Hewlett-Packard

37° 24′ 49″ N 122° 08′ 42″ W / 37.41357, -122.14508

Page d'aide sur les redirections « HP » redirige ici. Pour les autres significations, voir HP (homonymie).
Hewlett-Packard Company
Logo de Hewlett-Packard

Logo de Hewlett-Packard
Création 1939
Fondateurs William Hewlett, David Packard
Forme juridique Société anonyme
Action NYSE : HPQ
Siège social Drapeau des États-Unis Palo Alto, Californie (États-Unis)
Direction Meg Whitman, CEO
Activité Informatique, périphérique informatique, logiciel
Produits Moniteur
Appareil photo numérique
Image numérique
Compatible PC
Imprimante
Calculatrice
Assistant personnel
Filiales EDS, 3Com, Palm
Effectif 321 000 (2009)
Site web www.hp.com
Capitalisation 88 milliards USD (28/04/11)
Chiffre d’affaires en augmentation 125,7 milliards USD (2010)
Résultat net en augmentation 8,8 milliards USD (2010)

Hewlett-Packard Company, officiellement abrégée en HP, est une entreprise multinationale américaine initialement d’électronique et d'instrumentation qui a évoluée vers l'informatique et le multimédia. Elle fait partie des 40 plus grosses entreprises du monde. Ses principaux produits sont les imprimantes et périphériques, les ordinateurs de toutes tailles (de poche, portables, de bureau ainsi que les serveurs) et les services aux entreprises. La société a son siège à Palo Alto dans la Silicon Valley en Californie.

En 2008 son chiffre d'affaires annuel était de 118 milliards USD , et HP était le premier constructeur d'ordinateurs au monde[1], devant IBM et Dell. HP produit alors environ la moitié des imprimantes du monde, ce qui représente approximativement le quart de son chiffre d'affaires.

Sommaire

Historique

Le 1er janvier 1939, la société Hewlett-Packard est fondée, à Palo Alto, par deux grands amis, ingénieurs en électronique à l'université Stanford promotion 1934, William Hewlett (dit Bill) et David Packard (dit Dave). Leur première entreprise est créée dans un garage à quelques kilomètres de San Francisco, en Californie, dans ce qui ne s'appelle pas encore la Silicon Valley, avec 585 dollars. Bill et Dave ont déterminé à pile ou face si leur société allait s’appeler Hewlett-Packard ou Packard-Hewlett[2] et Bill a gagné.

Article détaillé : Garage Hewlett-Packard.

Produits

Instruments des années 1940

Hewlett-Packard conçoit, fabrique et commercialise des instruments d'essais et de mesures avec pour premier produit un oscillateur audio de précision, le modèle 200A, innovant grâce à l'utilisation d'une ampoule électrique à titre de résistance stabilisée en température dans le circuit qui leur permet de simplifier l'utilisation de l'appareil et de baisser le coût de vente à 54,40 dollars au lieu de 200 dollars pour des versions moins stables. Leur premier client, les studios Walt Disney Pictures, leur achetèrent huit oscillateurs basse fréquence modèle 200B, à 71,50 dollars chacun, pour synchroniser les effets sonores de leur film Fantasia et développer le système Fantasound, précurseur du Dolby Surround.

En fin d'année 1939, une demi-douzaine de nouveaux produits d'électronique de mesure sont commercialisés avec entre autres un analyseur d'ondes, à gros succès commercial, qui fait de Hewlett-Packard un synonyme de sérieux, de qualité et de fiabilité.

Années 1940 à 1970 : de l'instrumentation à l'informatique

Progressivement HP se rend compte que l'acquisition des données est indispensable lorsque l'on possède de nombreux appareils de mesures. Dans ce but, HP développe d'abord de grosse calculatrices programmables qui servent pour la centralisation et le traitement des données. Ensuite HP développe la gamme des ordinateur HP1000, ainsi que certains périphériques qui sont, initialement, l'interface entre les appareils de mesure et les utilisateurs mais qui évolue ensuite vers l'acquisition de données et vers des ordinateurs « techniques » (calculs scientifiques) et de gestion. En parallèle des petit ordinateur de gestion, HP développe aussi la gamme HP3000, un « mini-ordinateur » qui est dédié à l'informatique de gestion « temps réel », alors que la plupart des autres constructeur faisait alors uniquement de l'informatique en « temps différé » (batch processing) HP développe ensuite le mini-ordinateur de gestion de la gamme HP250.

Informatique et services des années 1970

En 1972, Hewlett-Packard invente la calculatrice scientifique de poche avec son premier modèle, la HP35 scientifique utilisant la notation polonaise inverse. Consécutivement, Hewlett-Packard commercialise le HP 3000, un mini-ordinateur capable de gérer des milliers d'utilisateurs en multi-tâches temps réel sous HP Unix MPE, vendu à plusieurs dizaines de milliers d'exemplaires dans le monde.

Dans les années 1975 à 1985, Hewlett-Packard commercialise des calculatrices scientifiques, financières et programmables qui définissent les standards : la HP65, sa première programmable avec mémoire de masse, la HP70 dédiée aux applications financières et bancaires, la HP41C première calculatrice avec un affichage alphanumérique en 1979. Après un creux dans les années 1980, Hewlett-Packard revient sur le devant de la scène des calculatrices en 1990 avec la série HP48 qui révolutionne le domaine avec un affichage graphique et une programmation orientée objets. La HP12C, calculatrice financière programmable de format poche née en 1981 et encore produite à ce jour presqu'à l'identique, est l'un des produits informatiques qui possèdent la plus longue longévité au monde avec plus de trente ans de carrière.

Au cours des années 1970, la société commercialise des tables traçantes. En 1978, pour faciliter la mise au point de ces matériels et permettre leur évolutivité, le langage graphique HP-GL est créé. C'est le premier langage d'imprimante codé par un fichier formaté.

En 1978, après quarante ans de carrière, William Hewlett et David Packard prennent leur retraite et passent le relais à John A. Young en conservant des fonctions honorifiques dans le groupe.

Micro informatique et périphériques des années 1980 à aujourd'hui

Pour compléter sa gamme informatique, HP commence à créer des périphériques et de la micro-informatique.

En 1984, Hewlett-Packard se lance dans la micro informatique, les périphériques et invente la première imprimante à jet d'encre (Thinkjet)[3].

En 1985, Hewlett-Packard commercialise une station de travail (trans)portable sous Unix. Elle pèse 10 kg, mais intègre HP-UX en rom, un clavier et une souris, une imprimante à jet d'encre, un écran plasma monochrome et un bus HP-IB permettant la connexion de disques durs et d'instruments de mesure.

En mars 1986, Hewlett-Packard enregistre le domaine « hp.com » ; c'est alors la neuvième société au monde à posséder un domaine internet[4], ce qui lui permet de choisir une adresse internet très courte[5].

En 1988, Hewlett-Packard commercialise sa gamme de station de travail et serveur multi utilisateurs HP 9000 à base de microprocesseur RISC sous Unix, concurrent de Sun Microsystems, d'Apollo et d'IBM AS400

En 1993, HP se lance sur le marché grand public au détriment de la production spécifique.

En 1994, c'est la sortie des imprimantes Officejet, imprimante personnelle-fax-photocopieur[6].

En août 2011, HP annonce la fin de la production de PC dès la fin de l'année 2011, après l'échec de sa tablette[7]. Le 28 octobre 2011, HP annonce qu'elle conserve, finalement, sa division PC du fait de la valeur ajouté qu'elle représente[8].

Rachats et restructuration

De 1999 à 2005, la PDG Carly Fiorina est chargée d'acheter et de faire fusionner Compaq avec Hewlett-Packard (mai 2002) et de restructurer le groupe en réduisant l'effectif de 15 000 employés (10 % de l'effectif total).

En juillet 2005, le nouveau PDG Mark Hurd poursuit la tâche de restructuration et d'optimisation du groupe par réduction des effectifs en supprimant 10 % des emplois.

En janvier 2008, Hewlett-Packard annonce le rachat de la société Exstream Software, éditeur de la solution éditique Dialogue.

En mai 2008, HP rachète Electronic Data Systems (EDS), ce qui représente la plus importante opération de rachat d'une société de services en ingénierie informatique (SSII) jamais réalisée jusque là[9] avec un montant de 13,9 milliards de dollars[10].

Le 11 novembre 2009, Hewlett-Packard annonce l'acquisition de 3Com pour la somme de 2,7 milliards de dollars américain, opération concrétisée le 12 avril 2010[11].

Le 28 avril 2010, HP rachète la société Palm pour 1,2 milliard de dollars[12]. Le 9 février 2011 aucun des nouveaux modèles de smartphones de la gamme Palm annoncés par HP ne portent la marque Palm. Sur le site de Palm[13], les références à Palm ont toutes été effacées ou remplacées par des références à la seule marque HP[14].

Le 1er juin 2010, HP annonce un licenciement qui s'effectuera sur plusieurs années pour conduire à la suppression de 9 000 postes. HP mise sur des centres de données automatisés afin de « réinvestir dans la croissance et améliorer la valeur pour les actionnaires »[15].

Le 6 août 2010, Mark Hurd est contraint de démissionner. Cathie Lesjak, la directrice financière, assure l'intérim au poste de PDG[16]. Il est remplacé par Léo Apotheker le 30 septembre 2010.

Le 2 septembre 2010 HP annonce le rachat du constructeur américain de stockage 3PAR, après une bataille avec Dell, pour un montant de 2,4 milliards de dollars[17]. Le 13 septembre 2010, HP annonce l'acquisition de ArcSign, société spécialisée en sécurité, pour 1,3 milliard USD[18].

Le 18 août 2011 HP annonce le rachat de l'éditeur britannique Autonomy Corporation (en), spécialisé dans le cloud computing, pour un montant de 10,24 milliards de dollars[19] réévalué en octobre à $12 milliards[20].

Le 22 septembre 2011, HP annonce le remplacement de Léo Apotheker par Meg Whitman, ancienne patronne d'eBay[21].

R&D, développement, fabrication et distribution

Notes et références

  1. (en) Jeremy Kirk, « HP Defies Economic Slide With Strong Fourth Quarter », dans PC World, 18 novembre 2008 [texte intégral (page consultée le 8 octobre 2011)] .
  2. André Loranger, Dictionnaire biographique et historique de la micro-informatique, Éditions MultiMondes, 2000, 196 p. (ISBN 978-2-8954-4006-2 et 2-8954-4006-9) : p. 70.
  3. (en) « HP ThinkJet, 1984 », dans HP Virtual museum, 2011 [texte intégral (page consultée le 8 octobre 2011)] .
  4. (en) « Internet Hall of Fame: the 54 Domains registered in 1986 », dans Virtual Banks, 2011 [texte intégral (page consultée le 8 octobre 2011)] .
  5. (en) « Internet Hall of Fame: There are only 676 Two Letter Domains ! some of them are among the World´s most valuable Real Estate », dans Virtual Banks, de 1986 à 2010 [texte intégral (page consultée le 8 octobre 2011)] .
  6. (en) « HP History: Imaging and printing », dans HP, de 1962 à 1997 [texte intégral (page consultée le 8 octobre 2011)] .
  7. Pierre-Yves Dugua, « Hewlett-Packard se désengage des PC et des tablettes », dans Le Figaro, 18 août 2011 [texte intégral (page consultée le 8 octobre 2011)] .
  8. http://www.journaldugeek.com/2011/10/31/hp-conserve-sa-division-pc-webos-dans-la-tourmente/
  9. Emmanuelle Delsol, « HP - EDS : La plus imposante acquisition de SSII jamais vue, selon Gartner », dans Le Monde informatique, 13 mai 2008 [texte intégral (page consultée le 6 octobre 2010)] .
  10. Erica Ogg, Béatrice Gay, « HP rachète EDS, numéro deux mondial des services informatiques », dans ZDNet, 13 mai 2008 [texte intégral (page consultée le 6 octobre 2010)] .
  11. (en) « HP Completes Acquisition of 3Com Corporation, Accelerates Converged Infrastructure Strategy », dans HP, 12 avril 2010 [texte intégral (page consultée le 18 octobre 2010)] .
  12. Agence France-Presse, « Hewlett-Packard rachète Palm pour 1,2 milliard de dollars », dans Le Monde, 28 avril 2010 [texte intégral (page consultée le 6 octobre 2010)] .
  13. www.palm.com
  14. « Palm est mort », dans Mobimania, 10 février 2011 [texte intégral (page consultée le 8 octobre 2011)] .
  15. « Hewlett-Packard automatise et licencie », dans La Tribune, 1er juin 2010 [texte intégral (page consultée le 6 octobre 2010)] .
  16. Christophe Dutheil, « Mark Hurd, PDG de HP, poussé à la démission », dans L'usine nouvelle, 9 août 2010 (ISSN 0042-126X) [texte intégral (page consultée le 1er septembre 2010)] .
  17. « Dell renonce à racheter 3PAR, acquis par HP pour 2,4 milliards de dollars », dans ZDNet France, septembre 2010 [texte intégral (page consultée le 8 octobre 2011)] .
  18. (en) « HP to acquire ArcSight », dans Help Net Security, 13 septembre 2010 [texte intégral (page consultée le 14 septembre 2010)] .
  19. Agence France-Presse, « HP achète Autonomy et envisage de se séparer de sa division "ordinateurs" », dans Le Monde, 18 août 2011 [texte intégral (page consultée le 8 octobre 2011)] .
  20. Hewlett-Packard va donc débourser 12 milliards de dollars soit 9,10 milliards d'euros.
  21. Agence France-Presse, « L'ancienne directrice d'eBay prend la tête de Hewlett-Packard », dans Le Monde, 23 septembre 2011 [texte intégral (page consultée le 8 octobre 2011)] .

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hewlett-Packard de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hewlett-packard — « HP » redirige ici. Pour les autres significations, voir HP (homonymie). Logo …   Wikipédia en Français

  • Hewlett Packard — « HP » redirige ici. Pour les autres significations, voir HP (homonymie). Logo …   Wikipédia en Français

  • Hewlett-Packard — Company Rechtsform Company[1] …   Deutsch Wikipedia

  • Hewlett Packard — Company Unternehmensform Company[1] …   Deutsch Wikipedia

  • Hewlett-Packard — Тип …   Википедия

  • Hewlett-Packard —   [Abk. HP], 1939 von den Ingenieuren Bill Hewlett (1913 2001) und Dave Packard (1912 1996) gegründete Elektronik und Computerfirma mit Sitz im kalifornischen Palo Alto (USA).   Das erste Produkt der Firma war ein Messgerät für Audiosysteme, das… …   Universal-Lexikon

  • Hewlett-Packard — o HP es una empresa que fabrica y comercializa hardware y servicios relacionados con la informática. Tiene su sede en Palo Alto, California y la compañía data de 1939. Originalmente se dedicaba a la fabricación de instrumentos de medida… …   Enciclopedia Universal

  • Hewlett-Packard — Coordinates: 37°24′49″N 122°08′42″W / 37.413579°N 122.14508°W / 37.413579; 122.14508 HP red …   Wikipedia

  • Hewlett-Packard — Para otros usos de este término, véase HP (desambiguación). Hewlett Packard Company Tipo Privada …   Wikipedia Español

  • Hewlett Packard — …   Википедия

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”