Crepy-en-Valois

Crépy-en-Valois

Crépy-en-Valois

Blason ville fr Crépy-en-Valois (Oise).svg


Pays
drapeau de la France
     France
Région Picardie
(Amiens)
Département Oise
(Beauvais)
Arrondissement Senlis
Canton Crépy-en-Valois
(chef-lieu)
Code Insee 60176
Code postal 60800
Maire
Mandat en cours
Arnaud Foubert
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Valois
Coordonnées
géographiques
49° 14′ 09″ Nord
       2° 53′ 24″ Est
/ 49.235837, 2.890032
49° 14′ 09″ N 2° 53′ 24″ E / 49.235837, 2.890032
Altitudes moyenne : 93 m
minimale : 62 m
maximale : 150 m
Superficie 16 28 km² (1 628 ha)
Population sans
doubles comptes
14 436 hab.
(1999)
Densité 887 hab./km²
Carte de localisation de Crépy-en-Valois

Crépy-en-Valois est une commune française, située dans le département de l'Oise et la région Picardie.

Les habitants sont appelés Crépynois et Crépynoises.

Sommaire

Géographie

Située à 65 km au nord est de Paris, au cœur du Valois. Région d'openfield, le Valois est le domaine de la grande culture industrielle (céréales, betteraves, oléagineux, légumes de plein champs). La ville est correctement reliée à la capitale: ligne Paris-Laon, proximité RN2 et A1. L'aéroport de Roissy est à 25-30 minutes en voiture.

Limite sud du domaine linguistique picard (contrairement au Nord de la France, le picard n'est plus parlé dans le Valois).

Particularité: Crépy-en-Valois est la capitale française du tir à l'arc.

Histoire

Le site de Crépy-en-Valois a été probablement occupé par les Romains.

Périodes médiévale et moderne

À partir du Xe siècle, Crépy-en-Valois devient la résidence des comtes du Valois, puissants vassaux des rois de France jusqu'en 1213, date à laquelle le Valois est intégré au domaine de la Couronne. Donné en apanage, il revient ainsi à Louis d'Orléans qui le transforme en duché.

Crépy-en-Valois connaîtra une prospérité économique aux XIIe et XIIIe siècles avec les foires de Champagne, la ville se trouvant sur l'une des routes entre la Flandre et la Champagne.(cf. Louis Carolus-Barré, "Crépy-en-Valois, ville de commune" in Volum n°1, Bulletin de la société d'histoire et d'archéologie du Valois, janvier 2007). Mais, la cité est touchée par la guerre de Cent Ans. Par ailleurs, dès le XVIe  siècle, Villers-Cotterêts est préférée par les rois de France. La ville connaît alors un lent déclin jusqu'à la Révolution française.

Période contemporaine

Sous la Révolution française, la société populaire de Crépy est particulièrement active (cf Jacques Bernet, Annales Historiques Compiégnoises, n°31).

Il faut attendre l'arrivée du chemin de fer en 1861 et de la construction de l'usine d'ameublement Clair en 1873 (cf. Jean-Marie Tomasini, 1987) pour que la ville retrouve une vitalité économique. La ville connaît un essor remarquable sous l'ère du maire Gustave Chopinet (mayorat,1888-1918). En 1902, le conseil municipal se divise sur fond de querelles religieuses au point qu'il est dissous en Conseil des ministres, le 29 juin 1902 (cf. Éric Dancoisne, Annales historiques compiégnoises N°103-104, automne 2006)

Gustave Chopinet est pris en otage avec une dizaine d'autres Crépynois le 2 septembre 1914 au moment de l'invasion allemande. Son acte de bravoure lui vaut d'obtenir la Légion d'honneur en 1917. La ville souffre particulièrement des bombardements allemands en 1918. L'usine Clair est en partie détruite. Les années d'après-guerre sont marquées par la cherté de la vie, une crise de logements sévère. Sous l'action de Jean Vassal (1919-1953) sont réalisées les premières HBM.

Le socialiste SFIO Jean Vassal est maintenu par Vichy sous l'Occupation nazie. En septembre 1944, il est déposé par les FFI locaux. Mais contre toute attente, c'est le préfet gaulliste Yves Pérony qui le maintient. En novembre 1944, Jean Vassal est exclu de la SFIO. Il rejoint le RPF en 1948. cf. Eric Dancoisne, Jean Vassal, député-maire de Crépy-en-Valois, 1870-1953. Du radical socialisme au gaullisme. Société d'histoire moderne et contemporaine de Compiègne, 2008, 253 pages.

Exploitant les divisions de la gauche crépynoise, le docteur Michel Dupuy remporte les élections municipales de 1953. Sous ses différents mandats, la ville passe de 5000 habitants à 14000 habitants à son départ en 1995.

Les enfants victimes de la catastrophe autoroutière de Beaune le 31 juillet 1982 habitaient ici. L'accident de Beaune fit 53 morts, dont 44 enfants de moins de 15 ans.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1888 1918 Gustave Chopinet Rad. Ind.
1919 1944 Jean Vassal SFIO
1944 1953 Jean Vassal RPF
1953 1995 Michel Dupuy DVD
1995 2008 Pierre Praddaude DVD
2008 Arnaud Foubert UMP Président de la communauté de communes du Valois
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Ehess[1] et INSEE[2])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 242 2 164 2 282 2 157 2 619 2 582 2 873 2 933 2 787
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 513 2 834 2 775 2 817 3 082 3 369 3 625 4 124 4 381
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
5 213 5 375 5 528 5 293 5 570 5 632 5 654 5 465 5 950
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
7 379 8 660 10 920 12 228 13 222 14 436 14 289 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Lieux et monuments

Église Saint-Denis vue depuis la vallée.
Monument aux morts du sculpteur Albert Bartholomé.
  • Abbaye Saint-Arnoul
fondée en 1008, et rattachée ensuite à l'ordre de Cluny.
  • Église Saint-Denis, et son cimetière en pente traversé par un sentier en lacets menant au pied du rempart.
  • Église Saint-Thomas de Canterbury
construite au XIIe siècle.
  • Remparts et les portes de Paris et Sainte-Agathe.
  • Château royal et Auditoire[3]
La chapelle Saint-Aubin est bâtie vers 1170-1180 par Thibault III de Crépy-Nanteuil. Son fils Philippe Ier édifie, accolée à celle-ci, une noble demeure seigneuriale surplombant les remparts de la ville médiévale, peu après la victoire de Bouvines (1214) qui le vit combattre aux côtés de son suzerain le roi de France Philippe Auguste.
Au XVIe siècle, le « château » devient le siège de l’administration du duché de Valois.
Au XVIIIe siècle, les sous-sols se muent en une prison où le poète Gérard de Nerval passe une glaciale nuit d’octobre.
Depuis 1949, il abrite le musée de l’Archerie et du Valois.
L’Archerie (collection unique en France) 
Armes préhistoriques élaborées il y a plus de 10 000 ans, arcs des champions olympiques ou dernières innovations des facteurs d’arcs de chasse, les collections du musée témoignent de la diversité et de l’évolution des pratiques liées au tir à l’arc.
Loin de se cantonner à la sphère occidentale, elles évoquent la présence de l’arc sur tous les continents.
Aujourd’hui, les compagnies d’arc du Valois, comme de la Picardie et de l’Ile-de-France, entretiennent fidèlement les traditions du « noble jeu d’Arc ».
Les collections du musée montrent cet attachement : tir de l’abat l’oiseau dont le vainqueur est désigné roi de la compagnie pour l’année, bouquet provincial qui les rassemble toutes selon un rituel immuable, attachante figure de saint Sébastien, patron des archers depuis le Moyen Âge.
L’art sacré du Valois
Les salles hautes du musée abritent une riche collection d’art sacré du Moyen Âge au XIXe siècle, dont se détache un bel ensemble de statues médiévales et Renaissance, provenant de plus d’une trentaine d’églises et chapelles du Valois.

Jumelages

Personnalités liées à la commune

Notes et références

Voir aussi

Commons-logo.svg

Liens externes


  • Portail de l’Oise Portail de l’Oise
  • Portail de la Picardie Portail de la Picardie
Ce document provient de « Cr%C3%A9py-en-Valois ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Crepy-en-Valois de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Crépy en Valois — Pays …   Wikipédia en Français

  • Crépy-en-Valois — Saint Denis Church …   Wikipedia

  • Crépy-en-Valois — Crépy en Valois …   Deutsch Wikipedia

  • Crépy-en-Valois — Saltar a navegación, búsqueda Crépy en Valois …   Wikipedia Español

  • Crépy-en-Valois — 49° 14′ 09″ N 2° 53′ 24″ E / 49.235837, 2.890032 …   Wikipédia en Français

  • Crepy-en-Valois — Original name in latin Crpy en Valois Name in other language Bouillant Germinal, Crepy, Crepy en Valois, Crpy, Crpy en Valois, Krepi an Valoa, Krepi an Valua, wa lu wa de qu ke lei pi, Крепи ан Валоа, Крепі ан Валуа, State code FR Continent/City… …   Cities with a population over 1000 database

  • Gare de Crépy-en-Valois — Crépy en Valois Le bâtiment voyageurs Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Canton de Crépy-en-Valois — Situation du canton de Crépy en Valois dans le département Oise Administration Pays France …   Wikipédia en Français

  • Cantón de Crépy-en-Valois — Saltar a navegación, búsqueda Cantón de Crépy en Valois Ubicación de Cantón de Crépy en Valois en el departamento de Oise …   Wikipedia Español

  • Canton De Crépy-en-Valois — Administration Pays France Région Picardie Département Oise Arrondissement Arrondissement de Senlis Code cantonal 60 12 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”