L'Express


L'Express
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Express (homonymie).
L'Express
Logo

Pays Drapeau de France France
Langue Français
Périodicité Hebdomadaire
Format 20,2 x 26,7 cm
Genre Généraliste
Prix au numéro 3,50
Diffusion 534 919 ex. (2010)
Fondateur Françoise Giroud
Jean-Jacques Servan-Schreiber
Date de fondation 16 mai 1953
Éditeur Groupe Express-Roularta
Paris

Propriétaire Roularta
Directeur de publication Christophe Barbier
Directeur de la rédaction Christophe Barbier
ISSN 0014-5270
Site web lexpress.fr

L'Express est un magazine hebdomadaire français appartenant au Groupe Express-Roularta.

Sommaire

Ligne éditoriale

Le titre est fondé en 1953 par Jean-Jacques Servan-Schreiber, comme supplément politique du journal libéral Les Échos[1]. Ce journal fut très critique à l'endroit de la SFIO et du socialisme, et son anticommunisme racinaire à partir des années 1960 l'incline inéluctablement vers l'option centriste[2]. Depuis, le journal se rapproche d’une formule plus proche de celle d’un « Times », ce qui implique que L’Express, selon Christophe Barbier, le directeur de la rédaction, est aujourd’hui « ni de droite ni de gauche, il est au-dessus de la mêlée ».[réf. nécessaire]

Histoire

La naissance de l'Express

Le premier numéro de L'Express paraît le samedi 16 mai 1953 comme supplément hebdomadaire du journal économique Les Échos. Ce journal est créé par deux journalistes : Françoise Giroud alors directrice de la rédaction du magazine Elle[3] et Jean-Jacques Servan-Schreiber (JJSS), ancien éditorialiste au Monde.

Grâce à son directeur Jean-Jacques Servan-Schreiber, L'Express attire dans ses colonnes des plumes illustres telles que Albert Camus, Jean-Paul Sartre, André Malraux, [Françoise Sagan]] et François Mauriac.

L'Express était alors réputé plaire à la jeunesse et à la petite bourgeoisie pour ses positions sur les "événements" d'Algérie et son opposition au retour du général de Gaulle. Le titre sera par exemple l'un des rares journaux français, avec Témoignage chrétien et L'Observateur, à dénoncer la torture pratiquée par une partie de l'armée française pendant la guerre d'Algérie. Le journal a pour ses prises de positions été saisi et censuré à de nombreuses reprises sous la Quatrième République. Son opposition au retour du général de Gaulle lui fait perdre son audience, tandis qu'à la même époque, la JJSS se fâche avec Mendès-France.

À partir du 10 avril 1955, il publie chaque semaine le « Bloc-notes » de François Mauriac. De octobre 1955 à mars 1956, il deviendra pour quelques mois un quotidien durant la campagne des élections législatives. Mais les journalistes étant des spécialistes du modèle hebdomadaire, JJSS décidera de revenir à cette formule pour éviter au journal de perdre de son audience.

L'Express se transforme au format newsmagazine, en 1964 qui inspireront plus tard Le Nouvel Observateur, Le Point, L'Evénement et Marianne. En 1964, L'Express devient le premier magazine d'information français[réf. souhaitée] sur le modèle du Der Spiegel ou du Time. Ce profond bouleversement entraîne le départ d'un des journalistes phares, Jean Daniel, qui reprend France Observateur pour en faire Le Nouvel Observateur. Le journal se généralise de plus en plus et devient le reflet des changements de la société française. De nombreux journalistes français y ont fait leurs armes : Jean-François Kahn, Catherine Nay, Michèle Cotta ou encore Ivan Levaï et Danièle Granet. Le tirage augmente de semaine en semaine. L'Express est le grand succès de la presse des années 1960.

Sous la houlette de Claude Imbert, qui en dirige la rédaction à partir de 1966, L'Express devient politiquement assez neutre même si Jean-Jacques Servan-Schreiber reste un éditorialiste politique proche du centre-gauche. La même année, il lance une édition internationale. Une crise importante naît en 1971 lorsque JJSS devient un homme politique du Parti radical valoisien. Une partie de l'équipe des journalistes ne supporte pas une tutelle politique. Bien que Jean-Jacques Servan-Schreiber n'intervienne jamais directement à la rédaction, il conserve un éditorial hebdomadaire ce qui porte à confusion. Claude Imbert partira fonder Le Point avec une grande partie de sa rédaction (Georges Suffert, Jacques Duquesne, Robert Franc...) et le président du groupe, Olivier Chevrillon. L'Express redeviendra un journal engagé se radicalisant contre le gaullisme incarné alors par le Président de la République Georges Pompidou. Philippe Grumbach est alors directeur de la rédaction. Après sa démission du gouvernement en 1974 et le départ de Françoise Giroud pour ce même gouvernement, JJSS doit de nouveau s'occuper de son journal et l'utilise pour diffuser ses idées. En « échange » de cette présence politique, il laisse aux journalistes une grande liberté dans leurs enquêtes.

L'Express de James Goldsmith

JJSS vend L'Express en 1977 au financier James Goldsmith, patron de la Générale Occidentale. Françoise Giroud en restera longtemps blessée. En réalité, il semble que Servan-Schreiber n'avait plus envie de s'occuper au quotidien de L'Express. D'après son frère Jean-Louis, la vraie cassure avait eu lieu en mai 68 où il avait senti son journal commencer à lui échapper.

Jean-François Revel prend alors la direction de L'Express avec Olivier Todd comme rédacteur en chef. Et Raymond Aron rejoint la rédaction comme éditorialiste puis président du comité éditorial. L'Express est à l'origine de la révélation du STO volontaire de Georges Marchais qui fit scandale avant la présidentielle de 1981. Mais une couverture jugée défavorable au président Valéry Giscard d'Estaing entraîne le renvoi de Todd par le propriétaire Jimmy Goldsmith. Par solidarité, Jean-François Revel démissionne. Le journal change alors d'orientation éditoriale pour se positionner clairement à droite au début des années 1980.[réf. souhaitée]

Les locaux de L'Express, au 29 rue de Chateaudun, à Paris.

En 1987, Jimmy Goldsmith cède ses parts à la Compagnie générale d'électricité (CGE) qui devient propriétaire du journal et de ses différents titres. En 1992, Françoise Sampermans est nommée PDG du groupe qui rachète 40 % du capital de son concurrent, Le Point.

Le 21 septembre 1994, Christine Ockrent arrive à la tête de la rédaction[4], et L'Express change de format et de formule, avec de nouveaux rubriquages et des mini-sommaires en tête de rubriques. L'Express passe, en 1995, dans le pôle média de la CEP communications, et de la société Occidentale Medias, filiale du groupe Havas.

Le 26 mars 1996, Denis Jeambar, ex-journaliste au Point, devient directeur de la rédaction de L'Express[5], puis président du directoire du groupe L'Express-L'Expansion en 2001. Jacques Attali et André Glucksmann deviennent éditorialistes.

L'Express change plusieurs fois d'actionnaires, passant de Vivendi Universal Publishing (ex-Havas) au groupe Dassault, puis, en 2006, au groupe belge Roularta. Denis Jeambar quitte le groupe après une crise de la rédaction[6]. Son successeur, Christophe Barbier, nouveau directeur de la rédaction, procède alors à une rigoureuse réorganisation de la rédaction et à un plan social[7]. Il demande à chaque ancien chef de service de lui remettre sa démission, et envoie une lettre aux chroniqueurs extérieurs (Bernard Guetta, Jean-Luc Petitrenaud, Claude Allègre, Daniel Rondeau) mettant fin à leurs fonctions. Roland Mihaïl, conseiller de la rédaction, est démis de cette fonction. Les rédacteurs en chef « historiques » de l'hebdomadaire (Jacqueline Rémy, Yves Stavridès, Éric Conan, Dominique Simonnet) décident alors de quitter le journal.

L'Express organise tous les ans un concours en partenariat avec de grandes écoles françaises, visant à réaliser des suppléments locaux à l'hebdomadaire. Cet événement est connu sous le nom de « Concours L'Express ».

Publications

En avril 1984, le groupe lance un supplément, L'Express Paris, et l'année suivante, s'associe en Belgique au groupe Roularta pour publier une version belge de l'hebdomadaire intitulée Le Vif-L'Express.

En octobre 1986 est lancée une formule inédite dans la presse en publiant quatre mensuels qui sont vendus alternativement avec l'hebdomadaire, sur le modèle des suppléments aux quotidiens américains. Ces quatre « hebdomensuels » sont des thématiques et se dotent de rédactions indépendantes : L'Express Sport dirigé par Guy Lagorce, L'Express Styles dirigé par Guillemette de Sérigné, L'Express Aujourd'hui dirigé par Dominique Simonnet et L'Express Votre Argent dirigé par Henry Tezenas Dumoncel.

Aujourd'hui, L'Express Styles (de 100 pages, anciennement L'express Mag) est devenu hebdomadaire, les autres suppléments ont quant à eux disparu[8].

Il existe depuis 1966[réf. souhaitée] une version de l'hebdomadaire, plus courte que L'Express normal et surnommée L’International, qui est diffusée pour les francophones vivant à l'étranger[9].

Depuis mai 2011, L'Express est mis en kiosque le mercredi à la place du jeudi[10].

Anciens responsables (direction ou rédaction)

Collaborateurs connus

Équipe dirigeante

  • Directeur de la rédaction : Christophe Barbier, ancien directeur du service politique et directeur adjoint de la rédaction ; il a été nommé directeur de la rédaction en août 2006.
  • Directeur adjoint de la rédaction : Christian Makarian.
  • Directrice déléguée de la rédaction : Christine Kerdellant.
  • Directeur de la rédaction lexpress.fr : Éric Mettout.

Diffusion

La maquette du journal est conçue avec le logiciel QuarkXPress.

Ci-dessous, la diffusion payée en France de L'Express. Sources : OJD, 2009.

Titre 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
L'Express 551 875 546 302 542 891 540 498 538 617 538 798 559 892 559 192 538 215

Notes et références

  1. « L'Express a 55 ans », sur lexpress.fr
  2. Michel Jamet, « L'Express, du journal d'opinion au news-magazine », Communication et langages, Année 1983, Volume 56, Numéro 56, pp. 85-97
  3. Denis Jeambar et Roland Mihaïl, « Entretien avec Françoise Giroud, cofondatrice du journal », L'Express, 03 juin 1999.
  4. Départ de Christine Ockrent à L'Express, sur ina.fr
  5. « Ockrent quitte l'Express «la tête haute et le coeur gros». Son départ et son remplacement à la tête de la rédaction par Denis Jeambar sont officiels. », sur liberation.fr
  6. « Denis Jeambar quitte l'Express », sur lexpress.fr
  7. « L'Express fait le ménage », sur leparisien.fr
  8. L'Express sur ofup.com. Consulté le 30 juin 2011
  9. Carte d'identité de l'Express international sur tarifmedia.com. Consulté le 22 juin 2011
  10. « Roularta ne fléchit pas dans sa chasse aux coûts » sur lesechos.fr

Annexes

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article L'Express de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Express Yourself — Single par Madonna extrait de l’album Like a Prayer Face A Express Yourself Face B The Lo …   Wikipédia en Français

  • Express Yourself — Saltar a navegación, búsqueda «Express Yourself» Sencillo de Madonna del álbum Like a Prayer Publicación …   Wikipedia Español

  • Express mail — used after the Anschluss in 1938; letters from Austria to Germany required German stamps to be added, resulting in a mixed franking. In most postal systems express mail refers to an accelerated delivery service for which the customer pays a… …   Wikipedia

  • Express AM44 — Express auch Ekspress (russisch Экспресс) ist die Bezeichnung einer Reihe Kommunikationssatelliten der Russian Satellite Communications Company (RSCC) mit Sitz in Moskau. Der erste Express Satellit wurde am 13. Oktober 1994 gestartet, seitdem… …   Deutsch Wikipedia

  • Express MD1 — Express auch Ekspress (russisch Экспресс) ist die Bezeichnung einer Reihe Kommunikationssatelliten der Russian Satellite Communications Company (RSCC) mit Sitz in Moskau. Der erste Express Satellit wurde am 13. Oktober 1994 gestartet, seitdem… …   Deutsch Wikipedia

  • Express Scripts — Express Scripts, Inc. Type Public company S P 500 Component Traded as NASDAQ: ESRX …   Wikipedia

  • Express (Satellit) — Express auch Ekspress (russisch Экспресс) ist die Bezeichnung einer Reihe Kommunikationssatelliten der Russian Satellite Communications Company (RSCC) mit Sitz in Moskau. Der erste Express Satellit wurde am 13. Oktober 1994 gestartet, seitdem… …   Deutsch Wikipedia

  • Express Yourself — «Express Yourself» Сингл …   Википедия

  • Express — may refer to: Media and communication * The term express may refer to express mail, or parcels carried by train, bus, airplane or by courier. * Express (satellite) is the name of a communication satellite. * The Daily Express is a British… …   Wikipedia

  • EXPRESS (data modeling language) — EXPRESS is a standard data modelling language for product data. EXPRESS is formalized in the ISO Standard for the Exchange of Product model STEP (ISO 10303), and standardized as ISO 10303 11. Overview Data models formally define data objects and… …   Wikipedia

  • Express 3A — Express A3 Startdatum 23. Juni 2000 Trägerrakete Proton M Startplatz Baikonur Startgewicht 2500 kg Hersteller NPO PM / …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.