Justin Godart


Justin Godart
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Godart.
Justin Godart
Justin Godart.jpg
Justin Godart, député du Rhône, sous-secrétaire d'État au Service de la Santé (1917)

Parlementaire français
Date de naissance 26 novembre 1871
Date de décès 13 décembre 1956
Mandat Député
1906 - 1926
Sénateur
1926 - 1940
Circonscription Rhône
IIIe République

Justin Godart, né le 26 novembre 1871 à Lyon et mort le 13 décembre 1956 à Paris, est un avocat, député et sénateur du Rhône, et maire de Lyon. Il fait une carrière politique dans la mouvance radicale-socialiste. Justin Godart fonde en 1918 La Ligue contre le cancer, dont il assure la présidence jusqu'en 1956, et l’Union internationale contre le cancer (UICC).

Sommaire

Études

Né dans le quartier des Brotteaux, issu d'un milieu modeste, il est scolarisé au lycée Ampère à Lyon. Il obtient un doctorat en droit en 1899 en soutenant une thèse sur L’ouvrier en soie, et devient avocat.

Carrière politique

Militant au Parti radical-socialiste, il commence sa carrière politique en 1904 lorsqu'il est élu adjoint au maire de Lyon dans la municipalité menée par Augagneur, en même temps qu’Herriot.

Député de Lyon (1906-1926) puis sénateur du Rhône (1926-1940), il se consacre aux questions sociales : à la santé, à l'hygiène et aux « diminués physiques ». Il sera Président de la Commission internationale d'enquête dans les Balkans (Serbie, Bulgarie, Grèce, Turquie, Albanie) organisée par la Dotation Carnegie pour la paix internationale en 1913.

En 1914, il occupe la vice-présidence de la Chambre des députés. Sous-secrétaire d'État de la Guerre, il est responsable du Service de santé militaire de 1915 à 1918 et le réorganise. À la fin de la guerre il fonde le Le 14 mars 1918 Ligue franco-anglo-américaine contre le cancer. Membre de la direction de la Ligue des droits de l'homme, il fonde aussi, en 1934, la Ligue internationale contre le cancer. En 1929, il crée l'Hôpital Foch à Suresnes.

Il est l'initiateur d'une législation internationale et participe à l'Organisation internationale du travail et du Bureau international du travail. Il est ministre du Travail et de l'Hygiène (1924-1925) et ministre de la Santé en 1932.

Devant la montée du nazisme, il défend la communauté juive, s'occupe de l'Œuvre de secours aux enfants, de l'accueil des immigrés, et plaide sans relâche pour la défense de leurs droits. En 1940 il fait partie des 80 parlementaires qui disent non à Pétain. Grand résistant, il est à la tête du Comité du Front National clandestin de libération de la France Zone Sud, abrite des Juifs, et cache dans le jardin de sa maison de Pommiers (Rhône) l'argent servant aux actions de sauvetage des Juifs. Il diffuse un journal clandestin, Le Patriote Beaujolais.

Il est proche du rabbin David Feuerwerker, Grand-Rabbin de Lyon à la Libération.

Maire de Lyon de la Libération (1944-1945) jusqu'au retour d'Édouard Herriot, il est président de l'Entraide française (1945-1947), président de la Conférence Internationale du Travail (San Francisco, 1948) et s'occupe à nouveau des migrants. Il préside notamment le Comité d'aide et de défense des immigrés et diverses autres œuvres sociales :

Justin Godart s'est impliqué pour la cause des Albanais, des Bulgares, des Arméniens, des Indochinois puis des Vietnamiens : il crée pour eux l'association « France-Vietnam » en 1946 pour aider Ho Chi Minh dans sa lutte pour l'indépendance.

Fonctions ministérielles

Honneurs

  • En juin 2001, s'est tenu à Paris un colloque, organisé par l'O.S.E. au Sénat : « Un Homme dans son siècle ».
  • En 2004, la médaille de Juste parmi les nations lui est remise à titre posthume.
  • En 2006, est inauguré, dans le 6e arrondissement de Paris, une « Place Justin Godart », face au Louvre au Quai Malaquais. À Lyon, c'est une rue du plateau de la Croix-Rousse qui, depuis bien longtemps, porte son nom.

Lyon, et « Lyonnaiseries »

Justin Godart est un défenseur et un constructeur de l’identité lyonnaise. Son amour de Lyon s’exprime par son goût pour les « lyonnaiseries » historiques et ethnographiques.

Il laisse en tant qu'historien lyonnais une biographie importante.

Le 21 novembre 1920, sous le pseudonyme de Catherin Bugnard, il crée l'Académie des Pierres Plantées afin de défendre les traditions lyonnaises et le parler lyonnais. C'est également sous ce nom qu'il écrit La plaisante sagesse lyonnaise, célèbre recueil de maximes et réflexions morales lyonnaises. Grand collectionneur de marionnettes, il fut également le président fondateur de l'association Les amis de Guignol et qui est devenue Amis de Lyon et Guignol .

Bibliographie

  • La plaisante sagesse lyonnaise / maximes et réflexions morales recueillies par Catherin Bugnard
  • Travailleurs et métiers lyonnais, 1909
  • Laurent Mourguet et Guignol, 1912
  • La révolution de 1830 à Lyon, 1930
  • Le jansénisme à Lyon, 1934, éditeur Librairie Félix Alcan
  • Les Voraces à Lyon en 1848, 1948

Sources

  • Sur J. Godart, voir l'ouvrage collectif Justin Godart : un homme dans son siècle (1871-1956), sous la dir. d'Annette Wieviorka. 2e éd. CNRS, Paris, 2005. XIV-273 p. : couv. ill. ; 24 cm. Collection : CNRS histoire. Bibliandre 27.
  • François Bilange : Justin Godart - La Plaisante Sagesse Lyonnaise, Éditions Lyonnaises D'art Et D'histoire, 2006
  • [1] Justin Godart (1871-1956)]

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Précédé par Justin Godart Suivi par
Pierre André Bertrand
Blason ville fr Lyon (Rhone).svg
Maire de Lyon
1944-1945
Édouard Herriot

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Justin Godart de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Godart — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour les articles homophones, voir Godard, Goddard et Gaudard. Patronymes Jean Baptiste Godart (1775 1825), entomologiste français …   Wikipédia en Français

  • Catherin Bugnard — Justin Godart Pour les articles homonymes, voir Godart. Justin Godart Parlementaire français …   Wikipédia en Français

  • Albert Dalimier — (1928) Parlementaire français Date de naissance 20 février 1875 Date de décès …   Wikipédia en Français

  • Étienne Clémentel — Parlementaire français Date de naissance 29 mars 1864 Date de décès 25 décembre 1936 …   Wikipédia en Français

  • Paul Painlevé — Mandats 95e 115e président du Conseil des ministres français …   Wikipédia en Français

  • Alexandre Ribot — Pour les articles homonymes, voir Ribot. Alexandre Ribot Mandats …   Wikipédia en Français

  • René Besnard — Parlementaire français Date de naissance 12 avril 1879 Date de décès 12 mars 1952 Mandat …   Wikipédia en Français

  • Albert-André Claveille — Albert Claveille Albert André Claveille, ministre des Travaux publics (1917) Parlementaire français Date de naissance 1er  …   Wikipédia en Français

  • Anatole de Monzie — Parlementaire français Date de naissance …   Wikipédia en Français

  • Jacques-Louis Dumesnil — Pour les articles homonymes, voir Dumesnil. Jacques Louis Dumesnil …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.