Bouygues

48° 52′ 34″ N 2° 18′ 02″ E / 48.876109, 2.300422

Logo Bouygues
Création 1952
Dates clés 1987 : achat de TF1
1996 : lancement de Bouygues Telecom
2006 : prise de participation dans Alstom, suivie d'un accord de coopération
Fondateurs Francis Bouygues
Forme juridique Société anonyme avec PDG et Conseil d'administration
Action Bourse de Paris, Euronext : EN (compartiment A), indice CAC 40
Slogan « Construire notre avenir, c’est notre plus belle aventure »
Siège social Drapeau de France Paris (France)
Direction Martin Bouygues
Actionnaires Groupe SCDM: 18,1 %
Salariés : 19 %
Autres actionnaires Français : 22,6 %
Actionnaires étrangers : 40,3 %

(30 juin 2010)

Activité BTP, énergie, immobilier, routes, média et télécommunications
Filiales Bouygues Construction, Bouygues Immobilier, Colas, TF1, Bouygues Telecom
Effectif 133 456 (31 décembre 2010)
Site web www.bouygues.com
Capitalisation 9,153 milliards d'euros (07 septembre 2011)
Dette en diminution2,473 milliards d'euros (2010)
Chiffre d’affaires en diminution31,225 milliards d'euros (2010)
Résultat net en diminution1,071 milliard d'euros (2010)

Bouygues est un groupe industriel diversifié français fondé par Francis Bouygues (centralien, 1946) et dirigé par son fils Martin Bouygues. Fin 2010, le groupe Bouygues était implanté dans plus de 80 pays et comptait environ 133 456 employés.

Sommaire

Histoire

En 1952, Francis Bouygues profite du contexte de reconstruction de la France après la Seconde Guerre mondiale pour fonder en région parisienne la société Bouygues (anciennement E.F.B.), spécialisée dans la construction de bâtiments. En 1955, Bouygues se lance dans la construction de cités HLM dans le cadre de programmes largement financés par l'État français, lancés pour subvenir aux besoins grandissants de logements (en partie dans la continuité de l'appel de l'abbé Pierre pendant l'hiver 1954). En 1959 l'entreprise développe la préfabrication industrielle et continue ensuite de profiter des grands projets de l'État, tout d'abord avec le programme autoroutier français des années 1960 qui permet à Bouygues en 1965 de développer un secteur travaux publics et génie civil, puis grâce à l'obtention de marchés prestigieux comme le Parc des Princes, le palais des congrès de Paris (Porte Maillot) ou encore l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle (Roissy).

En 1970 la société est introduite en Bourse. Les années suivantes, Bouygues construit des plateformes pétrolières off-shore, prémices de son internationalisation qui débute réellement dans les années 1980, au moment où la société commence aussi à se diversifier. Cette diversification passe d'abord par la prise de contrôle en 1984 de SAUR, un des principaux groupe de distribution d'eau, et en 1987 de TF1, dont la privatisation a été décidée par le gouvernement. Bouygues procède également, en parallèle, à une intégration horizontale, c'est-à-dire au rachat d'entreprises concurrentes dans le domaine du bâtiment (croissance externe). La diversification s'accélère dans les années 1990 avec la création de LCI en 1994, le lancement du troisième opérateur français de téléphonie mobile, Bouygues Telecom, en 1996, et du bouquet numérique TPS pour concurrencer Canal+. Malgré la diversification, le BTP reste, dans les années 1990, responsable de la moitié du chiffre d'affaires de Bouygues, qui a notamment profité de la politique de grands travaux initiée durant les années Mitterrand (grande arche de la Défense, Bibliothèque nationale de France, pont de Normandie, stade de France…) ainsi que de grandes commandes à l'étranger (Mosquée Hassan II à Casablanca, palais des congrès de Hong Kong, rénovation de La Mecque, Turkménistan …).

En fin 2010, 69 % du chiffre d’affaires est réalisé en France, et sur 133 456 salariés, 76 427 sont en France.

Le siège social de l'entreprise Bouygues se trouve au 32 avenue Hoche à Paris. Le siège social de Bouygues construction (Challenger) se trouve à Guyancourt dans les Yvelines.

Métiers

Services télécoms/médias et activités d'origine (construction, routes, immobilier…)[1].

Une réalisation du groupe à Montpellier

Construction

  • Bouygues Construction (100 % des parts) (BTP, Energies, Maintenance)
  • Bouygues Immobilier (100 %) (résidentiel, immobilier d'entreprise, commercial et hôtelier et aménagement urbain)
  • Colas (96,6 %) (construction et entretien des routes)

Médias

Télécoms

  • Bouygues Telecom (89,5 %) (opérateur de téléphonie Mobile, Fixe, TV et Internet)

Énergie - Transport

  • Alstom (30,77 % au 1er mars 2011) (le transport ferroviaire, la génération et la transmission d'électricité)

Anciennes filiales

  • Services  : SAUR (services aux collectivités et aux industriels), cédée en novembre 2004 à PAI partners
  • Construction d'installations pétrolières : Bouygues Offshore (Technologie, fourniture, construction et installations pétrolières), cédée en mai 2002 à Saipem, filiale de l'italien ENI.

Direction de l'entreprise

Dirigeants[2]

Direction générale du Groupe

  • Olivier Bouygues, Directeur général délégué
  • Jean-François Guillemin, Secrétaire général
  • Philippe Marien, Directeur financier, Président de Bouygues Telecom
  • Alain Pouyat, Directeur général Informatique et Technologies Nouvelles
  • Jean-Claude Tostivin, Directeur général adjoint Ressources Humaines et Administration Groupe

Direction générale Métiers

Conseil d'administration[3]

Administrateurs - Directeurs généraux délégués

Administrateurs

  • Pierre Barberis, Ancien directeur général délégué de Oberthur Card Systems
  • Patricia Barbizet, Directeur général et administrateur d'Artémis
  • François Bertière, Président-directeur général de Bouygues Immobilier
  • Monique Bouygues (veuve de Francis Bouygues)
  • Georges Chodron de Courcel, Directeur général délégué de BNP Paribas
  • Lucien Douroux, ancien Président du Conseil de surveillance de Crédit Agricole Indosuez
  • Yves Gabriel, Président-directeur général de Bouygues Construction
  • Patrick Kron, Président-directeur général d'Alstom
  • Hervé Le Bouc, Président-directeur général de Colas
  • Helman le Pas de Sécheval, Directeur général de la caisse régionale Groupama Centre-Atlantique
  • Colette Lewiner, Vice-Présidente de Cap Gemini
  • Sandra Nombret, Administrateur représentant des salariés actionnaires
  • Nonce Paolini, Président-directeur général de TF1
  • Jean Peyrelevade, Président du conseil d'administration de Leonardo & co
  • François-Henri Pinault, Président-directeur général de PPR
  • Michèle Vilain, Administrateur représentant des salariés actionnaires


Censeur

  • Alain Pouyat, Directeur général Informatique et Technologies Nouvelles

Données financières

Données financières en millions d'euros
Années 2001 (NF) 2002 2003 2004 (IFRS) 2005 2006 2007 2008 2009 2010
Chiffre d'affaires 20 473 22 247 21 822 20 815 23 983 26 408 29 588 32 713 31 353 31 228
EBITDA 1 680 2 260 2 415 2 690 3 505 3 279 3 601 3 827 3 616 3 330
Résultat net part du groupe 344 666 450 909 832 1 246 1 376 1 501 1 319 1 071
Dette nette 1 124 3 201 2 786 1 680 2 352 4 176 4 288 4 916 2 704 2 473
Capacité d'autofinancement 3 151 3 519 3 615 3 430 3 244
Salariés 126 560 118 892 124 300 113 334 115 441 122 561 136 700 145 150 133 971 133 456
Source :'OpesC et Bouygues[4]

Données boursières

  • Actions cotées à la bourse de Paris, Euronext Paris (compartiment A)
  • Membre de l'indice CAC 40
  • Code Valeur ISIN = FR0000120503
Données boursières au 31 décembre
Années 2006 2007 2008 2009 2010
Nombre d'actions cotées en millions nc 347
Capitalisation boursière en millions d'euros 16 300 19 800 10 400 12 900 11 800

Répartition du capital (31 décembre 2010)

  • SCDM (Martin & Olivier Bouygues) : 18,1 % (27,3 % des droits de vote)
  • Salariés : 19,0 % (22,6 % des droits de vote)
  • Autres actionnaires français : 22,6 % (19,6 % des droits de vote)
  • Actionnaires étrangers : 40,3 % (30,5 % des droits de vote)[5]

Controverses

En septembre 1996, une émission de TF1, dont Bouygues est l'actionnaire principal, met en scène une interview du dictateur turkmène Saparmyrat Nyýazow par Jean-Claude Narcy où sont présents quatre chefs de grandes entreprises dont Martin Bouygues. Cette émission, révélant la collusion et le mélange des genres entre les hautes sphères médiatiques, économiques et politiques, ne sera jamais diffusée. En effet, le président à vie du Turkménistan y insiste sur ses relations d'amitié avec Martin Bouygues et sur les rencontres fréquentes qu'ils entretiennent. Après son décès en décembre 2006, Saparmyrat Nyýazow est enterré dans le mausolée familial construit par le groupe de BTP Bouygues[6] à Kiptchak.

En 2006, le journal The Economist rapporta une série de transactions complexes entre 1989 et 1997, qui permirent à Martin et Olivier Bouygues de prendre des participations dans l'entreprise, au détriment d'autres actionnaires[7].

Flotte aérienne

Pour transporter ses dirigeants, Bouygues dispose de jets privés : un Hawker 800XP immatriculé LX-GBY et un Bombardier Global Express[8].

Bibliographie

  • David Garcia, Le pays où Bouygues est roi, Editions Danger Public, 2006. Sur les relations entre l'entreprise et le Turkménistan.
  • A. Barbanel, Bouygues. L'empire moderne, Ramsay, 1987. L'ascension de Francis Bouygues.
  • Elisabeth Campagnac, Citizen Bouygues - L'histoire secrète d'un grand patron, Belfond, 1988

Références

Voir aussi

Liens internes

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bouygues de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bouygues — Тип Акционерное общество …   Википедия

  • Bouygues — Rechtsform Aktiengesellschaft ISIN FR0000120503 Gründung …   Deutsch Wikipedia

  • BOUYGUES (F.) — Francis BOUYGUES 1922 1993 Francis Bouygues n’était pas l’autodidacte que la légende décrit parfois. Son grand père auvergnat était arrivé à Paris sans un sou, mais Francis lui même était centralien, fils de centralien, et diplômé à vingt cinq… …   Encyclopédie Universelle

  • Bouygues — Saltar a navegación, búsqueda Bouygues es un grupo industrial francés fundado en 1952 por Francis Bouygues y desde 1989 el jefe es su hijo (Martin Bouygues). Este grupo tiene 124.000 trabajadores en 80 países y produce 22.000 millones de euros en …   Wikipedia Español

  • Bouygues — es un grupo industrial francés fundado en 1952 por Francis Bouygues y desde 1989 el jefe es su hijo (Martin Bouygues). Este grupo tiene 124.000 trabajadores en 80 países y produce 22 billones de euros en vendas …   Enciclopedia Universal

  • Bouygues — Surtout porté dans le Cantal (également 81, 31, 19), c est un toponyme désignant une terre en jachère, une friche (prélatin bodica, occitan bosiga). Variantes : Bouyge, Bouyges, Bouygue, Bouige (19), Bouigue, Bouigues (34, 31, 33), Bousigue (09,… …   Noms de famille

  • Bouygues — Infobox Company company name = Bouygues company company type = Public (Euronext|EN) foundation = 1952 company slogan = The challenger spirit location city = Paris location country = France key people = Martin Bouygues, CEO products = Construction …   Wikipedia

  • Bouygues Bâtiment — Bouygues Construction Logo de Bouygues Construction Personnages clés Yves Gabriel, PDG Forme …   Wikipédia en Français

  • Bouygues Télécom — Bouygues Telecom Logo de Bouygues Telecom Création Octobre 1994 Dates clés 1996 : Apparition sur le marché des opérate …   Wikipédia en Français

  • Bouygues telecom — Logo de Bouygues Telecom Création Octobre 1994 Dates clés 1996 : Apparition sur le marché des opérate …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”