Irene Joliot-Curie


Irene Joliot-Curie

Irène Joliot-Curie

Irène Joliot-Curie
Irène Joliot-Curie.jpg
Naissance 12 septembre 1897
Paris (France)
Décès 17 mars 1956 (à 58 ans)
Paris (France)
Nationalité France française
Champs Chimie
Institution Faculté des sciences de Paris
Diplômé Institut du Radium
Célèbre pour Travaux sur la radioactivité artificielle
Distinctions Prix Nobel de chimie 1935

Irène Joliot-Curie (12 septembre 1897 - 17 mars 1956) était une chimiste, physicienne et femme politique française. Épouse de Frédéric Joliot, leurs travaux en radioactivité artificielle leur ont valu le prix Nobel de chimie en 1935, ainsi qu'un poste de sous-secrétaire d'État sous le Front populaire.

Sommaire

Biographie

Irène Curie naît à Paris le 12 septembre 1897. Elle est la fille de Pierre et Marie Curie. À tout juste dix-sept ans, elle accompagne sa mère sur le front, pour pratiquer des radiographies des blessés de guerre à l'aide de voitures équipées à cet effet, les petites Curie, et sauve ainsi des milliers d'hommes. En 1918, son bac en poche, elle rejoint sa mère à l'Institut du Radium de Paris, où elle devient son assistante. Durant cette période, elle rencontre Frédéric Joliot, lui aussi devenu l'assistant de Marie Curie grâce à la recommandation de Paul Langevin dont il a été l'élève. Elle l'épouse en 1926. Ils ont deux enfants : Hélène Langevin-Joliot née en 1927 et Pierre Joliot-Curie né en 1932. Ils passent leurs étés en Bretagne à Sorbonne-Plage ; Irène faisant à l'occasion du collectage de chants traditionnels [1].

Ils travaillent ensemble sur la radioactivité naturelle et découvrent la radioactivité artificielle, phénomène qui consiste à transformer un élément stable en élément radioactif. Leurs recherches sur l'action des neutrons sur les éléments lourds sont un pas important vers la découverte de la fission nucléaire.

En 1934, sa mère Marie décède d'une leucémie, une maladie habituelle à l'époque lorsqu'on travaille sur la radioactivité.

En 1935, Frédéric et Irène Joliot-Curie partagent le prix Nobel de chimie.

Ils travaillent dès 1939 sur le projet d'une bombe atomique française (pour laquelle ils déposèrent un brevet[2]). Le programme nucléaire militaire français est le plus avancé de l'avant-guerre. Mais ce sont les Américains, avec le titanesque projet Manhattan, qui aboutissent le 16 juillet 1945 à l'explosion de la première bombe atomique dans le désert du Nouveau-Mexique.

En 1936, Irène Joliot-Curie est membre du gouvernement du Front populaire en tant que sous-secrétaire d'État à la Recherche scientifique. Mais affaiblie par des problèmes de santé, elle démissionne au bout de trois mois, laissant le poste à Jean Perrin.

En 1937, elle devient maître de conférence, en remplacement de son mari nommé au Collège de France, puis professeur sans chaire à la Faculté des sciences de Paris.

En 1939, elle reçoit le titre honorifique d'officier de la Légion d'honneur.

En 1946, elle devient directrice de l'Institut du Radium, succédant à André Debierne. Elle participe à la création du Commissariat à l'énergie atomique, où elle occupe la fonction de commissaire durant six ans. Elle obtient la chaire de physique générale et radioactivité précédemment occupée par sa mère.

Elle obtient le prix international de la paix du Conseil mondial de la paix en 1950.

Irène Joliot-Curie meurt le 17 mars 1956 à Paris d'une leucémie résultant d'une surexposition aux rayonnements radioactifs au cours de son travail. Son mari, malade du foie, mourra en août 1958.

Bibliographie

Marianne Chouchan, Irène Joliot-Curie ou La science au cœur, Le Livre de Poche Jeunesse, 1998, ISBN 2-01-321510-X

Articles connexes

→ D'autres articles audio

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe

  • Les Joliot-Curie et la découverte de la radioactivité artificielle, texte et analyse sur le site BibNum.

Références

  1. Ouest-France du mercredi 19 mars 2008, dernière page, avec une photo qui les montre avec Ève chez Jean Perrin en été 1930, avec Nine Choucroun, Georges Gricouroff, Charles Seignobos.
  2. Brevet d'invention français datant du 4 mai 1939 : perfectionnements aux charges explosives [pdf]
  • Portail de la physique Portail de la physique
  • Portail des femmes Portail des femmes
  • Portail de la chimie Portail de la chimie
Ce document provient de « Ir%C3%A8ne Joliot-Curie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Irene Joliot-Curie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Irene Joliot-Curie — Irène Curie (zweite von links) mit ihrer Mutter und ihrer Schwester in den USA, 1921. (Personen von links nach rechts: Marie Mattingly Meloney Brown Irène Curie Marie Curie Ève Curie) Irène Joliot Curie (* 12. September 1897 in Paris; …   Deutsch Wikipedia

  • Irène Joliot Curie — Naissance 12 septembre 1897 Paris (France) Décès 17 mars 195 …   Wikipédia en Français

  • Irène joliot-curie — Naissance 12 septembre 1897 Paris (France) Décès 17 mars 195 …   Wikipédia en Français

  • Irène Joliot-Curie — Irène Joliot Curie …   Wikipedia Español

  • Irène Joliot-Curie — (n. París, 12 de septiembre de 1897 † París, 17 de marzo de 1956). Física francesa, premio Nobel de Química en 1935. Hija de Pierre y Marie Curie, y mujer de Jean Frédéric Joliot Curie, todos ellos famosos físicos y químicos (su …   Enciclopedia Universal

  • Irène Joliot-Curie — Die Joliot Curies 1952 in (Ost) Berlin bei einem Kongress des Weltfriedensrats, Fotografie von Roger Renate Rössing. Irène Joliot Curie (* 12. September 1897 in Paris; † 17. März …   Deutsch Wikipedia

  • Irène Joliot-Curie — Infobox Scientist name = Irène Joliot Curie image size = 175px birth date = birth date|1897|9|12|df=y birth place = Paris, France death date = Death date and age|1956|3|17|1897|9|12|df=yes death place = Paris, France nationality = France field =… …   Wikipedia

  • Irène Joliot-Curie — Pour les articles homonymes, voir Joliot Curie. Irène Joliot Curie Naissance 12 septembre 1897 Paris (France) …   Wikipédia en Français

  • Irène Joliot-Curie — Joliot Curie , Irène …   Scientists

  • Irene Joliot-Curie — noun French physicist who (with her husband) synthesized new chemical elements (1897 1956) • Syn: ↑Joliot Curie • Instance Hypernyms: ↑physicist …   Useful english dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.