenu le nouvel équipementier après cette date et jusqu'en 2017.

La marque a décroché son plus gros contrat avec le club de l'AC Milan lui permettant de rivaliser avec son concurrent Nike sponsorisant le FC Barcelone ou Manchester United.

Depuis 2010 et pour les dix saisons qui suivent, Adidas devient l'équipementier exclusif de l'Olympique lyonnais.

Elle sponsorise aussi de grands joueurs de football à l'image de Kaká (Ballon d'or 2007) du Real Madrid CF, David Beckham des Los Angeles Galaxy, Karim Benzema du Real Madrid CF, Yoann Gourcuff de l'Olympique lyonnais, Frank Lampard du Chelsea FC, Lionel Messi (Ballon d'or 2009 et Ballon d'or 2010) et David Villa du FC Barcelone ou bien encore Steven Gerrard de Liverpool FC. Et des événements comme Coupe du monde de football, Euro 2008, Ligue des Champions de l'UEFA, Coupe d'Afrique des nations...

Basket-Ball

En 2006, Adidas devient commanditaire des trente équipes de la NBA avec un contrat de dix ans. La marque succède à Champion, Nike et Reebok. Elle équipe également les quatorze franchises de WNBA.

Elle sponsorise aussi de grands joueurs comme Kevin Garnett, Tracy McGrady,Dwight Howard, Tim Duncan, Derrick Rose et Chauncey Billups.

Rugby

Adidas sponsorise également des grands joueurs comme Daniel Carter, Byron Kelleher, Richie McCaw, Ronan O'Gara, Bryan Habana, Jonny Wilkinson, Brian O'Driscoll, Leigh Halfpenny, Danny Cipriani, James Haskell, Ma'a Nonu, Morgan Parra, Mathieu Bastareaud, François Steyn, Yoann Huget, Benjamin Fall, Antonie Claassen, Andrea Lo Cicero, Rémy Martin...

Tennis

Hommes : Andy Murray, Márcos Baghdatís, Mario Ančić, Fernando González, Jo-Wilfried Tsonga, Paul-Henri Mathieu, Marat Safin, Philipp Kohlschreiber, Juan Mónaco, Fernando Verdasco, Gilles Simon Femmes : Caroline Wozniacki, Anna Chakvetadze, Ana Ivanović, Maria Kirilenko, Anabel Medina Garrigues, Dinara Safina, Patty Schnyder, Sabine Lisicki...

Boxe

Adidas équipe Prince Nassem Ahmed boxeur poids mouche anglais d'origine yéménite ; chausse en 1971, les deux boxeurs Muhammad Ali et Joe Frazier lors de leur « combat du siècle »[7].

Cricket

  • Club:

Drapeau : Inde Mumbai Indians, Drapeau : Inde Delhi Daredevils, Drapeau : Inde Pune Warriors India

joueurs: Sachin Tendulkar, Suresh Raina, Virender Sehwag

Football américain universitaire

Adidas équipe de nombreuses équipes universitaires de football américain universitaire, telles que Notre Dame, Michigan, Ohio State ou Florida.

Dirigeants

Anecdotes

  • En 1936, aux Jeux olympiques de Berlin, l'athlète américain Jesse Owens gagne quatre médailles d'or, alors qu'il porte des espadrilles faites par l'un des Dassler. Selon la légende, ce serait Adolf qui les aurait fabriquées.
  • Un acronyme peut être formé avec les lettres de Adidas : All Day I Dream About Sports. Le groupe de néo-métal Korn, souvent habillé par Adidas, a également composé une chanson sur l'acronyme A.D.I.D.A.S, cependant il signifie cette fois All Day I Dream About Sex.
  • Depuis 1970, Adidas fournit les ballons de la coupe du monde de football .
  • En 1986, le groupe de rap Run DMC, avec sa chanson My Adidas, fait une publicité extraordinaire de façon involontaire. Ses membres chantent cette chanson en portant des Adidas modèle Superstar, lacets défait et languette sortie. Durant un concert rassemblant 20 000 spectateurs à New York, lorsqu'ils chantent My Adidas, presque tous les spectateurs ont levé leurs chaussures Adidas. Les dirigeants de la firme allemande furent très surpris. En 1986, Adidas signe un contrat de 1 million USD, c'est le lancement des contrats engageant des emblèmes du Hip Hop avec des marques sportswear.
  • Le chanteur anglais Chris Martin de la formation Coldplay portait, lors de concerts entre 2005 et 2007, une paire d'Adidas blanche lignée noir. Le chanteur Jason Kay du groupe Jamiroquai est aussi un fidèle de la marque aux trois bandes depuis ses débuts en 1992 tout comme Madonna.

Données financières

Données financières en millions d'euros
Années 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
Chiffre d'affaires 5 065 5 354 5 835 6 112 6 527 6 266 6 478 6 636 10 084 10 299
Résultat net part du groupe 205 228 182 208 229 260 314 382 483 551
Dettes financières 1 655 1 591 1 791 1 679 2 498 1 018 665 -551 2 231 1 766
Source : Rapport annuel Adidas AG[8]

Notes et références

  1. Histoire @ Adidas-Group.com
  2. http://www.adidas.com/fr/shared/aboutadidas.asp Aller dans "Entrer" puis "1940" puis "Trois bandes".
  3. Chronologie de l'affaire Adidas - Les Échos, 11 juillet 2008
  4. Adidas : la justice donne raison à M. Tapie - Le Monde, 12 juillet 2008
  5. Des produits toxiques dans les vêtements de 14 grandes marques. Consulté le 23 août 2011
  6. Le contrat avec l'Olympique lyonnais commence pour la saison 2010-2011 et devrai durer 10 ans
  7. Histoire d'Adidas
  8. Rapport annuel Adidas AG

Bibliographie

  • Barbara Smit, Sport Business, Adidas, Puma, la guerre des logos, New York, Presse de la cité (traduction française par Thierry Arson), 2008 (ISBN 978-2-258-07513-9) 

Annexes

Article connexe

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Adidas de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Adidas — AG Rechtsform Aktiengesellschaft ISIN DE000A1EWWW0 Gründung …   Deutsch Wikipedia

  • Adidas — Lema Adidas is all in Tipo Sociedad Anónima …   Wikipedia Español

  • adidas — adídas s. m., pl. adídaşi Trimis de siveco, 23.04.2008. Sursa: Dicţionar ortografic  ADÍDA//S adidasşi m. mai ales la pl. Pantofi pentru sport. /Din Adidas n. pr. Trimis de siveco, 22.08.2004. Sursa: NODEX  *adíd …   Dicționar Român

  • adidas — I {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mnż I, D. a, Mc. adidassie, zwykle w lm {{/stl 8}}{{stl 7}} rodzaj butów sportowych <od nazwy firmy> {{/stl 7}}{{stl 20}} {{/stl 20}} {{stl 20}} {{/stl 20}}adidas II {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mż I, Mc. adidassie, blm …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • Adidas — es una multinacional de origen alemán, fundada después de la Segunda Guerra Mundial. Especializada en los artículos deportivos. La sede se encuentra en Herzogenaurach, en Baviera y el presidente en 2005 es Herbert Hainer. La empresa tiene 13.000… …   Enciclopedia Universal

  • Adidas — statusas T sritis Kūno kultūra ir sportas apibrėžtis Žinomos sporto inventoriaus įmonės Vokietijoje ženklas. Firmos pavadinimas sudarytas iš savininko Adolfo Daslerio vardo ir pavardės trumpinio. Firma įsteigta 1928 m. (iki 1948 m. – „Dasler“) …   Sporto terminų žodynas

  • Adidas — У этого термина существуют и другие значения, см. Adidas (значения). Adidas AG …   Википедия

  • Adidas — Infobox Company company name = Adidas company company type = Limited foundation = 1924 (Registered in 1949) [http://www.adidas group.com/en/overview/history/default.asp Adidas Group History] ] slogan = de icon Die Weltmarke mit den 3 Streifen… …   Wikipedia

  • Adidas —    A sneaker company formed by Adi Dassler in 1948 in Herzogenaurach, Germany, after breaking the partnership with his brother Rudolf, which had begun in the 1920s. Rudolf went on to form the rival company Puma. Adidas has grown to become the… …   Historical Dictionary of the Fashion Industry

  • Adidas — (Адидас) Адидас – это крупная международная компания Компания Адидас: магазины, одежда и обувь, фотографии и картинки, официальный сайт в Интернете Содержание > Adidas это, определение — это немецкий промышленный концерн, специализирующийся …   Энциклопедия инвестора

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”