Charles Jonnart


Charles Jonnart

Charles Célestin Auguste Jonnart, né à Fléchin le 27 décembre 1857 et mort le 30 septembre 1927, est un homme politique français.

Charles Jonnart (en frac et guêtres) lors d'un repas à Athènes en juillet 1917 en compagnie de Régnault et Sarrail.

Sommaire

Biographie

Issu d’une famille bourgeoise du Nord, Charles Jonnart fait ses études à Saint-Omer, puis à la faculté de droit de Paris. Séduit par l’Algérie qu’il avait visité jeune homme, il est nommé par Gambetta au cabinet du gouverneur général de l’Algérie en 1881. En 1884, il est nommé directeur du service de l'Algérie au ministère de l'Intérieur.

Entamant une carrière politique aux côtés des libéraux, il est élu en 1886 conseiller général de Saint-Omer, puis en 1889, député du Pas-de-Calais. Ré-élu en 1893, il se distingue à la Chambre par ses fréquentes interventions sur les questions coloniales touchant notamment à l’organisation de l’Algérie.

Choisi en 1893 par Jean Casimir-Périer pour occuper le poste de ministre des Travaux publics, il est élu en 1894 sénateur du Pas-de-Calais. La même année, un accident de voiture l'oblige à cesser son ministère.

En 1900, il retourne en Algérie, où il est nommé gouverneur général par Waldeck-Rousseau, fonction dont il démissionne en 1901 pour raisons de santé. De retour à Alger en 1903, il contribue à accélérer la carrière du futur maréchal Lyautey. Celui-ci, qui n’était encore que colonel, est promu général et se voit confier par Jonnart l’exécution de la politique algéro-marocaine.

Revenu en métropole pour siéger de nouveau au parlement en 1911, Charles Jonnart est nommé ministre des Affaires étrangères dans le cabinet Briand à la veille de la guerre. Pendant la Première Guerre mondiale, il est rapporteur de la commission des Affaires étrangères du Sénat. Il est brièvement ministre du Blocus au sein du gouvernement Clemenceau, puis les puissances alliées le choisissent comme mandataire auprès du roi Constantin Ier de Grèce pour le contraindre à abdiquer.

Après la guerre, il devient président du Parti républicain démocratique en 1920, puis il est nommé ambassadeur de France auprès du Saint-Siège, avec la mission délicate de renouer les relations diplomatiques avec le Vatican.

Il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1918 et membre de l'Académie française en 1923.

Principales publications

  • Exposé de la situation générale de l'Algérie : 1906, Alger, Imprimerie administrative, 429 p., 1907
  • Exposé de la situation générale des territoires du sud de l'Algérie. Année 1906, Alger, Heintz, 207 p., 1907
  • Œuvres complètes de Charles Jonnart, de l'Académie des sciences morales et politiques, Paris, Fayard, 1923
  • Le Flying Dog c'est bien

Bibliographie

  • J. Du Sault, La Vie et l’œuvre de Charles Jonnart, Paris, Éditions Montrouge, 55 p., 1936
  • Aline Miramand-Marceau, Charles-Célestin Jonnart, gouverneur général de l'Algérie : un regard sur l'enseignement, Université Jean-Moulin Lyon III, Mémoire de DEA sous la direction de Jean-Dominique Durand, 75 p., 2000
  • Jean Vavasseur-Desperriers, République et liberté : Charles Jonnart, une conscience républicaine, 1857-1927, Villeneuve-d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 339 p., 1996 (remaniement de sa thèse de troisième cycle : Charles Jonnart : recherches sur une personnalité politique de la IIIe République, Université Lille III, sous la direction d’ Yves-Marie Hilaire, 2 volumes, 537 p., 1984)
  • Jean Vavasseur-Desperriers, « L'implantation locale d'un grand notable du Pas-de-Calais, Charles Célestin Jonnart (1857-1927) », p. 907-927, Revue du Nord, tome LXXII, 1990
  • Jean Vavasseur-Desperriers, « Préfets et élus : le cas d’un grand notable, Charles Jonnart », p. 303-314, in Intendants et préfets dans le Nord-Pas-de-Calais, Arras, Artois Presses Université, 2002

Liens internes

Liens externes

Précédé par Charles Jonnart Suivi par
Raymond Poincaré
Ministre français des Affaires étrangères
1913-1913
Stéphen Pichon
Précédé par Charles Jonnart Suivi par
Albert Métin Ministre français du Blocus et des Régions libérées (1917) Albert Lebrun


Précédé par
Paul Deschanel
Fauteuil 19 de l’Académie française
1923-1927
Suivi par
Maurice Paléologue

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Charles Jonnart de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Charles Jonnart — Charles Célestin Auguste Jonnart (1857–1927) was a French politician. Born into a bourgeois family in Fléchin, Pas de Calais, Charles Jonnart was educated at Saint Omer, then in Paris. Interested in the Algeria that he had visited as a young man …   Wikipedia

  • Charles Jonnart — Charles Célestin Auguste Jonnart (* 27. Dezember 1857 in Fléchin, Département Pas de Calais; † 30. September 1927 in Paris) war ein französischer Politiker und Diplomat in der Zeit der Dritten Republik. Jonnart studierte die Rechtswissenschaften… …   Deutsch Wikipedia

  • Charles-Louis Claude Des Saulses De Freycinet — Charles de Freycinet Pour les articles homonymes, voir Freycinet. Charles de Freycinet …   Wikipédia en Français

  • Charles-Louis Claude des Saulses de Freycinet — Charles de Freycinet Pour les articles homonymes, voir Freycinet. Charles de Freycinet …   Wikipédia en Français

  • Charles-Louis De Saulces De Freycinet — Charles de Freycinet Pour les articles homonymes, voir Freycinet. Charles de Freycinet …   Wikipédia en Français

  • Charles-Louis de Saulces de Freycinet — Charles de Freycinet Pour les articles homonymes, voir Freycinet. Charles de Freycinet …   Wikipédia en Français

  • Charles-louis claude des saulses de freycinet — Charles de Freycinet Pour les articles homonymes, voir Freycinet. Charles de Freycinet …   Wikipédia en Français

  • Charles-louis de saulces de freycinet — Charles de Freycinet Pour les articles homonymes, voir Freycinet. Charles de Freycinet …   Wikipédia en Français

  • Charles De Freycinet — Pour les articles homonymes, voir Freycinet. Charles de Freycinet …   Wikipédia en Français

  • Charles Freycinet — Charles de Freycinet Pour les articles homonymes, voir Freycinet. Charles de Freycinet …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.