Roscoff


Roscoff

48° 43′ 38″ N 3° 59′ 04″ W / 48.7272222222, -3.98444444444

Roscoff
le centre de Roscoff vu de la chapelle Sainte-Barbe
le centre de Roscoff vu de la chapelle Sainte-Barbe
Armoiries
Détail
logo
Administration
Pays France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Morlaix
Canton Saint-Pol-de-Léon
Code commune 29239
Code postal 29680
Maire
Mandat en cours
Joseph Seité
2001-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Léonard
Site web Site de la commune
Démographie
Population 3 648 hab. (2008[1])
Densité 589 hab./km²
Gentilé Roscovite
Géographie
Coordonnées 48° 43′ 38″ Nord
       3° 59′ 04″ Ouest
/ 48.7272222222, -3.98444444444
Altitudes mini. 0 m — maxi. 58 m
Superficie 6,19 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Coucher de soleil sur l'ile de Batz

Roscoff est une commune française du département du Finistère, en région Bretagne. Les habitants s'appellent les Roscovites.

Roscoff, homologuée « Petite cité de caractère de Bretagne[2] » depuis 2009, est aujourd'hui une station balnéaire dynamique, avec son important port de ferries à départ pour les îles Britanniques ainsi que l'Espagne. la Brittany Ferries y a son siège. Depuis 1899, Roscoff est connue grâce à un institut de thalassothérapie ouvert par Louis-Eugène Bagot. Roscoff possède aussi un centre de recherche et d'enseignement en biologie marine et océanologie, la station biologique de Roscoff. Enfin, Roscoff possède plusieurs centres médicalisés de rééducation et repos dont le centre de Perharidy et la clinique Kerlena.

L'Île-de-Batz est desservie par des vedettes à départ du vieux port de Roscoff.

Sommaire

Étymologie

Roscoff vient du breton ros signifiant promontoire, et de coff probablement un anthroponyme[3]. A noter que la prononciation de la consonne finale -ff est muette en breton, d'où la graphie bretonne : Rosko.

Devise

La commune possède une devise jouant avec les composantes de son nom en breton: Rosko

En breton Ro signifie en effet donne, et sko veut dire frappe. D'où la devise Ro, sko, je donne, je frappe.

Histoire

Roscoff vue de l'Île de Batz

Selon la légende hagiographique, en 510, saint Pol Aurélien arrive en Bretagne, s'installe sur l'île de Batz, fonde un monastère et évangélise la région. Trois siècles plus tard, les Normands s'installent sur l'île et la pillent. En 857, le fort de la ville est pris par les Anglais[réf. nécessaire], mais repris par Du Guesclin en 1363.

De 1374 à 1387, le vieux port de Rosko, Rosko Goz (vieux Roscoff en breton), est successivement incendié par les Anglais. La population émigre.

En juin 1403, 1200 hommes d'armes, et trente vaisseaux, sous les ordres de Penhoët défient les Anglais au large de la pointe de Saint-Mathieu. Un an plus tard, Plymouth est pris et saccagé.

En 1500, le nouveau Roscoff se construit et accueille en 1548, Marie Stuart.

Un an plus tard, le parlement de Bretagne autorise la ville à devenir une paroisse (commune) indépendante.

La chapelle Sainte Barbe

En 1619, la chapelle Sainte-Barbe est érigée suivi de l'établissement des Capucins deux ans plus tard.

En 1666, Santec est ensablé et facilite ainsi l'aménagement de nouveaux lotissements.

À partir de la Révolution, la ville se transforme. En 1789, Roscoff se sépare de Saint-Pol-de-Léon, et devient une municipalité autonome. En 1920, la commune de Santec est créée (composée d'une partie des terres de Roscoff, de St-Pol-de-Léon, et de Plougoulm).

En 1828, débute l'histoire des Johnnies, des roscovites partis vendre leurs oignons rosés en Angleterre. Ils ont été surnommés ainsi car, à cette époque, ils emmenaient avec eux leurs enfants, âgés d'une dizaine d'années et petits par la taille. Les Anglais les ont ainsi appelés les « petits jean » (Yann en Breton, prénom très usuel), qui se dit « Johnnies » en anglais.

À partir des années 1870, la ville se construit et s'améliore. En 1872, est créé le laboratoire de la station biologique, suivi en 1899, par la création de l'institut marin du Docteur Bagot, l'institut RockRoum, premier établissement de thalassothérapie en Europe.

Le 10 juin 1883[4] a lieu l'inauguration de la ligne de Morlaix à Roscoff et de la gare de Roscoff. Cela va permettre, une affluence de touristes empruntant les directs de Paris, mais aussi des débouchés pour les produits locaux notamment les primeurs et la marée qui pourra être livrée aux halles de Paris[5].

De 1938 à 1952, est créé l'aquarium, abritant de nombreux spécimens aquatiques.

En 1972, a lieu la première liaison car-ferry avec l'Angleterre, au port de Roscoff - Bloscon.

Géographie

Estacade permettant l'embarquement vers l'île de Batz à marée basse

Roscoff est situé sur une presqu'île de la Baie de Morlaix. Elle s'étend sur 619 hectares et possède 14 km de côte avec plusieurs plages de sable.

Elle est à 562 km de Paris.

Roscoff a deux ports :

  • un port de plaisance, le vieux port
  • un port en eau profonde, le port de Roscoff - Bloscon : pêche, commerce, trafic transmanche

En face de Roscoff, se situe l'Île de Batz.

La commune est entourée de villages (Laber, Kersaliou, Keradennec…) et de villes (Saint-Pol-de-Léon, Morlaix…).

Démographie

Population

La ville compte 3 732 habitants au recensement de 2004. 32 % de la population a plus de 60 ans. En période estivale, la commune peut dénombrer de 16 à 20 000 résidents[6].

Logement

La commune regroupe 1 571 résidences principales, 726 résidences secondaires et 159 logements vacants[7].

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001   Joseph Seité Divers droite  
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Conseil municipal

Depuis 2001, le maire de Roscoff est Joseph Seite. Il est accompagné dans ses fonctions par huit adjoints et dix-neuf conseillers municipaux.

Chaque trimestre se tient le Conseil municipal des enfants. Il est composé de dix-huit membres, huit enfants de l’école privée et huit enfants de l’école publique, deux membres scolarisés à l’extérieur. Ces enfants de CE2, CM1 et CM2 sont élus pour deux ans. Ils sont encadrés par deux élus et par des animateurs du centre de loisirs. Ces jeunes conseillers sont répartis en différentes commissions : sport-loisirs-culture, environnement, vie scolaire-sécurité et solidarité. Le CMJ a pour but de favoriser l’implication des jeunes dans la commune et leur permettre d’échanger des idées et de développer des projets.

Communauté de communes

La Communauté de communes du Pays Léonard regroupe huit communes : Île-de-Batz, Mespaul, Plouénan, Plougoulm, Roscoff, Saint-Pol-de-Léon, Santec et Sibiril[8]. Elle met à la disposition de ces communes différents services : marchés publics, centre aquatique, maison de l'enfance… Cette communauté de 116 km² regroupe 19 611 habitants (recensement 1999). Le Président est le Maire de Saint-Pol-de-Léon : Nicolas Floch[9].

Économie

Des oignons rosés de Roscoff
  • La Station biologique[10].
  • Les établissements de santé.
  • L'activité touristique : une quinzaine d'hôtels accueille les visiteurs de passage qui profitent des activités adaptées à tous les âges.
  • L'agriculture.
  • La pêche.
  • Brittany Ferries.

Le port de Roscoff - Bloscon ainsi que la Criée sont gérés par la Chambre de commerce et d'industrie de Morlaix.

La ville a une population active de 1 276 personnes (recensement 1999).

  • 82 % sont dans le tertiaire
  • 9 % sont dans l’industrie et la construction
  • 8 % sont dans l’agriculture

Parmi cette population active, 11 % (c’est-à-dire 144) sont chômeurs[11].

Langue bretonne

En breton la ville se nomme Rosko.

L’adhésion à la charte Ya d’ar brezhoneg a été votée par le Conseil municipal le 4 novembre 2008.

À la rentrée scolaire 2007, 19,1 % des enfants de la commune étaient inscrits dans le primaire bilingue[12].

Culture

La ville met à la disposition des habitants et des touristes de passage une bibliothèque, située Place Célestin Séïté[13], un cinéma (Le Sainte Barbe)[14], et un casino[15].

Tous les ans, à la fin août, la ville propose la fête de l'oignon rosé, en hommage aux Johnnies. La maison des Johnnies permet d'ailleurs aux touristes de s'intéresser à l'histoire de ces marchands d’oignons qui traversaient la Manche pour vendre leurs produits et ce, dès le milieu du XIXe siècle[16].

Il est aussi possible de découvrir la ville avec un petit train touristique[17].

Monuments

L'église Notre-Dame de Croaz Batz
  • L'église Notre-Dame de Croaz Batz :

Au centre de la ville, le clocher de l'église se dresse. Inspiré de celui de la chapelle Notre-Dame-de-Berven, il a été érigé en 1585. On y trouve balustrades, dômes et lanternes. Le reste de l'église daté de 1522 à 1545 reste gothique. Le toit de la nef est pavé, au jointement de deux pans d'ardoises, de dalles de granit qui forment comme un étroit escalier vers le ciel. Trois navires sculptés rappellent la vocation maritime de Roscoff. De nombreux retables sont présents : Rosaire, Agonisants, Saint-Pierre, Sainte-Geneviève… Plusieurs bas-reliefs d'albâtre ont été rapportés d'Angleterre au cours des échanges réguliers de part et d'autre de la Manche. Le parvis est enclos d'une muraille dans laquelle est incis un ossuaire.

Tableaux

  • Jules Noël : Roscoff vers 1854-1858 (crayon sur papier, collection particulière)

Personnages

Environnement

Roscoff a obtenu trois fleurs au Concours des villes et villages fleuris de France. Plusieurs parcs et jardins peuvent être visités :

  • Le Jardin Exotique de Roscoff[18] ;
  • Le jardin Louis Kerdilès[19].

Sport

La commune possède une école municipale des sports, permettant aux enfants en bas âge de découvrir les différents sports pratiqués dans la région[20], le stade Gérard Martin[21], un complexe sportif Lagadennou (et une salle polyvalente)[22] et un centre nautique[23]. La ville possède un club de foot de 187 licenciés (2007-2008) nommé Paotred-Rosko. Le club est dirigé par Jean-Jacques Cueff.

Établissements scolaires

La commune a deux écoles maternelles et primaires : l'école publique Les Moguerou et l'école Ange Gardien. Il n'y a ni collège ni lycée. Ces derniers se trouvent à Saint-Pol-de-Léon. Ces écoles sont gérées par l’Inspection générale de l'inspection départementale de l’Éducation nationale, de Saint-Pol-de-Léon et par l'Académie de Rennes[24].

Santé

La commune regroupe trois médecins généralistes, deux pharmacies, deux centres de rééducation physique, et un Centre de Thalassothérapie[25]. Elle offre aussi des soins spécialisés dans la Maison de retraite Saint Nicolas[26]. La ville dépend du Centre Hospitalier et de la clinique de Morlaix.

Jumelage

La ville est la marraine de l’Altaïr (bateau construit en 1993)

Sécurité

Afin de protéger ses concitoyens, la commune offre les services de la police municipale[27].

Transport

Le MV Pont-Aven partant de Roscoff.

La commune bénéficie de nombreux moyens de transport :

  • Transport ferroviaire avec le TGV via Morlaix. Roscoff dispose d'une gare SNCF: la ligne dessert Saint-Pol-de Léon et Morlaix ;
  • Transport maritime entre Roscoff et l'Île de Batz[28], ou entre Roscoff et Cork[29] ;
  • Transport routier, avec les cars[30] ;
  • Transport aérien, avec l'aéroport de Brest[31] ;
  • Transport scolaire[32].

Culte

  • le culte catholique : la paroisse de Notre-Dame de Kroas-Batz et la chapelle Sainte-Barbe ;
  • le culte protestant : le temple situé rue du Dr Bagot.

La ville possède deux cimetières (un en bord de mer,Cimetière marin du vil et un à la sortie de la ville :Cimetière de Kerminguy).

Notes et références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Gilberte Taburet : Roscoff, édition Jos le doare, 1957.
  • Olivier Levasseur : Roscoff, éditions : A. Sutton.
  • Les secrets de nos regions Bretagne, auteurs divers, édition Atlas, 1999.
  • Bernard Le Nail : Bretagne, pays de mer, édition Hachette, 1993.
  • Sous la direction de Maurice Dilasser, Patrimoine religieux de Bretagne, éditions Le Télégramme, 2006.

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Roscoff de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Roscoff — (Rosko) …   Deutsch Wikipedia

  • Roscoff — Roscoff, Stadt im Arrondissement Morlaix, des französischen Departements Finistère; hat (versandeten) Hafen mit großem Molo, Schleichhandel nach Spanien u. England mit Leinwand, Branntwein, Wein etc.; 3600 Ew. (mit Kirchspiel) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Roscoff — Roscoff, Stadt im franz. Depart. Finistère, Arrond. Morlaix, am Kanal (La Manche), gegenüber der Insel Batz, an der Westbahn, hat eine Kirche (16. Jahrh.) mit interessantem Renaissanceturm, einen Hafen, eine zoologische Station, Seebäder, Hummer… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Roscoff — Roscoff, Hafenstadt im franz. Dep. Finistère, am Kanal, (1901) 4936 E.; biolog. Station …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Roscoff — French commune nomcommune=Roscoff native name=Rosko caption=View of Roscoff from Île de Batz x=23 y=73 lat long=coord|48|43|38|N|3|59|04|W|region:FR type:city région=Bretagne département=Finistère arrondissement=Morlaix canton=Saint Pol de Léon… …   Wikipedia

  • Roscoff — Original name in latin Roscoff Name in other language Roscoff, Roscovia, Rosko, Roskof, Roskoff, luo si ke, Роскоф, Роскофф State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.72381 latitude 3.98709 altitude 8 Population 3772 Date 2011 11 02 …   Cities with a population over 1000 database

  • Roscoff (France) — Hotels: Best Western Grand Hotel Talabardon (Talabardon) …   International hotels

  • Gare de Roscoff — Roscoff Le bâtiment voyageurs vers 1900. Localisation Pays France Ville Roscoff Adresse …   Wikipédia en Français

  • Ligne de Morlaix à Roscoff — Ligne Morlaix Roscoff La gare de Roscoff dans les années 1900. Pays …   Wikipédia en Français

  • Ligne Morlaix - Roscoff — Pays  France Villes desservies Morlaix, Saint Pol de Léon, Roscoff Historique Mise en service …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.