Appellation Bordeaux

Vignoble de Bordeaux

Carte du Vignoble de Bordeaux (cliquer pour agrandir)

Les vins de Bordeaux "présentent de multiples nuances gustatives" (Vins et Vignobles de France, Larousse-Bordas) dues aux cépages cultivés, aux terroirs, aux pratiques de culture et de vinification. Le vignoble de Bordeaux produit des vins rouges, des vins blancs secs ou liquoreux, des rosés et des vins mousseux.

Les vins sont élaborés à partir des cépages la plupart du temps assemblés :

Sommaire

Histoire

Le vignoble de Moulis

La vigne est présente dans la région de Bordeaux depuis l'Antiquité : les notables de Burdigala (Bordeaux) auraient décidé de créer leur propre vignoble en raison du prix élevé des vins en provenance de Narbonne et d'Italie, importés par les négociants romains, mais aussi pour exporter eux-mêmes par voie de mer. Strabon, pourtant attentif aux vignes, ne constata pas leur présence, vers la fin du siècle d'Auguste, quand il nomma Bordeaux "pour la première fois sous son nom antique de Burdigala" (Roger Dion, Histoire de la vigne et du vin en France, 1959-1977, Flammarion). La création d'un vignoble au 1er siècle fut favorisée par la relative facilité de commercer avec l'archipel britannique et les régions du nord de l'Europe. Le cépage biturica, que Pline et Columelle décrivent, aurait été adopté par les Bordelais en raison de sa bonne tenue sur les terroirs frais et humides des abords ibériques du golfe de Gascogne (la supposition ne fait pas l'unanimité).

Les documents manquent en ce qui concerne le sort du vignoble après l'écroulement du monde romain. Il est admis que le poète Ausone aurait possédé au IVe siècle une villa et des vignes à Saint-Émilion (d'où le nom du célèbre Château Ausone).

Au XIIe siècle, l'Aquitaine devient un duché anglais suite au remariage d'Aliénor d'Aquitaine avec Henri Plantagenêt, comte d'Anjou et roi d'Angleterre sous le nom de Henri II. Le commerce vinicole se développe à partir de la région des Graves.

Au XIIIe siècle, la prise de La Rochelle, port exportateur des vins bordelais, par le roi de France transforme Bordeaux en port exportateur privilégié des vins à destination du marché anglais. Le roi d'Angleterre accorde alors d'importants privilèges fiscaux aux négociants bordelais. Ces derniers se mettent alors à planter de la vigne à tour de bras. Le vignoble s'étend vers le Libournais. À l'époque, le vin, obtenu par un mélange de jus de raisins noirs et de raisins blancs, était clair, d'où son nom de claret. Au XIVe siècle le nouveau Pape Clément V, servait le vin de sa région de Graves, d'Avignon à Oxford.

Ce n'est qu'à partir du XVIe siècle qu'apparaissent des exploitations viticoles proches de celles d'aujourd'hui, avec les pieds de vigne plantés en sillons.

À partir du XVIIe siècle, l'arrivée des hommes d'affaires néerlandais transforme les méthodes commerciales. En effet, ceux-ci diffusent en Europe des boissons jusqu'ici inconnues telles que le chocolat, le café ou le thé, ainsi que d'autres boissons alcoolisées (bières fortes, gin). De plus, les Hollandais encouragent la production de vins plus à leur goût comme des vins blancs doux et des vins noirs (en fait, des vins rouges tels que nous les connaissons aujourd'hui) non seulement dans le Bordelais, mais aussi à Cahors et dans la péninsule Ibérique (les premiers vins de Porto leur seraient dus). Ces nouvelles boissons concurrencent durement les clarets gascons.

La famille Pontac choisit alors une nouvelle voie pour l'élevage de son vin : le terroir est mis en valeur, la vigne bien soignée, les vins élevés dans des barriques neuves en chêne. Profitant d'une auberge qu'elle détient à Londres, la famille Pontac fait connaître ses vins en Angleterre. Ils sont si appréciés qu'ils finissent par se vendre plus cher que les clarets ordinaires. Les autres négociants bordelais se mettent alors à les imiter, les affaires fleurissent et le vignoble s'étend de nouveau, cette fois vers les graves du Médoc et du Sauternais, ainsi que dans les régions de Blaye et Bourg. C'est à cette époque que les grands vignobles du Médoc sont créés. Du même coup naissent les premiers grands crus bordelais.

Il faut attendre le Second Empire pour que les grands vins rouges de Saint-Émilion, Fronsac et Pomerol s'installent à leur tour au premier rang de la production viticole bordelaise.

Géographie

Les régions viticoles du Médoc, des Graves et de Sauternes

Les terroirs du vignoble de Bordeaux se distinguent par leur situation géographique vis-à-vis de la Garonne et de la Gironde (voir carte ci-dessus).

Sur la rive gauche de la Garonne et le long de l’estuaire, les alluvions dominent le vignoble sur plus de 150 km. Mais pas n’importe lesquels. Ce sont essentiellement des graves : galets et graviers roulés en provenance des Pyrénées, où le fleuve prend sa source 600 km en amont. Ces graves sur sable constituent des terrasses bien drainées, chaudes et parfaites pour la vigne et le cabernet-sauvignon en particulier. De l’autre côté du fleuve, les terroirs ont une origine différente, avec des côtes et des collines argilo-calcaires et des sols plus profonds, parfaits pour le merlot, par exemple.

Les appellations génériques

Ce sont les appellations auxquelles peuvent prétendre tous les vignobles du bordelais, y compris les appellations les plus prestigieuses décrites plus bas.

Le Médoc

Le vignoble du Médoc s'étend sur la rive gauche de la Gironde, de Saint-Vivien-de-Médoc au nord jusqu'à Bordeaux au sud.

Les Graves

Le vignoble des Graves s'étend au sud de Bordeaux, le long de la rive gauche de la Garonne, jusqu'au canton de Langon. Il comprend les appellations suivantes:

Le Sauternais

Sauternes

Le vignoble du Sauternais est une enclave au Sud de celui des Graves. Il comprend deux appellations de vin blanc liquoreux :

Les vignobles de Blaye et Bourg

Les vignobles du Bourgeais-Blayais s'étendent entre la rive droite de la Gironde et la frontière du département de la Charente-Maritime.

Saint-Émilion - Pomerol - Fronsac

Le vignoble dit du Libournais comprend les zones de Saint-Émilion, Pomerol et Fronsac. Il s'étend sur la rive droite de la Dordogne, de Libourne à l'ouest jusqu'en limite du département de la Dordogne à l'est. Cette zone est la plus morcelée puisque sur une petite superficie elle comporte de nombreuses appellations, toutes de vins rouges :

L'Entre-Deux-Mers

Ce vignoble bordelais s'étend entre la Dordogne et la Garonne à l'intérieur du département de la Gironde.

Classements officiels des vins de Bordeaux

Classification officielle des vins de Bordeaux de 1855

À l'occasion de l'exposition universelle de Paris de 1855, la Chambre de commerce de Bordeaux formula la demande suivante au Syndicat des courtiers : « Nous venons vous prier de vouloir bien nous transmettre la liste bien exacte et bien complète de tous les crus rouges classés du département en spécifiant à laquelle des cinq classes appartient chacun d'eux et en signalant dans quelle commune ils se trouvent. »

Le syndicat des courtiers adressa le fameux classement officiel le 8 avril 1855. Elle ne comprenait en fait que les grands crus classés du Médoc, à laquelle s'ajoutait le château Haut-Brion dans le vignoble des Graves. Cette liste était accompagnée de celles des vins blancs en provenance des cinq communes bénéficiant des appellations Sauternes et Barsac.

Cette classification n'a subi qu'une modification importante : par arrêté du 21 juin 1973, le Château Mouton-Rothschild a été promu au rang de premier cru. Par la même occasion, les premiers crus ont été classés par ordre alphabétique :

Classification officielle des crus bourgeois du Médoc de 2003

Depuis 1932, un classement non officiel dit cru bourgeois existait pour des vins du Médoc et du Haut-Médoc. Il concernait 444 crus moins prestigieux que les crus figurant dans le classement initial de 1855.

Depuis un arrêté ministériel de 2003, un classement officiel des crus bourgeois du Médoc, révisable tous les 12 ans, a été établi par un jury sous l'égide de la Chambre de commerce de Bordeaux et de la Chambre d'agriculture de Gironde.

Ce classement a retenu 247 crus (sur 490 crus candidats), établissant une hiérarchie en 3 catégories :

  • cru bourgeois exceptionnel (9 crus)
  • cru bourgeois supérieur (87 crus)
  • cru bourgeois (151 crus).

77 crus non retenus ou s'estimant mal classés ont obtenu devant le tribunal administratif de Bordeaux la possibilité d'un réexamen de leur candidature. La cour administrative d'appel de Bordeaux, le 26 février 2007, a définitivement annulé le classement de 2003[1] [2], laissant l'Alliance des crus bourgeois dans l'incertitude.

Ce nouveau classement permet de rétablir une appellation quelque peu galvaudée dans le Médoc.

Pour une liste exhaustive:

Classification des vins de Graves

Le classement de 1855 ne tenant pas compte des vins de Graves (à l'exception du château Haut-Brion), le Syndicat viticole et l'Institut national des appellations d'origine ont établi un classement des vins de Graves qui fut officialisé par le décret ministériel du 16 février 1959. Ce classement porte sur les vins blancs et les vins rouges.

Article détaillé : Classement des vins de Graves.

Classification des vins de Saint-Émilion

Aucun des crus de Saint-Émilion ne figure au classement de 1855. Le syndicat viticole a décidé d'établir son propre classement, révisable tous les 10 ans. Cette période a toujours été allongée par les délais administratifs. La première classification date de 1954, et la dernière date de 2006. On y trouve douze premiers grands crus classés et 62 grands crus classés. Le classement de 2006 a depuis été annulé le mardi 2 juillet 2008[réf. nécessaire] par le Tribunal administratif de Bordeaux,[3] suite à un recours en annulation déposé par huit propriétés déclassées lors de cette dernière révision. Cette annulation a ensuite été confirmée par la Cour administrative d'appel de Bordeaux le 12 mars 2009[4]. Cependant, l'article 106 de la loi n° 2008-776 du 4 août 2008 de modernisation de l'économie[5] a provisoirement rétabli le classement dans sa version de 1996, "pour les vins issus des récoltes 2006 à 2009 et à défaut d'intervention d'un nouveau classement applicable à certaines de ces récoltes."

Références

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la vigne et du vin Portail de la vigne et du vin
  • Portail de l’Aquitaine Portail de l’Aquitaine

Ce document provient de « Vignoble de Bordeaux ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Appellation Bordeaux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bordeaux AOC — Bordeaux (AOC) Bordeaux, Bordeaux supérieur, Bordeaux clairet, Bordeaux rosé Désignation(s) Bordeaux, Bordeaux supérieur, Bordeaux clairet, Bordeaux rosé Appellation(s) principale(s) Bordeaux Type d appellation(s) AOC Reconnue depuis 1936 Pays… …   Wikipédia en Français

  • Bordeaux-supérieur — Bordeaux Désignation(s) Bordeaux Appellation(s) principale(s) bordeaux supérieur[1] Type d appellation(s) AOC AOP Reconnue depuis 1943 Pays …   Wikipédia en Français

  • Bordeaux superieur — Bordeaux supérieur (AOC) Bordeaux Supérieur Désignation(s) Bordeaux Supérieur Appellation(s) principale(s) Bordeaux Supérieur Type d appellation(s) AOC Reconnue depuis 1943 Pays France Région parente Bordeaux Localisation Gironde Superficie… …   Wikipédia en Français

  • Bordeaux supérieur — (AOC) Bordeaux Supérieur Désignation(s) Bordeaux Supérieur Appellation(s) principale(s) Bordeaux Supérieur Type d appellation(s) AOC Reconnue depuis 1943 Pays France Région parente Bordeaux Localisation Gironde Superficie plantée 9 000 ha …   Wikipédia en Français

  • Bordeaux supérieur (AOC) — Bordeaux Supérieur Désignation(s) Bordeaux Supérieur Appellation(s) principale(s) Bordeaux Supérieur Type d appellation(s) AOC Reconnue depuis 1943 Pays France Région parente Bordeaux Localisation Gironde Superficie plantée 9 000 ha …   Wikipédia en Français

  • Bordeaux Clairet — (AOC) Les vins de l appellation bordeaux clairet AOC sont les vins les plus proches des vins qui étaient expédiés en Angleterre pendant le Moyen Âge (French claret) et qui ont fait la fortune de Bordeaux à cette époque. Ce sont des vins d une… …   Wikipédia en Français

  • Bordeaux clairet — (AOC) Les vins de l appellation bordeaux clairet AOC sont les vins les plus proches des vins qui étaient expédiés en Angleterre pendant le Moyen Âge (French claret) et qui ont fait la fortune de Bordeaux à cette époque. Ce sont des vins d une… …   Wikipédia en Français

  • Bordeaux clairet (AOC) — Les vins de l appellation bordeaux clairet AOC sont les vins les plus proches des vins qui étaient expédiés en Angleterre pendant le Moyen Âge (French claret) et qui ont fait la fortune de Bordeaux à cette époque. Ce sont des vins d une couleur… …   Wikipédia en Français

  • Bordeaux wine — Map of the Bordeaux regions with most of its appellations shown. The rivers Garonne and Dordogne, and the Gironde estuary are important in defining the various parts of the region. A Bordeaux wine is any wine produced in the Bordeaux region of… …   Wikipedia

  • Bordeaux (AOC) — Pour les articles homonymes, voir Bordeaux (homonymie). Bordeaux Désignation(s) Bordeaux Appellation(s) principale(s) bordeaux[1] Type d appellation(s) AOC …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”