Basile Ier
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basile.
Basile Ier
Empereur byzantin
Image illustrative de l'article Basile Ier
Basile Ier avec Constantin et Eudocie Ingérina
Règne
23 septembre 867 - 29 août 886
&&&&&&&&&&&0691518 ans, 11 mois et 6 jours
Période Macédonien
Prédécesseur(s) Michel III l'Ivrogne
Successeur(s) Léon VI le Sage
Biographie
Naissance v. 811
Décès 29 août 886 (~75 ans)
(Constantinople)
Père Constantin
Épouse(s) Maria
Eudocie Ingérina
Descendance Constantin
Léon VI
Étienne
Alexandre
Quatre filles
Liste des empereurs byzantins

Basile Ier (Βασίλειος ὁ Μακεδών) (v. 811[1] - 29 août 886) dit le Macédonien est empereur byzantin de 867 à 886.

Sommaire

Biographie

Ascension

Son enfance et son ascension nous sont notamment connues par l'œuvre de Jean Skylitzès, Synopsis Historion. Issu d'une famille de paysans arméniens établis en Macédoine, il serait selon l'auteur byzantin également descendant d'un lignage arménien illustre, celui des Arsacides. Sur son enfance, Jean Skylitzès raconte qu'il aurait été capturé avec sa famille par Krum (en bulgare Крум), khan des Bulgares, lors de la prise d'Andrinople avant de revenir dans sa patrie « grâce à la bienveillance divine ».

Quittant la Macédoine pour Constantinople, il est enrôlé par un homme du nom de Théophilitzès, proche de l'empereur Michel III et du César Bardas. Remarqué par l'empereur Michel III, il devient d'abord simple écuyer, et devient, grâce à sa beauté et à son adresse à dresser les chevaux, son favori, le faisant prôtostrator et lui faisant épouser sa maîtresse, Eudocie Ingérina.

Jean Skylitzès raconte également que Bardas et Léon le Philosophe auraient prédit que Basile causerait la perte de la lignée de l'empereur. Or, très proche de l'empereur, il pousse celui-ci à éliminer son oncle maternel, Bardas, en mai 866. Michel III le nomme alors co-empereur le 26 mai 866, avant de se faire lui-même assassiner par Basile, avec la complicité de son épouse, le 23 septembre 867. Basile fonde ainsi la dynastie macédonienne sous laquelle l'empire byzantin atteint son apogée.

Règne

Basile Ier est un homme sans scrupule mais un politique sage et avisé. Il rétablit par des économies drastiques le trésor précédemment dilapidé par Michel III. Il refoule méthodiquement les Arabes de l'Asie mineure, détruit leur allié paulicien (prise de Téphrikè en 878) et rétablit l'autorité byzantine sur l'Italie du sud. Ainsi il s'empare de Tarente en 880.

Dans le domaine religieux il relègue dans un premier temps le patriarche Photius, cousin de son prédécesseur, dans un couvent, puis le rétablit dans ses prérogatives en 878 et le confirme à son poste par le pseudo-synodus photiana en 879 au VIIIe concile œcuménique des Grecs. Les relations avec Rome s'améliorent aussi quand l'empereur accepte en 869/870, lors du VIIIe concile œucuménique de Constantinople qui avait condamné Photius, de rétablir Ignace comme patriarche et de rentrer dans la communion romaine.

Basile Ier, Chronique de Jean Skylitzès

Enfin dans le domaine législatif Basile Ier entame la grande œuvre poursuivie par ses successeurs (« la purification des Lois »), et en particulier Léon VI, par la publication de l'Eisagogè et du Procheiron. Ce recueil des lois impériales est connu sous le nom de Basiliques.

On a de lui un traité de l'Art de régner adressé à son fils Léon (publié à Palerme, 1584, grec-latin, et traduit en français par dom Percheron, 1590). Il avait commencé en 877 un recueil de lois en 60 livres, que son fils termine et qui est connu sous le titre de Basiliques : c'est une traduction grecque des Institutes, du Digeste, et du Code Justinien, avec des compléments. Ce recueil est publié en 1647 à Paris par Fabrot, 7 volumes in-folio, et à Leipzig, par Heimbach, 1831-1849, 5 volumes in-4.

Enfin, c'est sous son règne que la Nouvelle Église de la Néa est construite, et consacrée en 880.

Basile Ier meurt le 29 août 886, à l'âge de 75 ans, après un règne de 19 ans. Il est inhumé dans l'église des saints Apôtres dans l'hérôon de Constantin le Grand dans un sarcophage vert de chrysoprasinon[2].

Unions et postérité

Basile Ier et son fils Léon

Basile Ier le Macédonien a deux épouses.

1) Maria fille de Kônstantinos Maniakès, répudiée pour que Basile puisse épouser Eudocie.

2) Eudocie Ingérina issue de la famille des Martiniakoi (ex-maîtresse de Michel III)

Notes et références

  1. Warren T. Treadgold, A history of the Byzantine state and society, Stanford University Press, 1997, (ISBN 9780804726306), p.455
  2. Jean Skylitzè Synposis Historiôn, chapitre 47
  3. Rodolphe Guilland Études byzantines « Les empereurs et l'attrait du monastère » P.U.F Paris 1959 p.44

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Jean Skylitzès Empereurs de Constantinople « Synopsis Historiôn » traduit par Bernard Flusin et annoté pat Jean-Claude Cheynet éditions P.Lethilleux Paris 2003 (ISBN 2283604591) « Basile le Macédonien, ou Céphalas  », p.101-142.

Publications

  • Basilii, imperatoris Constantinopoli, exhortationum capita sexaginta sex, per achrostichidem, ad Leonem filium cognomento philosophum. Lutetiae : apud Fédéric Morel, 1584.

Lien interne

Précédé par Basile Ier Suivi par
Michel III l'Ivrogne
Justinien small.png
Empereur byzantin
867-886
Léon VI le Sage

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Basile Ier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Basile Ier (empereur byzantin) — Basile Ier Pour les articles homonymes, voir Basile …   Wikipédia en Français

  • Basile Ier le Macédonien — Basile Ier Pour les articles homonymes, voir Basile …   Wikipédia en Français

  • Basile Ier de Trébizonde — (mort le 6 avril 1340) est empereur de Trébizonde d août 1332 à sa mort en 1340. Biographie Basile est le plus jeune fils de l empereur Alexis II de Trébizonde et de sa femme Djiadjak Jaqeli. Quand son frère aîné Andronic III devient… …   Wikipédia en Français

  • Basile Ier d'Ani — Բարսեղ Ա Անեցի Décès 26 mai 1113 Désignation 1105 Fin 1113 Prédécesseur Grégoire II Successeur …   Wikipédia en Français

  • BASILE Ier LE MACÉDONIEN — (813 env. 886) empereur d’Orient (867 886) Fondateur de la dynastie macédonienne. D’origine paysanne, Basile entra dans les services officiels de Constantinople. Il gagna la faveur de l’empereur Michel III qui le fit couronner empereur associé au …   Encyclopédie Universelle

  • Basile Ier de Constantinople — Pour les articles homonymes, voir Basile. Basile Ier de Constantinople ou Basile Ier Skamandrènos fut patriarche de Constantinople du 5 février 970 à décembre 973 ou mars 974. Biographie Basile, « un moine qui avait donné maint… …   Wikipédia en Français

  • Basile II (empereur byzantin) — Basile II Pour les articles homonymes, voir Basile. Basile II …   Wikipédia en Français

  • Basile le Macédonien — Basile Ier Pour les articles homonymes, voir Basile …   Wikipédia en Français

  • Basile II d'Ani — ou Barsegh II Anetsi (en arménien Բարսեղ Բ.Անեցի) est anti Catholicos de l Église apostolique arménienne de 1195 à 1206. Biographie Selon Cyrille Toumanoff, Basile II d’Ani appartient à la famille des Pahlavouni puisqu’il est le fils du prince… …   Wikipédia en Français

  • Basile le Voleur — ou Gogh Vasil (en arménien Գող Վասիլ ; mort vers 1112) est un seigneur arménien d Euphratèse. Ancien lieutenant de Philaretos Brakhamios, il dirige à la mort de ce dernier une puissante principauté centrée sur Raban et Kesun, d environ 1080… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”