Camille Chautemps


Camille Chautemps
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chautemps.
Camille Chautemps
Chautemps 1925.jpg
Camille Chautemps, ministre de l'Intérieur, en 1925

Mandats
101e, 110e et 118e président du Conseil des ministres français
(1..e, 1..e et 115e chef du gouvernement)
21 février 193025 février 1930
Président Paul Doumer
Gouvernement Gouvernement Camille Chautemps (1)
Législature XIVe législature
Prédécesseur André Tardieu
Successeur André Tardieu
26 novembre 193327 janvier 1934
Président Albert Lebrun
Gouvernement Gouvernement Camille Chautemps (2)
Législature XVe législature
Prédécesseur Albert Sarraut
Successeur Édouard Daladier
29 juin 193713 mars 1938
Président Albert Lebrun
Gouvernement Gouvernement Camille Chautemps (3)
Législature XVIe législature
Prédécesseur Léon Blum
Successeur Léon Blum
Maire de Tours
19191925
Prédécesseur Albert Letellier
Successeur Ferdinand Morin
Député de Indre-et-Loire
19191928
Député du Loir-et-Cher
19291934
Sénateur du Loir-et-Cher
19341940
Biographie
Nom de naissance Camille Chautemps
Date de naissance 1er février 1885
Lieu de naissance France, Paris, (France)
Date de décès 1er juillet 1963
Lieu de décès Drapeau des États-Unis, Washington DC, (États-Unis d'Amérique)
Nationalité française
Parti politique RRRS (1919-1934)
GD (1934-1940)
Profession Magistrat, homme politique
Présidents du Conseil des ministres français

Camille Chautemps, né à Paris 3e le 1er février 1885[1]et mort à Washington le 1er juillet 1963 (à 78 ans), est un homme politique français, fils d'Émile Chautemps[1] et neveu d'Alphonse Chautemps.

Sommaire

Biographie

Diplômé de la faculté de droit. Il est initié franc-maçon[2] le 8 décembre 1906 aux Démophiles (Grand Orient de France) à Tours. Il sera accusé par l'extrême-droite d'être un instrument de la maçonnerie et présenté comme étant un haut gradé suite à une erreur de l'abbé Tourmentin qui le désigne comme un 32° du Rite écossais[3]. Il entre au conseil municipal de Tours en 1912.devient député radical-socialiste d’Indre-et-Loire en 1919 et le restera jusqu’en 1928 Il est ensuite élu député du département du Loir-et-Cher de 1928 à 1934 puis sénateur de ce même département de 1934 à 1940 (sur l'aile droite du parti), maire de Tours de 1919 à 1925, plusieurs fois ministre (1924 à 1926), il devient Président du Conseil de la Troisième République en 1930, et de novembre 1933 à janvier 1934.

Il démissionne de la présidence du conseil après l'affaire Stavisky : le procureur général Pressard, qui était son beau-frère, avait fait en sorte que Stavisky vit son procès indéfiniment reporté.

Il est ministre d'État du Front populaire, puis succède à Léon Blum de juin 1937 à mars 1938 à la tête du gouvernement.

À partir de 1938, tentant de poursuivre l'expérience du Front Populaire, il procède à la nationalisation des chemins de fer et à la création de la SNCF. Il se retire deux jours après l'Anschluss. Cette démission fut de sa propre initiative, sans que le Parlement n'ait mis en cause sa responsabilité : ce départ illustre très bien l'impossibilité pour les institutions françaises de l'époque de gérer une crise internationale. Il est vice-président du Conseil des Gouvernements Édouard Daladier, puis du gouvernement Paul Reynaud, et du gouvernement de Philippe Pétain jusqu'au 12 juillet 1940.

En novembre 1940, chargé d'une mission officieuse, il part pour Washington, et choisit d'y demeurer jusqu'en 1944, date à laquelle il gagne l'Afrique du Nord. Après la Libération, il partage sa vie entre Paris et Washington, où réside sa famille.

Il fut aussi, dans sa jeunesse, un joueur de rugby à XV évoluant au poste de pilier[4]. Après avoir début en 1920 avec l'Union sportive Tours rugby[5], il rejoint de l'équipe première senior du Stade français[4]. Le 12 janvier 1938 - par décret, dans sa fonction de Président du Conseil et malgré l'opposition de son sous-secrétaire d'État aux Sports, aux Loisirs et à l’Éducation Physique -, il accorde l'agrément du gouvernement (S.A.G. : Société Agréée par le Gouvernement) à la Ligue Française de Rugby à XIII, agrément qui lui était refusé depuis sa création en avril 1934[6].

Carrière politique

Camille Chautemps

Parlementaire français
Date de naissance 1er février 1885
Date de décès 1er juillet 1963
Mandat Député 1919-1928
puis 1929-1934
Sénateur 1934-1940
Circonscription Indre-et-Loire
puis Loir-et-Cher
Loir-et-Cher
Groupe parlementaire RRRS (1919-1934)
GD (1934-1940)
IIIe République

Mandat local

Mandat parlementaire

Groupe politique

Ministères

  • Ministre de l'Intérieur de juin 1924 à avril 1925.
  • Ministre de la Justice d'octobre 1925 à novembre 1925.
  • Ministre de l'Intérieur de novembre 1925 à mars 1926.
  • Ministre de l'Intérieur du 19 au 21 juillet 1926
  • Ministre de l'Intérieur du 30 janvier au 9 février 1934
  • Ministre de l'Instruction publique et des Beaux-arts de décembre 1930 à janvier 1931
  • Ministre de l'Intérieur de juin 1932 à novembre 1933
  • Ministre des Travaux publics de janvier à juin 1936
  • Ministre d'Etat de juin 1936 à juin 1937
  • Président du Conseil
  • du 21 fév. 1930 au 25 fév. 1930
  • du 26 nov. 1933 au 27 jan. 1934
  • du 29 juin 1937 au 14 jan. 1938
  • du 18 jan. 1938 au 10 mars 1938
  • Vice-Président du Conseil et Coordination des Services
  • du 12 avr. 1938 au 11 mai 1939
  • du 11 mai 1939 au 14 sept. 1939
  • du 14 sep. 1939 au 20 mars 1940
  • du 20 mars 1940 au 17 juin 1940
  • du 17 juin 1940 au 10 juillet 1940

Notes et références

  1. a et b Archives de l’état civil de Paris en ligne, acte de naissance N° 3/191/1885, avec mentions marginales des mariages : en 1909 avec Renée Landais, puis en 1939 avec Juliette Claudine Eugénie Durand
  2. Encyclopédie de la franc-maçonnerie (Sous la direction d'Eric Saunier)
  3. Encyclopédie de la franc-maçonnerie, Le livre de poche, article "Camille Chautemps", p. 144
  4. a et b Henri Haget, « Le rugby est-il de droite? » sur www.lexpress.fr, L'Express, 12 septembre 2007. Consulté le 20 janvier 2010
  5. Histoire du club sur www.ustours-rugby.fr, Union sportive Tours rugby. Consulté le 20 janvier 2010
  6. source : Henri Garcia, historien du rugby français

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes

Bibliographie

  • Jankowski J., Cette vilaine affaire Stavisky. Histoire d'un scandale politique, Paris, Fayard, 2000.
  • Yvert Benoît (dir.), Premiers ministres et présidents du Conseil. Histoire et dictionnaire raisonné des chefs du gouvernements en France (1815-2007), Paris, Perrin, 2007, 916 p.
Précédé par Camille Chautemps Suivi par
André Tardieu
Président du Conseil
21 février 1930 - 25 février 1930
André Tardieu
Albert Sarraut
Président du Conseil
26 novembre 1933 - 27 janvier 1934
Édouard Daladier
Léon Blum
Président du Conseil
29 juin 1937 - 14 janvier 1938
18 janvier 1938 - 10 mars 1938
Léon Blum
Anatole de Monzie
Ministre français de la Justice
René Renoult

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Camille Chautemps de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Camille Chautemps — Saltar a navegación, búsqueda Camille Chautemps, nacido en París, el día 1 de febrero de 1885, y fallecido en la ciudad de Washington, el día 1 de julio de 1963, fue un político francés, que llegó a ser jefe de Gobierno durante la Tercera… …   Wikipedia Español

  • Camille Chautemps — (* 1. Februar 1885 in Paris; † 1. Juli 1963 in Washington, D.C.) war ein französischer Politiker. Er war dreimal Premierminister der Dritten Republik. Chautemps, der dem Parti radical angehörte, schloss zunächst ein Studium der… …   Deutsch Wikipedia

  • Camille Chautemps — Infobox Prime Minister name=Camille Chautemps order=98th Prime Minister of France term start =21 February 1930 term end =2 March 1930 predecessor =André Tardieu successor =André Tardieu order2=107th Prime Minister of France term start2 =26… …   Wikipedia

  • Gouvernement Camille Chautemps (2) — Régime Troisième République Président du Conseil Camille Chautemps Début 26 novembre 1933 Fin 27 janvier 1934 Durée …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Camille Chautemps (1) — Régime Troisième République Président du Conseil Camille Chautemps Début 21 février 1930 Fin 25 février 1930 Durée …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Camille Chautemps (3) — Régime Troisième République Président du Conseil Camille Chautemps Début 29 juin 1937 Fin 14 janvier 1938 Durée …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Camille Chautemps (4) — Régime Troisième République Président du Conseil Camille Chautemps Début 18 janvier 1938 Fin 10 mars 1938 Durée …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement camille chautemps (1) — Régime Troisième République Président du Conseil Camille Chautemps Début 21 février 1930 …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement camille chautemps (2) — Régime Troisième République Président du Conseil Camille Chautemps Début 26 novembre 1933 …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement camille chautemps (3) — Régime Troisième République Président du Conseil Camille Chautemps Début 29 juin 1937 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.