Le Livre De Poche


Le Livre De Poche

Le Livre de poche

Le Livre de Poche.gif
Logo de Le Livre de poche
Repères historiques
Création 9 février 1953
Fondateur(s) Henri Filipacchi
Fiche d’identité
Slogan(s) « On ne peut pas vivre sans un livre dans la poche. »
Siège social Paris
France France
Spécialité(s) tous types
Langue(s) de
publication
français
Diffuseur(s) Librairie générale française
Société mère Hachette Livre
Site officiel livredepoche.com

Le Livre de poche est, à l'origine, le nom d'une collection littéraire apparue le 9 février 1953 sous l'impulsion d'Henri Filipacchi et éditée par la Librairie générale française, filiale d'Hachette depuis 1954.

Sommaire

Création

Certes, les livres de poche, des livres d'un format similaire, tenant dans une poche, avaient déjà existé. Dès 1905, les éditions Jules Tallandier commercialisaient, sous l'appellation Livre de poche, des romans populaires à petit prix, dont Hachette devra d'ailleurs racheter le nom. Mais le succès rencontré par Le Livre de poche tient à la conjonction de ce nouvel objet de consommation avec l'époque et la demande populaire et estudiantine d'un livre bon marché (en 1953, il est six fois moins cher qu'un ouvrage grand format) et désacralisé, présenté sous des couvertures rappelant les affiches de cinéma, mais néanmoins véhicule d'une littérature de qualité.

Henri Filipacchi réussit à convaincre ses amis éditeurs Albin Michel, Calmann-Lévy, Grasset et Gallimard de s’associer à son projet et de devenir ainsi les « pères fondateurs » du Livre de poche.

Évolution

Le 9 février 1953 est la date du lancement du Livre de poche :

Chaque quinzaine, un nouveau titre sort. Puis la fréquence augmente : 4 titres par mois en 1955, 12 au milieu des années 1960. Très vite, il devient un fait de société. De 8 millions d'exemplaires en 1957-1958, les ventes passent à 28 millions en 1969.

Les différentes collections utilisent le même numérotage, si bien que des titres arrivent (en 2007) à des numéros au-delà de 20 000, mais il existe des trous de numération, par exemple de 9 800 à 13 899, et des plages de 100 à 500 numéros consécutifs sont réservées à des collections précises. De ce fait un certain désordre s'est créé au fil du temps.

Le réseau de distribution Hachette (25 000 points de vente en 1965) participe au succès de l'entreprise.

Ce succès inspire des concurrents : J'ai lu créé par Flammarion en 1958, Presses Pocket créé par les Presses de la Cité et Folio créé par Gallimard en 1972 après son retrait de la Librairie générale française. Mais, avec près d'un milliard de volumes diffusés depuis sa création et plus de 18 millions d’exemplaires vendus en 2002, il demeure la première collection de poche française de grande diffusion.

Aujourd'hui, filiale d'Hachette (plus exactement d'Hachette Livre) depuis 1954, Librairie générale française a restructuré son organisation. La raison sociale de l'entreprise est Librairie générale française tandis que Le Livre de poche en est la marque commerciale. En raison de la notoriété de cette marque, la société est souvent appelée Le Livre de poche. D'ailleurs, l'adresse postale communément employée par l'entreprise pour sa communication interne et externe est : Librairie générale française (Le Livre de poche) 31, rue de Fleurus 75278 Paris Cedex 06.

La couverture

Dans les 2 000 premiers numéros, on retrouve la majorité des classiques français. Du no 1 au no 1800 (1967), les couvertures, souvent signées Jean-Claude Forest, sont du style « affiche peinte » caractéristique. Ensuite elles se modernisent. Pierre Faucheux a donné également des couvertures célèbres notamment pour Paroles de Jacques Prévert.

Réactions

À l'origine l'initiative est dénigrée par certains qui y voient l'émergence d'une sous-culture. Le philosophe Hubert Damisch dénonce dans le Mercure de France « une entreprise mystificatrice puisqu'elle revient à placer entre toutes les mains les substituts symboliques de privilèges éducatifs et culturels ». Dans Les Temps modernes, Jean-Paul Sartre s'interroge : « Les livres de poche sont-ils de vrais livres ? Leurs lecteurs sont-ils de vrais lecteurs ? ». Des auteurs dénoncent la banalisation de leur travail[1].

À l'inverse Jean Giono écrit en 1958 : « Je considère aujourd'hui le Livre de poche comme le plus puissant instrument de culture de la civilisation moderne ».

Aujourd'hui, les auteurs modernes sont plutôt flattés de cohabiter avec les grands écrivains du passé[1]. Le livre de poche leur permet d'être plus longtemps en librairie.

Quelques chiffres

Le capital de la Librairie générale française, société anonyme, est détenu à 80 % par Hachette-Livre et, à hauteur de 20 %, par les éditions Albin Michel.

  • 3 500 titres à son catalogue au 31 décembre 2002
  • 14 000 titres publiés depuis 1953
  • 1 milliard de volumes diffusés depuis l'origine
  • 360 nouveautés par an
  • 1 000 titres réimprimés chaque année
  • plus de 18 millions d'exemplaires vendus en 2002

L'ouvrage le plus vendu en Livre de poche est Le Grand Meaulnes d'Alain-Fournier, suivi de Vipère au Poing d'Hervé Bazin (plus de 4 millions d'exemplaires chacun). L'auteur le plus vendu est Agatha Christie (plus de 40 millions de volumes), suivie d'Émile Zola (22 millions).

Les autres collections

  • 1955 : Le Livre de poche pratique
  • 1958 : Le Livre de poche classique
  • 1960 : Le Livre de poche policier
  • 1967 : Lancement de la série Jules Verne (reprise de l'œuvre dans l'édition Hetzel).
  • 1968 : Création de la Méthode 90 (méthode d'apprentissage autonome des langues).
  • 1976 - 1977 : Création de la Grande anthologie de la science-fiction.
  • 1977 : 1re collection de science-fiction : série dirigée par Jean-Baptiste Baronian et Michel Demuth
  • 1979 : Le Livre de poche jeunesse
  • 1982 : Biblio / romans
  • 1983 : Biblio / essais
  • 1983 : Le Livre de poche thriller
  • 1984 : 2e collection de science-fiction : Le Livre de poche SF
  • 1988 : Les Langues modernes : collection d'ouvrages unilingues et bilingues (anglais, allemand, espagnol, italien…)
  • 1989 : Lettres gothiques : éditions bilingues de textes littéraires du Moyen Âge
  • 1990 : Classiques de la philosophie
  • 1991 : La Pochothèque (format 12,5 × 19) : les « Classiques modernes » comprenant l'essentiel de l'œuvre d'auteurs tels que Boris Vian, Stefan Zweig, Jean Giono, Lawrence Durrell, Virginia Woolf, Hermann Hesse, Arthur Rimbaud, Georges Perec
  • 1991 : « Les Encyclopédies d'aujourd'hui » : Encyclopédie de la franc-maçonnerie, Dictionnaire des Lettres françaises, Dictionnaire des personnages historiques, Atlas de la philosophie, des mathématiques, du cinéma…
  • 1992 : Le Livre de poche références : cette collection consacrée aux sciences humaines propose les textes des spécialistes les plus éminents (textes fondamentaux, ouvrages de synthèse inédits).

Anecdotes

  • À l'occasion de son cinquantenaire, une exposition consacrée au Livre de poche a eu lieu au Centre Georges-Pompidou du 5 mars au 5 mai 2003.

Notes et références

  1. a  et b Ça m'intéresse, septembre 2008.

Liens externes

  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail de l’édition Portail de l’édition
Ce document provient de « Le Livre de poche ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Le Livre De Poche de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Livre De Poche — Pour les articles homonymes, voir Poche et Le Livre de Poche. Un livre de poche est un livre censé être suffisamment peu encombrant pour tenir dans une poche, et de prix relativement bas, en contrepartie d une qualité plus faible (couverture plus …   Wikipédia en Français

  • Livre de Poche — Le Livre de poche Logo de Le Livre de poche Repères historiques Création 9 février 1953 Fondateur(s) Henri Filipacchi …   Wikipédia en Français

  • Livre de poche — Pour les articles homonymes, voir Poche et Le Livre de Poche. Un livre de poche est un livre censé être suffisamment peu encombrant pour tenir dans une poche, et de prix relativement bas, en contrepartie d une qualité plus faible (couverture plus …   Wikipédia en Français

  • livre de poche — li·vre de po·che loc.s.m.inv. ES fr. {{wmetafile0}} libro tascabile {{line}} {{/line}} DATA: 1963. ETIMO: fr. livre de poche propr. libro da tasca …   Dizionario italiano

  • livre de poche — {{hw}}{{livre de poche}}{{/hw}}s. m. inv. Libro tascabile. ETIMOLOGIA: locuz. franc., propr. ‘libro (livre) da tasca (poche)’ …   Enciclopedia di italiano

  • Le Livre de Poche — Logo de Le Livre de poche Repères historiques Création 9 février 1953 Fondateur(s) Henri Filipacchi …   Wikipédia en Français

  • Le Livre de poche — Pour les articles homonymes, voir LDP. Logo de Le Livre de poche Repères historiques Création 9 février 1953 …   Wikipédia en Français

  • Le livre de poche — Logo de Le Livre de poche Repères historiques Création 9 février 1953 Fondateur(s) Henri Filipacchi …   Wikipédia en Français

  • Le Livre de Poche — („Das Taschenbuch“) ist eine französische Buchreihe. Die Publikationsserie wurde am 9. Februar 1953 von Henri Filipacchi gestartet und wird vom Hachette Verlag veröffentlicht. Geschichte der Buchreihe Ein Taschenbuch Format existierte schon vor… …   Deutsch Wikipedia

  • Le Livre de poche — (literally The Paperback ) is the name of a collection of literature which appeared 9 February 1953 under the leadership of Henri Filipacchi and published by the Librairie générale française, a subsidiary of Hachette.HistoryAdmittedly, books of a …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.