1849

Années :
1846 1847 1848  1849  1850 1851 1852

Décennies :
1810 1820 1830  1840  1850 1860 1870
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada, États-Unis) • Asie • Europe (France, Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Architecture Chemins de fer Droit • Littérature Musique Musique classique Parcs de loisirs • Photographie • Science Sociologie • Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année 1849 du calendrier grégorien.

Sommaire

Événements

Amérique

Article détaillé : 1849 aux États-Unis.
10 mai : Astor Place Riot
  • La politique libre-échangiste de Robert Peel provoque au Canada un mouvement annexionniste en faveur des États-Unis. Lord Elgin, appuyé par Robert Baldwin, enraye le mouvement en engageant avec Washington les premières négociations relatives à la conclusion d’un traité de réciprocité commerciale entre les deux pays.
  • Guerre des États-Unis contre les Navajo (fin en 1863).
  • Grande ruée vers l'or en Californie, qui voit la population de cette partie du continent plus que décupler, et qui change radicalement la population et le mode de vie. La ruée vers l'or est l'un des mythes fondateurs de l'ouest américain. La population de Californie atteint 100 000 habitants à la fin de l’année. De nombreux émigrants sont déçus, et tentent leur chance plus loin vers l’est. D’autres profitent des prix exorbitants pratiqués dans la région pour s’établir comme fermier ou comme commerçant.
  • 26 août : Faustin Soulouque, président de la république d'Haïti depuis 1847, est proclamé empereur sous le nom de Faustin Ier.
  • Révolte paysanne au Venezuela. Dirigée par des militaires conservateurs, la population rurale des Llanos se soulève contre le gouvernement du général Tadeos Monagas. Le soulèvement sera réprimé en 1850.

Océanie et Pacifique

  • 12 août-5 septembre : L'amiral français Legoarant de Tromelin échoue dans sa tentative de s'emparer d'Hawaii.
  • Nouvelle-Zélande : L’île du sud est ouverte à la colonisation. La New Zealand Company, déjà responsable de la colonisation de l’île du Nord, entreprend d’établir des presbytériens écossais à Otago et des anglicans dans les plaines centrales de Canterbury.

Afrique

Aristocrate du Tigré, illustration du Voyage en Abyssinie de T. Lefebvre
  • 26 novembre : Bataille de Zaatcha. L’oasis de Zaatcha, dans le Sud algérien entre Biskra et Ouargla, dernier îlot de résistance des nomades conduits par Bou Ziam, compagnon d’arme d’Abd el-Kader, tombe aux mains des troupes françaises au bout de 53 jours de siège. Sur 7000 soldats français engagés, 1500, dont 30 officiers, sont tués ou blessés, et 600 meurent du choléra.
    • Peu de temps après, le général Charon est remplacé par le général d’Hautpoul qui propose d’organiser une grande expédition pour pacifier la Kabylie, mais le gouvernement français ne lui en fournit pas les moyens.
  • Expéditions de David Livingstone entre 1849 et 1871 en Afrique centrale et australe. En 1849, il explore la Rhodésie.
  • Le royaume de Louba (Zambie) est déchiré par une guerre de succession entre les cinq fils du roi Ilunga Kabale à la mort de leur père. L’un d’eux, Kasango Kaliémie, en sort victorieux, mais la puissance louba décline rapidement, car le souverain ne peut s’opposer à la pénétration des marchands arabes de la côte orientale et à celle des trafiquants nyamwezi.
  • Fondation de Libreville, « village chrétien et français », par Édouard Bouët-Willaumez, pour accueillir les esclaves libérés des bateaux négriers.
  • Explorations de Édouard Bouët-Willaumez (1849) et de Hecquard (1849-1850) en Afrique occidentale. Le chacha Edouard Bouët est chargé par le gouvernement français d’enquêter sur les accusations de traite esclavagiste clandestine lancées contre la maison Régis.
  • Abolition du monopole d’État sur le commerce du bilad es-Sudan. Les commerçants Jallaba sont supplantés par les Khartoumiens dans le commerce avec l’Aequatoria et le Bahr el-Ghazal. Ceux-ci s’engagent dans des razzias d’esclaves, la chasse à l’éléphant et n’hésitent pas à confisquer des biens de prestige accumulés par les chefs de lignage. Ils établissent des zariba (entrepôts commerciaux) et daym ou dem (postes fortifiés) en collaboration avec les notables locaux. Cette collaboration se transforme peu à peu en rapports de domination et d’exploitation forcenées des princes marchands, qui deviennent la règle après 1860.

Proche-Orient

  • Les insurrections religieuses se poursuivent en Perse : les babistes ne déposent les armes qu’au mois de juillet, tandis que Salâr al Dawla parvient à rallier à sa cause Hamza Mirza, gouverneur de Meshed et reçoit le soutien de Yar Mohammed Khan, d’Hérat. Le chah envoie une armée de 6000 hommes contre les rebelles.
  • Querelle entre la France et la Russie au sujet des Lieux Saints : la France avait jadis obtenu que l’Église de Jérusalem soit sous la responsabilité du clergé latin. En 1757, les Grecs ont imposés des religieux orthodoxes, ce qui permet à la Russie d’obtenir un droit de protection sur les Lieux saints (1808). Les deux puissances plaident la cause de leurs protégés auprès du sultan. Louis-Napoléon Bonaparte, qui cherche le soutien des catholiques de France, se fait le porte-parole du clergé latin de Jérusalem.

Asie

  • Février-mars, Seconde guerre britanno-sikh : Victoires britanniques sur les Sikhs aux batailles de Gujrât (21 février) et de Chenab (21 mars), suivies de la capitulation des Sikhs.
  • 29 mars : Lord Dalhousie annexe le Panjab au prix d’une sanglante répression. Il étend l’emprise britannique en prenant le contrôle de divers royaumes et soulève une profonde hostilité au sein de la noblesse et du peuple. Le souverain sikh est assigné à résidence et un Board of Governement est chargé de l’administration du Panjab. Les innovations apportées et les restrictions imposées à la tradition sikh, ainsi qu’au commerce des esclaves, sont accueillies avec méfiance et un ressentiment croissant.
  • Les Britanniques annexent la Birmanie méridionale (1849-1852).
  • Expédition russe de Nevelskoï en Extrême-Orient (fin en 1855) : bouches de l’Amour, reconnaissance du caractère insulaire de Sakhaline, premier établissement russe à Nikolaïevsk (août 1850).

Europe

22 décembre : simulacre d’exécution des membres du cercle de Petrachevski

Allemagne

Le mauvais élève, caricature allemande de 1849. Les inscriptions disent : liberté de la presse, d'assemblée, de discourir, d'association... La carte de l'arrière plan mentionne la Prusse

Autriche-Hongrie

4 avril : Bataille de Tápióbicske
  • Janvier-juillet : Lutte des révolutionnaires hongrois contre les Roumains de Transylvanie qui repoussent l’Union avec la Hongrie. L’armée hongroise occupe rapidement les principaux centres.
  • 5 janvier : Les Autrichiens prennent Pest, avec l'aide de troupes croates.
  • 26 février : Victoire du feld-maréchal Windischgrätz sur les Hongrois à Kápolna.
  • 4 mars : Le projet de constitution fédéraliste du parlement autrichien est renvoyé par le gouvernement Schwarzenberg et l’empereur et une constitution est « octroyée ». Tous les pays de la monarchie sont placés sur un pied d’égalité et réduits au rang de circonscriptions administratives. la Transylvanie devient une province de l’empire distincte de la Hongrie.
    • Le parlement hongrois, réfugié à Debrecen est dominé par les radicaux. Kossuth, ministre de la guerre, exerce une véritable dictature pour mener une lutte à outrance face au « parti de la paix ».
  • 7 mars : Dissolution du parlement autrichien.
  • 10 mars : Les représentants du Conseil national slovaque demandent à l’empereur que la Slovaquie soit séparée de la Hongrie et qu’elle soit autonome dans le cadre de l’Empire.
  • 6 avril : Victoire hongroise de Isaszeg.
  • 14 avril : La Hongrie devient un état républicain indépendant. Kossuth est élu président-gouverneur sans que la République ne soit proclamée.
  • Les troupes hongroises remportent plusieurs victoires et rétablissent la situation militaire au printemps. Felix von Schwarzenberg fait appel aux Russes qui franchissent la frontière hungaro-polonaise en mai, tandis que le général Haynau pend la tête de l’armée autrichienne en Transdanubie.
  • 21 mai : Buda est reprise par les Hongrois et le gouvernement de Kossuth s’y installe en juin. Isolé, il doit se réfugier à Szeged, puis à Arad.
  • 16 juillet : Le Parlement hongrois vote à Szeged la « loi des nationalités » qui accorde aux Roumains et aux Slaves de Hongrie le libre exercice de leurs droits.
  • 16 juillet : Le Parlement hongrois vote la loi d’émancipation « des habitants de religion mosaïque ».
  • 31 juillet : Les Hongrois sont vaincus par les Russes à Segesvár (mort de Petöfi).
13 août : Capitulation de Világos
  • 6 août : Défaite hongroise à Szebenszék.
  • 9 août : Défaite hongroise à Temesvár.
  • 10 août : Kossuth publie un décret annonçant l’arrêt officiel des hostilités entre Roumains et Magyars. Kossuth cède les pleins pouvoirs au général Artúr Görgey et se réfugie en Turquie, puis en Grande Bretagne.
  • 13 août : Capitulation hongroise à Világos, alors entre les mains du général russe Paskievitch. Les Russes se retirent et une terrible répression menée par Haynau s’abat sur le pays (fin en 1852).
  • Le 6 octobre, Batthyány et 13 autres chefs révolutionnaires sont exécutés. 120 militaires et civils sont exécutés à la suite de leur condamnation par des tribunaux de guerre, d’autres simplement massacrés et des milliers de personnes condamnées à des peines de prison ou aux travaux forcés. L’Autriche inaugure en Hongrie plus de 10 ans de gouvernement centralisé.
  • Plusieurs milliers de Hongrois choisissent l’exil après la chute. Beaucoup rentreront, mais un millier environ iront en Amérique, en Europe occidentale ou resteront en Turquie.

Italie

30 juin : Prise de Rome par les Français
  • En janvier, la république est proclamée à Florence.
  • 9 février : Proclamation de la République romaine.
  • 22 février : La proclamation de la République romaine provoque l'intervention autrichienne.
  • 12 mars : Devant la pression de la Chambre, Charles-Albert de Sardaigne ne tient pas compte des avis des militaires et dénonce l’armistice Salasco.
  • 17 mars : Venise se soulève.
  • 18 mars : Milan se soulève à son tour.
  • 20 mars : Le roi de Piémont-Sardaigne rompt l'armistice signé avec l'Autriche.
  • 23 mars : Défaite piémontaise de Novare.
  • 24 mars : Charles-Albert demande un nouvel armistice, mais les conditions sont si dures qu’il abdique en faveur de son fils Victor-Emmanuel II, âgé de 29 ans, qui accepte l’armistice qui aboutit au traité de paix du 6 août. Les Autrichiens occupent une partie du Piémont et la Toscane.
  • Avril : Répression d’une révolte démocratique à Gênes par Victor-Emmanuel II.
  • 24 avril : Expédition de Rome. Intervention des troupes françaises du général Oudinot destinée à contrer l’offensive autrichienne dans la péninsule. Débarquement de 3000 soldats français à Civitavecchia dans les États pontificaux.
  • 27 avril : Entrée de Garibaldi dans Rome.
  • 30 avril :
    • Les Autrichiens occupent la Toscane et Florence. La formation par les modérés d’une commission de gouvernement provisoire n’a pas suffit à empêcher l’intervention autrichienne. Léopold II de Toscane est rétabli sur son trône.
    • Le général Oudinot qui commande les troupes françaises en Italie s'approche de Rome. À cet instant, il est chargé d'empêcher un rétablissement du pape sous l'autorité exclusive de l'Autriche. Devant Rome, Garibaldi repousse Oudinot.
  • En mai, abolition de la constitution dans le royaume de Naples.
  • Ferdinand II des Deux-Siciles fait bombarder Messine. Il gagne son surnom de Re Bomba. Palerme ne tarde pas à tomber (15 mai).
  • 30 juin : Prise de Rome par les troupes françaises, rétablissant le pape Pie IX.
  • 4 juillet : Oudinot occupe Rome défendue par Mazzini et met fin à la république proclamée en février.
  • 6 août : Le Piémont renonce à toute extension territoriale, à tout soutien du mouvement révolutionnaire italien et doit payer une forte indemnité de guerre. Il ne doit qu’à l’intervention française de ne pas être occupé par l’Autriche.
  • 22 août : Les Autrichiens reprennent Venise, défendue par Manin et Pepe, ravagée par le choléra et les bombardements autrichiens.

France

Article détaillé : 1849 en France.
Premiers timbres-poste de France : Un Franc vermillon
  • Emprisonnement de Proudhon pour ses écrits hostiles à Louis Napoléon Bonaparte (1849-1852).

Chronologies thématiques

Arts et culture

Les Casseurs de pierres de Courbet

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Réforme des université en Russie par le ministre Chirinski-Chikhmatov : limitation des effectifs (300 étudiants par université), suspension de certains enseignements (philosophie, droit constitutionnel).
  • Construction du palais des Armures au Kremlin de Moscou par Thon (1849-1851).

Sports

  • Le Kent est sacré champion de cricket en Angleterre.

Science et techniques

Article détaillé : 1849 en science.
  • Le premier bombardement aérien réussi de l'histoire a lieu en Italie, à Venise, où les autrichiens lâchent une bombe (50 pounds) sur la ville à partir d'un ballon[1].

Économie et Société

  • Un projet de canal à travers l’isthme de Suez est repris à la mort de Méhémet Ali, qui s’y opposait.
  • Chantiers de construction navale à Sormovo (Russie).
  • Proudhon, après le premier échec de sa Banque d’échanges qui proposait un système dans lequel des produits étaient échangés contre d’autres, fonde une Banque du peuple, qui propose un crédit gratuit et échoue également malgré quelque 20 000 souscriptions.
  • Le socialiste français Etienne Cabet, accompagné de 280 de ses adeptes émigre pour les États-Unis, où il fonde à Nauvoo dans l’Illinois une communauté inspirée de son roman utopique, Voyage en Icarie. Mais la colonie ne comptera jamais plus de 1 800 membres et toutes les idées de Cabet n’y seront pas mises en pratique. En 1856, des dissensions au sein de la communauté l’obligeront à partir. Avec 180 fidèles, il ira fonder un nouvel établissement à Saint Louis dans le Missouri, mais cette communauté connaîtra des problèmes analogues. Le mouvement fondé par Cabet continuera d’exister aux États-Unis jusqu’en 1895.
  • Après un séjour à Paris en fin 1848 début 1849, Karl Marx s’installe à Cologne où il fonde un journal communiste, la Neue rheinische Zeitung (la Nouvelle Gazette rhénane) et où il dirige la section locale de la Ligue des communistes et fonde une association de travailleurs comptant sept mille adhérents. Accusé d’organiser des activités révolutionnaires, il est arrêté et jugé à Cologne pour incitation à l’insurrection armée. Il est acquitté, mais expulsé d’Allemagne. Après l’échec des révolutions en France et en Europe, il s’exile alors à Londres, où il passera le reste de sa vie.

Naissances en 1849

Décès en 1849

Notes et références

  1. Statistiques et archives sur les transports, INA, Intrnational Network archive

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 1849 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 1849 — Portal Geschichte | Portal Biografien | Aktuelle Ereignisse | Jahreskalender ◄ | 18. Jahrhundert | 19. Jahrhundert | 20. Jahrhundert | ► ◄ | 1810er | 1820er | 1830er | 1840er | 1850er | 1860er | 1870er | ► ◄◄ | ◄ | 1845 | 1846 | 1847 | 18 …   Deutsch Wikipedia

  • 1849 — Años: 1846 1847 1848 – 1849 – 1850 1851 1852 Décadas: Años 1810 Años 1820 Años 1830 – Años 1840 – Años 1850 Años 1860 Años 1870 Siglos: Siglo XVIII – …   Wikipedia Español

  • 1849 — Year 1849 (MDCCCXLIX) was a common year starting on Monday (link will display the full calendar) of the Gregorian calendar (or a common year starting on Saturday of the 12 day slower Julian calendar). Events of 1849January March * January 1… …   Wikipedia

  • -1849 — Années : 1852 1851 1850   1849  1848 1847 1846 Décennies : 1870 1860 1850   1840  1830 1820 1810 Siècles : XXe siècle av. J.‑C.  XIXe siècle av. J.‑C.  XVIIIe  …   Wikipédia en Français

  • 1849 — …   Википедия

  • 1849 — матем. • Запись римскими цифрами: MDCCCXLIX …   Словарь обозначений

  • 1849 год в истории железнодорожного транспорта — 1847 1848 1849 1850 1851 Портал:Железнодорожный транспорт См. также: Другие события в 1849 году …   Википедия

  • 1849 au theatre — 1849 au théâtre Années : 1846 1847 1848  1849  1850 1851 1852 Décennies : 1810 1820 1830  1840  1850 1860 1870 Siècles : XVIIIe siècle &# …   Wikipédia en Français

  • 1849 en litterature — 1849 en littérature Années : 1846 1847 1848  1849  1850 1851 1852 Décennies : 1810 1820 1830  1840  1850 1860 1870 Siècles : XVIIIe siècle …   Wikipédia en Français

  • 1849 Backpackers Albany — (Олбани,Австралия) Категория отеля …   Каталог отелей

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”