Institut Polytechnique de Grenoble


Institut Polytechnique de Grenoble

Institut polytechnique de Grenoble

Institut polytechnique de Grenoble
Grenoble INP (logo).svg
Informations
Fondation 1969
Type Grand établissement
Localisation Grenoble, Valence, France
Président Paul Jacquet
Étudiants 5200
Affiliation Grenoble Universités, Réseau Cluster
Site web grenoble-inp.fr

L’institut polytechnique de Grenoble (groupe Grenoble INP) a été créé en 2007 et succède à l'Institut National Polytechnique de Grenoble créé en 1970 et à l'Institut Électrotechnique[1] crée en 1900. C'est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, auquel s’applique le statut de grand établissement[2].

Le groupe Grenoble INP a trois missions principales :

  • la formation initiale d'ingénieurs,
  • la formation continue,
  • la recherche et le transfert de technologie à destination des entreprises.

L'institut est membre de Grenoble Universités et du Réseau Cluster.

Sommaire

Composantes

Depuis la rentrée 2008, l’Institut polytechnique de Grenoble comprend six écoles d’ingénieurs[3]:

Toutes ces écoles se situent à Grenoble ou sur le campus de Saint-Martin-d'Hères (Isère), à l'exception de l'ESISAR, située à Valence (Drôme).

Initialement, le groupe Grenoble INP recrutait la grande majorité de ses élèves ingénieurs à partir des concours communs polytechniques. Aujourd'hui, le groupe Grenoble INP a mis en place (en collaboration avec l'Institut national polytechnique de Lorraine et l'Institut national polytechnique de Toulouse) le cycle préparatoire polytechnique. L'ESISAR recrute aussi des lycéens de terminale dans sa prépa intégrée.

Le groupe Grenoble INP compte plus de 5 200 étudiants et délivre près de 1 100 diplômes d'ingénieurs par an, ce qui en fait le premier pôle français de formation d'ingénieurs. Près de 200 thèses de doctorat sont également soutenues chaque année.

Nanotech

Nanotech est une formation ouverte en septembre 2004 en collaboration entre le groupe Grenoble INP et deux autres écoles : le Politecnico di Torino et l'EPFL. La formation (donnée en anglais) porte sur la micro-électronique les micro-techniques et les nanotechnologies.

Le cursus suivi par les élèves recrutés parmi les universités participantes s'étale successivement au sein des trois sites : le premier semestre à Turin, le deuxième à Grenoble, le troisième à Lausanne et enfin le dernier semestre consiste en un projet de fin d'étude.

Trois diplômes sont délivrés conjointement par les 3 établissements:

  • le diplôme d’ingénieur du groupe Grenoble INP, spécialité micro et nanotechnologies pour les systèmes intégrés,
  • la laurea specialistica micro e nanotecnologie per sistemi integrati et
  • le master en micro et nanotechnologies pour les systèmes intégrés.

La recherche

Le groupe Grenoble INP comporte 26 laboratoires de recherche. La grande majorité de ces laboratoires sont gérés en collaboration avec le CNRS et l'Université Joseph Fourier (statut d'UMR).

Historique

L'institut national polytechnique de Grenoble a été créé comme établissement public à caractère scientifique et culturel le 1er janvier 1971 en regroupant six écoles:

en 2007, avant la restructuration, il y avait 10 écoles :

Notes et références

  1. Françoise Caron, « Le dialogue entre la science et l'industrie à Grenoble, 13 janvier 2000 », La Revue pour l’histoire du CNRS, N°2 - Mai 2000, mis en ligne le 20 juin 2007. URL : http://histoire-cnrs.revues.org/document2872.html
  2. Décret n° 2007-317 du 8 mars 2007 relatif à l'Institut polytechnique de Grenoble
  3. Arrêté du 4 septembre 2008 portant création d'écoles internes à l'Institut polytechnique de Grenoble (lire sur Légifrance)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


  • Portail des Grandes écoles Portail des Grandes écoles
  • Portail de Grenoble Portail de Grenoble
  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
Ce document provient de « Institut polytechnique de Grenoble ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Institut Polytechnique de Grenoble de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.