Malaucene

Malaucène

Malaucène
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Vaucluse
Arrondissement Carpentras
Canton Malaucène
Code Insee abr. 84069
Code postal 84340
Maire
Mandat en cours
Dominique Bodon (M.)
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération Ventoux-Comtat Venaissin
Démographie
Population 2 691 hab. (2006)
Densité 59 hab./km²
Gentilé Malaucéniens
Géographie
Coordonnées 44° 10′ 30″ Nord
       5° 07′ 59″ Est
/ 44.175, 5.13305555556
Altitudes mini. 238 m — maxi. 1132 m
Superficie 45,33 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Malaucène est une commune française située dans le département de Vaucluse et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Sommaire

Géographie

Malaucène, une des communes du piémont du Mont Ventoux

Situé au nord du Vaucluse, non loin de la Drôme méridionale, Malaucène est un beau village provençal installé à 350 m d'altitude, au pied du versant nord du Mont Ventoux, dont il constitue la principale porte d'entrée.

À 9 km au sud de Vaison-la-Romaine et à 18 km au nord de Carpentras, Malaucène se trouve à moins de 50 km de la gare TGV et de l'aéroport d'Avignon, et à 30 km de l'autoroute A7.

Lieux-dits et écarts

Hameau de Vaux, ancienne commune éphémère, rattachée à Malaucène dès 1794.

Communes limitrophes

Sismicité

Les cantons de Bonnieux, Apt, Cadenet, Cavaillon, et Pertuis sont classés en zone Ib (risque faible). Tous les autres cantons du département de Vaucluse sont classés en zone Ia (risque très faible). Ce zonage correspond à une sismicité ne se traduisant qu'exceptionnellement par la destruction de bâtiments[1].

Hydrographie

La source vauclusienne du Groseau

Le Groseau est une « source vauclusienne » qui jaillit à Malaucène. Elle est, en importance, la seconde résurgence karstique du département de Vaucluse, après celle de la Fontaine de Vaucluse. Cette source donne son nom à une rivière qui se jette dans l'Ouvèze après avoir traversé les communes d'Entrechaux et du Crestet[2]. La source est située, à la sortie de la ville, sur la route du Mont Ventoux. Sa résurgence jaillit au pied d'une falaise de plus de 100 mètres de hauteur. Cet abrupt correspond à une fracture majeure, orientée N-E / S-O qui limité le massif du Ventoux au couchant. Son bassin-versant, avec une superficie de 25 km², correspond à un pli synclinal tertiaire de roches tendres (marnes bleues, grès, sables miocènes), coincé entre le versant nord du Mont Ventoux et le massif des Dentelles de Montmirail. Des versants avec des pentes de plus de 20% dominent des épandages torrentiels périglaciaires d'origine quaternaire. Le Groseau et son affluent le Rieufroid, qui drainent un vaste bassin amont, s'encaissent ensuite dans des lits dont les berges atteignent entre deux à trois mètres de hauteur. Leur confluence, située à deux kilomètres en amont de l'Ouvèze, reçoit les apports du Sublon, un torrent à très forte pente. Sur le dernier kilomètre de son lit, le Groseau a été rectifié et canalisé, son tracé original ayant été détourné à 90° à des fins d'arrosage[3].

Climat

La commune, située dans la zone d’influence du climat méditerranéen, est soumise à un rythme à quatre temps : deux saisons sèches, dont une brève en fin d'hiver, une très longue et accentuée en été ; deux saisons pluvieuses, en automne, avec des pluies abondantes sinon torrentielles, et au printemps. Les étés sont chauds et secs, liés à la remontée des anticyclones subtropicaux, entrecoupés d’épisodes orageux parfois violents. Les hivers sont doux. Les précipitations sont peu fréquentes et la neige rare[4].

Mois
Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 10 12 16 18 23 27 30 30 25 20 13 10 19,75
Températures minimales moyennes (°C) 2 3 6 8 12 15 18 18 14 11 6 3 9,6
Températures moyennes (°C) 6 7,5 11 13 17,5 21 24 24 19,5 15,5 8,5 7,5 14,7
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 36,5 23,3 24,9 47,5 45,6 25,4 20,9 29,1 65,8 59,6 52,8 34,0 465,4
Source : Données climatologiques de Mazan 2000-2007

Histoire

Le Moyen-Âge

Au XIIe siècle, l’abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon y possédait le prieuré Saint-Baudile (aujourd’hui disparu)[5].

De 1309 à 1310, le pape Clément V fait aménager un palais au Groseau qui fut detruit à la révolution.[réf. nécessaire]

Période contemporaine

Article détaillé : Maquis Ventoux.

Héraldique

blason

Malaucène
Il se décrit ainsi : De gueules à la clef d'or et à la clef d'argent passées en sautoir, accompagnées de deux veaux affrontés du même, posés sur les anneaux, la tête contournée.

Malaucene.png

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 2001 réélu en mars 2008 Dominique Bodon (M.)

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[6])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
1780 1940 1955 2096 2172 2538 2691[7]
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Économie

Malaucène vit en grande partie de l'agriculture, mais l’industrie est également présente, avec en particulier l'usine des Papeteries de Malaucène.

Par ailleurs, sa situation géographique fait de Malaucène un pôle touristique en plein essor. C'est une destination idéale pour les amateurs de randonnée (pédestre, à cheval, à vélo ou même à ski).

Vie Locale

Le marché, très animé, se tient le mercredi matin.

Écologie et recyclage

La collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés et la protection et mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre de la Communauté d'agglomération Ventoux-Comtat Venaissin.

Lieux et monuments

Vue vers le nord depuis le château, avec le beffroi (1482-1532) en premier plan
Église paroissiale Saint-Michel vue du château
Le beffroi (1482-1532)
La Porte Chaberlain (1363) à proximité de l'église Saint-Michel
  • Eglise Saint Pierre Saint Michel
  • Chapelle du Groseau.

Le Groseau vient du dieu celte Grasélos et ses nymphes les Grisélides, récupéré successivement par les Romains puis les chrétiens. (Gréoux-les-Bains en tirerait également son nom).

  • Calvaire
  • Fontaines

Activités

Il existe de nombreux chemins de randonnée autour de Malaucène, que vous pouvez parcourir à pied, à vélo (location de vélos dans le village) ou à cheval. Il y a par ailleurs un centre qui propose des balades à cheval (Corambé). Vous pouvez également aller visiter l'élevage expérimental de lamas.

Mont Ventoux

La route d'accès nord au Mont Ventoux passe par Malaucène.

On peut y observer, en quittant le village par celle-ci la chapelle de Notre-Dame du Groseau, où le Pape Clément V passa de nombreux séjours de 1309 à 1313.

Plus loin, dans la première épingle qui amorce l'ascension, la source du Groseau, lieu pittoresque, coule tout au long de l'année. Cette source est type résurgence Vauclusienne, comme la Fontaine-de-Vaucluse, mais dans une bien moindre mesure.

En commençant la montée, juste après le groseau, on passe devant le portail Saint Jean, sorte de concrétion calcaire foncée entourée d'un bourrelet plus clair. Une légende dit que tous les ans, pour la saint sylvestre, le portail s'ouvre et une chèvre en or s'en échappe pour aller se promener alentour, laissant avec ses sabots des traces dorées sur les rochers. De nombreuses personnes ont essayé de l'attraper mais en vain....

A quasi mi-parcours avec le sommet se trouve la station du Mont Serein avec 8 remontée mécaniques pour 12 km de pistes. Elle comporte aussi des pistes de ski de fond et de raquettes. Cette station développe aussi des activités estivales avec en plus des randonnées à pied, à cheval et à VTT, du Devalkart, du Rollerbe et un parcours Accrobranche.

Au sommet, on peut, en plus du merveilleux paysage, (par beau temps on y voit le Mont Blanc, la Mer et le Mont Aigoual) observer la tour et son "émetteur" rouge et blanc caractéristique visible de tout le département et plus loin encore. Il s'agit d'un radar de contrôle aérien, l'émetteur télé et radio se situe légèrement en contrebas sur la tour Kaki. On peut de même, vers l'est, observer les vestiges de la base de lancement de missiles, avec les deux dômes "thermonucléaires", portes d'accès aux galeries souterraines. Cette base est aujourd'hui utilisée pour des expériences scientifiques de détection de particules extraterrestres (dans les salles de commande des missiles).

S'en suit la descente vers le Chalet Raynard, station du versant sud du ventoux et ou se séparent les routes allant vers Sault et vers Bédoin.

La Station du Mont-Serein et le Sommet du Mont Ventoux sont sur la commune de Beaumont-du-Ventoux.

Les Combes de Veaux et le Toulourenc

En prenant vers le Nord, par les combes de Veaux, après avoir emprunté une étroite route sinueuse où se déroulent fréquemment des rallies automobiles, on arrive dans la vallée du Toulourenc, petite rivière du flanc nord du Mont Ventoux qui délimite les départements du Vaucluse et de la Drôme. Cette rivière prenant sa source au pied du château d'Aulan près de Montbrun-les-Bains coule sur près de 30 kilomètres pour se jeter dans l'Ouvèze sur la commune d'Entrechaux. Sinuant selon les combes descendant de la montagne, elle a creusé dans la roche de son lit, en amont et en aval du Hameau de Veaux (ou Vaux selon les étymologies ), lieu de naissance du héros du roman "Ravage" de René Barjavel, de profondes gorges atteignant parfois 100 mètres. La gorge aval appelée "Estrechon" (à cause de son étroitesse) ne dépasse pas par endroits 1 mètre 50 de largeur et doit avoir une longueur de 3 kilomètres, de Notre Dame des Anges à Veaux. En amont du hameau, après un autre "Estrechon" un effondrement de blocs tient lieu de lit de rivière, puis les gorges se poursuivent jusqu'à Saint-Léger-du-Ventoux.

Personnalités liées à la commune

Le pape Clément V

Armoiries de Clément V

Bertrand de Got, archevêque de Bordeaux, pape sous le nom de Clément V le 5 juin 1305.

Il arrive à Malaucène le 3 septembre 1309.

De 1309 à 1310, il fait aménager un palais au Groseau qui fut detruit à la révolution.

Clément V passe 78 jours au Groseau en 1310, autant en 1311, 99 jours en 1312, 85 jours en 1313. Il quitte les lieux le 14 octobre 1313 et meurt le 20 avril 1314.

Il y fait ériger l'église Saint Michel et Saint Pierre 1309 sur l'emplacement d'un ancien temple, pièce fortifiée qui servit à la défense de la ville. Elle s'intégrait dans les remparts d'enceinte qui furent aussi construits à cette époque .

En 1311, il y prépare le Concile de Vienne au prieuré du Groseau dans lequel autorise entre autres la suppression de l'ordre des Templiers à la demande de Philippe le Bel[8].

Il met provisoirement fin au conflit entre le Saint-Siège et les Spirituels en provoquant un long débat entre les deux partis devant la commission dite de Malaucène[9].

La raison principale de sa présence ici est qu'il y trouve la sérénité loin de Philippe le Bel et de ses légistes. Il lui faut du calme pour préparer la défense de Boniface VIII accusé d'hérésie et préparer le concile de Vienne.

Pétrarque

L'itinéraire possible de l'ascension du Ventoux par Pétrarque en passant par le Groseau
d'après un croquis dressé par Pierre de Champeville

Poète et humaniste italien, François Pétrarque est né à Arezzo en 1304 et mort à Arquà, près de Padoue, en 1374.

Dans l'ouvrage Œuvres complètes de Pétrarque[10] on peut lire dans Lettres familières IV-I :

« À Dionigi di Borgo Sansepolcro, de l’Ordre de Saint-Augustin, professeur d’Écriture sainte, au sujet de ses propres soucis [...] Au jour fixé, nous quittâmes la maison, et nous arrivâmes le soir à Malaucène, lieu situé au pied de la montagne, du côté du nord. Nous y restâmes une journée, et aujourd’hui enfin nous fîmes l’ascension avec nos deux domestiques, non sans de grandes difficultés, car cette montagne est une masse de terre rocheuse taillée à pic et presque inaccessible. »

Cette ascension, datée du VI des calendes de mai 1336, eut lieu le 26 avril 1336. Cette date correspond, en effet, au 26 avril du calendrier julien, alors en vigueur, et au 9 mai de notre actuel calendrier grégorien[11].

Galerie photographique

Notes et références

  1. Zonage sismique réglementaire de la France, classement des cantons (découpage fin 1989) de la région PACA, page 48
  2. Le Groseau sur le site Sandre
  3. Le rôle du bassin du Groseau dans la crue de l'Ouvèze du 22 septembre 1992
  4. La climatologie du Vaucluse
  5. Guy Barruol, Michèle Bois, Yann Codou, Marie-Pierre Estienne, Élizabeth Sauze, « Liste des établissements religieux relevant de l’abbaye Saint-André du Xe au XIIIe siècle », in Guy Barruol, Roseline Bacon et Alain Gérard (directeurs de publication), L’abbaye de Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon, histoire, archéologie, rayonnement, Actes du colloque interrégional tenu en 1999 à l'occasion du millénaire de la fondation de l'abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon, Éd. Alpes de Lumières, Cahiers de Salagon no 4, Mane, 2001, 448 p. (ISSN 1254-9371), (ISBN 2-906162-54-X), p 221
  6. Malaucène sur le site de l'Insee
  7. Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 19 février 2009
  8. Pape Clément V sur avignon-et-provence.com
  9. amicale-genealogie.org
  10. Franciscus PETRARCHA, Familiarium rerum, liber IV, ep. 1
  11. Georges Brun, Le Mont Ventoux, recueil de textes anciens et modernes, Le Nombre d'Or, Carpentras, 1977.

Voir aussi

Commons-logo.svg

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la Provence-Alpes-Côte d’Azur Portail de la Provence-Alpes-Côte d’Azur
  • Portail de Vaucluse Portail de Vaucluse
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « Malauc%C3%A8ne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Malaucene de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Malaucène — Malaucène …   Deutsch Wikipedia

  • Malaucène — Saint Michel Church …   Wikipedia

  • Malaucène — País …   Wikipedia Español

  • Malaucene — (Malaucenne, spr. Malosenn), Stadt an der Grauze im Arrondissement Orange des französischen Departements Vaucluse; Wollspinnerei, Leinweberei, Fabriken in Seite u. Papier, Kupferhämmer, Schluß; 3000 Ew …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Malaucène — (spr. maloßǟn ), Stadt im franz. Depart. Vaucluse, Arrond. Orange, 339 m ü. M., am Fuße des Mont Ventoux (1912 m), hat alte Ringmauern, Reste eines von Papst Clemens V. erbauten Palastes; ein ehemaliges Kloster mit Wallfahrtskapelle, Gips und… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Malaucène — 44° 10′ 30″ N 5° 07′ 59″ E / 44.175, 5.13305555556 …   Wikipédia en Français

  • Malaucene — Original name in latin Malaucne Name in other language Malaucena, Malaucene, Malaucne, Malosen, ma luo sai na, Малосен State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 44.1724 latitude 5.13294 altitude 337 Population 2721 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Canton de Malaucène — Situation du canton de Malaucène dans le département Vaucluse Administration Pays France …   Wikipédia en Français

  • Canton De Malaucène — Situation du canton de Malaucène dans le département Vaucluse Administration Pays France …   Wikipédia en Français

  • Canton de Malaucene — Canton de Malaucène Canton de Malaucène Situation du canton de Malaucène dans le département Vaucluse Administration Pays France …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”