ArcelorMittal
Logo d'ArcelorMittal

Logo de ArcelorMittal
Création 2006 - fusion entre Mittal Steel et Arcelor
Personnages clés Lakshmi Mittal (Chairman et CEO), Aditya Mittal (Directeur financier)
Forme juridique Société anonyme avec une Direction générale et un Conseil d'administration
Action Euronext : MT
NYSE : MT
LuxSE: MT
Siège social Drapeau du Luxembourg 19, Avenue de la Liberté, Luxembourg (Luxembourg)
Activité Sidérurgie
Produits Acier, aciers plats, aciers longs, acier inoxydable, câbles, tôle forte
Filiales Arcelor Mittal Canada, ArcelorMittal Mines Canada
Effectif 280 000 employés (2010)
Site web www.arcelormittal.com
Capitalisation 22 071.33 MEUR (25 octobre 2011) [1]
Chiffre d’affaires USD 78,03 milliards de $ (2010)
Résultat net 2,916 milliards de $ (2010)

ArcelorMittal est un groupe sidérurgique mondial, avec 290 000 employés dans plus de 60 pays[2],[3]. Le groupe a été fondé en 2006 suite à la fusion d’Arcelor et de Mittal Steel. Le siège social d’ArcelorMittal est établi dans la ville de Luxembourg, ancien siège d’Arcelor.

Sommaire

Histoire

Arcelor

Organigramme des fusions ayant aboutie à Arcelor.
Article détaillé : Arcelor.

Arcelor est né de la fusion en 2002 d'Aceralia (Espagne), Arbed (Belgique-Luxembourg) et Usinor (France). La fusion est officiellement annoncé le 19 février 2001. Le 12 décembre 2001, le nouveau groupe est officiellement baptisé Arcelor. Le 21 novembre 2001, la Commission européenne donne son accord à la fusion à condition que soient vendues des usines pour le maintien de la concurrence. En France : usines de Beautor, de Sollac Lorraine à Strasbourg et Cofrafer; en Europe: LDD (Luxembourg), Galmed (Espagne), Lusosider (Portugal) et ISP Arvedi (Italie)[4]. La fusion est devenue effective le 18 février 2002 avec la cotation en bourse de l'action Arcelor. La même année, le groupe Arcelor renouvelle l'alliance stratégique qu'avait Usinor avec Nippon Steel.

Le 24 janvier 2003, est annoncé un plan de restructuration dénommé Apollo. Le volet Apollo Chaud prévoit la fermeture vers 2009/2010 des phases à chaud des sites continentaux de Liège, Florange et la fermeture d'un petit haut fourneau à Eisenhüttenstadt. Le volet Apollo Froid prévoit la centralisation de la production des aciers pour emballage sur Florange et la modernisation d'autres sites. Enfin, l'inox est recentré en Belgique à Charleroi, au détriment des aciéries de l'Ardoise et d'Isbergues

En 2003, son chiffre d'affaires annuel s'élève à 25,9 milliards d'euros, pour un résultat net de 257 millions. Le groupe employait environ 98 000 personnes dans 60 pays. Le groupe Arcelor a été le premier producteur mondial d'acier avec 42,8 millions de tonnes (4,5 % du marché mondial) jusqu'en octobre 2004, lorsque la création du groupe Mittal lui ravit cette première place.

Le 23 novembre 2005, Arcelor lance une offre d'achat sur la société canadienne Dofasco pour 4,3 milliards de dollars CA [5]. Mais le 24 décembre 2005, suite à une offre supérieure de ThyssenKrupp AG sur Dofasco, Arcelor bonifie son offre d'achat, qui passe à 3,65 milliards d'euros [6].

Mittal

Article détaillé : Mittal Steel Company.

Mittal Steel Company est le fruit de la consolidation du secteur de la sidérurgie, avec une série d'acquisitions réalisées au cours des années 1980 et 1990. Mais le groupe prend forme sous le nom de Mittal Steel Company avec la fusion en décembre 2004 de : Ispat International, alors 11e producteur mondial d'acier, propriété du milliardaire indien Lakshmi Mittal et de LNM, société néerlandaise, déjà détenue à 77 % par Ispat International.

Il s'en suit en janvier 2005, l'acquisition de la société chinoise Hunan Valin. Avec l'acquisition, annoncée le 11 mai 2005, de la société sidérurgique américaine International Steel Group (ISG), Mittal devient le premier producteur mondial d'acier (57 millions de tonnes par an), devant Arcelor (42,8 Mt) et Nippon Steel (31,3 Mt). La dernière grand opération du groupe est son important investissent en avril 2006 sur le site de Huta Czestochowa en Pologne.

Fusion

Siège de Luxembourg
Siège de Luxembourg
Siège de Luxembourg

Le 28 janvier 2006, Mittal Steel Company annonce une offre publique d'achat hostile sur Arcelor pour 18,6 milliards d'euros[7]. Arcelor se défend vigoureusement, constatant que seulement un quart de l'offre est payée en espèces et qu'il dispose de 17,6 milliards d'euros de fonds propres.

Le 20 février 2006, Dofasco accepte l'offre d'Arcelor. Pour interdire la revente du sidérurgiste canadien en cas d'éventuelle réussite de l'OPA de Mittal (déjà très présent aux États-Unis, Mittal a promis la revente de Dofasco à ThyssenKrupp), Dofasco est placé dans une structure indépendante.

Le 19 mai 2006, Mittal Steel Company augmente son offre à 25,8 milliards d'euros pour acquérir Arcelor. Certains observateurs spéculent que Mittal tente de faire contrepoids à une prise de participation, dans Arcelor, du complexe sidérurgique russe Magnitogorsk[8].

Le 26 mai 2006, dans le but de contrer l'OPA hostile de Mittal, Arcelor annonce une fusion avec l'entreprise russe Severstal (qui obtient 32 % du capital), ce qui donnera naissance au numéro un mondial de l'acier. La transaction est estimée à 12 milliards d'euros[9].

Le 25 juin 2006, le mauvais accueil réservé à l'alliance avec le chevalier blanc Severstal amène Arcelor à accepter l'OPA hostile. L'OPA non hostile de la part de Mittal Steel Company se montant au total à 26,9 milliards d'euros (40,37 euros par action Arcelor) et des concessions, le conseil d'administration d'Arcelor accepte à l'unanimité cette offre. La création du groupe Arcelor-Mittal est annoncée[10].

Le 26 juillet 2006, compte tenu du résultat de l'offre publique de Mittal Steel visant les actions Arcelor, le Conseil Scientifique des Indices d'Euronext a décidé le retrait définitif de la valeur Arcelor des indices CAC40 et SBF 120[11].

Le 1er septembre 2006, ArcelorMittal est inclus dans l'indice CAC 40.

Le 23 janvier 2007, la justice néerlandaise déboute Mittal dans sa tentative de dissoudre la fondation interdisant la revente de Dofasco à ThyssenKrupp.

Activités

ArcelorMittal est leader sur les principaux marchés de la sidérurgie du monde : pour l'automobile, la construction, l'électroménager, et l'emballage[12].

Le groupe est présent en Europe, Asie, Afrique et aux Amériques, ce qui lui donne accès à tous les marchés clés de l'acier, tant dans les économies émergentes que dans les économies développées. ArcelorMittal a comme objectif de développer sa position sur les marchés chinois et indien, caractérisés par un fort taux de croissance.

Les résultats financiers d’ArcelorMittal pour l’exercice 2007 ont annoncé un chiffre d’affaires de 105,2 milliards de dollars, avec une production d’acier brut de 116 millions de tonnes, soit environ 10 % de la production mondiale d’acier.

ArcelorMittal est cotée aux marchés de New York, Amsterdam, Paris, Bruxelles, Luxembourg, et aux bourses espagnoles de Barcelone, Bilbao, Madrid et Valence.

Au 17 mai 2008, la capitalisation boursière d’ArcelorMittal s’élevait à 144,37 milliards de dollars[12].

Structure

Lakshmi Mittal (propriétaire de Mittal Steel) est le PDG de la société.

La direction générale du groupe compte actuellement huit membres : Lakshmi Mittal (PDG), Aditya Mittal (Directeur financier et Aciers plats Europe), Michel Wurth (Aciers longs), Gonzalo Urquijo (Asie, Afrique, Distribution), Sudhir Maheshwari, Lou Schorsch (Aciers plats Amériques), Peter Kukielski (Mines), Davinder Chugh (Services partagés).

Le groupe dispose en outre d’un conseil d’administration, dont la mission est de superviser la société de façon globale. Sa composition reflète les principes établis dans le Memorandum of Understanding signé le 25 juin 2006 : le Conseil est composé de 11 directeurs.

Données financières

Sur le plan financier, Arcelor Mittal, une fusion inversée de Mittal Steel NV dans Arcelor SA, est toujours dirigée depuis Rotterdam sur le plan opérationnel en dépit d'une incorporation dans le Grand Duché de Luxembourg et de la résidence effective londonienne de Lakshmi Mittal.

En effet, des actionnaires minoritaires détenant 6% du capital d'Arcelor s'opposent à la révision unilatérale des parités de fusions imposée par Mittal Steel NV. Des associations d'actionnaires minoritaires et des politiciens français dont le sénateur Philippe Marini protestent contre ce traitement des actionnaires minoritaires[13].

En France, l'autorité des marchés financiers doit encore se prononcer sur le sujet.

ArcelorMittal répond aux exigences de conformité du standard financier MSI 20000.

Controverses

Entente sur les prix

Le 16 décembre 2008 : une filiale d'ArcelorMittal est condamnée, par le conseil français de la concurrence, à une amende de 301,7 millions d'euros pour entente sur les prix[14],[15],[16],[17].

Pollution

Le même jour, Arcelor Lorraine est débouté par la Cour de justice des Communautés européennes dans sa requête en annulation d'un décret de 2004 transposant la directive 2003/87/CE établissant un système d'échange de quotas d'émission de gaz à effet de serre.

Bilan social

Le 14 avril 2009, pour avoir discriminé un représentant du personnel de la CFDT, Arcelormittal est condamnée par la cour d'appel d'Aix-en-Provence[18] à verser à ce dernier une indemnité de 30 000 € et une de 1000 € à son syndicat.

Le 12 novembre 2009, elle est condamnée par le conseil des prud'hommes de Martigues pour discrimination à l'encontre de 11 représentants du personnel de la CGT. Elle a dû verser à l'un des salariés une indemnité supérieure à 100 000 euros[19].

Le 24 janvier 2008, Arcelormittal Stainless Alloys est condamné par la Cour d'appel d'Orléans pour discrimination syndicale à l'encontre d'un syndicaliste CGT (60 000 € + 10 000 € de dommages et intérêts)[20].

Le 29 octobre 2010, Arcelormittal est condamnée en départage par le prud'homme de Martigues, pour avoir discriminé une représentante de la CFDT. Elle est condamné à lui verser 19515,60 € de dommages et intérêts en réparation du préjudice matériel, et 7500 € en réparation du préjudice moral. Elle est condamnée à lui verser en outre 1500€ au titre de l'article 700.

Le 28 février 2011, elle est condamnée en départage par le prud'homme de Martigues (RG n°F10/00153), pour avoir discriminé un représentant CFDT. Elle est condamné à lui verser 111995 € de dommages et intérêts en réparation du préjudice matériel, et 15000 € au syndicat des retraités CFDT.

Ce même jour, elle est condamnée également en départage (RG n° F10/00150 et F10/00149), pour avoir discriminé deux représentants de la CGT. Elle a été condamnée à leur verser respectivement 51308,84 € et 56435,02 € en réparation du préjudice subi. Elle a été en outre condamnée à verser 10000 € au syndicat CGT, 1500 € pour chaque plaignant et 1500 € pour le syndicat CGT.

Le 8 avril 2011, elle est condamnée en départage par le prud'homme de Martigues (RG n°F10/00158 et F10/00159), pour avoir discriminé deux représentants CFDT. Elle est condamné à leur verser respectivement 116305,80 € et 238492,80 € de dommages et intérêts en réparation du préjudice subi et 15000 € au syndicat des retraités CFDT et 1000 € au titre de l'article 700.

Le 18 avril 2011, elle est condamnée en départage par le prud'homme de Martigues (RG F10/00177), pour avoir discriminé un représentant CFDT. Elle a été condamnée à lui verser 90381,20 € de dommages et intérêts en réparation du préjudice subi et 1500 € au titre de l'article 700.

Notes et références

  1. ArcelorMittal sur le site de Boursorama, consulté le 07 septembre 2011.
  2. (en) Arcelor Mittal sees profit up 40%, BBC News, 16 mai 2007.
  3. (en)[PDF] World Steel in Figures.
  4. http://www.developpement-durable.gouv.fr/energie/matieres/pdf/ecomine_infosect_dec02.pdf Énergie et Climat - Ministère du Développement durable]
  5. Arcelor offre 4,3 milliards pour Dofasco | Le Devoir
  6. liberation.fr
  7. AFP.com - Actualités internationales, photos, vidéos, infographies, monde
  8. L'offre bonifiée de Mittal fait grimper le titre d'Arcelor | Le Devoir
  9. liberation.fr
  10. liberation.fr
  11. Arcelor : retrait définitif des indices CAC40 et SBF 120, Yahoo! Inc., 2006-07-26
  12. a et b (en) [PDF] Rapport annuel 2007.
  13. (en) French politician attacks Arcelor Mittal, The Times, 13 juin 2007
  14. « Décision n° 08-D-32 du 16 décembre 2008 relative à des pratiques mises en œuvre dans le secteur du négoce des produits sidérurgiques », Conseil de la concurrence, 16 décembre 2008.
  15. « Amendes record dans la sidérurgie, ArcelorMittal devra régler 300 millions d'euros », 16 décembre 2008, Les Échos (d'après AFP).
  16. « Concurrence: amende record contre onze sociétés, dont ArcelorMittal », 16 décembre 2008, Le Point (d'après AFP).
  17. La France inflige une amende record à un cartel de l'acier », 16 décembre 2008, L'Expansion (d'après AFP).
  18. Arrét n°265 du 23 mars 2009 RG n° 06/13122
  19. « La main de Thierry Henry dans la culotte de l'information sociale », Le Plan B n°21 - décembre 2009, p.3.
  20. Sources Cour d'Appel d'Orléans & Cour de Cassation le 24 février 2009 N° 08-41456

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article ArcelorMittal de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ArcelorMittal — Rechtsform Aktiengesellschaft ISIN LU0323134006 Gründung 2007 …   Deutsch Wikipedia

  • ArcelorMittal — Тип …   Википедия

  • ArcelorMittal Orbit — The structure in November 2011 General information Status Constructed Type …   Wikipedia

  • ArcelorMittal Sestao — s.a. Tipo Sociedad anónima Fundación 1994 Sede Sestao (Vizcaya), España …   Wikipedia Español

  • ArcelorMittal Brasil — ArcelorMittal Unternehmensform Aktiengesellschaft ISIN …   Deutsch Wikipedia

  • ArcelorMittal Ostrava — ArcelorMittal Unternehmensform Aktiengesellschaft ISIN …   Deutsch Wikipedia

  • ArcelorMittal Bremen — GmbH Rechtsform GmbH Gründung 1954 Sitz …   Deutsch Wikipedia

  • ArcelorMittal Eisenhüttenstadt — GmbH Rechtsform GmbH Gründung 1951 Sitz Eisenhüttenstadt Leitung Matthieu Jehl, Vorsitzender der Geschäftsführung Mitarbeiter …   Deutsch Wikipedia

  • ArcelorMittal Orbit — 115 метровая смотровая башня и одновременно скульптура, расположенная в Олимпийском парке в Стафф …   Википедия

  • ArcelorMittal Orbit — Der ArcelorMittal Orbit ist ein 115 Meter hoher, im Bau befindlicher, Aussichtsturm im Olympic Park in Stratford, London. Die Stahlskulptur wird Großbritanniens größtes Kunstwerk im öffentlichen Raum sein und soll zu einer dauerhaften Erinnerung… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”