Caromb

Caromb

44° 06′ 43″ N 5° 06′ 30″ E / 44.1119444444, 5.10833333333

Caromb
Image illustrative de l'article Caromb
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Vaucluse
Arrondissement Arrondissement de Carpentras
Canton Canton de Carpentras-Nord
Code commune 84030
Code postal 84330
Maire
Mandat en cours
Léopold Meynaud
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération Ventoux-Comtat Venaissin
Site web http://www.ville-caromb.fr
Démographie
Population 3 204 hab. (2008)
Densité 178 hab./km²
Gentilé Carombais, Carombaises
Géographie
Coordonnées 44° 06′ 43″ Nord
       5° 06′ 30″ Est
/ 44.1119444444, 5.10833333333
Altitudes mini. 129 m — maxi. 453 m
Superficie 17,98 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Caromb est une commune française, située dans le département de Vaucluse et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Les habitants sont appelés les Carombais[1].

Sommaire

Géographie

L'entrée du village par la route de Carpentras

La commune est située au pied du Mont Ventoux, régulièrement traversée par le Tour de France.

Accès et transports

Les routes départementales 13, 21 et 55 passent sur la commune par le bourg.

L'autoroute la plus proche est l'autoroute A7 et la gare TGV la plus proche est la gare d'Avignon TGV.

Relief

La commune est relativement plate dans la partie du sud jusqu'à la limite nord du bourg (entre 129 et 210 mètres) mais connait un relief plus important (jusqu'à 453 mètres d'altitude) dans sa partie au nord en direction du Mont Ventoux.

Sismicité

Les cantons de Bonnieux, Apt, Cadenet, Cavaillon, et Pertuis sont classés en zone Ib (risque faible). Tous les autres cantons du département de Vaucluse sont classés en zone Ia (risque très faible). Ce zonage correspond à une sismicité ne se traduisant qu'exceptionnellement par la destruction de bâtiments[2].

Hydrographie [3]

La commune est traversée par la Mède au sud ainsi que l'un de ses affluents, le Malagrone (à l'est du bourg, sur un axe nord-sud). L'on trouve aussi le Brégoux (à l'ouest et pratiquement en limite de commune) et le Gouredon, un affluent[1].

Climat

La commune, située dans la zone d’influence du climat méditerranéen, est soumise à un rythme à quatre temps : deux saisons sèches, dont une brève en fin d'hiver, une très longue et accentuée en été ; deux saisons pluvieuses, en automne, avec des pluies abondantes sinon torrentielles, et au printemps. Les étés sont chauds et secs, liés à la remontée des anticyclones subtropicaux, entrecoupés d’épisodes orageux parfois violents. Les hivers sont doux. Les précipitations sont peu fréquentes et la neige rare[4].

Mois
Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 10 12 16 18 23 27 30 30 25 20 13 10 19,75
Températures minimales moyennes (°C) 2 3 6 8 12 15 18 18 14 11 6 3 9,6
Températures moyennes (°C) 6 7,5 11 13 17,5 21 24 24 19,5 15,5 8,5 7,5 14,7
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 36,5 23,3 24,9 47,5 45,6 25,4 20,9 29,1 65,8 59,6 52,8 34,0 465,4
Source : Données climatologiques de Mazan 2000-2007

Le mistral

Article détaillé : Mistral (vent).

Dans cette commune qui produit des Ventoux (AOC) aucun vigneron ne se plaint du mistral - même violent, car celui-ci a des avantages bénéfiques pour le vignoble. Appelé le « mango-fango », le mangeur de boue, il élimine toute humidité superflue après les orages, dégage le ciel et lui donne sa luminosité, préserve les vignes de nombre de maladies cryptogamiques et les débarrasse d'insectes parasites[5].

Histoire

Préhistoire et Antiquité

Un site acheuléen a livré des nucleus taillés qui ont été datés de -100 000 avant notre ère[6]. Sur la route de Malaucène, près de la grange de Marignane, sur un même site ont été retrouvés des silex taillés du paléolithique ainsi que des pointes de flèches et des anneaux du néolithique[1].

Sur le site de la chapelle Saint-Étienne, ont été exhumées une mosaïque et une statue d'Apollon[7] ainsi qu'une centaine de tombes à mobilier[6].

Moyen Âge

Raymond VII de Toulouse, marquis de Provence, en 1240 donna ce fief à Barral des Baux. En 1315, Cécile des Baux, dite Rascasse ou la « Belle Comtesse », apporta en dot Caromb à Raymond Guilhem de Budos, recteur du Comtat Venaissin, et neveu de Clément V. Il revint ensuite à ses premiers feudataires puisque dans son testament de 1374, Amédée des Baux, comte d'Avellino, légua ce fief à sa nièce Alix des Baux[1].

Renaissance

En 1431, ce fief passa par mariage aux Astorg de Peyre, barons du Gévaudan, devenus seigneurs de Beaumes-de-Venise, puis aux Princes d'Orange en 1451. Il fut attribué à Étienne, le bâtard de Chalons-Orange, qui s'empressa de s'en défaire en le vendant pour 10 000 écus à Étienne de Vaesc, sénéchal de Beaucaire pour le roi Charles VIII de France[8]. Décidé à s'installer à demeure, il fit édifier un château entre 1481 et 1506[9]. Il eut la réputation d'être plus beau que le palais des Papes d'Avignon[6]. Son commenditaire n'eut pas le temps de le voir achevé puisqu'il décéda sur place en 1501[7].

La dernière héritière de cette famille fut Jeanne de Vaesc qui épousa François d'Agoult, comte de Sault, en 1553. Ce fut sous ses ordres, qu'en 1562 furent édifiés la tour du beffroi, la fontaine publique et les remparts[6]. Ces fortifications servirent immédiatement puisque la même année, le baron des Adrets, qui n'avait pu prendre Apt vint mettre le siège devant Caromb. Le fief revint ensuite à Jeanne d'Agoult qui le légua, en 1629, à son second fils Charles de Labaume-Montrevel[8].

Lors de sa venue, en 1634, Jean-Baptiste Bongo, recteur du Comtat Venaissin, se vit remettre, en signe de bienvenue, onze barreaux de vin[10].

Période moderne

Par autorisation de Gaspard de Lascaris, vice-légat à Avignon, la communauté de Caromb obtint en 1761 son statut de ville. Désormais fut élu un Conseil de Ville de 24 conseillers avec à sa tête deux consuls[11]. Profitant de la période révolutionnaire, Marguerite de Labaume-Montrevel, épouse du marquis de Longeville, décida de faire détruire le château. Ses ruines et ses terres furent loties et vendues en 1818[8].

Le 12 août 1793 fut créé le département de Vaucluse, constitué des districts d'Avignon et de Carpentras, mais aussi de ceux d'Apt et d'Orange, qui appartenaient aux Bouches-du-Rhône, ainsi que du canton de Sault, qui appartenait aux Basses-Alpes.

Article détaillé : Histoire de Vaucluse.

Période contemporaine

En 1900, pour la première fois apparait l’appellation côtes-du-ventoux et de crans. C'est à partir de 1939, que les vignerons constituèrent un syndicat des vins du Ventoux. Grâce à leur action, leurs vins furent classés en Vin Délimité de Qualité Supérieure (VDQS) dès 1953[12] puis accédèrent enfin à l’AOC le 27 juillet 1973.

Toponymie

Les anciennes graphies du nom de la commune sont bien référencées avec Ad Carumbum en 1021, Carumbio en 1185 et Carumbo en 1254. Ce nom tire son origine du préfixe *car- (pierre), auquel a été adjoint le double suffixe -um - p(o)[1].

Héraldique

Article détaillé : Armorial des communes de Vaucluse.
Blason de Caromb

Les armes peuvent se blasonner ainsi :

D'azur aux trois dés de pierre d'argent : 2 et 1

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 2008 Jean-François Bonnet    
mars 2008 en cours Léopold Meynaud    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[13])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008
1763 1901 2114 2266 2640 3117 3177 3204[14]
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Économie

Agriculture

La cave coopérative Saint-Marc de Caromb
Plateau de Figues longues noires de Caromb

En 1762, le Conseil de Ville décida de faire barrer le Lauzon afin de pouvoir irriguer la commune. Il finança les travaux qui furent exécutés selon les plans du RP. Morand, professeur de mathématiques au collège des jésuites d'Avignon. Ce barrage, connu sous le nom de lac du Paty, retient 400 000 m3[11]. Grâce à lui, au cours du XIXe siècle la commune produisait des olives, des fruits, des légumes et du vin[15].

Aujourd'hui, l'important vignoble produit à la fois des Ventoux (AOC) ainsi que des bois et plants de vigne par les pépiniéristes viticoles.

Article détaillé : Pépinière viticole.

L'autre production phare est celle de la figue, et particulièrement d'une variété dénommée figue longue noire de Caromb. Une confrérie, réunissant les producteurs, en fait la promotion.

Industrie

Les carrières fournissaient des pierres de couleur grise, dures et à gros grains coquilliers[11], qui servaient à construire des cuves à vin grâce à ses dalles de 10 m2[6].

Tourisme

Située dans la plaine du Comtat Venaissin, avec sa situation à proximité de Carpentras et du mont Ventoux, mais aussi de la vallée du Rhône, d'Avignon et de son riche patrimoine, la commune voit le tourisme occuper directement ou indirectement une place non négligeable de son économie.

Plusieurs gîtes et chambres d'hôtes ainsi qu'un hôtel et un camping de 60 emplacements.

Le lac du Paty, situé au nord de la commune, sur les hauteurs, est devenu un lieu privilégié pour la pêche et les pique-niques[6].

Artisanat

Dans les zones d'activités (du ressort de la CoVe), plusieurs artisans (artisanats d'art ou du bâtiment).

Équipements et services

Éducation

L'on trouve sur la commune une école maternelle Jean Louis Ayme et une école primaire[16]. Ensuite les élèves sont dirigés vers le collège Jean-Henri Fabre à Carpentras[17], puis le lycée Jean-Henri Fabre à Carpentras.

Santé

Il y a au cœur du bourg de Caromb une maison de retraite.

Sport

La commune dispose d'un stade sur son territoire, au sud de son bourg.

Nombreuses associations sportives[18].

Vie locale

Fête annuelle de la cerise[6].

Culte

Catholique (église)

Environnement et recyclage

La commune dispose d'une station d'épuration (au sud de la commune).

Collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés et protection et mise en valeur de l'environnement dans le cadre de la Communauté d'agglomération Ventoux-Comtat Venaissin.

Lieux et monuments

L'église

Personnalités liées à la commune

Bibliographie

  • Robert Bailly, Dictionnaire des communes du Vaucluse, A. Barthélemy, Avignon, 1986, 1986 (ISBN 2903044279) 
  • Jules Courtet, Dictionnaire géographique, géologique, historique, archéologique et biographique du département du Vaucluse, Christian Lacour, Nîmes (réed.), 1997, 1997 (ISBN 284406051X) 
  • Jean-Pierre Saltarelli, Les Côtes du Ventoux, origines et originalités d'un terroir de la vallée du Rhône, A. Barthélemy, Avignon, 2000, 2000 (ISBN 2879230411) 

Notes et références

  1. a, b, c, d, e et f Robert Bailly, op. cit., p. 127.
  2. Zonage sismique réglementaire de la France, classement des cantons (découpage fin 1989) de la région PACA, page 48
  3. Les rivières de Caromb
  4. La climatologie du Vaucluse
  5. Jean-Pierre Saltarelli, op. cit., p. 14.
  6. a, b, c, d, e, f, g, h et i Jean-Pierre Saltarelli, op. cit., p. 117.
  7. a et b Jules Courtet, op. cit., p. 118.
  8. a, b et c Jules Courtet, op. cit., p. 117.
  9. a et b Robert Bailly, op. cit., p. 128.
  10. Jean-Pierre Saltarelli, op. cit., p. 118.
  11. a, b et c Jules Courtet, op. cit., p. 116.
  12. L'arrêté du 29 décembre 1953 définit les conditions de production du V.D.Q.S. côtes-du-ventoux.
  13. Caromb sur le site de l'Insee
  14. (fr) Populations légales 2008 de la commune de Caromb, INSEE
  15. Jules Courtet, op. cit., p. 115.
  16. Enseignement publique primaire en Vaucluse
  17. Carte scolaire du Vaucluse
  18. Les associations sportives sur le site officiel de la mairie
  19. Les fontaines sur le site officiel de la mairie
  20. Le lac du Paty sur le site officiel de la mairie

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Caromb de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Caromb — Saltar a navegación, búsqueda Caromb …   Wikipedia Español

  • Caromb — French commune nomcommune=Caromb région=Provence Alpes Côte d Azur département=Vaucluse arrondissement=Carpentras canton=Carpentras Nord insee=84030 cp=84330 maire= mandat=2001 2008 intercomm=Ventoux Comtat Venaissin longitude=5.10833333333… …   Wikipedia

  • Caromb — Original name in latin Caromb Name in other language Caromb State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 44.11076 latitude 5.1058 altitude 196 Population 3309 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Caromb — Caroumb n. de l. Caromb Vaucluse …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • Holiday home Route De Caromb — (Beaumes de Venise,Франция) Категория отеля: Адрес: 84190 Beaumes de V …   Каталог отелей

  • Holiday home Route De Caromb II — (Обиньян,Франция) Категория отеля: Адрес: 84810 Обиньян, Франция …   Каталог отелей

  • Saint-Hippolyte-le-Graveyron — Pour les articles homonymes, voir Saint Hippolyte. 44° 07′ 25″ N 5° 04′ 30″ E …   Wikipédia en Français

  • Saint-Hippolyte-le-Graveron — Saint Hippolyte le Graveyron Pour les articles homonymes, voir Saint Hippolyte. Saint Hippolyte le Graveyron Administration Pays France Région Provence Alpes Côte d Azur …   Wikipédia en Français

  • Saint-hippolyte-le-graveyron — Pour les articles homonymes, voir Saint Hippolyte. Saint Hippolyte le Graveyron Administration Pays France Région Provence Alpes Côte d Azur …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments historiques de Vaucluse — Cet article recense les monuments historiques du département de Vaucluse, en France. Sommaire 1 Généralités 2 Liste 2.1 A 2.1.1 Apt …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.