1re division d'infanterie (France)

1e division d'infanterie motorisée (France)

1re Division d'Infanterie
Pays France France
Branche Armée de Terre
Type Division d'Infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Guerre de 1870
Première Guerre mondiale

Sommaire

Les chefs de la 1re division d'infanterie

Les Cent-Jours

brigade Quiot, commandée par le colonel Claude Charlet.
54e régiment d'infanterie de ligne
55e régiment d'infanterie de ligne

brigade Bourgeois, commandée par le général de brigade Bourgeois

28e régiment d'infanterie de ligne
105e régiment d'infanterie de ligne
19e compagnie du 6e Régiment d'Artillerie à pied, avec 8 pièces.

Guerre de 1870

Appartient à l'Armée du Rhin, commandée par le maréchal Mac Mahon.

Composition :

La Première Guerre mondiale

Composition au cours guerre

Mobilisée dans la région.

Infanterie

Artillerie

Artillerie de tranchée

Cavalerie

    • 1er escadron du 1er mai 1917 à l'armistice
    • 5e escadron du 14 août 1914 au 1er mai 1917

Génie

La Guerre

1914

5 – 13 août

Transport par V.F. dans la région d'Aubenton ; puis, mouvement vers Sécheval et couverture sur la Meuse, dans la région Mézières, Monthermé.

13 – 23 août

Mouvement, vers le nord, par Surice, sur Anthée.
A partir du 15 août, occupation du front de la Meuse, entre Hastière et Anseremme, puis mouvement, par Ermeton-sur-Biert, en direction de Charleroi.

23 – 29 août

Engagée dans la Bataille de Charleroi, vers Saint-Gérard.
A partir du 24, repli par Mariembourg et Signy-le-Petit, sur Guise
25 août, combat de Mariembourg.

29 août – 6 septembre

Engagée dans la 1re Bataille de Guise, au nord-ouest de Sains-Richaumont.
A partir du 31 août, repli, par Crécy-sur-Serre, Breuil-sur-Vesle et Reuil-sur-Marne, vers le sud d'Esternay.

6 – 13 septembre

Engagée dans la 1re Bataille de la Marne.
Du 6 au 10, Bataille des Deux Morins : combats dans la région d'Esternay, puis vers Maclaunay et Margny.
A partir du 10, poursuite, par Dormans et Ville-en-Tardenois, jusqu'au-delà de Reims.

13 septembre – 1er novembre

Engagée dans la 1re Bataille de l'Aisne : combats vers la Neuvillette et les Cavaliers de Courcy.
A partir du 16 septembre, mouvement de rocade vers Roucy ; combats vers la ferme du Choléra et vers Berry-au-Bac. Puis, stabilisation et occupation d'un secteur vers Gernicourt et Berry-au-Bac, étendu à droite, le 4 octobre, jusqu'au sud de la Neuville.
Du 12 au 15 octobre, attaques françaises vers Sapigneul.

1er novembre – 7 décembre

Retrait du front et mouvement vers Bazoches.
A partir du 5 novembre, engagée dans les contre-attaques françaises, à la suite de l'action allemande sur Soupir : passage de l’Aisne ; le 6 novembre, attaque et reprise de Soupir.
Du 7 au 14 novembre, combats vers Soupir et Chavonne. Puis, occupation et organisation d'un secteur vers Chavonne et le canal de l'Oise à l'Aisne.

7 – 28 décembre

Retrait du front. Repos vers Rosnay.
A partir du 16 décembre, transport par V.F., de la région de Fismes, Fère-en-Tardenois, dans celle de la Cheppe.
A partir du 20 décembre, stationnement vers Suippes et Bussy-le-Château.

1915

28 décembre 1914 – 12 mars 1915

1re bataille de Champagne
Occupation d'un secteur vers la ferme de Beauséjour
16 février : attaques françaises sur le fortin de Beauséjour ; puis violents combats dans cette région.

12 mars – 5 avril

Retrait du front et repos vers Champigneul-Champagne (éléments maintenus en secteur jusqu'au 22 mars).
A partir du 28 mars, transport par V.F., de Sommesous, dans la région de Longeville, puis mouvement vers le sud-est de Verdun.

5 – 20 avril

Engagée dans la 1ère bataille de Woevre, à l'est de Braquis et d'Hennemont, puis occupation, dans cette région, d'un secteur étendu à gauche, le 10 avril, jusqu'au bois de Buzy.

20 – 26 avril

Retrait du front ; mouvement par étapes et transport par camions vers la région de Sainte-Menehould.
A partir du 23, transport par V.F., à Fismes.

26 avril – 17 juillet

Mouvement vers le front ; occupation d'un secteur vers le sud du Godat et Berry-au-Bac, étendu, à droite, le 2 juin, jusqu'à Loivre.

17 juillet – 18 août

Retrait du front vers Branscourt ; travaux de 2e position et repos.

18 août 1915 – 20 février 1916

Occupation d'un secteur vers Loivre et la Neuville (guerre de mines)
22 août, extension du front, à gauche, jusque vers Sapigneul.
8 septembre, réduction, à droite, jusqu'au Godat.
15 novembre, nouvelle extension, à gauche, jusque vers Berry-au-Bac.

1916

20 – 29 février : Retrait du front.

À partir du 23, transport, par camions et par V.F., dans la région de Vitry-le-François, puis, le 25, dans celle de Verdun et de Belleville.

29 février – 7 avril

Engagé dans la bataille de Verdun, vers Bras, la cote du Poivre et les carrières d'Haudromont.

7 – 18 avril

Retrait du front ; transport par camions et regroupement vers Saint-Dizier.
À partir du 11 avril, transport par VF dans la région de Dormans ; repos.

18 avril – 20 juillet

Mouvement vers Fismes.
À partir du 21 avril, occupation d'un secteur entre le moulin Pontoy et la route de Paissy à Ailles, étendu, à gauche, le 17 juillet, jusque vers Troyon.

20 juillet – 13 août

Retrait du front ; repos dans la région Ville-en-Tardenois, Épernay.
À partir du 23 juillet, transport par VF vers Breteuil ; puis repos et instruction vers Crèvecœur-le-Grand.
À partir du 9 août, mouvement vers le Sud-Ouest d'Amiens ; repos.

13 août– 30 septembre

Mouvement vers le front.
À partir du 19 août, engagé dans la bataille de la Somme, devant Maurepas, (sauf du 6 au 13 septembre, où la DI est retirée vers Sailly-Laurette)
24, prise de Maurepas.
26 septembre, coopération à la prise de Combles.

30 septembre – 7 octobre : Retrait du front.

À partir du 2 octobre ; transport par VF dans la région du camp de Châlons ; repos.

7 octobre – 27 novembre : Mouvement vers le front

Occupation d'un secteur vers la cote 193 et le sud de Sainte-Marie-à-Py.

27 novembre 1916 – 4 janvier 1917

Retrait du front ; repos vers Courtisols.
À partir du 10 décembre, instruction.

1917

4 – 31 janvier : Mouvement vers le front

Occupation d'un secteur vers la cote 193 et le chemin de Souain à Sainte-Marie-à-Py.

31 janvier – 3 mars  : Retrait du front

repos et instruction vers Châlons-sur-Marne et Suippes.

3 mars – 9 avril : Mouvement vers Fismes.

A partir du 9 mars, préparatifs d'offensive sur l'Aisne, dans la région de Beaurieux.

9 – 21 avril

Occupation d'un secteur vers Craonne.
A partir du 16 avril, engagée dans la 2e bataille de l'Aisne et prise du plateau et du village de Craonne. Puis, organisation et défense du terrain conquis.

21 avril – 25 juin : Retrait du front

Transport par camions vers Chéry-Chartreuve, puis mouvement, par Troissy, vers la région de Montmirail ; regroupement.
A partir du 9 mai, mouvement, par Bergères-lès-Vertus et Lhuitre, vers le camp de Mailly ; instruction.
10 juin, mouvement, par Coclois, Marcilly-le-Hayer et Gouaix, vers le Sud de Provins ; repos.

25 juin – 29 juillet

Transport par V.F. vers Dunkerque et Bergues.
À partir du 27, placé en 2e ligne, au sud-ouest de Het-Sas.
À partir du 7 juillet, relève de l'armée belge et occupation d'un secteur vers Het-Sas et Boesinghe (du 15 au 29 juillet, l'infanterie est retirée du front et mise au repos au sud de Bergues)

31 juillet – 7 décembre : engagée dans la 2e bataille des Flandres

31 juillet: attaque et prise de Bikschote.
5 – 20 août
Retrait du front ; repos dans la région de Bergues.
20 août – 14 septembre
Mouvement vers le front et occupation d'un secteur vers Bixschoote et Langemark.
14 septembre – 16 octobre
Retrait du front ; repos et instruction dans la région de Calais.
16 – 30 octobre 1917
Mouvement vers le front et occupation d'un secteur vers Langemarck et Merkem
22 et 26 octobre, attaques françaises ; progression au-delà du Saint-Jansbeek
23 octobre, réduction du front, à gauche, jusqu'au sud de Kloosterschool.
30 octobre – 7 décembre 1917 : Retrait du front ; repos au sud de Bergues.

7 décembre 1917 – 18 janvier 1918

Mouvement, par Lillers, Bouquemaison, Villers-Bocage, Breteuil, Saint-Just-en-Chaussée et Chamant, vers la région de l'Ourcq ; repos et instruction vers Lizy-sur-Ourcq.

1918

18 janvier – 9 mars : Mouvement vers le front.

A partir 21 janvier, occupation d'un secteur vers la forêt de Vauclerc et le Ployon.

9 – 23 mars : Retrait du front ; repos vers Arcis-le-Ponsart. 23 mars – 12 mai : Mouvement vers Romain, puis, le 24, transport par camions vers Noyon.

Engagée, le 25, au sud de Guiscard, dans la 2e bataille de Picardie: combat en retraite et défense de l'Oise aux abords de Noyon ; combats au mont Renaud. Puis stabilisation du front entre Ourscamps et Pontoise ; extension à droite, le 3 avril, jusqu'à Varesnes.

12 – 28 mai : Retrait du front ; repos vers Choisy-au-Bac.

A partir du 27 mai, transport par camions vers Vénizel et Ciry-Salsogne.

28 mai – 5 juin : engagée dans la 3e bataille de l'Aisne

combats en retraite jusqu'à la lisière nord-est de la forêt de Villers-Cotterêts.

5 – 11 juin : Retrait du front ; travaux vers Villers-Cotterêts. 11 juin – 13 juillet

Occupation d'un secteur à la lisière est de la forêt de Villers-Cotterêts, vers Corcy et la ferme.
Combats violents vers la ferme Chavigny ; reconnaissances vers Longpont.

13 – 18 juillet : Retrait du front ; mouvement vers Dammartin-en-Goële ; repos.

Le 16 juillet, transport par camions à l'est de Crépy-en-Valois.

18 – 28 juillet

Engagée, le 18 au soir, vers Blanzy, dans la bataille du soissonnais et de l'Ourq (2e bataille de la Marne) : offensive vers Grand-Rozoy et Le Plessier-Huleu.

28 juillet – 27 août : Retrait du front ; repos à l'ouest de Compiègne. 27 août – 19 octobre : Transport par V.F. en Alsace.

A partir du 31 août, occupation d'un secteur vers Leimbach et la vallée de la Lauch, étendu à gauche, le 10 octobre, jusqu'à Metzeral.

19 octobre – 7 novembre : Retrait du front

Repos vers Masevaux, puis mouvement par étapes vers Darney.
A partir du 30 octobre, instruction au camp de Darney

7 – 11 novembre

Mouvement vers Mirecourt ; préparatifs d'offensive.

L'entre-deux-guerres

La loi du 13 juillet 1927, sur l’organisation générale de l’armée et la loi des cadres et effectifs du 28 mars 1928, fixent le nombre des divisions d’infanterie métropolitaines à vingt.
Ces dernières sont considérées comme des forces de territoire affectées à la défense du sol métropolitain.
Ces grandes unités d’infanterie sont de trois types, dix divisions d’infanterie de type « nord-est », sept divisions d’infanterie motorisées et trois divisions d’infanterie alpine.
La 1re Division d'Infanterie Motorisée est stationnée à Lille. Sa composition est la suivante:

La Seconde Guerre mondiale

L'après Seconde Guerre mondiale

Notes et Références

Liens internes

Liens externes

La 1° DI dans la bataille de l'Aisne (1917)


  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de la Première Guerre mondiale Portail de la Première Guerre mondiale
Ce document provient de « 1e division d%27infanterie motoris%C3%A9e (France) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 1re division d'infanterie (France) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 1re division d'infanterie — 1re division  Cette page d’homonymie répertorie différentes unités militaires partageant un même nom. Dans le domaine militaire, 1re division peut désigner : Divisions d infanterie : 1re division SS Leibstandarte Adolf Hitler… …   Wikipédia en Français

  • 1re division d'infanterie motorisée (France) — 1re Division d Infanterie 1re Division d Infanterie Motorisée Insigne de la 1er Division d’Infanterie …   Wikipédia en Français

  • 1re division d'infanterie (Allemagne) — 1re Division d Infanterie 1. Infanterie Division Période 17 août 1939 – 8 mai 1945 Pays …   Wikipédia en Français

  • 1re division d'infanterie (États-Unis) — 1re division d infanterie américaine Drapeau de la 1re division d infanterie américaine Période 24 mai 1917 Pays États Unis Branche …   Wikipédia en Français

  • 1re Division d'Infanterie US — 1re division d infanterie (États Unis) 1re division d infanterie américaine Drapeau de la 1re division d infanterie américaine Période 24 mai 1917 Pays États Unis Branche …   Wikipédia en Français

  • 1re Division d'infanterie US — 1re division d infanterie (États Unis) 1re division d infanterie américaine Drapeau de la 1re division d infanterie américaine Période 24 mai 1917 Pays États Unis Branche …   Wikipédia en Français

  • 1re division d'infanterie (Etats-Unis) — 1re division d infanterie (États Unis) 1re division d infanterie américaine Drapeau de la 1re division d infanterie américaine Période 24 mai 1917 Pays États Unis Branche …   Wikipédia en Français

  • 1re division d'infanterie (États Unis) — 1re division d infanterie américaine Drapeau de la 1re division d infanterie américaine Période 24 mai 1917 Pays États Unis Branche …   Wikipédia en Français

  • 1re division d'infanterie américaine — 1re division d infanterie (États Unis) 1re division d infanterie américaine Drapeau de la 1re division d infanterie américaine Période 24 mai 1917 Pays États Unis Branche …   Wikipédia en Français

  • 1re division d'infanterie coloniale — Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d Infanterie Coloniale Rôle Infanterie …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”