Jovien
Jovien
Empereur romain
Image illustrative de l'article Jovien
Pièce à l'effigie de Jovien.
Règne
27 juin 363 - 17 février 364 (~8 mois)
Période Constantiniens
Prédécesseur(s) Julien
Successeur(s) Valentinien Ier et Valens
Biographie
Naissance c.332 - Singidunum (Mésie)
Nom originel Flavius Iovianus
Décès 17 février 364 (~32 ans)
Drépane (Bithynie)
Père Flavius (?) Varronianus
Épouse(s) Charito (?)
Descendance Varronien
Liste des empereurs romains

Jovien, Flavius Claudius Jovianus (v.332 - 17 février 364), est empereur romain de 363 à 364. On ne sait quasiment rien de sa vie avant l'expédition en Perse de Julien.

La guerre contre la Perse

La mort de Julien

La mort de l'empereur Julien, en juin 363, au milieu de la grande campagne militaire romaine contre les Perses laisse l'armée sans chef alors même qu'elle se trouve profondément enfoncé en territoire ennemi. Certes, Julien avait, avant de partir en campagne, désigné le général Procope comme son successeur potentiel.

Toutefois, celui-ci n'a pas tenu ses engagements : lui et toute l'aile gauche de l'armée sont en effet restés l'arme au pied, dans le protectorat d'Arménie, dès lors, de très lourds soupçons de trahison se répandent au sein des légions impériales. Mais les troupes sont fortement divisées : une grave opposition éclate, entre les officiers des Gaules et les officiers d'Orient d'une part, entre les soldats chrétiens et les soldats païens d'autre part. Cependant, la reconstitution des forces perses incitent les officiers à se décider rapidement pour désigner un successeur à Julien, évitant ainsi une situation d'anarchie qui ne pouvait conduire qu'à un désastre militaire.

L'intronisation de Jovien

Leur choix se pose finalement sur le commandant de la Garde Impériale, le général Jovien, officier illyrien qui, outre ses compétences militaires, avait pour lui l'avantage d'être un chrétien tolérant. Les mérites de son père jouent également en sa faveur, à l'heure où l'armée cherche un sauveur. Il serait ainsi porté apaiser le climat de radicalisation mutuelle des positions des tenants et des opposants de la religion du Christ qui s'était développé sous Julien.

La paix déshonorante

Contrairement à l'avis de certains officiers, Jovien refuse de continuer le conflit afin de négocier en position de force. Prenant acte du faible moral des troupes, et après deux escarmouches qui tournent à la défaveur des Romains, il négocie avec le roi des rois Shapur II la paix. Celui-ci, en dépit du quasi anéantissement de ses troupes, se montre intraitable. Jovien est contraint de signer une paix peu honorable, « nécessaire mais ignoble », en juillet 363. L'Empire romain doit céder cinq des neuf satrapies, acquises en 297, le protectorat d'Arménie, ainsi que quinze places fortes frontalières, s'il veut pouvoir ramener ses armées indemnes. Désormais, la frontière orientale de l'Empire est vulnérable aux potentielles offensives perses à venir.

Jovien a au moins permis de sauver les légions romaines de l'encerclement, et a évité de laisser les Perses capturer l'empereur comme ils l'avaient fait avec l'empereur Valérien. De tels événements auraient plongé l'Empire dans une crise politique terrible. En outre, l'empereur savait qu'il prenait le risque de tenter les usurpateurs potentiels en restant trop longtemps loin des provinces romaines.

La politique de Jovien

De retour sur le territoire de l'Empire, il obtient la soumission de Procope qui renonce à la pourpre impériale.

Chrétien convaincu, il promulgue, comme son prédécesseur, un nouvel édit de tolérance, cette fois bien accepté de chacune des parties. Les chrétiens se satisfont de savoir leur destin entre les mains d'un de leur coreligionnaire, quant aux païens ils sont rassurés du refus de Jovien d'en revenir aux lois de Constance II les pénalisant.

Il meurt brusquement, à 33 ans, sur la route de Constantinople, dans la nuit du 16 au 17 février 364. Il semble qu'il ait péri, soit asphyxié par les vapeurs d'un brasero, soit des suites d'un repas trop bien arrosé. Jovien n'aura régné que huit mois.

Contemporains

Sources

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jovien de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • jovien — jovien, ienne [ ʒɔvjɛ̃, jɛn ] adj. • 1554; du lat. Jovis, génitif de Jupiter ♦ Didact. Relatif à la planète Jupiter. Les satellites joviens. ♢ Subst. Astrol. Personne née sous le signe de Jupiter. ⇒ jupitérien. ● jovien, jovienne adjectif (l …   Encyclopédie Universelle

  • jovien — Jovien, Iouius, id est, qui est de Juppiter …   Thresor de la langue françoyse

  • Jovien — Provenance. Vient du latin Jovis génétif de Jupiter. Se fête le 2 mars. Histoire. Neveu de saint Pol Aurélien, évêque du Léon, au Vème siècle et originaire d outre Manche, Jaoua ou Joévin vient dans la région der Brest. Instruit au monastère de… …   Dictionnaire des prénoms français, arabes et bretons

  • Système d'anneaux jovien — Anneaux de Jupiter Schéma du système d anneaux de Jupiter montrant les quatre éléments principaux …   Wikipédia en Français

  • Rayon jovien — En astronomie, le rayon jovien (RJ) est une unité de longueur couramment employée pour exprimer le rayon des objets substellaires, notamment des exoplanètes géantes gazeuses et des étoiles naines brunes. Il représente le rayon moyen volumétrique… …   Wikipédia en Français

  • jovienne — ● jovien, jovienne adjectif (latin jovis, génitif de Jupiter) Relatif à la planète Jupiter …   Encyclopédie Universelle

  • ovien — jovien pavlovien …   Dictionnaire des rimes

  • Valentinien Ier — Empereur romain Médaillon de Valentinien Ier. Règne 26 février 364 17 novembre& …   Wikipédia en Français

  • Valens — Pour les articles homonymes, voir Valens (homonymie). Valens Empereur romain Monnaie à l effigie de Valens …   Wikipédia en Français

  • JUPITER — Jupiter, la plus grosse et la plus massive des planètes, constitue le centre d’un vaste système de satellites et d’anneaux étudié de près par plusieurs sondes spatiales: Pioneer 10 en décembre 1973, Pioneer 11 en décembre 1974, Voyager 1 en mars… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”