Election presidentielle francaise de 1969


Election presidentielle francaise de 1969

Élection présidentielle française de 1969

L'élection présidentielle française de 1969 fut la troisième élection présidentielle qui s'est tenue lors de la Cinquième République française. Elle vit la victoire de Georges Pompidou dans des circonstances assez particulières, aucun candidat de gauche n'accédant au second tour.

Le premier tour s'est déroulé le 1er juin 1969 et le second le 15 juin.

Sommaire

Contexte

Le 28 avril 1969, un communiqué laconique tombe de Colombey : « Je cesse d'exercer mes fonctions de président de la République. Cette décision prend effet aujourd'hui à midi ». Charles de Gaulle, premier président de la République de la Ve République, désavoué la veille par 52,41 % des électeurs français à l’occasion du référendum portant sur le transfert de certains pouvoirs aux régions et la transformation du Sénat, quitte ses fonctions comme il l'avait promis en cas de victoire du « non ». Avec le départ du général, une page se tourne : la Ve République, désormais libérée de son instigateur, donne à l’électorat l’occasion de la mettre à rude épreuve.

Conformément à la Constitution française, c’est Alain Poher, alors président du Sénat, qui succède à Charles de Gaulle en tant que président de la République par intérim. Une élection présidentielle anticipée doit avoir lieu le 1er juin 1969. À cette époque, le courant politique majoritaire de la France est la droite : l’Union pour la défense de la République (UDR), formation gaulliste, soutenue par les Républicains Indépendants, libéraux progressistes menés par le populaire Valéry Giscard d’Estaing, détient la majorité absolue au Parlement (60% des sièges de l’Assemblée nationale) depuis les élections législatives anticipées de 1968 (l’Assemblée avait alors été dissoute par de Gaulle en réponse à la crise de mai 68 et les partis de gauche, tenus pour partiellement responsables des évènements, avaient essuyé leur plus sévère défaite depuis le scrutin de 1958).
La majorité en place ne tarde guère à trouver son candidat : ce serra Georges Pompidou, ancien premier ministre de de Gaulle. Soutenu par l’ensemble de la majorité parlementaire (avec, notamment, le soutien indéfectible de Giscard d’Estaing), Pompidou est alors concurrencé dans les sondages par Poher, qui, soutenu par la formation de centre-droit Progrès et démocratie moderne, ne semble pas décidé à lui abandonner l’Élysée. La gauche, qui avait pourtant réussi à se rassembler derrière la candidature de François Mitterrand en 1965, est quant à elle victime des divisions en son sein, les socialistes de la SFIO refusant de collaborer avec le Parti communiste français.

Résultats

Premier tour 1er juin 1969

Nombre  % Inscrits  % Votants
Inscrits 29 513 361 100,00
Abstentions   6 614 401 22,41
Votants 22 898 960 77,59
Blancs ou nuls     295 036 1,29
Exprimés 22 603 998 98,71
Majorité absolue 11 301 962

Candidat % Suffrages
Georges Pompidou (Union des démocrates pour la République, soutenu par les Républicains indépendants) 44,47% 10 051 816
Alain Poher (Centre démocrate) 23,31% 5 268 651
Jacques Duclos (Parti communiste français) 21,27% 4 808 285
Gaston Defferre (Section française de l'Internationale ouvrière) 05,01% 1 133 222
Michel Rocard (Parti socialiste unifié) 03,61% 816 471
Louis Ducatel (Radical-socialiste indépendant) 01,27% 286 447
Alain Krivine (Ligue communiste) 01,06% 239 106

Second tour le 15 juin 1969

Nombre  % Inscrits  % Votants
Inscrits 29 500 334 100,00
Abstentions   9 189 047 31,15
Votants 20 311 287 68,85
Blancs ou nuls   1 303 798 6,42
Exprimés 19 007 489 93,58

Georges Pompidou (UDR) 58,21% 11 064 371
Alain Poher (CD) 41,79%   7 943 118


Source: http://www.conseil-constitutionnel.fr/decision/1969/699.htm

Analyse des résultats

Les résultats du second tour en France métropolitaine

Les résultats du premier tour donnent raison aux sondages : Pompidou et Poher devront être départagés par les électeurs au second tour. Avec 44 % des suffrages exprimés, le candidat gaulliste obtient près du double du score du candidat centriste (23 %) talonné par Jacques Duclos qui, avec ses 21 %, conforte le PCF dans sa position de principale force politique de la gauche française. Les socialistes, représentés par Gaston Defferre (soutenu par la SFIO) et par Michel Rocard (soutenu par le Parti socialiste unifié), enregistrent des résultats catastrophiques. Sans surprise, c’est Pompidou qui l’emporte au terme du second tour avec plus de 58 % des suffrages exprimés, mais l’abstention, encouragée par Duclos, qui refusera jusqu’au bout d’appeler ses électeurs à choisir entre « bonnet blanc et blanc bonnet », atteint un taux record de 30 % des inscrits. À noter également l'enregistrement de plus d'un million de votes blancs et nuls à l'occasion de ce second tour.

Voir aussi

Liens externes

Premier tour (1er juin 1969) Vidéo de l'annonce des résultats du premier tour (INA)

Journal officiel du 4 juin 1969, p. 5523 (détails publiés au second tour)

Second tour (15 juin 1969)


  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « %C3%89lection pr%C3%A9sidentielle fran%C3%A7aise de 1969 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Election presidentielle francaise de 1969 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.