Real Madrid CF

Real Madrid CF

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Real Madrid.


Real Madrid CF Football pictogram.svg
Logo
Généralités
Nom complet Real Madrid Club de Fútbol
Surnom(s) Los Blancos
Los Merengues
Los Galacticos
Nom(s) précédent(s) Madrid Football Club
Date de fondation 6 mars 1902
Couleurs Blanc
Stade Stade Santiago Bernabéu
(80 354 places)
Siège Avenida Concha Espina 1

28036 Madrid

Championnat actuel Primera División
Président Flag of Spain.svg Florentino Pérez
Entraîneur Flag of Chile.svg Manuel Pellegrini
Joueur le plus capé Espagne Raul (713)
Meilleur buteur Espagne Raul (317)
Site web http://www.realmadrid.com/
Palmarès
National[1] Championnat d'Espagne (31)
Coupe d'Espagne (17)
International[1] Coupe intercontinentale (3)
Ligue des champions (9)
Coupe UEFA (2)
Supercoupe de l'UEFA (1)
Maillots
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Domicile
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Extérieur
Actualités
Soccerball current event.svg
Pour la saison en cours, voir :
Saison 2009-2010 du Real Madrid

Le Real Madrid C.F. (Real Madrid Club de Fútbol en espagnol) est un club de football espagnol, désigné comme le meilleur club du XXe siècle par la FIFA, 9 fois vainqueur de la C1. La section de football est fondée en 1902. Le club madrilène a toujours évolué en Primera División depuis sa création en 1928-1929. Le club est présidé par Florentino Perez.

Sommaire

Histoire

Les débuts 1902-1943

Le club a été fondé le 6 mars 1902 sous le nom de Madrid Football Club. C'était une émanation d'un club d'étudiants (parmi eux des étudiants de Oxford et de Cambridge) appelé Football Sky et créé en 1895 à l' Institución Libre de Enseñanza. Ce club s'était scindé en 1900 en deux clubs appelés New Foot-Ball de Madrid et Español de Madrid. En 1902, Español de Madrid s'était lui-même scindé en deux, donnant naissance au Madrid FC. Son premier président fut Juan Padrós Rubio, d'origine catalane. Son frère Carlos Padrós fut aussi ultérieurement président du club.

Le Madrid Foot-Ball Club a adopté la tenue d'un des plus fameux clubs amateurs anglais, Corinthians de Londres, maillot et pantalon blancs. Le club dispute son premier match dès le 9 mars 1902 ; c'est un match d'entraînement entre des joueurs du club. Le 22 mars 1902, le club madrilène reçoit l'un de ses plus précieux renforts : Arthur Johnson, un authentique entraîneur anglais.

La première confrontation face au FC Barcelone remonte au 13 mai 1902 ; c'est un revers pour les Madrilènes (3-1) mais dans la même compétition, ils battent un autre club barcelonais, l'Espanyol Barcelone (3-2), et remportent ainsi le premier trophée du club (Copa de la Gran Peña).

En 1902, le Madrid FC a proposé de créer une compétition pour célébrer le couronnement du roi Alphonse XIII d'Espagne. Cette compétition est devenue la Coupe d'Espagne. Le Madrid FC a remporté pour la première fois cette coupe en 1905.

En janvier 1904, le club absorbe trois clubs madrilènes (Moderno, Amicale et Moncloa). À noter que l'Amicale était le club des Français de Madrid.

Madrid FC de 1902 à 1920, le club reçoit l'onction royale (décret d'Alphonse XIII du 29 juin 1920) et est rebaptisé Real Madrid Club de Fútbol.

Le club fut à l'origine de la création du premier championnat d'Espagne de football en 1928. Il remporte son premier championnat en 1932.

Retour à la dénomination Madrid C.F. à l'arrivée du régime républicain en 1931 et ce jusqu'en 1941; la guerre civile de 1936-1939 va interrompre violemment toute activité sportive. Le stade du Madrid C.F. est utilisé comme camp de prisonniers.

Vitrine exposant les trophées européens gagnés par le Real Madrid

La période de Santiago Bernabéu : 1943-1978

Le 15 septembre 1943, Santiago Bernabéu est nommé à l'unanimité président du club. Peu avant, le Real Madrid C.F. bat le FC Barcelone 11-1 en match de coupe (0-3 à l'aller), ce qui reste comme une victoire unique dans la mémoire collective du madridisme malgré le contexte douteux - les troupes du général Franco avaient menacé les joueurs du FC Barcelone dans les vestiaires à la mi-temps, alors que le score était de un but à zéro en faveur des catalans, le Real Madrid inscrivant les onzes buts en seconde période.

Pendant la présidence de Santiago Bernabéu, le Real Madrid C.F. construit son stade "Nuevo Chamartín" (75.145 spectateurs) (inauguré le 14 décembre 1947 par une victoire du Real sur Belenenses, 3-1) et gagne 16 titres de champion d'Espagne et 6 coupes d'Europe dont 5 consécutives : un record inégalé depuis plus de cinquante ans.

Mais cette période faste du Real Madrid est entâchée par le Franco, le dictateur espagnol qui utilise le club comme propagande de son régime. En effet, l'idéologie franquiste considérant la Castille (région à laquelle appartient Madrid) comme le modèle culturel pour l'Espagne, il se devait que le Real Madrid soit la meilleure équipe d'Espagne. Malgré la volonté du General Franco le Real Madrid C.F , après avoir remporté ses deux premiers titres de championnat d'affilée (1931-32 et 1932-33), doit attendre 21 ans avant de remporter son troisième titre... Certaines rumeurs indiquent que le régime de Franco serait intervenu dans le transfert d'ALFREDO DI ESTEFANO (1954). En fait le joueur appartenant tant au Millonarios de Bogota ( jusqu'en 1954) comme au River Plate (à partir de 1955) est transféré au Real Madrid par Millonarios de Bogota et au F.C Barcelona par River Plate. Le joueur ne pouvant jouer que dans un club, la FIFA exige une solution et il est décidé que les deux clubs le partagent, celui-ci évoluerait au Real la première et la troisième année de contrat et en ferait de même avec le F.C Barcelona la deuxième et la quatrième année de contrat. Alfredo Di Estefano aurait été joueur du F.C Barcelona si le président avait accepté de payer les 27000 dollars que demandait le Millonarios de Bogota. Le président du F.C Barcelona demande au River Plate la restitution de l'argent du transfert, ce que le club argentin refuse. Le président du F.C Barcelona Mr Martí est furieux et essaie alors de transférer Alfredo à la Juventus de Turin sans l'accord du joueur mais le club italien refuse de négocier pour un joueur dans une situation si complexe. Mr Martí se voit obligé de démissionner et le club pense qu'un grand club comme le F.C Barcelona ne peut pas partager un joueur. On consulte alors l'entraineur Mr Daucik qui après avoir vu quelques matchs de l'argentin au Real Madrid n'estime pas indispensable le transfert. Il faut savoir que l'argentin venait à Barcelone pour remplacer Kubala mais que celui-ci s'était guéri d'une maladie pulmonaire. Ceci ajouté au fait qu' Alfredo Di Stefano avait un caractère dominateur et conflictif aurait amené le F.C Barcelona a renoncer au joueur en touchant du Real Madrid l'argent du transfert payé au River Plate.

1978-2000

Le club gagne des titres de champion de la Liga (10 en 22 ans), et des coupe d'Espagne de football (4). Mais la grande époque du Real n'est plus là. Le club gagnera tout de même 2 coupes UEFA (en 1985 et en 1986) et sera finaliste de la Ligue des champions en 1981. Il la remporte en 1998 grâce a un but de Pedja Mijatovic.

Les entraîneurs se succèderont à un rythme effréné : Luis Molowny (1977-1979), Boskov (1979-1982), Luis Molowny (1982), Alfredo Di Stéfano (1982-1984), Amancio Amaro (1984-1985), Luis Molowny (1985-1986), Leo Beenhakker (1986-1989), John Toshack (1989-1990), Alfredo Di Stéfano (1990-1991), Radomir Antić (1991-1992), Leo Beenhakker (1992), Benito Floro (1992-1994), Vicente del Bosque (1994), Jorge Valdano (1994-1995), Arsenio Iglesias (1995-1996), Fabio Capello (1996-1997), Jupp Heynckes (1997-1998), Guus Hiddink (1998-1999), John Toshack (1999).

Cette instabilité demeure toujours au sein du club qui a du mal à conserver plus de 2 saisons ses entraîneurs.

La période Florentino Pérez : 2000-2006

Lors des élections à la présidence du club le 16 juillet 2000 (pour lesquelles tous les socios n'ont pas le droit de vote), Florentino Pérez, un homme d'affaires madrilène est élu.

Le Real Madrid C.F. entreprend sous sa direction le développement de ses activités commerciales. Pour certains détracteurs, cette stratégie consiste à recruter les footballeurs les plus médiatiques et les plus talentueux, les fortes sommes investies sur le joueurs étant rentabilisées par la vente d'objets dérivés ou de lucratives tournées internationales aux quatre coins du globe.

Stade de Santiago Bernabéu

Le Real évolue au Stade Santiago Bernabéu (ex-Chamartín). Après de nombreux travaux d'agrandissements, le stade pouvait accueillir plus de 110 000 spectateurs dans les années 1950. Mais places assises obliges, la capacité de l'enceinte est désormais réduite à 80 354 spectateurs.

L'effectif du Real a toujours été constellé de nombreuses stars depuis les années 1950 (on peut citer l'Argentin naturalisé Espagnol Alfredo Di Stéfano, la "star mythique du club", mais aussi les Espagnols Francisco Gento recordman, avec 6 coupes, des victoires en C1, Emilio Butragueño, le Français Raymond Kopa, le Hongrois Ferenc Puskás ou le Mexicain Hugo Sánchez). Mais sous la présidence Pérez, l'effectif devient particulièrement riche en stars, après les transferts de Luis Figo (arrivé en 2000 du FC Barcelone - transféré en août 2005 à l'Inter Milan), Zinédine Zidane (arrivé en 2001 de la Juventus de Turin, en retraite sportive depuis la finale de la Coupe du monde de football 2006 en Allemagne), Ronaldo (arrivé en 2002 de l'Inter Milan - parti en janvier 2007 au Milan AC), David Beckham (arrivé en 2003 de Manchester United - parti en 2007 au Los Angeles Galaxy), Michael Owen (arrivé en 2004 de Liverpool FC - parti en août 2005 à Newcastle United), Robinho (arrivé en 2005 de Santos FC)et desormais a Manchester City et Antonio Cassano (arrivé en 2006 de l'AS Rome - transféré en 2007 à la Sampdoria de Gênes). Raúl fait lui figure d'enfant du cru et incarne le madridisme au plus haut point. Cette équipe du Real Madrid est alors qualifiée de "Galactiques". Avec les plus grands joueurs de la planète, le Real Madrid durant plusieurs années domine le football européen. Malgré un manque de régularité, cette équipe est alors considérée comme la plus forte du monde. Son jeu fluide et technique est impressionnant et les matches du Real Madrid deviennent de véritables attractions.

De gauche à droite : Zinédine Zidane (5), Ronaldo (9), Raúl (7) et David Beckham (23)

Néanmoins cette politique de recrutement de superstars du football et de départs de joueurs essentiels de Florentino Pérez finit par être remise en cause du fait de mauvais résultats du club. Le président a semblé en effet avoir plutôt privilégié le côté marketing (comme l'achat de Robinho, perle brésilienne et d'Antonio Cassano, star montante italienne pour encore et toujours renforcer le secteur offensif) au détriment du côté sportif et l'équilibre de l'équipe. Le public exprime désormais régulièrement son mécontentement au Stade Santiago Bernabéu avec des pañoladas (en sortant des mouchoirs blancs).

Le changement régulier d'entraîneurs - 5 depuis le limogeage de Vicente del Bosque en 2003 - affecte d'autant plus une équipe qui a besoin d'une stabilité pour se reconstruire. Un nouveau plan sportif est alors lancé. Finie aussi, semble-t-il, la politique du recrutement de perles sud-américaines (7 joueurs de l'effectif 2005-2006 étant de cette origine dont 5 Brésiliens), les dirigeants voulant se tourner vers un effectif plus européen et encore plus ibérique. L'équipe cherche donc une nouvelle recette magique dans une Espagne où elle est derrière le FC Barcelone de Messi et dans une Europe où elle est en perte de vitesse, les stars des années précédentes ne suffisant plus.

Le 27 février 2006 à l'occasion d'un conseil extraordinaire des dirigeants du club, le président Florentino Pérez remet sa démission. Son principal homme de confiance Fernando Martín lui succède. Fernando Martín démissionne à son tour le 26 avril 2006 pour préparer les élections où il envisage de se présenter. Luís Gómez-Montejano devient alors président du Real Madrid jusqu’à la tenue des prochaines élections, le 2 juillet 2006.

La période Ramón Calderon : 2006-2008

Ramón Calderón est élu président du Real Madrid par les socios le 2 juillet 2006 tandis que Predrag Mijatović devient le nouveau directeur sportif. Il tient une de ses promesses électorales quelques jours plus tard en faisant venir l'entraîneur italien Fabio Capello de la Juventus Turin, reléguée en Serie B suite au scandale des matchs truqués. Le club remporte le championnat au cours de cette saison mais Cappello est tout de même remplacé par l'allemand Bernd Schuster qui remporte lui aussi le titre la saison suivante.

En 2009, l'équipe termine 2e du championnat et est éliminée en huitièmes de finale de la Ligue des Champions par Liverpool. Cette saison marque le retour du FC Barcelone qui termine 9 points devant le Real au classement en lui ayant infligé 2 défaites lors des clasico (0-2, 2-6). Le Real est de nouveau déstabilisé par l'éviction de l'entraîneur Bernd Schuster (remplacé par Juande Ramos) et la démission de son président, Ramon Calderon (intérim assuré jusqu'à la fin de saison par V. Boluda), qui entraine une élection prévue pour le 14 juin 2009.

Le retour de Florentino Perez (juin 2009 - )

Florentino Pérez se présente officieusement puis officiellement à la candidature de président du Real Madrid, trois ans après son départ. Peu à peu, les quelques autres candidats qui s'étaient présentés se retirent faute de soutiens financiers ou prévoyant la large victoire de Perez, largement soutenu. C'est ainsi que l'homme d'affaires en immobilier est intronisé dès le 1er juin 2009 en tant que nouveau président du Real Madrid faute d'avoir un adversaire pour l'élection prévue. La nouvelle direction du Real comprend le retour de l'argentin Jorge Valdano ainsi que de la nomination de Zinedine Zidane en tant que conseiller du président tandis que Juande Ramos est remplacé par l'entraîneur de Villarreal, le chilien Manuel Pellegrini.

Les idées de Pérez n'ont pas grandement évolué en trois ans : il promet l'achat de joueurs de renom (espagnols ou étrangers) pour redorer le blason du club ainsi qu'un jeu de nouveau offensif tel que l'aiment les sócios du club qui s'étaient ennuyés ces dernières saisons avec des entraîneurs surtout défensifs et une équipe au jeu pas franchement intéressant. Les noms qui reviennent avec le plus d'insistance et qui semblent intéresser Pérez sont ceux de Kaká (Milan AC), Cristiano Ronaldo (Manchester United), Franck Ribéry (Bayern Munich), David Silva (FC Valence), David Villa (FC Valence) ou encore Xabi Alonso (Liverpool). Pour cela, le club va aussi devoir vendre et Pérez cible en priorité les recrues de Calderón, notamment la colonie néerlandaise qui était arrivée ces dernières saisons : sont ainsi visés des joueurs comme Rafael van der Vaart, Arjen Robben, Wesley Sneijder, Royston Drenthe,... Le mardi 9 juin 2009, le club Merengue ainsi que l'international auriverde Kaká, confirment la signature du joueur au club pour la somme de 65 M€[2]. Le troisième plus gros transfert footballistique vient d'être réalisé. Dans la même semaine (jeudi 11 juin), le coup de force de Pérez est de voir s'autoriser les négociations directes avec le joueur portugais Cristiano Ronaldo par Manchester United pour la somme astronomique de 80 M₤ soit 85.5 M€ car le club avait souscrit un accord avec la banque espagnole Santander pour garder le même taux de change (1 euro= 0,935 livre ) de l'époque de la signature du traité entre les deux clubs (Décembre 2008)[3] et non pas les 94 M€ [4]ʼ[5] basés sur le taux de change actuel. Le 24 juin 2009 un accord est trouvé entre le FC Valence et le Real Madrid pour un transfert moyennant 15 millions d'euros pour le transfert de Raul Albiol. Le joueur signe un contrat de 5 ans avec les merengues. Le mercredi 1er juillet 2009, un accord est trouvé entre le Real Madrid et l'Olympique lyonnais concernant le transfert de Karim Benzema à hauteur de 35 millions d'euros (pouvant être réévalué à 41 millions d'euros en fonction de certaines clauses). Le joueur signe ainsi un contrat de six ans en faveur du club espagnol. Le feuilleton madrilène de l'été est clos par le transfert de Xabi Alonso, quatrième galactique de l'ère Pérez II. Après près de 2 mois de négociations et plusieurs rebondissements, un accord est finalement trouvé entre le Real Madrid et Liverpool, le montant du transfert avoisinant les 30 millions d'euros. La superproduction madrilène aura coûté en tout près de 250 millions d'euros.

Palmarès

Compétitions nationales et internationales

Palmarès du club dans les compétitions nationales et internationales
Compétitions nationales Compétitions internationales
  • Coupe d'Espagne (17)
    • Vainqueur : 1905, 1906, 1907, 1908, 1917, 1934, 1936, 1946, 1947, 1962, 1970, 1974, 1975, 1980, 1982, 1989 et 1993
    • Finaliste : 1903, 1916, 1918, 1924, 1929, 1930, 1933, 1940, 1943, 1958, 1960, 1961, 1968, 1979, 1983, 1990, 1992, 2002 et 2004
  • Supercoupe d'Espagne (8)
    • Vainqueur : 1988, 1989, 1990, 1993, 1997, 2001, 2003 et 2008
    • Finaliste : 1983, 1995 et 2007
Anciennes compétitions


Anciennes compétitions
  • Copa Iberoamericana (en 1994) (1)
    • Vainqueur : 1994

Compétitions régionales

  • Championnat régional centre (18) : 1904, 1905, 1906, 1907, 1908, 1913, 1916, 1917, 1918, 1920, 1922, 1923, 1924, 1926, 1927, 1929, 1930 et 1931
  • Coupe Mancomunados (5) : 1931, 1932, 1933, 1934 et 1935

Trophées

  • Trophée Santiago Bernabéu (20) : 1981, 1983, 1984, 1985, 1987, 1989, 1991, 1994, 1995, 1996, 1997, 1998, 1999, 2000, 2003, 2005, 2006, 2007, 2008 et 2009
  • Trophée du centenaire de l'AC Milan (1) : 2000
  • Trophée Ciudad de Caracas (1) : 1980
  • Trophée Teresa Herrera (8) : 1949, 1953, 1966, 1976, 1978, 1979, 1980 et 1994
  • Trophée Ramón de Carranza (6) : 1958, 1959, 1960, 1966, 1970 et 1982
  • Trophée Benito Villamarín (1) : 1960
  • Coupe Mohamed V (1) : 1966
  • Trophée Costa del Sol (2) : 1970, 1976
  • Trophée Ciudad de La Línea (5) : 1978, 1981, 1982, 1986, 2000
  • Ciutat de Palma (4) : 1975, 1980, 1983, 1990
  • Trophée Ville de Barcelone (3) : 1983, 1985, 1988
  • Trophée Euskadi Asegarce (3) : 1994, 1995, 1996
  • Trophée Colombino (3) : 1970, 1984, 1989
  • Trophée Ciudad de Vigo (2) : 1981, 1982
  • Trophée Año Santo Compostelano (1) : 1970
  • Trophée Naranja (2) : 1990, 2003
  • Trophée Jesús Gil y Gil (1) : 2005

Records

  • Transfert le plus cher du monde (estimé à 94 millions d'euros pour Cristiano Ronaldo)
  • Le 15 Février 2009, Raúl González devient le meilleur buteur de l'histoire du Real Madrid avec 309 buts dépassant ainsi l'emblématique Alfredo Di Stéfano (307 buts).
  • Il fait partie des trois seuls clubs espagnols, avec l'Athletic Bilbao et le FC Barcelone, à n'avoir jamais quitté la Liga depuis sa création en 1929 (le pire classement du club est 11e en 1947-1948).
  • Le plus grand nombre de victoires consecutives en Liga (15 victoires).
  • Le plus grand nombre de victoires finales en Liga avec 31 titres de champion.
  • Le plus grand nombre de victoires finales en Supercoupe d'Espagne avec 8 trophées.
  • Le plus grand nombre de victoires finales en Ligue des champions de l'UEFA avec 9 trophées.
  • Le plus grand nombre de buts marqués en une saisons de Liga avec 107 buts lors de l'exercice 1989/1990.
  • Le plus grand nombre de points collectés en une saison de Liga avec 92 points lors de la saison 1996/1997.
  • Record d'invincibilité à domicile: 2940 jours (8 ans et 18 jours), soit 121 matchs
  • Plus grand nombre de pichichis: 12 joueurs, (24 fois pichichis a eux tous).
  • Meilleur "Pichichi" de l'histoire de la Liga: Hugo Sánchez 1986-1987 34 buts

Joueurs et personnalités historiques du club

Effectif actuel (2009-2010)

N° de Maillot Joueur Date de Naissance Lieu de Naissance Nationalité Dernier Club
Gardiens
1 Iker Casillas 20-05-1981 Móstoles Espagne Espagne Formé au club
13 Jerzy Dudek 23-03-1973 Rybnik Pologne Pologne Liverpool FC Angleterre
25 Antonio Adán 17-05-1987 Madrid Espagne Espagne Formé au club
Défenseurs
2 Alvaro Arbeloa 17-01-1983 Salamanque Espagne Espagne Liverpool FC Angleterre (Formé au club auparavant)
3 Pepe 26-02-1986 Maceió (Brésil) Portugal Portugal FC Porto Portugal
4 Sergio Ramos 30-03-1986 Séville Espagne Espagne FC Séville Espagne
12 Marcelo 12-05-1988 Rio de Janeiro Brésil Brésil Fluminense Brésil
15 Royston Drenthe 08-04-1987 Rotterdam Pays-Bas Pays-Bas Feyenoord Drapeau des Pays-Bas
18 Raul Albiol 04-09-1985 Valence Espagne Espagne FC Valence Espagne
19 Ezequiel Garay 10-10-1986 Rosario Argentine Argentine Racing Santander Espagne
21 Christoph Metzelder 05-11-1980 Haltern Am See Allemagne Allemagne Borussia Dortmund Allemagne
Milieux de terrain
5 Fernando Gago 14-04-1986 Buenos Aires Argentine Argentine Boca Juniors Argentine
6 Mahamadou Diarra 18-05-1981 Bamako Mali Mali Olympique lyonnais France
8 Kaká 22-04-1982 Brasilia Brésil Brésil Milan AC Italie
10 Lassana Diarra 10-03-1985 Paris France France Portsmouth Football Club Angleterre
14 Guti 31-10-1976 Torrejón de Ardoz Espagne Espagne Formé au club
16 Rubén de la Red 05-05-1985 Móstoles Espagne Espagne Getafe CF Espagne (Formé au club auparavant)
22 Xabi Alonso 25-11-1981 Tolosa Espagne Espagne Liverpool FC Angleterre
23 Rafael Van Der Vaart 11-02-1983 Heemskerk Pays-Bas Pays-Bas Hambourg SV Allemagne
24 Esteban Granero 02-07-1987 Madrid Espagne Espagne Getafe CF Espagne (Formé au club auparavant)
Attaquants
7 Raul 27-06-1977 Madrid Espagne Espagne Formé au club
9 Cristiano Ronaldo 05-02-1985 Funchal Portugal Portugal Manchester United Angleterre
11 Karim Benzema 19-12-1987 Lyon France France Olympique lyonnais France
17 Ruud Van Nistelrooy 01-07-1976 Oss Pays-Bas Pays-Bas Manchester United Angleterre
20 Gonzalo Higuain 10-12-1987 Brest (France) Argentine Argentine River Plate Argentine





Joueurs Prêtés ou dont le Real Madrid possède une option d'achat

Joueurs emblématiques

Article détaillé : Liste des joueurs du Real Madrid.

Joueurs espagnols

Joueurs étrangers


Entraîneurs

Présidents

Structures du club

Stade Santiago Bernabéu

Article détaillé : Stade Santiago Bernabéu.
Vue du stade Bernabéu

Anciennement Stade Chamartín, le stade Santiago Bernabéu est situé en plein cœur de Madrid. Cette antre de 80 354 places a été le lieu de nombreux matches internationaux de l'Espagne mais aussi du club résident, le Real Madrid.

Avec une capacité maximale atteinte en 1954 de 120 000, le stade figure parmi les plus célèbres du monde. À cause des normes de sécurité de la FIFA et de l'UEFA, la capacité a de nombreuses fois été revue à la baisse, pour se stabiliser à 80 354 aujourd'hui. En 2007, le stade a fêté ses soixante ans et a reçu de l'U.E.F.A la qualification de stade d'élite.

Il accueillera en 2010 la finale de la Ligue des Champions.

Centres d'entraînement et de formation

Le centre d'entraînement et de formation du Real Madrid est situé a Valdebebas à l'intérieur même du parc naturel Valdebebas à Madrid;

Hymnes

Hymne Officiel:

  • De las glorias deportivas, que campean por España
  • va el Madrid con su bandera, limpia y blanca que no empaña.
  • Club castizo y generoso, todo nervio y corazón,
  • veteranos y noveles, veteranos y noveles,
  • miran siempre sus laureles con respeto y emoción.
  • ¡Hala Madrid!, ¡Hala Madrid!
  • Noble y bélico adalid, caballero del honor.
  • ¡Hala Madrid!, ¡Hala Madrid!
  • A triunfar en buena lid, defendiendo tu color
  • ¡Hala Madrid!, ¡Hala Madrid!, ¡Hala Madrid!
  • Enemigo en la contienda, cuando pierde da la mano
  • sin envidias ni rencores, como bueno y fiel hermano.
  • Los domingos por la tarde, caminando a Chamartín,
  • las mocitas madrileñas, las mocitas madrileñas
  • van alegres y risueñas porque hoy juega su Madrid
  • ¡Hala Madrid!, ¡Hala Madrid!
  • Noble y bélico adalid, caballero del honor.
  • ¡Hala Madrid!, ¡Hala Madrid!
  • A triunfar en buena lid, defendiendo tu color
  • ¡Hala Madrid!, ¡Hala Madrid!, ¡Hala Madrid!

Liens externes

Commons-logo.svg

Notes et références

  • Portail du football Portail du football
  • Portail de l’Espagne Portail de l’Espagne

Ce document provient de « Real Madrid CF ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Real Madrid CF de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Real Madrid C.F. — Real Madrid redirects here. For the basketball team, see Real Madrid Baloncesto. For other uses, see Real Madrid (disambiguation). Real Madrid Full name Real Madrid Club de Fútbol …   Wikipedia

  • Real Madrid — Voller Name Real Madrid Club de Fútbol Ort Madrid Gegründet …   Deutsch Wikipedia

  • Real Madrid CF — Real Madrid Voller Name Real Madrid Club de Fútbol Ort Madrid Gegründet 6. März 1902 …   Deutsch Wikipedia

  • Real Madrid C.F. — Real Madrid CF Pour les articles homonymes, voir Real Madrid. Real Madrid CF …   Wikipédia en Français

  • Real Madrid B — Real Madrid Castilla Voller Name Real Madrid Castilla Gegründet 21. Juni 1972 (1947) Stadion …   Deutsch Wikipedia

  • Real Madrid — Généralités Nom complet …   Wikipédia en Français

  • Real madrid — Club fon …   Wikipédia en Français

  • Réal Madrid — Real Madrid Real Madrid Club fon …   Wikipédia en Français

  • Real Madrid TV — Saltar a navegación, búsqueda Real Madrid TV Programación Deportiva Propietario Real Madrid País España Inicio de transmisiones …   Wikipedia Español

  • Real Madrid — a Spanish football club which was started in 1902. It is the most successful club in Europe, and has won the European Cup nine times, the UEFA Cup twice, and the World Club Cup twice. Among its famous players were Alfredo Di Stefano and Ferenc… …   Dictionary of contemporary English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”