Universite Pierre-et-Marie-Curie


Universite Pierre-et-Marie-Curie

Université Pierre-et-Marie-Curie

Université Pierre et Marie Curie
UPMC ParisUniversitas.svg
Nom original UPMC (Paris 6)
Informations
Fondation 1er janvier 1971
Type Université publique
Localisation Paris, France
Campus Paris, Ivry, Orsay, Saint-Cyr-l'École, Roscoff, Banyuls-sur-Mer, Villefranche-sur-Mer
Président Jean-Charles Pomerol
Personnel 10 000
Étudiants 30 000
Site web upmc.fr

L'université Paris-VI[1] (Paris 6), ou université Pierre et Marie Curie[2] (UPMC), est une université de sciences et de médecine située sur le Campus de Jussieu, dans le Quartier Latin de Paris. Cette université scientifique et médicale d'environ 30 000 étudiants est la première française selon le classement de Shanghaï[3], le plus grand complexe scientifique et médical de France[4] et la principale héritière de la faculté des sciences de l'Université de Paris.

Sommaire

Présentation

L'Université Pierre et Marie Curie (UPMC) est, de par sa taille, la première université française consacrée aux sciences, à la médecine. Elle accueille environ 30 000 étudiants (dont 8 000 étudiants en médecine) qui sont encadrés par 5 600 enseignants-chercheurs et chercheurs ainsi que 4 400 personnels BIATOSS. Dans ses murs, l'UPMC héberge 122 laboratoires de recherche.

L'université est classée 42e au classement mondial 2008 « Academic Ranking of World Universities » de l'Université Jiao-tong de Shanghai qui classe 6 000 écoles et universités en fonction du volume et de la qualité de leurs publications électroniques[3]. Elle est dans ce classement la première université française et la septième université européenne.

Principale héritière de la faculté des sciences de la Sorbonne, l'UPMC est située dans le Quartier Latin sur le campus de Jussieu sur la rive gauche de la Seine.

L'université offre à trois reprises (en 1999, 2005, et 2007) la distinction de docteurs Honoris Causa à des personnalités extérieures[5].

L'université en chiffres

  • 30 000 étudiants (10 000 en médecine, 20 000 en sciences)
  • 5 600 chercheurs et enseignants-chercheurs
  • 4 400 ingénieurs, techniciens, administratifs et personnels de service
  • 122 laboratoires de recherche en majorité associés UPMC / CNRS et UPMC / INSERM
  • 500 collaborations scientifiques et médicales avec les plus grandes universités à travers le monde
  • 5 000 publications par an soit 8% de la production française

Le 28 septembre 2007, le corps enseignement-recherche de l'UPMC, en collaboration avec d'autres universités et grandes écoles parisiennes, a inauguré officiellement la Fondation sciences mathématiques de Paris (la fondation a été créée en décembre 2006[6]). Ce réseau revendique plus de 500 enseignants-chercheurs permanents pour en faire un réseau d'excellence dans la région.

Histoire

Création du campus de Jussieu

Fronton historique de l'université

Construit à l'emplacement des anciennes halles aux vins, le campus de Jussieu fut inauguré en 1959, mais reste à ce jour inachevé. La Faculté de Science de Paris à l'étroit dans ses anciens locaux devait y trouver des conditions d'exercices plus adaptés aux exigences de l'après-guerre. Le campus est principalement formé d'un « gril » de barres réalisé par l'architecte Édouard Albert entre 1964 et 1971, surélevées par rapport à une dalle, elle-même surplombant les rues environnantes. Le gril comporte une tour en son centre, la Tour Zamansky, et est bordé sur deux côtés de bâtiments plus anciens de 65 000 m² qui comprend deux bâtiments édifiés par l'architecte Urbain Cassan entre 1958 et 1961, à l'aplomb du quai Saint-Bernard et de la rue Cuvier. Ces bâtiments sont appelés « barres de Cassan ».

C'est en 1964 qu'André Malraux confie à Édouard Albert le soin de dessiner l'université qui devra accueillir la grande quantité de nouveaux étudiants issus du baby boom. C'est certainement le fait qu'Édouard Albert aura l'idée d'une construction modulaire entièrement métallique, dont les plans sont inspirés du palais de l'Escurial près de Madrid. Les bâtiments de cinq étages entourent des patios, servant de couverture à des locaux habités[7] , qui a donné naissance à la rumeur sur l'origine du plan de Jussieu.

Désamiantage du Campus de Jussieu

La Tour Zamansky pendant les travaux de désamiantage

L'amiante, prévue pour protéger les bâtiments du feu, impose à cause de sa toxicité des travaux pour l'enlever. En 1995, une première estimation fait état d'un cout de 700 millions de francs; mais celui-ci augmentent vite, et en 2009, les chiffres sont estimés entre 800 millions et plus d'un milliard d'euros[8]. Claude Allègre, opposé au désamiantage, fait arrêter les travaux de désamiantage, initiés par son prédécesseur François Bayrou, lors de son arrivée au poste de ministre de l'Éducation nationale. Selon lui, l'amiante présent sur le site n'était pas dangereux pour les enseignants-chercheurs : enrober les fibres dans un enduit, c’est-à-dire les plâtrer, aurait suffit. Après lui, les travaux ont repris.

Le 22 juin 2009[9], après 5 années de travaux, ponctuées d'aléas politiques et administratifs, la Tour Zamanski a finalement été réhabilitée et réinvestie par les différents services administratifs de l'université Pierre et Marie Curie.

Présidents de l'université Pierre et Marie Curie

Huit présidents se sont succédé à la tête de l'université depuis sa création[10] :

  • 1971-1976 : André Herpin
  • 1976-1982 : Jean Dry
  • 1982-1986 : André Astier
  • 1986-1991 : Michel Garnier
  • 1991-1996 : Jean-Claude Legrand
  • 1996-2001 : Jean Lemerle
  • 2001-2006 : Gilbert Béréziat
  • depuis 2006 : Jean-Charles Pomerol

Formation

L'UPMC dispense des enseignements en sciences et en médecine.

Sciences et technologies

L'UPMC prépare à des diplômes nationaux (bac à Bac +8) dans le domaine des sciences et technologies.

Licence

L'UPMC propose la préparation de la licence dans 9 mentions différentes :

  • Chimie
  • Informatique
  • Ingénierie électronique
  • Ingénierie mécanique
  • Mathématiques
  • Physique
  • Sciences de la Terre
  • Sciences du vivant
  • Sciences exactes et naturelles

L'UPMC propose 7 double cursus de licence avec des établissements partenaires :

  • Sciences et sciences sociales : formation proposée par l'UPMC et l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po)
  • Sciences et musicologie : formation proposée par l'UPMC et Paris Sorbonne (Paris IV)
  • Sciences et histoire : formation proposée par l'UPMC et Paris Sorbonne (Paris IV)
  • Sciences de la Vie et sciences sociales : formation proposée par l'UPMC et l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po)
  • Sciences et humanités : formation proposée par l'UPMC et Sorbonne Nouvelle (Paris III)
  • Sciences, langue et civilisation chinoises : formation proposée par l'UPMC et l'inalco
  • Sciences et philosophie : formation proposée par l'UPMC et Paris Sorbonne (Paris IV)

Licence professionnelle

L'UPMC propose 16 licences professionnelles en adéquation avec les besoins du marché du travail :

  • Biohygiène : prévention et surveillances des infections
  • Codeur langue parlée complétée
  • Ecoconstruction pour un développement durable
  • Génie industriel - Chargé d'affaires à l'international
  • Génie industriel - Innovation et développement industriel
  • Gestion de la qualité et du risque dans les bio-industries
  • Groupe motopropulseur et son environnement
  • Ingénierie de conception et maintenance mécatroniques
  • Instrumentation, optique, visualisation
  • Métiers de la biotechnologie
  • Métiers de la chimie de formulation
  • Métiers de la chimie organique
  • Métiers de la recherche clinique
  • Responsable maintenance et environnement pour l'immobilier et l'hôtellerie
  • Ressource et qualité de l'eau dans l'environnement
  • Sécurité des aliments

Master

L'UPMC propose la préparation du master dans 11 mentions différentes :

  • Biologie intégrative et physiologie
  • Biologie moléculaire et cellulaire
  • Chimie
  • Informatique
  • Mathématiques et applications
  • Management des connaissances et innovations
  • Physique (mention cohabilitée dans son ensemble avec les ENS Ulm et Cachan)
  • Rééducation et ingénierie médicale
  • Santé publique et sciences sociales
  • Sciences de l'ingénieur
  • Sciences de l'univers, environnement, écologie

Doctorat

L'UPMC propose la préparation du doctorat dans 20 écoles doctorales différentes, regroupées en 4 pôles :

  • Pôle modélisation et ingénierie :
    • EDITE : école doctorale d'informatique, télécommunication et électronique de Paris
    • Sciences mathématiques de Paris-Centre
    • Génie des procédés et hautes technologies
    • SMAE : sciences mécaniques, acoustique et électronique de Paris
  • Pôle énergie, matière et univers :
    • Physique de la région parisienne
    • Astronomie et astrophysique d'Île-de-France
    • Constituants élémentaires - systèmes complexes
    • Chimie physique et chimie analytique de Paris-Centre
    • Physique de la particule à la matière condensée
    • Physique et chimie des matériaux
    • Chimie moléculaire de Paris-Centre
    • Séminaire ED chimie
  • Pôle terre vivante et environnement :
    • Sciences de l'environnement d'Île-de-France
    • Diversité du vivant
    • Géosciences et ressources naturelles
  • Pôle vie et santé :
    • Cerveau, cognition et comportement
    • Logique du vivant
    • IViv - interdisciplinaire pour le Vivant (ex Inter///Bio)
    • Santé publique et sciences de l'information biomédicale
    • Physiologie et physiopathologie

Médecine

Avec 10 000 étudiants et 723 enseignants et hospitalo-universitaires en 2009[11], la faculté de médecine Pierre et Marie Curie se définit comme le premier complexe universitaire médical d’Europe.

Elle assure l’enseignement des trois cycles d’études médicales (1er cycle, 2e cycle et 3e cycle incluant DES, DESC, DU et DIU) et des enseignements paramédicaux (l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie). Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpétrière et Saint-Antoine (qui intègre une école de sage-femme).

Recherche

La recherche à l'UPMC regroupe 120 unités de recherche, et s'articule autour de 4 grands pôles.

Pôle Modélisation et ingénierie

Le pôle modélisation et ingénierie regroupe les activités élevant du domaine des mathématiques pures et appliquées, de l’informatique, de l’électronique, de la robotique, de la mécanique et de l’ingénierie médicale. Il regroupe 16 laboratoires et 5 structures fédératives.

Pôle Energie, matière, Univers

Les progrès dans le domaine de la santé, la protection de l’environnement, le développement durable et la compétitivité économique et technologique de notre pays dépendent considérablement de nouveaux développements en physique et en chimie. La diversité des thématiques abordées par les laboratoires du pôle « Energie, matière et Univers » permet d’envisager une gamme très large d’enjeux scientifiques tels que la compréhension de la structure de l’univers et de la matière, qui constitue une contribution essentielle à la culture scientifique moderne, les technologies de l’information quantique, les nanosciences et les nouveaux matériaux multifonctionnels, la chimie moléculaire tournée vers la santé et vers le développement durable. Il regroupe 36 laboratoires et 6 structures fédératives.

Pôle Terre vivante et environnement

Il regroupe 21 laboratoires et 4 structures fédératives.

Pôle Vie et santé

Il regroupe 47 laboratoires et 7 structures fédératives.

Notes et références

  1. Selon le décret n°2000-250 du 15 mars 2000 portant classification d'établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel et la circulaire n°2006-202 du 8-12-2006
  2. Nom d’usage dont s'est doté l'établissement par délibération de son conseil d’administration[précision nécessaire]
  3. a  et b (en) « Top 500 World Universities (1-100) » sur le site officiel de l'Academic Ranking of World Universities (classement 2008), consulté le 30 septembre 2009
  4. (fr) « Discours : Inauguration de la Faculté Pierre et Marie Curie » sur le site officiel du Ministre de la Santé et des Solidarités, 7 décembre 2005
  5. (fr) « Les Doteurs Honoris Causa de l'UPMC » sur le site officiel de l'université Pierre-et-Marie-Curie, consulté le 23 juin 2009
  6. (fr) « Soutenir la Fondation » sur le site officiel de la Fondation sciences mathématiques de Paris, consulté le 30 septembre 2009
  7. (fr) « Historique du campus Jussieu » sur diderotp7.jussieu.fr, 6 février 2001
  8. (fr) « Le campus de Jussieu retrouve un phare dans la tempête de l'amiante », Le Monde, 28 aout 2009
  9. (fr) « Tour Zamansky: les clés d'une nouvelle ère » sur le site officiel de l'université Pierre-et-Marie-Curie, consulté le 30 septembre 2009
  10. (fr) « Liste des présidents de l'UPMC » sur le site officiel de l'université Pierre-et-Marie-Curie, consulté le 22 juin 2009
  11. (fr) « Faculté de médecine Pierre et Marie Curie » sur le site officiel de l'université Pierre-et-Marie-Curie, consulté le 2 octobre 2009

Articles connexes

  • Campus de Jussieu
  • Catégorie:Université Paris VI
    • Catégorie:Ancien étudiant de l'université Pierre-et-Marie-Curie
    • Catégorie:Enseignant de l'Université Paris VI

Lien externe

Commons-logo.svg

Ce document provient de « Universit%C3%A9 Pierre-et-Marie-Curie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Universite Pierre-et-Marie-Curie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.