Phalsbourg


Phalsbourg

48° 46′ 07″ N 7° 15′ 33″ E / 48.768611, 7.259167

Phalsbourg
La Place d'Armes, avec, au fond, la mairie. A droite, la statue Lobau.
La Place d'Armes, avec, au fond, la mairie. A droite, la statue Lobau.
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Sarrebourg
Canton Phalsbourg
Code commune 57540
Code postal 57370
Maire
Mandat en cours
Dany Kocher
2008-2014
Intercommunalité sans
Site web http://www.phalsbourg.com/
Démographie
Population 4 707 hab. (2008)
Densité 358 hab./km²
Gentilé Phalsbourgeois
Géographie
Coordonnées 48° 46′ 07″ Nord
       7° 15′ 33″ Est
/ 48.768611, 7.259167
Altitudes mini. 200 m — maxi. 384 m
Superficie 13,15 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Phalsbourg (en allemand Pfalzburg) est une commune française, située dans le département de la Moselle et la région Lorraine.

Sommaire

Géographie

Peuplée d’environ 4600 habitants, la ville est fortifiée par Vauban. Elle sert également de cadre au festival estival Erckmann-Chatrian. La ville fait partie du Parc naturel régional des Vosges du Nord et de la Réserve de Biosphère Transfrontalière des Vosges du Nord-Pfälzerwald.

Écarts et lieux-dits

  • Buchelberg au Nord,
  • Les Maisons Rouges (Rothhäuser) à l’Ouest,
  • La Roulette (Rollweiler) à l’Est, ainsi que
  • Bois de Chênes (Eichwälder ou Eichbaracken) et
  • Trois Maisons (Dreihäuser) au Sud.

Communes limitrophes

Histoire

Blason phalsbourg 57.svg

La ville de Phalsbourg est créée par le comte palatin Georges-Jean de Veldenz, prince protestant, grâce à la dot de son épouse Anna-Maria, fille du roi de Suède Gustave Ier Vasa. La fondation était motivée par l’accueil des réformés, alors indésirables dans le très catholique duché de Lorraine. Le comte palatin possédait le château d'Einhartzhausen dans son comté de la Petite-Pierre, enclavé en Lorraine. Il fait tracer à proximité le plan d’une ville nouvelle, en damier, symbole alors d’ordre et de modernité. Il accorde des franchises aux nouveaux habitants qui viendraient peupler la ville, dont la création est reconnue le 27 septembre 1570 par l’empereur Maximilien II du Saint-Empire. La ville prend le nom de Pfalzburg, Pfalz signifiant Palatinat et Burg, forteresse.

Toutefois, par manque d’argent, la ville est cédée au duc de Lorraine dès 1590 et les tentatives d’expulsion des réformés se multiplient, non sans se heurter à une farouche résistance de la population.

Le comte Palatin Georges-Gustave, héritier de Georges-Jean, fonde alors Lixheim en 1608, qui devra connaître le même sort.

Avec Lixheim, Phalsbourg forme une éphémère principauté de 1629 à 1660, au profit de Henriette de Lorraine, sœur du duc Charles IV de Lorraine et de ses maris successifs, au premier rang desquels Louis de Guise, baron d'Ancerville.

La Lorraine étant occupée, presque sans discontinuer, par les troupes françaises de 1634 à 1697, les fortifications de la ville sont remaniées et complétées par Vauban.

La ville subit trois sièges (1814-1815-1870), valant à la ville le surnom de « Pépinière des Braves ». La guerre de 1870 arrache Phalsbourg à la France. Après le traité de Francfort, la ville est annexée à l’Empire allemand. La commune, rebaptisée Pfalzburg, est alors rattachée au Landkreis Saarburg, nouvelle sous-préfecture du Reichsland Elsass-Lothringen. En 1914, les conscrits phalsbourgeois, comme la plupart des mosellans, se battent sous les couleurs de l'Empire.

En 1918, Phalsbourg redevient française. Le 22 août 1919, le président de la République Raymond Poincaré vient décerner à Phalsbourg la croix de chevalier de la Légion d’honneur pour son comportement héroïque lors du siège de 1870. Mieux vaut tard que jamais.

Durant la Seconde Guerre mondiale, la ville est de nouveau annexée. Lors de la seconde annexion, la commune est rebaptisée Pfalzburg et rattachée au Gau Westmark. Malgré la combativité des troupes allemandes qui s'accrochent en Lorraine depuis septembre, la ville est prise par la 7e armée américaine le 23 novembre 1944[1].

En 1953, l’USAF entreprend la construction de ce qui sera la base aérienne de Phalsbourg-Bourscheid. La base sera utilisée par les Américains jusqu’en 1967, date du retrait de la France du commandement intégré de l’OTAN. Renommée Camp la Horie, la base accueille le 1er régiment d’hélicoptères de combat.

La ville donna naissance au maréchal Mouton, comte de Lobau. Elle est également le lieu de la rencontre entre les deux auteurs régionalistes Émile Erckmann et Alexandre Chatrian.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Premier Empire   Charles-Joseph Parmentier    
XIXe siècle   Désiré Parmentier   Fils de Charles-Joseph Parmentier
XIXe siècle   M. Germain   Gendre du précédent
mars 1983 octobre 1993(démissionnaire) Jean Riehl    
octobre 1993   Dany Kocher UDF puis MoDem  
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Insee[2])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2007
3 343 3 379 3 905 3 848 4 189 4 499 4 630 4 661[3]
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Enseignement

  • École primaire du centre
  • Collège-lycée Erckmann-Chatrian, fondé en 1803 et connaissant divers dénominations au cours de son histoire.
  • Collège-lycée Saint-Antoine.

Lieux et monuments

  • Musée historique et Erckmann-Chatrian
  • Les portes de France et d’Allemagne (les fortifications ont été complétées par Vauban à partir de 1679).
  • Château d’Einhartzhausen, le premier château fondé en 1390 par le comte Henri de Lutzelstein fut construit afin de commander le passage des cols vosgiens. En 1568 le comte Georges-Jean de Veldenz fit reconstruire le château dans le style Renaissance. Vendu en 1588 au duc de Lorraine Charles III de Lorraine (ISMH)
  • Hôtel de Ville - Ancien Corps de garde(ISMH)
  • Ensemble des maisons de la Place d’Armes (ISMH)
  • Maison - 2 rue du Collège
  • Maison - 1 rue du Général Micheler
  • Place d’Armes (Site inscrit)
  • Immeuble - 2 rue Lobau (ISMH)
  • Caserne Lobau

Édifices religieux

  • Église Notre-Dame-de-l'Assomption 1876 néo-gothique : façade sur la place d'Armes (IMH).
  • Chapelle Saint-Jean.
  • Temple protestant
  • Vieux cimetière israélite. Présence d'une communauté juive dès la fin du XVIIe siècle . Important rabbinat pendant le XIXe siècle. Le cimetière, créé en 1796, agrandi entre 1867 et 1871, également utilisé par les juifs de Mittelbronn (auparavant, le secteur dépendait de Saverne). Comporte plus de 500 tombes, ainsi que des rangées de stèles du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle [4]

Phalsbourgeois célèbres

La ville donna naissance au maréchal Mouton, comte de Lobau. Elle est également le lieu de la rencontre entre les deux auteurs régionalistes Émile Erckmann et Alexandre Chatrian.

  • Charles-Joseph Parmentier (1765-1843), homme politique français du XIXe siècle.
  • Georges Mouton (21 février 1770 à Phalsbourg - 27 novembre 1838 à Paris) Napoléon le fait comte de Lobau car le 21 avril 1809 il repousse à sept reprises les assauts autrichiens au pont de Landshut, Napoléon aurait dit de lui: Mon Mouton est un lion, après la prise du pont de Landshut. Général et aide de camp de Napoléon Ier, il est élu député de la Meurthe (1828), commandant de la Garde nationale (1830), Louis-Philippe le nomme Maréchal de France (1831) et il est élevé Pair de France (1833). Il est inhumé dans la crypte des Invalides à Paris et son nom est gravé sur l’Arc de Triomphe de Paris.
  • Jean Duppelin (1771-1813), général des armées de la République et de l'Empire.
  • François-Joseph Gérard (29 octobre 1772 à Phalsbourg - 18 septembre 1832), général de division de cavalerie, baron de l’Empire.
  • Jean-Baptiste-Adolphe Charras (né le 07/01/1810 à Phalsbourg, décédé le 23/01/1865 à Bâle), officier français, écrivain et député français. Il était le fils du général Joseph Charras (1769-1839)[5]
  • Émile Erckmann est né à Phalsbourg le 21 mai 1822 et mort à Lunéville 14 mars 1899. Son ami Alexandre Chatrian (né à Abreschviller le 18 décembre 1826 et mort à Villemomble le 3 septembre 1890) y a également étudié. Erckmann-Chatrian est le nom sous lequel signaient deux écrivains français : Émile Erckmann et Alexandre Chatrian.
  • Famille Calman-Lévy, qui fonda la maison d’édition Calmann-Lévy en 1836.
  • Famille David-Weill et famille Lazare (Phalsbourg), qui fondèrent la Banque Lazard
  • Lazare Isidor, rabbin de Phalsbourg puis grand rabbin de France (1866-1888)
  • Rolf Detmering (19 février 1889 à Phalsbourg, 21 novembre 1964 à Gießen), général de division allemand[6]

Place dans la littérature

  • Le Tour de la France par deux enfants, livre de lecture scolaire français de 1875, par G. Bruno, commence à Phalsbourg, occupée par la Prusse.
  • Les romans d’Erckmann-Chatrian mettent parfois en scène Phalsbourg : c’est entre autres la ville natale du soldat de l'Histoire d’un conscrit de 1813.

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Notes et références

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Phalsbourg de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Phalsbourg — Phalsbourg …   Deutsch Wikipedia

  • Phalsbourg — Saltar a navegación, búsqueda Phalsbourg País …   Wikipedia Español

  • PHALSBOURG — PHALSBOURG, little town in Moselle department, N.E. France. Between 1680 and 1691, Louis XIV s minister, Louvois, authorized two Jewish families to settle there; these increased to four in 1702, eight in 1747, and 12 in 1770; on several occasions …   Encyclopedia of Judaism

  • Phalsbourg — ( de. Pfalzburg) is a town in Moselle, (Lorraine), France. Its population is about 5000.In 1911, it was a town of Germany, in the imperial province of Alsace Lorraine, lying high on the west slopes of the Vosges, 25 miles (40 km) north west of… …   Wikipedia

  • Phalsbourg — (fr.), so v.w. Pfalzburg …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Phalsbourg — Phalsbourg,   Stadt in Lothringen, Pfalzburg …   Universal-Lexikon

  • Phalsbourg — Original name in latin Phalsbourg Name in other language Fort Francais, Fort Franais, Phalsbourg, Roc Ferme State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.76752 latitude 7.25695 altitude 329 Population 4663 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Phalsbourg-Bourscheid Air Base — Infobox Airport name = Camp de la Horie nativename = Phalsbourg Bourscheid Air Base IATA = ICAO = Phalsbourg Air Bas 1956 Location of Phalsbourg Air Base type = Military owner = operator = French Army city served = location = Laon, France… …   Wikipedia

  • Phalsbourg-Bourscheid Air Base — Base aérienne de Phalsbourg Bourscheid Phalsbourg Bourscheid Air Base …   Wikipédia en Français

  • Phalsbourg Air Base — Base aérienne de Phalsbourg Bourscheid Phalsbourg Bourscheid Air Base …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.