Thomson (entreprise francaise)

Thomson (entreprise)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomson.
Logo de Thomson (entreprise)

Logo de Thomson
Création 1883
Dates clés Novembre 1996 : privatisation
Forme juridique société anonyme avec PDG et conseil d'administration
Action NYSE : TMS
Euronext : TMS
Slogan(s) « aucun »
Siège social France Boulogne-Billancourt
Direction Frédéric Rose, Président Directeur Général
Actionnaires Franklin Resources: 15 %
Dodge & Cox: 10,00 %
Salariés 2.12%
TSA: 1.95 %
: 2,81 %
Autocontrôle: 1,89 %
Microsoft 0,63%[1]
Activité(s) Technologies vidéo numériques
Effectif 26 250 (2006)
Site Web www.thomson.net
Capitalisation 354,37 M€ (18 Septembre 2009) [2]
Chiffre d'affaires 5,630 Md€ (2008)[3]
Résultat net +2300 M€

Thomson est une entreprise française spécialisée dans la conception et la fabrication de systèmes de vidéo et d'image numérique destinés aux professionnels des médias, tels que les producteurs de films et les chaînes de télévision, mais aussi les opérateurs de réseaux et autres distributeurs de contenu.

Sommaire

Historique

Spécialisée à l'origine dans les équipements de production et de distribution d'électricité, Thomson a évolué au fil de multiples rachats et fusions pour s'orienter vers la fabrication de matériels électroniques et audiovisuels. Connu notamment pour ses téléviseurs à partir des années 1960, Thomson partage dans les années 1980 ses activités en deux secteurs : l'électronique grand public et les équipements professionnels à vocation militaire. Cette dernière branche donnera naissance, en 1968, à Thomson-CSF qui deviendra le groupe Thales en 2000. L'autre branche, rebaptisée Thomson Multimédia en 1995, produira du matériel électronique grand public avant de se spécialiser, à partir de 2005, dans les services et les équipements électroniques professionnels destinés au secteur des médias et du divertissement.

Activités

Thomson R & D, Cesson-Sévigné

En 2007, Thomson est le fruit de la consolidation d'un certain nombre d'activités issues de sociétés importantes : Thomson elle-même, Technicolor, Grass Valley, DSL Alcatel, Atlinks, Thales Broadcast Multimedia, Cirpack et Inventel.

Le Groupe Thomson est sorti des activités de l’électronique grand public : en 2005, il a cédé ses activités Téléviseurs au groupe chinois TCL, processus engagé dès 2004, et ses activités Tubes cathodiques au groupe indien Videocon. Ses activités audio/vidéo et accessoires ont été cédées en 2007.

L'activité principale de Thomson est désormais de concevoir et fabriquer les systèmes nécessaires à la création, la diffusion, et la sécurité des contenus audiovisuels des acteurs des médias et du divertissement.

En 2007, Thomson réalise environ 95 % de son chiffre d’affaires avec ses activités Média et Divertissement. Dans le cadre de ces activités, il vend des équipements, des produits, des systèmes et des services pour les métiers de l'audio-visuel. Pour renforcer ses activités, en 2006, le Groupe Thomson a racheté Thales Broadcast & Multimedia[7] et Nextamp[8], une start-up spécialisée dans le tatouage numérique.

En complément des activités media et divertissement, Thomson fabrique des postes téléphoniques IP. Il les commercialise par différents canaux dont un contrat OEM avec Alcatel-Lucent.

Les clients et les utilisateurs

  • Les créateurs de contenus : l'entreprise fournit notamment aux sociétés spécialisés dans la création de contenu des caméras de télévision professionnelles, des solutions de postproduction.
  • Les diffuseurs et les transporteurs de contenus : Thomson fournit par exemple aux chaînes de télévision et aux cablo-opérateurs, ainsi qu'à tous les opérateurs capables de diffuser du contenu audiovisuel, des serveurs de vidéo à la demande pour l'IPTV.
  • Les particuliers fournis par les clients de Thomson : les opérateurs peuvent fournir à leurs abonnés des décodeurs numériques fabriqués par Thomson.

Le groupe Thomson s'est engagé après un accord à densifier les équipements de la Radiodiffusion-Télévision ivoirienne (équipement, satellite, numérique, qualité d'image, …)[9]

Direction du groupe

Le directeur général est Frédéric Rose. Il anime le Comité Exécutif et rend des comptes au Conseil d'Administration présidé par François de Carbonnel.

Le Comité Exécutif rassemble autour du directeur général les responsables des divisions opérationnelles et des fonctions support. Il analyse les résultats, décide des actions à mener pour atteindre les objectifs et conduit les opérations du Groupe Thomson.

Présidé par le Président, le conseil d'administration définit les orientations stratégiques du groupe, contrôle les comptes et nomme les dirigeants. Il est assisté par quatre comités : le Comité Stratégique, qui revoit les projets liés au développement du groupe et aux partenariats industriels, le Comité d’Audit, qui veille à la qualité des documents comptables et financiers ainsi qu’au respect des procédures de contrôle, le Comité Développement Durable, en charge du respect de la charte éthique, de la responsabilité sociétale et environnementale, et le Comité Nominations, Rémunérations et Gouvernance, qui se concentre sur le fonctionnement du conseil d’administration, la mise en œuvre des principes de gouvernement d'entreprise, la rémunération des cadres dirigeants et l’intéressement des salariés.

En 2007, le conseil d’administration se composait d'Éric Bourdais de Charbonnière, président du conseil de surveillance de Michelin, François de Carbonnel, ancien directeur exécutif de Citigroup, Loïc Desmouceaux et Gérard Meymarian, représentants des salariés actionnaires de Thomson, Eddy W. Hartenstein, ancien Vice-Chairman de The DIRECTV Group, Pierre Lescure, ancien président-directeur général de Canal+, Didier Lombard, PDG de France Télécom, Paul Murray, consultant en entreprise, Marcel Roulet, ancien Président de TSA, Thales et de France Télécom, David Roux, Directeur Général de Silver Lake Partners, Rémy Sautter, président du conseil de surveillance d’Ediradio/RTL, et Henry P. Vigil, Senior Vice-Président, Strategy and Partnership de Microsoft.

Le 10 avril 2008, le conseil d'administration de Thomson a annoncé la nomination de François de Carbonnel au poste de Président du Conseil d'administration.

Une gestion erratique

Le conglomérat qui fabrique aussi bien des lampes, des téléviseurs, de l'électroménager, des systèmes militaires, qui emploie alors plus de 100 000 employés, est proche de la faillite avant sa nationalisation en 1982. Le PDG Alain Gomez désengage Thomson des télécoms, de l'électroménager et autres activités trop périphériques pour racheter le fabricant de télévisions américains RCA. Les USA sont alors le premier pays de ventes de téléviseurs et TCA est détenteur d'un riche amas de brevets, mais l'état n'ayant pas recapitalisé l'entreprise, celle-ci est très endettée et compte 14 milliards de francs de dettes quand Alain Gomez est licencié en 1996. Après une recapitalisation de 1,7 milliards en 1997 et sa séparation d'avec Thomson-CSF, le duo Thierry Breton - Frank E. Dangeard rachètent des sociétés audiovisuelles professionnelles (Technicolor, Grass Valley...), mais les entités restent indépendantes et ne dégagent pas de synergies. Le groupe abandonne l'électronique grand public voyant avec raison la fin du tube cathodique, mais sans exploiter ses technologies très avancées dans les écrans plats OLED et les écrans plasma. de même, il abandonne trop vite en 1998 l'expérience du Lyra, baladeur numérique lancé trois ans avant les IPod. Le désengagement de la filière cathodique n'est pas total en raison de de la faillite du repreneur chinois. L'accumulation des difficultés depuis 2004 mène le groupe vers de fortes pertes menant le groupe au bord du gouffre[10].

Actionnariat

L'actionnariat de la société Thomson a été profondément modifié entre 1998 et 2003 :

  • Avant ces modifications, Thomson était une entreprise publique, détenue à 100 % par l’État français.
  • A la suite d'une série d’opérations financières, TSA a réduit sa participation à hauteur de moins de 2 %.
Actionnariat en 2007
Public 70,17 %
Franklin Resources 10,07 %
Autocontrôle 5,64 %
Brandes Investment P 5,19 %
Société générale 3,57 %
Salariés 2,81 %
TSA 1,93 %
Microsoft 0,62 %


Données financières en millions d'euro [11]
Années 2002 2003 2004 2005
Chiffre d'affaires 10 187 8 459 6 036 5 691
Résultat opérationnel 718 508 - 419 - 465


Partenaires Sociaux

Sont présents au sein du Groupe Thomson en France, les syndicats suivants: CFDT, CFE-CGC, CGT, FO, UNSA, Sud Industrie, SNTPCT. Un comité de groupe composé des différentes organisations syndicales représentatives dans le groupe existe, ainsi qu'un comité d'entreprise européen. Le 17 août 2009 a été créé le Syndicat Autonome des Salariés Thomson, affilié à l'UNSA.

Notes et références

Voir aussi

Commons-logo.svg

Liens et documents externes



  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail de l’électricité et de l’électronique Portail de l’électricité et de l’électronique
  • Portail de l’informatique Portail de l’informatique
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Thomson (entreprise) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Thomson (entreprise francaise) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Thomson (entreprise française) — Thomson (entreprise) Pour les articles homonymes, voir Thomson. Logo de Thomson …   Wikipédia en Français

  • Thomson (entreprise) — Pour les articles homonymes, voir Thomson. Logo de Thomson …   Wikipédia en Français

  • Technicolor (entreprise française) — Pour les articles homonymes, voir Technicolor.  Ne doit pas être confondu avec Technicolor (entreprise américaine) …   Wikipédia en Français

  • THOMSON — (entreprise) Pour les articles homonymes, voir Thomson. Logo de Thomson …   Wikipédia en Français

  • Thomson CSF — Thomson (entreprise) Pour les articles homonymes, voir Thomson. Logo de Thomson …   Wikipédia en Français

  • Thomson Consumer Electronics — Thomson (entreprise) Pour les articles homonymes, voir Thomson. Logo de Thomson …   Wikipédia en Français

  • Thomson Multimedia — Thomson (entreprise) Pour les articles homonymes, voir Thomson. Logo de Thomson …   Wikipédia en Français

  • Thomson Multimédia — Thomson (entreprise) Pour les articles homonymes, voir Thomson. Logo de Thomson …   Wikipédia en Français

  • Thomson SA — Thomson (entreprise) Pour les articles homonymes, voir Thomson. Logo de Thomson …   Wikipédia en Français

  • Thomson multimedia center — Thomson (entreprise) Pour les articles homonymes, voir Thomson. Logo de Thomson …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”