Universite de Franche-Comte


Universite de Franche-Comte

Université de Franche-Comté

Université de Franche-Comté
Université de Franche-Comté
Informations
Fondation 1423/1691[1]
Type Université publique
Localisation Besançon (Doubs), France France
Campus Besançon, Belfort, Montbéliard, Vesoul et Lons-le-Saunier
Régime linguistique Français
Étudiants 20 000
Site web www.univ-fcomte.fr

L'université de Franche-Comté est une université française, dont le siège est à Besançon. Le nombre moyen d'étudiants au fil des années est de 20 000, répartis sur 5 sites: Besançon (Doubs), Belfort (Territoire-de-Belfort), Montbéliard (Doubs), Vesoul (Haute-Saône) et Lons-le-Saunier (Jura).

Sommaire

Histoire

La première idée d'une Université en Franche-Comté à Gray remonte en 1287 à Othon IV, alors souverain du Comté de Bourgogne. Mais il faut attendre 1423 pour que le duc Philippe le Bon ouvre à Dole l'Université des deux Bourgognes (la "ducale", l'actuelle Bourgogne et la "comtale", l'actuelle Franche-Comté) qui comprend trois facultés : théologie, droit canon et droit civil, médecine. Le corps professoral, essentiellement comtois, est renforcé de temps à autre de quelques "ténors" étrangers recrutés à prix d'or, notamment des juristes italiens, dont Anselme de Marenches et Nicolas Belloni, qui donnent à Dole un rayonnement international. En 1562, Dole compte 268 étudiants, dont 45 comtois et 223 étrangers. Un siècle plus tard, les étudiants originaires des Pays-Bas espagnols (Hollande et Belgique actuelles) sont encore assez nombreux pour se grouper en une "nation flamande".

Mais Dole, punie pour avoir trop longtemps résisté à la conquête française, perd son rôle de capitale de Franche-Comté au profit de BesançonLouis XIV transfère l'Université en 1691. Ce transfert ne se réalise pas sans difficulté : c'est Louis XIV qui octroie des subsides de fonctionnement à l'Université, la ville ayant refusé toute aide financière. Malgré ces débuts difficultueux, l'Université, qui se compose de trois facultés - théologie, droit, médecine - participe au grand épanouissement que connaissent la ville et la province au XVIIIe siècle. Une ombre est portée au tableau cependant avec l'ouverture à Dijon, en 1723, d'une faculté de droit canon et de droit civil, en dépit de la promesse du Roi selon laquelle il n'y aurait qu'une Université pour les deux Bourgognes (Louis XV ouvrira plus tard à Besançon une chaire de droit public, véritable innovation au royaume de France).

Sous Louis XVI, les crises politiques, sociales, économiques et financières, latentes ou patentes, reléguent dans la pénombre l'Université dont les ressources s'amenuisent. Le coup de grâce est donné par le décret de la Convention du 15 septembre 1793 qui supprime toutes les universités de l'ancien régime.

Napoléon rétablit l'enseignement supérieur en faisant peu de cas toutefois d'un passé prestigieux : l'enseignement médical est régularisé, mais l'académie de Besançon ne reçoit, officiellement, que les facultés de théologie, de sciences et de lettres, sans obtenir la faculté de droit. Dans les faits, la faculté des lettres est la seule faculté comtoise jusqu'en 1845, puisque la théologie n'est représentée que par les cours du Grand séminaire et la faculté des sciences, victime des compressions budgétaires de la Restauration, en est restée au stade de l'inauguration. A la rentrée universitaire de 1845, sous la pression massive des personnalités locales, Paris vote les crédits nécessaires et la faculté des sciences peut enfin fonctionner.

À la fin du Modèle:XIX siècle, à la faveur de l'impulsion donnée par la IIIe République, divers aménagements et créations consolident l'Université qui, en particulier, s'enrichit d'un Observatoire en 1882, et réorganise l'école de médecine en 1889. Le nombre des étudiants, longtemps modeste (au point que Paris émet à plusieurs reprises des projets de suppression de facultés bisontines), commence à se redresser et passe de 180 en 1890, à 245 en 1900.

Au XXe siècle, l'université poursuit son chemin vers de nouvelles conquêtes, quelquefois durement acquises. En 1920 elle obtient, avec le concours de la ville, la création d'une école de droit (les cours sont donnés par des praticiens, magistrats, membres du Barreau, hauts fonctionnaires... et les examens sont passés à Dijon) et en 1964, la création d'un Collège universitaire de droit, placé sous la tutelle scientifique de la faculté de droit de Dijon.

Le brutal gonflement des effectifs après la Deuxième Guerre mondiale (600 étudiants en 1938, 780 en 1945, 3 300 en 1963, 11 000 en 1972) écarte définitivement les menaces de suppression et permet de transformer en facultés de plein exercice, l'école de médecine (1967) et le collège de droit (1968). Dans le même temps, sont créés les IUT (1967), l'UER d'éducation physique et sportive (1975), le Centre de Linguistique Appliquée (1961), et se construisent le bâtiment des sciences naturelles place Leclerc (1957), le campus de la Bouloie (à partir de 1962), tandis que la faculté des lettres amorce son extension sur place, entre les rues Mégevand et Chifflet.

Classement international

L'université de Franche-Comté ne fait pas partie des 500 meilleures universités mondiales classées par la Jiao Tong University de Shanghai en 2008 (Academic Ranking of World Universities). Elle est classée 849ème au classement mondial "Ranking Web of World Universities" qui a classé 6000 écoles ou universités en fonction du volume et de la qualité de leurs publications électroniques.

Personnalités

Enseignants et anciens enseignants

Voir la Catégorie:Enseignant à l'Université de Franche-Comté

Anciens étudiants

Quelques chiffres

  • 20 253 étudiants inscrits pour l'année universitaire 2005/2006 : 17 347 sur le site de Besançon, 1 657 à Belfort, 934 à Montbéliard, 284 à Vesoul et enfin 31 à Lons-le-Saunier ;
  • 19 519 étudiants inscrits pour l'année universitaire 2007/2008: 15 813 sur le site de Besançon, 1 917 à Belfort, 1 037 à Montbéliard, 540 à Vesoul et 212 à Lons-le-Saunier ;
  • 15% d'étudiants internationaux. En 2005/2006, l'Université totalise 3 037 étudiants internationaux de 126 nationalités différentes: 457 viennent d'Europe, 521 d'Asie, 1972 d'Afrique et 83 d'Amérique.

Formation

UFR

  • UFR Sciences du Langage, de l'Homme et de la Société - SLHS
  • UFR Sciences Médicales et Pharmaceutiques - SMP
  • UFR Sciences et Techniques - ST : propose des formations en Biologie (biochimie/biologie cellulaire, physiologie, biologie - écologie, sciences de la vie et de la terre), Informatique, Mathématiques, Physique - Chimie, Sciences de l'Ingénieur (électronique, électrotechnique, automatique, mécanique et ingénieries, sciences et ingénieries des systèmes de production), Terre et Environnement (Géosciences)
  • UFR Sciences Juridiques, Économiques, Politiques et de Gestion - SJEPG
  • UFR Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives - STAPS
  • UFR Sciences, Techniques et Gestion de l'Industrie - STGI

IUT

  • IUT Besançon-Vesoul : Chimie, Gestion des Entreprises et des Administrations, Génie Mécanique et Productique, Info-Com, Génie Industriel et Maintenance, Transport Logistique, Hygiène Sécurité Environnement
  • IUT Belfort-Montbéliard : DUT Génie Civil - Génie Electrique et Informatique Industrielle - Génie Mécanique et Productique - Génie Thermique et Énergie - Informatique - Mesures Physiques - Qualité, Logistique Industrielle et Organisation - Réseaux et Télécommunications - Carrières Sociales - Gestion Administrative et Commerciale (GACO) - Institut Universitaire des Métiers de Franche-Comté (IUM), - Services et Réseaux de Communication - Techniques de Commercialisation ; Licences Professionnelles : Capteurs, Instrumentation, Métrologie - Chargé d'Affaires en R&T - Dosimétrie et Radioprotections médicales - Énergies Renouvelables - Gestion de Projets d'Innovation - Administration/maintenance de Systèmes d'Applications Répartis - Véhicules : Électronique et Gestion des Automatismes - Attaché au Développement International des Organisations - Animation Sociale et Socio-culturelle - Famille, Vieillissement et Problématiques Intergénérationnelles - MOSEL (Marketing et Communication des Organisations du Sport, de l'Evénementiel et des Loisirs) - Les TIC Appliquées au Marketing et au Commerce - Webdesign

Ecoles d'ingénieurs

Autres écoles ou instituts

  • Institut de Préparation à l'Administration Générale - IPAG
  • Institut d'Administration des Entreprises - IAE
  • Observatoire des Sciences de l'Univers
  • Centre de Linguistique Appliquée - CLA

Notes

Liens externes

  • Portail de la Franche-Comté Portail de la Franche-Comté
  • Portail du Doubs Portail du Doubs
  • Portail de Besançon Portail de Besançon
  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
Ce document provient de « Universit%C3%A9 de Franche-Comt%C3%A9 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Universite de Franche-Comte de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Université de Franche-Comté — Informations Fondation 1423, création à Dole 1691, transfert à Besançon …   Wikipédia en Français

  • Université de franche-comté — Informations Fondation 1423/1691 …   Wikipédia en Français

  • Franche-Comte — Franche Comté 47°00′N 6°00′E / 47, 6 …   Wikipédia en Français

  • Franche-comté — 47°00′N 6°00′E / 47, 6 …   Wikipédia en Français

  • Franche Comté — 47°00′N 6°00′E / 47, 6 …   Wikipédia en Français

  • Franche-Comté — 47°0′0″N 6°0′0″E / 47, 6 …   Wikipédia en Français

  • Franche-Comté électronique mécanique thermique et optique — L institut FEMTO ST (Franche Comté Électronique Mécanique Thermique et Optique Sciences et Technologies) est une Unité Mixte de Recherches associée au CNRS (UMR 6174) et rattachée simultanément à : l Université de Franche Comté (UFC), l… …   Wikipédia en Français

  • FRANCHE-COMTÉ — Région sans unité naturelle, la Franche Comté a connu une histoire agitée, ballottée entre ses deux grands voisins, la France et l’Allemagne. Géographiquement, la Franche Comté comprend trois ensembles très différents. D’une part, la montagne ,… …   Encyclopédie Universelle

  • Universität der Franche-Comté — Vorlage:Infobox Hochschule/Träger fehltVorlage:Infobox Hochschule/Mitarbeiter fehltVorlage:Infobox Hochschule/Professoren fehlt Université de Franche Comté Universität der Franche Comté …   Deutsch Wikipedia

  • University of Franche-Comté — Infobox University name = University of Franche Comté native name = Université de Franche Comté latin name = motto = established = 1423 (in Dole, Jura) 1621 (in Besançon) type = Public endowment = staff = 850 faculty = 1,200 (1,500 professional… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.