Yvon Delbos

Yvon Delbos
Yvon Delbos
Yvon Delbos-1925.jpg
Yvon Delbos, Ministre de l'Instruction publique (1925)

Parlementaire français
Date de naissance 7 mai 1885
Date de décès 15 novembre 1956
Mandat Député 1924-1940
puis 1945-1955
Sénateur 1955-1956
Début du mandat 1924
Circonscription Dordogne
Groupe parlementaire RRRS
IIIe république-IVe république
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delbos.

Yvon Delbos est un homme politique français, né le 7 mai 1885 à Thonac (Dordogne) et décédé le 15 novembre 1956 à Paris. Il fut notamment ministre des Affaires étrangères, de la Défense nationale et de l’Éducation nationale.

Sommaire

Biographie

Jeunesse

Il fréquente l’École normale supérieure et entre au Parti radical. Il devient rédacteur en chef du journal Le Radical. Il est blessé pendant la Première Guerre mondiale. Après sa guérison, il fut affecté à l’aviation.

Journaliste radical-socialiste

Fondateur de l’«Ère nouvelle » en 1919, il devint ensuite rédacteur de la « Dépêche de Toulouse ». En 1924, il est élu député de la Dordogne et devient président du groupe parlementaire radical-socialiste. En 1925, il est secrétaire d'État puis, du 17 avril au 28 novembre, ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts dans le cabinet Paul Painlevé. De 1932 à 1936, il est vice-président de la Chambre. Il contribue par ses vives critiques à la chute de Pierre Laval en 1935.

Chef de la diplomatie du Front populaire

Il retrouve le gouvernement comme ministre de la Justice et vice-président du Conseil dans le cabinet Albert Sarraut du 24 janvier au 4 juin 1936. Dans les gouvernements de Front populaire, il occupe tantôt la fonction de ministre des affaires étrangères tantôt celle de ministre de l’Éducation nationale. Chef de la diplomatie du 4 juin 1936 au 13 mars 1938 dans les cabinets Léon Blum (1) et Camille Chautemps (3), il adopte une ligne conciliante à l’égard de l’Allemagne nazie et doit faire face aux problèmes posés par la guerre d'Espagne à un gouvernement de gauche.En décembre 1937, il discuta avec son homologue polonais des affaires étrangères(Jozef Beck),du "projet de Madagascar ".Ses fonctions au Quai d’Orsay s’achèvent avec l’Anschluss de l’Autriche à l’Allemagne. Il redevient ministre de l’éducation dans les gouvernements Édouard Daladier (3) et Paul Reynaud, du 13 septembre 1939 au 21 mars 1940, puis du 5 au 16 juin 1940. Opposé à l'Armistice, il s'embarque le 20 juin 1940 avec d'autres parlementaires sur le Massilia qui gagne Alger. Résistant, il fut arrêté et déporté à Orianenburg de 1943 à 1945.

Ministre de la IVe République

À la Libération, il est élu membre des deux Assemblées nationales constituantes puis député jusqu’en juin 1955.

Il est un ardent défenseur de l'école publique, il fait ainsi appliquer en 1948 la loi, toujours en vigueur, qui octroie la qualité de fonctionnaires stagiaires aux élèves des écoles normales supérieures[1].

Candidat à la Présidence

Delbos est candidat à la présidence de la République aux trois premiers tours en décembre 1953. Il est élu sénateur RGR en juin 1955 et siège au Conseil de la République jusqu'à sa mort.

Européen convaincu

Fervent européen, il fut aussi membre de l’Assemblée de la CECA et vice-président de l’Internationale libérale.

Références

  1. Loi n° 48-1314 du 26 août 1948 attribuant aux élèves des écoles normales supérieures le traitement et les avantages afférents à la condition de fonctionnaire stagiaire, modifiée par la loi n° 54-304 du 20 mars 1954 accordant la qualité de fonctionnaire stagiaire à tous les élèves des écoles normales supérieures

Bibliographie

  • Bernard Lachaise, Yvon Delbos 1885-1956, éd. Fanlac, 1993
  • Benoît Cazenave, Yvon Delbos, in Hier war das Ganze Europa, Fondation des mémoriaux brandebourgeois, Editions Metropol Verlag, Berlin, 2004.
Précédé par Yvon Delbos Suivi par
Anatole de Monzie
Ministre de l'Instruction publique et des Beaux-arts
11 octobre - 28 novembre 1925
Édouard Daladier
Pierre-Étienne Flandin
Ministre des Affaires étrangères
4 juin 1936 - 13 mars 1938
Joseph Paul-Boncour
Jean Zay
Ministre français de l'Éducation nationale
13 septembre 1939- 21 mars 1940
Albert Sarraut
Albert Sarraut
Ministre français de l'Éducation nationale
5 juin - 16 juin 1940
Albert Rivaud
Édouard Depreux
Ministre français de l'Éducation nationale
26 juillet - 5 septembre 1948
Michel Tony-Révillon
Michel Tony-Révillon
Ministre français de l'Éducation nationale
11 septembre 1948 - 2 juillet 1950
André Morice
François Billoux
Ministre français de la Défense nationale
4 mai - 22 octobre 1947
Pierre-Henri Teitgen

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Yvon Delbos de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Yvon Delbos — (* 7. Mai 1885 in Thonac, Département Dordogne; † 15. November 1956 in Paris) war ein französischer Politiker der Dritten und Vierten Republik. Delbos absolvierte 1907 mit einer Agrégation die École normale supérieure in Paris, wandte sich aber… …   Deutsch Wikipedia

  • Yvon Delbos — (May 7 1885 ndash;November 15 1956) was a French Radical politician who served as Minister of Foreign Affairs in the Popular Front governments of Léon Blum and Camille Chautemps.Delbos was born in Montignac, Dordogne, Aquitaine.During the Spanish …   Wikipedia

  • Delbos — ist der Name von: Victor Delbos (1862–1916), französischer Philosoph und Historiker Yvon Delbos (1885–1956), französischer Politiker und Journalist Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeichneter …   Deutsch Wikipedia

  • Delbos — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Victor Delbos (1862 1916) est un philosophe français, membre de l Institut Yvon Delbos (1885 1956) est un homme politique français, notamment ministre de… …   Wikipédia en Français

  • Bildungsminister von Frankreich — Der Minister für nationale Bildung (Ministre de l Education nationale) ist ein Mitglied der französischen Regierung, das mit der Weiterentwicklung des Bildungssystems befasst ist. Das Amt des Ministers für öffentlichen Unterricht (Ministre de l… …   Deutsch Wikipedia

  • Ministre de l'Instruction Publique — Der Minister für nationale Bildung (Ministre de l Education nationale) ist ein Mitglied der französischen Regierung, das mit der Weiterentwicklung des Bildungssystems befasst ist. Das Amt des Ministers für öffentlichen Unterricht (Ministre de l… …   Deutsch Wikipedia

  • Camille Chautemps — Pour les articles homonymes, voir Chautemps. Camille Chautemps Camille Chautemps, ministre de l Intérieur, en 1925 …   Wikipédia en Français

  • Édouard Daladier — Édouard Daladier, ministre des Colonies, en 1924. Bibliothèque nationale de France. Mandats 108e président du Conseil des ministres français …   Wikipédia en Français

  • Georges Bonnet — Pour les articles homonymes, voir Georges Bonnet (homonymie). Georges Bonnet Georges Bonnet à Washington en 1937 …   Wikipédia en Français

  • Liste der Bildungsminister von Frankreich — Der Minister für nationale Bildung (Ministre de l Education nationale) ist ein Mitglied der französischen Regierung, das mit der Weiterentwicklung des Bildungssystems befasst ist. Das Amt des Ministers für öffentlichen Unterricht (Ministre de l… …   Deutsch Wikipedia


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»