Simeon Ier de Jerusalem


Simeon Ier de Jerusalem

Siméon Ier de Jérusalem

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Simon.

Siméon ou Simon (mort crucifié en 107) fut le deuxième chef de l'Église de Jérusalem de 62 à 107, après la mort de Jacques le Juste.

Eusèbe de Césarée le dit « cousin du Sauveur », fils de Clopas, ce dernier étant selon lui le frère de Joseph, le "père" de Jésus, dans un passage qui est une citation de l'historien Hégésippe (Hist. eccl. 3, 11, 32). Siméon paraît donc être l'un des cousins de Jésus, et de son frère Jacques le Juste, auquel il a succédé à la tête de la communauté judéo-chrétienne (Sur la question des frères de Jésus, voir l'article Proches de Jésus). Certains l'identifie aussi à Simon, frère de Jésus.

Un texte attribué à Hippolyte de Rome (Hyppolite sur les douze apôtres) assimile ce Siméon à "Simon le Zélote" le disciple du Christ. L'extrait dit ceci : "Simon le Zélote, le fils de Clopas, qu'on appelle aussi Jude, devint évêque de Jérusalem après Jacques le Juste et il s'endormit dans la mort et fut enterré là à l'âge de 120 ans."

Voir aussi

Liens internes

Liens externes


Précédé par :
Jacques Ier
Liste des primats de l'Église orthodoxe de Jérusalem Suivi par :
Juste Ier
  • Portail des chrétiens d’Orient Portail des chrétiens d’Orient
Ce document provient de « Sim%C3%A9on Ier de J%C3%A9rusalem ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Simeon Ier de Jerusalem de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Siméon Ier de Jérusalem — Pour les articles homonymes, voir Simon. Siméon ou Simon (mort crucifié en 107) fut le deuxième chef de l Église de Jérusalem de 62 à 107, après la mort de Jacques le Juste. Eusèbe de Césarée le dit « cousin du Sauveur », fils de Clopas …   Wikipédia en Français

  • Siméon ier de jérusalem — Pour les articles homonymes, voir Simon. Siméon ou Simon (mort crucifié en 107) fut le deuxième chef de l Église de Jérusalem de 62 à 107, après la mort de Jacques le Juste. Eusèbe de Césarée le dit « cousin du Sauveur », fils de Clopas …   Wikipédia en Français

  • JÉRUSALEM — Métropole en pleine expansion dans tous les domaines et dont l’État d’Israël a fait sa capitale, Jérusalem s’étend sur 10 000 hectares et compte 500 000 habitants en 1989, dont 361 000 Juifs. Parmi ses visages multiples, il en est plusieurs qui… …   Encyclopédie Universelle

  • SIMÉON BAR GIORA — ou BAR GHIORA (Ier s.) Chef militaire des Juifs dans la guerre contre les Romains (66 70). Probablement fils d’un prosélyte, ce qui explique son surnom de Bar Giora (en araméen, fils de prosélyte), Siméon était originaire de la cité hellénistique …   Encyclopédie Universelle

  • Siméon de Jérusalem — Pour les articles homonymes, voir Saint Siméon et Simon. Siméon ou Simon[1] (mort crucifié en 107) fut le deuxième chef de l Église de Jérusalem de 70 à 107, après la mort de Jacques le Juste (v. 62) et la chute de Jérusalem. Eusèbe de Césarée le …   Wikipédia en Français

  • Saint-Simeon (Charlevoix-Est) — Saint Siméon (Charlevoix Est) Pour les articles homonymes, voir Saint Siméon. Saint Siméon Administration …   Wikipédia en Français

  • Saint-siméon (charlevoix-est) — Pour les articles homonymes, voir Saint Siméon. Saint Siméon Administration …   Wikipédia en Français

  • St-Siméon — Saint Siméon (Charlevoix Est) Pour les articles homonymes, voir Saint Siméon. Saint Siméon Administration …   Wikipédia en Français

  • Saint-Siméon (Bonaventure) — Pour les articles homonymes, voir Saint Siméon. Saint Siméon Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Saint-Simeon (Bonaventure) — Saint Siméon (Bonaventure) Pour les articles homonymes, voir Saint Siméon. Saint Siméon Ajouter une image Administration …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.