Audi RS6
Logo de l'Audi RS6

Audi, semble t-il pour rappeler son passé, propose la RS6 en version Avant (break) en premier et non la version berline d'abord, comme le fut il y a 14 ans la RS2[1].

Break familiale griffé du sigle « Rennen Sport » (RS), l'Audi RS6 Avant C6, présentée au salon de Francfort en septembre 2007, préfigure le design de la prochaine berline RS6 tout en affichant la nouvelle ligne stylistique lancée par Audi. Développée tout comme sa prédécesseur, l'Audi RS6 C5, par la division Quattro GmbH[2], cette nouvelle RS6 Avant tend à concurrencer aussi bien la BMW M5 Touring que la Mercedes E 63 AMG break.

Sommaire

Audi RS6 (C5)

Audi RS6 (C5)
Audirs6avant.jpg

Constructeur Audi
Années de production 2002 - 2004
Production 8 081 exemplaires
Classe Sportive, Familiale
Usines d’assemblage Neckarsulm, Allemagne
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence V8 à 90°
Cylindrée 4 172 cm3
Puissance maximale 444 ch (331 kW)
Couple maximal 560 Nm
Transmission Intégrale Quattro
Poids et performances
Poids Berline : 1 667 kg[3]
Avant : 1 865[4] kg
Accélération 0 à 100 km/h en 4,9 s
Consommation mixte 14,6[3] ℓ/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosseries Break
Dimensions
Longueur 4 852[4] mm
Largeur 1 992[4] mm
Hauteur 1 452[4] mm
Empattement 2 759[4] mm
Chronologie des modèles
Audi RS6 (C6)

La production de la version originale de la RS6 (C5) commence en juin 2002 et prend fin en octobre 2004. Ce fut le premier modèle Audi RS à être vendu en Amérique du Nord. L'original RS6 fut le haut de gamme du groupe Volkswagen et était initialement disponible en 5 portes Avant, suivi d'une version 4 portes Berline peu après le lancement de l'Avant. Dérivé de l'Audi S6 C5 (elle-même dérivé de l'Audi A6 C5), l'Audi RS6 partage avec ces version, la structure en aluminium ainsi que les moteurs V8. Au total, 8 081 exemplaires de l'Audi RS6, produite dans l'usine de Neckarsulm, ont été construits.

Design

La RS6 reste une A6 qui se distingue uniquement par quelques détails, forgeant ainsi son caractère sportif. Elle se différencie notamment par les jantes en alliage léger de 18" (ou 19" en option) et sa caisse rabaissée de 10 mm par rapport à une S6. Trois grandes prises d'air, une au centre pour le refroidissement des radiateurs d'eau et d'huile et deux sur les côtés pour le refroidissement des échangeurs d'air de suralimentation[5], font également leur apparition et donnent du caractère à la face avant[6]. La « lèvre » du bouclier, outre l'aspect esthétique, augmente la portance négative, tout comme l'aileron intégré au couvercle du coffre de la berline[6]. Les feux antibrouillard sont intégrés dans les conduits d'aération de gauche et de droite. À l'arrière apparaissent les deux sorties d'échappement chromés de forme ovale. Les flancs de caisse élargis de façon aérodynamique soulignent encore le profil sportif de l'Audi RS6[6]. L'aluminium est fortement utilisé : sur les baguettes décoratives longeant le cadre de pavillon et les puits de vitre, les rétroviseurs extérieurs, l'encadrement de la calandre.

L'habitacle, qui peut se décliner en noir ou gris clair, est doté d'une sellerie spécifique, signée Recaro[6]. La garniture de pavillon est quant à elle réalisée en Alcantara noir. Aluminium mat, métaux anodisé de couleur mate noire, plastiques moussés, volant gainé de cuir perforé tout comme le pommeau du levier de vitesses, assemblages millimétrés et ergonomie étudiée sont présents dans l'RS6. Sur demande et sans supplément de prix, les inserts décoratifs des contreportes, du tableau de bord et de la console centrale sont disponibles en vernis noir piano en bois de peuplier couleur agatisé, soit en carbone.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Performances

L'Audi RS6 C5 est propulsé par un moteur essence V8 de 4 172 cm3 biturbo, développé avec le concours de la société Cosworth. Avec l'aide des deux turbocompresseurs, le moteur V8 développait ainsi 331 kW (soit 444 ch) de 5 700 à 6 400 tr/min et 560 Nm de couple. La combinaison du V8 4,2 litres, la variable des soupapes d'admission et double turbocompresseurs a donné à la RS6 une large plage de puissance et de couple maximal disponible de 1 950 à 5 600 tr/min.

Moteur de l'Audi RS6 C5.

La « cartographie » moteur utilise une unité de contrôle moteur Bosch Motronic ME, qui contrôle toutes les fonctions du fonctionnement du moteur, y compris la livraison de carburant, le système d'allumage, l'ouverture des soupapes, le système de contrôle des émissions, la réduction du couple - ce dernier fonctionnant en liaison avec l'ESP Bosch, dans le cadre de l'« Anti Slip Regulation » (ASR) (système de contrôle de traction). L'« Electronic Differential Lock »[7] (EDL) est une fonction supplémentaire intégrée à l'ESP, qui compare les vitesses individuelles des roues à travers un essieu et déclenche le freinage individuel des roues dès lors que le système perçoit comme ayant perdu la traction. L'EDL modifie dès lors le transfert de couple dans l'axe de la roue/pneumatique qui n'a pas pris contact avec le sol.

Le moteur était compatible avec les normes Euro3 de l'Union européenne. Il en résulte une émissions de CO2 de 350g/100 km pour la version Avant. La RS6 est disponible uniquement avec la transmission intégrale Quattro, en utilisant la Torsen T-2 dynamique différentiel central (diff), une unité de modification qui a été utilisée dans le W12 6,0 litres de l'Audi A8 D2. Le couple du moteur est d'abord acheminé de l'arbre de sortie au centre Quattro, puis divisé entre les essieux avant et arrière.

Côté suspensions, la RS6 est abaissée de 20 mm, avec un taux de rigidité augmenté de 30% et l'amortissement, de 40%. La RS6 fut également le premier modèle d'Audi équipé du « Dynamic Ride Control » (RDC)[8]. Le RDC est principalement mécanique, et utilise une pompe pour fournir une pression supplémentaire aux amortisseurs au cours de virage, d'accélération ou de freinage, de lutter contre le roulis et le tangage. Le système peut ajuster constamment la rigidité à chaque amortisseur et à la fois permet de profiter d'un confort sur des routes droites, et d'un haut niveau de l'équilibre et d'adhérence dans les virages difficiles, l'accélération ou de freinage. Le principal avantage du RDC est qu'il fonctionne sans avoir besoin d'électronique complexe, contrairement aux systèmes de Mercedes et d'autres concurrents.

Habitabilité - Confort

Intérieur de l'Audi RS6 C5.

Les sièges avant ont une performance équivalente à des baquets, en termes de confort, moulant les formes du conducteur. Les multiples réglages électriques permettent de trouver rapidement la position de conduite idéale et les grands gabarits apprécieront l'assise réglable en longueur. Audi propose par ailleurs un système de chauffage des sièges. L'ergonomie des commandes est bien pensée ; la RS6 est le premier modèle de la marque à se voir doter de commandes des vitesses au volant, comme sur la BMW M3 SMG II[9].

Avec son 1,92 m, l'Audi RS6 profite au passagers arrière, qui disposent d'un espace aux genoux important pour la catégorie. Avec un plancher peu profond, le coffre ne dispose pas, avec ses 434 L, d'un volume extraordinaire. La modularité des sièges est cependant remarquable pour l'époque, grâce à l'apparition de sièges fractionnable 2/3 - 1/3[9].

L'habitacle de la RS6 est richement équipé de série : sièges chauffants, porte-gobelets, système audio Bose, système d'aide au stationnement (avant et arrière), GPS, récepteur TV, téléphone fixe, climatisation bi-zone. Pour la sécurité, le contrôle de la pression de gonflage des pneumatiques est également de série. Sur le plan de la sécurité passive, l'équipement de série comprend des airbags frontaux pour le conducteur et le passager avant, et des airbags latéraux à l'avant ainsi que des airbags de tête Sideguard Audi[6].

RS6 Plus

Audi RS6 en compétition.

Entre avril et octobre 2004, la gamme RS6 termine sa vie avec une version limitée « survitaminée », nommée RS6 Plus développée par la division sport d'Audi[10]. La puissance est ainsi élevée à 480 ch à 6 000 tr/min, avec les mêmes 560 Nm de couple de 1 950 à 6 000 tr/min. Cette nouvelle performance est réalisée grâce à une nouvelle unité de contrôle moteur (ECU), et deux autres radiateurs à refroidissement liquide sont montés, notamment pour satisfaire aux conditions climatiques des pays plus chaud. Les chiffres officiels indiquent un 0 à 100 km/h en 4,6 secondes[11], un 0 à 200 km/h en 17,3 secondes, et une vitesse de pointe de 280 km/h. La RS6 Plus est équipé du RDC en standard et en option, une suspension Sports Plus, qui a abaissé le niveau des suspensions de 10 mm supplémentaire.

L'Audi RS6 Plus était livrée dans une sellerie de cuir noir naturel, munie de fibre de carbone comme garniture. Les clients peuvent choisir entre toutes les couleurs standard extérieures de la RS6, additionnées aux ensembles bleu, argent et noir/cognac, disponibles sans frais supplémentaires. L'ensemble bleu comprend lune carrosserie Sprint Bleu à effet perlé, les sièges sont en cuir noir Alcantara agrémentés d'argent au centre. Le bleu des filets dans les inserts en fibre de carbone fait écho à la couleur de la carrosserie. La version argent remplace évidemment le bleu par l'argent auquel sont ajoutés des inserts en aluminium brossé. Enfin, l'ensemble noir prend les couleurs de l'ébène ajouté à des bandes noir « piano »[12].

La voiture était disponible seulement en version Avant, et est vendue seulement sur les marchés européens. Les différences visuelles pour la RS6 Plus incluent le pack optique noir, qui encadre de noir la calandre, les garnitures extérieures de fenêtres, le hayon, les rails de toit, et l'échappement, ... La version RS6 Plus était une version limitée à 999 unités[13] et fut vendue très rapidement pour un prix de 107 930 €[Note 1]. Une touche d'exclusivité fit son apparition grâce à une plaque d'identification affichée sur la console, sur laquelle était gravé le numéro de l'unité produite.

RS6 en Courses

La RS6 a couru dans les courses américaines Speed World Challenge pendant deux ans, concourant les deux années pour la victoire[14]. Cependant, la saison 2005 s'est avérée difficile en raison des restrictions imposées à Audi Champion par le SCCA. La RS6 était concurrencée par une Cadillac CTS-V, mais demeura tout de même vainqueur. Ce fut la RS6 de course Audi Racing qui décida de produire la RS6 de série.

Audi RS6 (C6) Avant

Audi RS6 (C6)
Audi RS6-Avant Front-view.JPG

Constructeur Audi
Années de production 2008 - 2010
Classe Sportive, Familiale
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence V10 à 90°, 40s
Cylindrée 4 991[15] cm3
Puissance maximale 426 kW
Couple maximal 650[16] Nm soit 59,1 Nm
Transmission Intégrale Quattro, boite automatique ZF
Poids et performances
Poids 2 025[16] kg
Vitesse maximale 250 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 4,6[15] s
Consommation mixte 13,9[15] ℓ/100 km
Émission de CO2 333[15] g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosseries Break
Dimensions
Longueur 4 928[15] mm
Largeur 1 889[15] mm
Hauteur 1 460[15] mm
Empattement 2 846[17] mm
Chronologie des modèles
Audi RS6 (C5)

Design

L'Audi RS6 affiche les mêmes traits de caractère que les Audi actuelles, si bien qu'elle ne se distingue que de peu des versions classiques. La calandre Single Frame, symbole de la marque aux quatre anneaux, est présente dans une version nid d'abeille noire laquée ainsi que le chapelet de 10 LED (diode électroluminescente) associée à des projecteurs bi-xénon, nouvelle signature d'Audi. Certains traits rappellent les Audi d'antan comme les ailes renflées à la forme caractéristique Audi Quattro des années 1980[2].

La RS6 présente par ailleurs de larges prises d'air sur la proue, maximisées pour mieux faire respirer le V10, un becquet de pavillon et d'un diffuseur aérodynamique. Les deux sorties d'échappement ovales témoignent quant à eux du caractère sportif de ce break, tout comme les jantes de 19" voire 20" en option. Les passages de roue ont été également élargis, tout comme ses ailes élargies à l'arrière[18].

La présentation est luxueuse et la finition soignée, typiques de la marque Audi[19], avec en plus les quelques touches de sportivité qui distingue les A. des RS. : les excellents[20] sièges baquets griffés RS6, le volant à base aplati et les plaquages d'aluminium contrastant avec le noir de la sellerie en sont autant d'éléments. L’intérieur fait la part belle au carbone, à l’aluminium, au cuir et à l’alcantara.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Performances

Équipée d'un moteur V10 TFSI développant 580 ch à 6 250 tr/min et octroyant 650 Nm dès 1 500 tr/min, l'Audi RS6 dépasse une Ferrari F430 Scuderia en puissance. Le moteur d'une cylindrée totale de 4 991 cm3 de la RS6 est dérivé du V10 de la marque Lamborghini et du moteur de la Lamborghini Gallardo dont Audi est le propriétaire depuis 1998, mais a été remanié en profondeur pour fournir un niveau de puissance supérieur par l'adaptation de l'injection à essence direct TFSI et deux turbocompresseurs à géométrie variable. Cette technologie permet entre autres de minimiser la consommation de carburant et améliore l'efficacité de la combustion[21]. Il se révèle par ailleurs plus silencieux[20]. En comparaison, la précédente génération d'Audi RS6 ne développait que 450 ch. Le biturbo garantit une poussée impressionnante (une pression de 0,7 bar génère 2 200 m3 d'air par heure soit le volume d'une piscine[22]) et régulière sur l’intégralité de la gamme de régimes : le couple maximum est disponible sur toute la plage allant de 1 500 à 6 250 tr/min, la puissance maximum entre 6 250 et 6 700 tr/min.

Ce moteur confère à l’Audi RS6 Avant les performances d’une supercar ... dans un break[2]. Il ne met que 4,6 secondes pour accélérer de 0 à 100 km/h et atteint la vitesse de 200 km/h en seulement 14,9 secondes[17]. La nouvelle cartographie de l'accélérateur[20] ouvrant les papillons en grand dès la moindre pression sur l'accélérateur n'est pas étrangère à ces performances. Un total de sept radiateurs, et quatre ventilateurs de refroidissement électriques sont nécessaires pour refroidir le moteur et les composants sous le capot de la RS6.

Le limiteur électronique n’intervient qu’à partir de 250 km/h, voire 280 km/h en option. Une lubrification par carter sec lui souscrit la possibilité de supporter des accélérations transversales prolongées supérieures à 1,2 G[17]. Le rapport poids/puissance accuse quelque peu la surcharge de la RS6 : pour un poids total de 2 025 kilogrammes à vide, largement réparti sur l'avant[20], avec la transmission intégrale Quattro qui privilégie le caractère propulsion (60% du couple à l'arrière et 40% à l'avant en marche normale, tout comme l'Audi S5[17]), qui équipe déjà l'ensemble de la gamme Audi, dynamique et très sûre selon la plupart des spécialistes, il ne s’élève en effet qu’à 3,5 kg/ch.

Technologies

Moteur de l'Audi RS6 Avant

La boîte automatique Tiptronic (convertisseur de couple) à 6 rapports se révèle aussi rapide qu'une boîte DSG développée par Volkswagen[20]. L'ESP est évidemment de série comme sur bon nombre de voitures de sport, mais dans une version totalement redéfinie pour intervenir le plus tard possible et reprend le contrôle dès les prémices de dérapage en faisant varier individuellement la puissance fourni par le moteur aux différentes roues. Le conducteur peut cependant désactiver totalement l'ESP s'il le désire[23].

L'Audi RS6 s'équipe d'un amortissement piloté : un système antiroulis actif dynamic ride control (DRC)[24], emprunté à l'Audi RS4. Purement mécanique[22], il permet de réduire le roulis en courbe en couplant hydrauliquement les amortisseurs en diagonale[2] grâce à deux circuits hydraulique et une vanne centrale, jugulant ainsi les mouvement de roulis et de tangage. En marche normale, la vanne demeure ouverte, mais en mode sport ou dès lors que le roulis ou le tangage se font sentir, elle se ferme augmentant ainsi la pression dans les circuits hydrauliques ce qui comprime les amortisseurs et maintient la caisse droite[20].

En option, l'Audi RS6 s'équipe du système associé à l'amortissement Sport Plus qui octroie au conducteur la possibilité de choisir son type d'amortissement entre 3 modes : Dynamic, Sport et Comfort[22]. La RS6 est, en mode S, couplé à un échappement by-pass qui permet au V10 biturbo d'exprimer une sonorité plus sportive. Toutefois, le propriétaire pourra opter pour un échappement Sport plus exclusif[1].

Habitabilité - Confort

Le système DRC de connexion des amortisseurs en diagonale autorise tout à la fois des mouvements assez amples de pompage et un bon maintien de caisse en roulis, plongée ou cabrage[25]. D'un point de vue sécurité, l'Audi RS6 est équipée de série de l'ABS avec amplificateur et répartiteur de freinage tout comme sur l'Audi R8, ainsi que de l'antipatinage et de l'ESP.

À l'intérieur, le confort est principalement lié aux sièges : ici, le maintien renforcé des sièges avant, certes utile au confort, limite légèrement l'accès[25]. Le coffre propose 565 L, standard pour la gamme des breaks familiale. L'Audi RS6 profite par ailleurs d'un système d'arrimage des objets dans le coffre[Note 2], probablement utile pour ce genre de supercar.

Cependant, de nombreux équipement demeurent en option, à l'image du volant à réglage électrique, du hayon à fermeture électrique, des mémoires sur les sièges électriques avantainsi que la clé mains libres ou encore le ciel de pavillon en microfibre.

Préparateurs

Digi-tec

Dénommée Audi RS6 Digi-tec, du nom de son préparateur, son V10 biturbo a été poussé à 630 ch[26], ce qui lui permet d'atteindre le 0 à 100 km/h en 4,3 secondes pour une vitesse de pointe de 320 km/h. Un propriétaire de ce genre de bolide peut toujours débourser 2 549 €[27] pour voir son moteur augmenter de 50 ch. Le couple, quant à lui, acquiert 50 Nm pour ainsi atteindre les 700 Nm[27]. Sur le plan esthétique cependant, rien n'a été modifié, hormis l'installation de jantes de 22"[27].

MTM

L’équipe du préparateur allemand MTM s'est également décidée à donner encore plus de punch au break « familial » d'Audi[28].

Un V10 biturbo de 580 ch n'étant apparemment pas suffisant pour ces préparateurs, MTM décline deux stages pour gonfler le bloc d'Audi. Une première reprogrammation électronique permet d'atteindre les 656 ch pour 780 Nm de couple. Toujours trop petit, une seconde programmation, en conservant un couple identique, permet d'extraire du V10 730 chevaux. Cette version effectue alors le 0 à 100 km/h en 3,9 secondes pour plus de 300 km/h de vitesse maximale.

Une acquisition d'un tel moteur atteint alors les 4 000 €[Note 3] pour la première des préparations. En ce qui concerne le design, MTM propose des jantes de 21″, un diffuseur carbone ou de nouveaux boucliers, qui soulignent son caractère déjà très agressif[29].

Audi RS6 (C6) Berline

Audi RS6 berline

Le 12 août 2008, Audi révéla la version berline (ou Sedan en anglais) de sa super-sportive, contre toute attente des journalistes qui pensaient la découvrir au salon de l'automobile de Paris 2008. Le moteur est sensiblement le même que la version Avant : un V10 bi-turbo à injection directe et carter sec inspirés de la course automobile (essentiellement de l'Audi R10) de 580 ch développant 650 Nm de 1 500 à 6 250 tr/min. La version Berline est cependant et évidemment plus légère que l'Avant, avec 1 972 kg pour un rapport poids/puissance de 3,4 kg/ch soit 0,09 de moins que le break[30].

Audi offre par ailleurs une nouvelle boîte de vitesses Tiptronic à 6 rapports automatique, avec la possibilité de passer les vitesses manuellement par l'intermédiaire des palettes à l'arrière du volant. Cette nouvelle boîte Audi améliore le passage des vitesses de 1/10 de seconde. La suspension a été particulièrement travaillé grâce à quatre bras en aluminium pour chacune des roues avant. Pour réduire le tangage et le roulis, un contrôle dynamique basé sur un système hydraulique est placé au niveau des amortisseurs[30].

Esthétiquement, cette nouvelle RS6 se distingue par les éléments sportifs habituel d'Audi : une grille de radiateur en nid d'abeille noir, de larges prises d’air à l'avant, des ailerons et un diffuseur arrière. À l'arrière, les deux grandes sorties d’échappement ovales sont classiques des RS. Des jantes 19 pouces en alliage avec des pneus 255/40[30] ont été montées sur l'RS6. Les disques de freins de 390 mm à l'avant et 395 mm à l'arrière sont équipés d'étriers fixes en aluminium de 6 pistons peints en noir et griffés du badge RS. L’essieu arrière se caractérise par des étriers de frein flottants.

Notes

  1. Prix annoncé par Audi, selon le site Motorlegend
  2. Le système d'arrimage des objets dans le coffre est proposé en option
  3. Prix indicatif proposé par le préparateur MTM, selon le site Lycos

Références

  1. a et b (fr) Audi RS6 Avant sur Motorlegend
  2. a, b, c et d (fr) Audi RS6 Avant d'Audi sur Motorlegend
  3. a et b (fr) 2003 Audi RS6
  4. a, b, c, d et e (fr) Données du constructeur Audi, publié par le site Automag
  5. (fr) Audi RS6 Berline et Avant sur Automag
  6. a, b, c, d et e (fr) Audi RS6 (2002 - 2003) sur L'Automobile sportive.com
  7. (en) Glossary sur Audi of America
  8. (en) Audi Glossary sur Audi Worldwide
  9. a et b (fr) Audi RS6 sur L'Autojournal.fr
  10. (fr) Audi RS6 Plus sur Motorlegend
  11. (en) Audi RS6 C5 Acceleration sur Prenium Audi Cars
  12. (en) Audi RS6 Avant Plus sur Serious Wheels
  13. (fr) Le break de série le plus puissant au monde sur Motorlegend
  14. (en) Touching sur Audi.com
  15. a, b, c, d, e, f et g (fr) Données du constructeur Audi
  16. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Driven.
  17. a, b, c et d (fr) Magazine Sport Auto n°554, Mars 2008
  18. (fr) Magazine Auto Moto n°149, octobre 2007
  19. (fr) Audi RS6 Avant sur Motorlegend
  20. a, b, c, d, e et f (fr) Magazine Evo n°28, avril 2008
  21. (en) Audi RS6, TFSI Technology
  22. a, b et c (fr) Magazine Auto Moto n°153, mars 2008
  23. (en) ESP sur Audi RS6
  24. (en) Dynamic Ride System sur Audi RS6
  25. a et b (fr) Audi RS6 - 6 sur Le Moniteur Automobile
  26. (fr) Audi RS6 Digi-tec : 630 chevaux sans forcer sur Caradisiac
  27. a, b et c (fr) Audi RS6 Avant par Digi-Tec sur Lycos
  28. (fr) Audi RS6 Avant par MTM : radicale ! sur Le Blog Auto
  29. (fr) MTM Audi RS6R 2008 sur Xelopolis
  30. a, b et c (fr) Nouvelle Audi RS6 : V10 double turbo de 580 ch sur Auto Blog

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Audi RS6 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Audi RS6 — Hersteller: quattro GmbH Produktionszeitraum: 2002–2010 Klasse: Obere Mittelklasse Karosserieversionen: Stufenheck, viertürig Kombi, fünftürig Vorgängermodell …   Deutsch Wikipedia

  • Audi RS6 — Infobox Automobile name = Audi RS6 quattro manufacturer = quattro GmbH (a private subsidiary of Audi AG) parent company = Volkswagen Group (Volkswagen AG) production = C5: 2002 2004 C6: 2008 present assembly = Neckarsulm, Germany predecessor =… …   Wikipedia

  • Audi A6 — Saltar a navegación, búsqueda Audi A6 / S6 / RS6 Fabricante Audi Empresa matriz …   Wikipedia Español

  • Audi A6 Avant — Audi A6 Audi A6 (C6) Constructeur Audi Classe Routière …   Wikipédia en Français

  • Audi S6 — Audi A6 Audi A6 (C6) Constructeur Audi Classe Routière …   Wikipédia en Français

  • Audi A6 — (C7) Constructeur …   Wikipédia en Français

  • Audi RS4 B5 — Audi RS4 Audi RS4 B7 L Audi RS4, dont les initiales RS pour « Rennsport »[Note 1] en allemand désignent qu il s agit d une version « ultrasportive », est l …   Wikipédia en Français

  • Audi RS4 B7 — Audi RS4 Audi RS4 B7 L Audi RS4, dont les initiales RS pour « Rennsport »[Note 1] en allemand désignent qu il s agit d une version « ultrasportive », est l …   Wikipédia en Français

  • Audi RS2 — Constructeur Audi Années de production 1994 1996 Production 2 891 exemplaires …   Wikipédia en Français

  • Audi RS4 — B7 L Audi RS4, dont les initiales RS pour « Rennsport »[Note 1] en allemand signifient qu il s agit d une version « ultrasportive », est la déclinaison suralimentée de la gamme …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”