Arlon
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arlon (homonymie).
Drapeau communal Arlon
L'église Saint-Donat (XVIIe siècle) perchée sur la Knippchen

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique
City locator 12.svg

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative
City locator 12.svg
Armoiries de la commune
Situation de la ville au sein de l’arrondissement d’Arlon et de la province de Luxembourg
Géographie
Pays Drapeau de Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Arrondissement Arlon
Coordonnées 49° 41′ 00″ N 5° 49′ 00″ E / 49.683333333333, 5.816666666666749° 41′ 00″ Nord
       5° 49′ 00″ Est
/ 49.683333333333, 5.8166666666667
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
118,64 km² (2005)
45,93 %
26,47 %
23,44 %
4,17 %
Données sociologiques
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
26 929 (1er janvier 2008)
49,67 %
50,33 %
227 hab./km²
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2008)
22,02 %
63,39 %
14,58 %
Étrangers 10,35 % (1er janvier 2008)
Économie
Taux de chômage 10,62 % (janvier 2009)
Revenu annuel moyen 15 918 €/hab. (2005)
Politique
Bourgmestre Raymond Biren (cdH)
Majorité PS-cdH
Sièges
cdH
PS
MR
Ecolo
29
12
9
6
2
Sections de commune
Section Code postal
Arlon
Bonnert
Heinsch
Toernich
Guirsch
Autelbas
6700
6700
6700
6700
6704
6706
Autres informations
Gentilé Arlonais(e)
Zone téléphonique 063
Code INS 81001
Site officiel arlon.be

Arlon (Arel en luxembourgeois et en allemand, Aarlen en néerlandais, Årlon en wallon) est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne. Elle est le chef-lieu de ses arrondissements administratif et judiciaire, ainsi que de la province de Luxembourg.

La ville est un important centre commercial et administratif de la région. Le secteur tertiaire, notamment l'enseignement, y développe ses activités (faculté universitaire et enseignement secondaire).

Sommaire

Géographie

La ville d’Arlon se situe à 185 kilomètres au sud-est de Bruxelles, sur l'axe ferroviaire européen et les axes routiers Bruxelles-Luxembourg-Strasbourg A4 E411 E25 N4.

La ville s’est développée autour d’une colline appelée Knippchen et fut donc un lieu stratégiquement important dans l’histoire.

La commune fait partie de la Lorraine belge, seule région géologique du Jurassique (Ère secondaire) en Belgique.

Cours d’eau

La commune se situe à la jonction des deux bassins versants suivant :

  • celui de la Meuse à l’ouest et au sud, avec :
    • la Semois, qui prend sa source au centre-ville et s’écoule vers l’ouest à travers la Lorraine belge et la province pour aller se jeter dans la Meuse peu après son entrée en France ;
    • la Messancy, qui prend ses sources dans le sud de la commune et va se jeter plus au sud dans la Chiers ;
  • celui du Rhin, avec l’Eisch qui fait office de frontière avec le Luxembourg au niveau de Clairefontaine et recueille les eaux des ruisseaux de l’est de la commune.

Communes limitrophes

La commune est délimitée à l'est par la frontière luxembourgeoise.

Histoire

Le chemin de croix

Arlon partage avec Tournai et Tongres le statut de plus ancienne ville de Belgique. Le bourg est né au croisement des voies de communication entre Reims, Trèves et Cologne. Son nom à l'époque romaine était Orolaunum Vicus. De nombreux vestiges de l'occupation romaine (Ier au IVe siècles) ont aussi été dégagés par les fouilles.

Après la chute de l'Empire romain, Arlon subit l'influence mérovingienne. Une nécropole de tombes de type « princières » a livré un riche mobilier, ce qui permet de penser qu'une famille princière, appartenant probablement à l'entourage des rois francs, s'était installée à Arlon. C'est probablement à la fin de la période mérovingienne que fut érigée la première église Saint-Martin d'Arlon, juste à côté des anciens thermes romains, dans l'édifice qui avait accueilli les tombes mérovingiennes quelques décennies plus tôt.

Au Moyen Âge, le bourg se transforme en place-forte. Une dynastie de comtes d'Arlon débute avec Waléran Ier duc de Limbourg. À la mort du duc Waléran III en 1226, Arlon passa à son fils du second lit Henri V le Blond, comte de Luxembourg, et fut rattaché au comté de Luxembourg. Ainsi, dans le Tournoi de Chauvency, Henri le Lion, son fils, porte-t-il le titre de Marquis d'Arlon.

Pendant les guerres de la Révolution française, cette place fortifiée fut l'objet de combats en 1793 et en 1794.

Armoiries

Blason à l'hôtel de ville.

Blasonnement : burelé d’argent et d’azur, au lion brochant, à la queue fourchue de gueules, couronné d’or.

Ces armoiries sont dérivées de celles des comtes de Luxembourg, dont Arlon était une possession depuis le milieu du XIIIe siècle. Depuis 1848, les griffes du lion sont de la même couleur que son corps, afin de distinguer les armes de la ville de celles du Grand-Duché de Luxembourg.

Localités

La commune d'Arlon compte 6 sections comportant chacune au moins deux localités :

Démographie

Le graphique suivant reprend la population résidente au 1er janvier de chaque année[1] pour la commune.

Culture

Musées et cimetière

La ville abrite un musée archéologique[2] riche en vestiges gallo-romains (la collection lapidaire est la plus riche de Belgique) et en vestiges mérovingiens, ainsi que le Musée Gaspar, plus centré sur l'histoire de l'art, qui est aussi le siège de l'Institut archéologique du Luxembourg et de sa bibliothèque.

Le cimetière de la ville[3] comporte une section juive qui est le plus grand cimetière juif de Wallonie.

Archives

Ouvertes au public, les Archives de l'État à Arlon conservent de nombreux documents d'archives produits dans les arrondissements judiciaires d'Arlon et de Neufchâteau.

Langues

La langue régionale endogène est le luxembourgeois.

Elle est reconnue par le décret du 24 décembre 1990 de la Communauté française, tout comme le wallon et le gaumais qui sont parlés dans les régions avoisinantes. Le français reste toutefois la seule langue officielle. Cette zone d'expression luxembourgeoise, dont Arlon est la capitale, est appelée Arelerland (Pays d'Arlon) et couvre les communes de Messancy, Arlon, Attert, Martelange et la partie orientale des communes de Aubange et Fauvillers.

Recensements linguistiques pour la ville d'Arlon

Le recensement de 1846 n'enquêta que sur la langue couramment employée. À partir de 1866, le recensement portait sur la connaissance des différentes langues nationales. À partir de 1910, on questionnait sur la connaissance, mais également sur la langue utilisée le plus fréquemment, sans pour autant spécifier dans quel contexte (vie privée, publique, professionnelle).

Langues exclusivement connues :

Langue exclusivement ou le plus fréquemment parlée :

Personnalités nées ou vivant à Arlon

Colonne gallo-romaine de Jupiter à l'anguipède.

Liaisons ferroviaires

Arlon est traversée par la ligne de chemin de fer 162 reliant Luxembourg à Namur et à Bruxelles. La gare d'Arlon, bâtiment historique de la ville, est un point transfrontalier important pour tous les Belges travaillant au Luxembourg. Actuellement, il y a un train toutes les heures environ vers les capitales belge et luxembourgeoise. Arlon est également le terminus de la ligne Athus-Meuse qui a été rouverte en 2007 et relie Arlon à Messancy, Athus, Rodange (L), Aubange, Halanzy, Virton, Florenville, Bertrix et Libramont.

Jumelages

Toits de la ville et clocher de Saint-Martin

La ville d'Arlon est jumelée avec[4]:

Anecdotes

Arlon est l'une des 200 villes dans le monde à avoir sa propre édition du jeu de société Monopoly grâce à une initiative de la Jeune Chambre Internationale d'Arlon, en 2007.

Aux « Quatre vents », sur les hauteurs d'Arlon, le « Pletsch » (Edmond Pletschette) tenait un café très couru. La population d'Arlon avait pris goût à aller se faire chambrer par ce personnage haut en couleur qui régnait en maître dans un établissement qui conserva son décorum des années cinquante jusqu'à son décès, le 17 novembre 2002[5].

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

D'autres articles audio

Liens externes

Notes et références

  1. Chiffres de la population résidente au 1er janvier, par année 1990‑2010 sur le site de l’INS. Consulté le 11 janvier 2011.
  2. David Colling, Elodie Richard, Laetitia Zeippen, Le Musée Archéologique Luxembourgeois d'Arlon : à la découverte des plus belles collections, Arlon, 2009.
  3. L'entité d'Arlon compte en 2004 17 cimetières. Le principal cimetière de la ville est situé rue de Diekirch, en 49°41.65′N 5°48.98′E / 49.69417, 5.81633 (Cimetière d'Arlon).
  4. Villes jumelées
  5. Le « Pletsch » est décédé dans son café

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arlon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”