Europe 1
Europe 1.svg

Création 1er janvier 1955
Slogan « Europe 1, bien entendu. »
Langue Français
Pays Drapeau de France France
Statut Radio privée
Catégorie E
Ancien nom Europe no 1 (1955-1974)
Siège social 26 bis, rue François-Ier 75 008 Paris
Site web www.europe1.fr
Diffusion
AM  Oui (entre 4 h 00 et 1 h 05) Emetteur d'Europe 1
183 kHz en grandes ondes ou L.W.
FM  Oui
Les fréquences
RDS EUROPE_1
Numérique  Oui
Avec le système Worldspace
Numérique terrestre Non Non
Satellite  Oui
Sur Astra 19°2 Est sur Canal Sat (numérique en clair) sur 12,207 GHz en polarisation verticale.
ADSL  Oui
Streaming  Oui
Podcasting  Oui

Europe 1 (anciennement Europe no 1) est une radio privée française généraliste de catégorie E du groupe Lagardère Active créée le 1er janvier 1955 par Charles Michelson et Louis Merlin.

Sommaire

Histoire

L'origine de la station date de l'immédiat après-guerre, en 1945, lorsque Charles Michelson, qui en 1939 avait obtenu une concession pour exploiter une radio à Tanger, et dont le projet avait été annulé, reçut en compensation la concession des ondes courtes de la principauté de Monaco qu'il transforma en autorisation d'établir une station de télévision dans la principauté TMC Monte Carlo. Il créa alors la société Image et Son, société de droit monégasque dont l'objectif initial semble avoir été un réseau de stations de télévision privée en France.

Localisation de la Sarre

En 1952 le monopole de la télévision et de la radiodiffusion en Sarre fut attribué à M. Michelson et à sa société (à l'époque, la Sarre, à l'est du Luxembourg, administrée par la France était indépendante de la République fédérale d'Allemagne). Michelson projette alors de constituer Télé-Sarre ainsi qu'une radio « périphérique », échappant au monopole français de la radiodiffusion.

Pour concevoir les programmes de la nouvelle station baptisée Europe no 1, Michelson recrute Louis Merlin, artisan du succès de Radio Luxembourg. Il débauche également Pierre Sabbagh, le créateur du journal télévisé français, pour diriger la rédaction. Europe no 1 s'installe au 26 bis rue François Ier à Paris, dans les anciens studios de Voice of America.

La première émission expérimentale eut lieu le 1er janvier 1955 à h 30 et dut s'interrompre 30 minutes plus tard car elle perturbait d'autres émetteurs. Durant les jours suivants, Europe no 1 changea plusieurs fois de fréquence, brouillant les émissions d'autres stations européennes qui protestèrent. Ainsi, le 8 janvier, c'est par exemple Radio Luxembourg qui fut parasitée et qui, bien qu'elle-même ne bénéficiât d'aucune autorisation, protesta vigoureusement.

Ce n'est finalement que le 3 avril 1955 qu'Europe no 1, reprenant l'ancienne fréquence de Radio Paris, se fixa sur 1647 m grandes ondes (182 kHz), depuis l'émetteur situé sur le plateau du Felsberg, près de Sarrelouis (Saarlouis) en Sarre.

En septembre 1955, Sylvain Floirat fut appelé par le gouvernement français pour reprendre la société Europe no 1, qui, après la faillite de Michelson consécutive aux premières difficultés de la station, n'était plus viable financièrement. Il en devint propriétaire en juillet 1956. La régie publicitaire Régie no 1 est créée en 1960.

À partir de 1959, l'État prend le contrôle d'une partie du capital (35%) de la société par l'intermédiaire de la Sofirad.

La naissance de la station coïncida avec l'apparition de trois inventions qui eurent une grande influence sur son style : le nagra (magnétophone portable qui donnait une plus grande souplesse d'intervention aux reporters), le transistor qui favorisa l'écoute individuelle de la radio (en particulier celle des jeunes) et le disque microsillon.

Maurice Siegel modifia sensiblement le style des journaux parlés, permettant à Europe no 1 d'acquérir une bonne réputation dans le domaine de l'information.

Parmi les premières émissions à succès d'Europe no 1, on compte « Pour ceux qui aiment le jazz » (1955), le « café de l'Europe » (1955), « Signé Furax » (1956), « Vous êtes formidables » (1956), « Salut les copains » (1959) ou encore « La Coupe des reporters » (1959).

En 1968, Europe no 1, surnommée par certains « Radio Barricades », fut accusée par les autorités de donner une version trop favorable aux manifestants des événements de mai 68. Le ministre de l'Intérieur, estimant que les reportages en direct des radios périphériques (dont Europe no 1) créaient un danger pour l'ordre public, interdit l'usage des voitures émettrices durant quelques jours. Sur ordre de Matignon, le ministre de l'Intérieur fait également couper les fréquences des stations périphériques pour contrer la diffusion en direct des manifestations. Plusieurs journalistes jugés trop engagés furent licenciés l'année suivante.

En 1974, le nouveau président de la République Valéry Giscard d'Estaing et son Premier ministre Jacques Chirac, accusant la radio de « persifler », poussèrent le directeur Maurice Siegel et plusieurs autres dirigeants à la démission. Jean-Luc Lagardère prit alors en main la société, assisté d'Étienne Mougeotte, directeur d'antenne. À partir de 1976, la radio parvient en tête des audiences, d'abord devant RTL puis France Inter.

Après l'élection de François Mitterrand en 1981, Étienne Mougeotte est amené à démissionner. La gauche met en place la nouvelle direction et s'immisce dans les choix éditoriaux de la radio. Les radios privées désormais autorisées sur la bande FM captent une partie de l'audience d'Europe 1 qui amorce alors son déclin. Philippe Gildas prend la tête de la direction de l'antenne. Sont créés le Top 50 et de nouvelles émissions insolentes, comme celle animée par Coluche. Cependant les radios généralistes voient fondre leurs audiences face aux radios FM et face aux actualités télévisées de plus en plus efficaces.

le 30 mars 1983, Europe no 1 change de nom et devient « Europe 1 ».

Le 3 avril 1986, la Sofirad vend à Jean-Luc Lagardère et à sa société Hachette sa participation de 34,9 % dans Europe 1. La radio est ainsi complètement privatisée.

En 1995, Europe 1, passe de la seconde position à la cinquième position des stations les plus écoutées, avec moins de 10 % d'audience. Jérôme Bellay, le créateur de France Info, devient directeur général de l'antenne en 1996.

Dès janvier 1997, Europe 1 change de format : la musique est retirée de l'antenne, l'émission F.M. en stéréophonie est supprimée et la diffusion se fait en voie monaurale, la station adopte le format de « news & talk ». Le célèbre carillon marquant les heures de la station est changé. La musique, le divertissement et les jeux sont supprimés des programmes et la part belle est faite aux actualités et à l'interactivité avec les auditeurs.

En juin 2004, Europe 1 comptait 192 fréquences à travers la France.

Le 8 avril 2005, Arnaud Lagardère, Président-directeur général de Lagardère Active, pôle audiovisuel du groupe Lagardère, nomme Jean-Pierre Elkabbach directeur général de l'antenne d'Europe 1, en remplacement de Jérôme Bellay, et administrateur de Lagardère Active Broadcast.

La rentrée 2005-2006 est marquée par un nouveau logo, un nouveau slogan (« Parlons-nous! ») et un nouvel habillage sonore. Légère modification du fameux carillon, emblème de la station.

Le 18 juin 2008, Alexandre Bompard, directeur des sports de Canal+ depuis 2005, devient président de la station, et de sa filiale Sport, à la place de Jean Pierre Elkabbach. Ce dernier, qui conserve son interview quotidienne ainsi que son interview dominicale sur Europe 1, prend la tête de Lagardère News, le nouveau pôle de coordination des médias du groupe Lagardère[1],[2]. Alexandre Bompard modifie considérablement l'équipe et la grille des programmes[3], en évinçant des présentateurs (Karen Cheryl, Michel Cymes ou Guillaume Durand)[4][réf. souhaitée] et la direction de la rédaction (Benoit Duquesne, directeur de la rédaction, et Jérôme Dorville son adjoint) et en recrutant plusieurs personnalités de la télévision ou des voix de stations concurrentes, Marc-Olivier Fogiel (venu en provenance de M6 et RTL pour la matinale), Michel Drucker (toujours sur France Télévisions pour une quotidienne en matinée), Marie Drucker (toujours sur France Télévisions) et Patrick Cohen (venu en provenance de Radio France, pour la tranche du soir). Nicolas Canteloup (le matin), Jean-Marc Morandini (le midi), Laurent Ruquier (en fin d'après-midi) restent à l'antenne, tout comme Jacques Pradel et Faustine Bollaert avec une nouvelle émission chacun en début d'après-midi.

Alexandre Bompard renforce le sport à l'antenne avec notamment des émissions sportives de 15 h à 23 h chaque week-end[5]. Pour diriger les sports, il compte sur Thierry Clopeau (venu de France Télévisions)[6] assisté de Laurent Jaoui (venu de France Télévisions)[7]. Alexandre Delpérier : Europe 1 Foot et le Club Sports Europe 1 et Alexandre Ruiz : Les Grands Directs du Sport) deviennent les animateurs sportifs de la station à la place de Christian Jeanpierre et Laurent Luyat[5].

Les émissions phares de l'antenne sont Europe 1 Matin, présentée par Marc-Olivier Fogiel (h-h 30), On va s'gêner (16 h-18 h) animée par Laurent Ruquier, Europe 1 Foot (20 h-22 h 30) animée par Alexandre Delpérier et Le Grand Direct (11 h-14 h) de Jean-Marc Morandini. La station gagne des auditeurs et dépasse dès novembre 2008 le cap des 5 millions d'auditeurs chaque jour selon Médiamétrie.

La rentrée 2009 marque aussi un grand changement avec un nouveau slogan (« Bien entendu ») et l'arrivée de Nagui au h 30 - 11 h pour un jeu en replacement de Michel Drucker qui part, lui, animer un talk-show culturel de 19 h - 20 h 30 avec Wendy Bouchard. L'émission de Laurent Ruquier est rallongée d'une demi-heure pour finir à 18 h 30 et Jean-Marc Morandini rénove profondément sa tranche du Grand direct de 11 h à 13 h 30. Guy Carlier rejoint la matinale qui commence désormais à h 30, tout comme Anne Roumanoff, également à la tête d'une émission hebdomadaire le samedi de 11 h à 12 h. Le Top 50 fait son retour le samedi de 15 à 16 h, présenté par Aline Afanoukoé. Les Grands Directs du Sport animé par Alexandre Ruiz chaque samedi et dimanche est supprimée seuls Le Multiplex Europe 1-Ligue 2, Le Multiplex Europe 1-Ligue 1 et Le Grand Match du dimanche sont conservés.

À partir de décembre 2009, la matinale débute en direct dès h 30 contre 5 heures auparavant[8], présentée par Pascal Humeau puis par Benjamin Petrover à partir de février 2010[9].

En mars 2010, Alexandre Delpérier est mis à pied pour avoir présenté une conférence de presse de Raymond Domenech et de Thierry Henry comme un entretien exclusif[10], et démissionne quelques jours plus tard[11]. Alexandre Ruiz le remplace alors jusqu'à la fin de la saison et Martial Fernandez d'Europe 1 Sport devient commentateur des Grands Prix de Formule 1.

La rentrée 2010 se caractérise par un recentrage sur l'information. La grande tranche Europe 1 soir de 18 h à 20 h est rétablie avec l'arrivée de Nicolas Demorand, de la matinale de France Inter, qui la fonde sur le débat d'actualité entre des polémistes récurrents[12]. En soirée, du lundi au jeudi, Pierre-Louis Basse dirige ensuite Bienvenue chez Basse de 20 h à 22 h, une série de débats (culture, sport, société)[12] en lieu et place de la tranche sportive[13]. Wendy Bouchard est à la tête d'une nouvelle session d'information, Le 22-23, qui inclut le journal de Jean-Michel Dhuez à 22 h 30, avant la Libre antenne de Caroline Dublanche à 23 h[14].

À h 30, le jeu Le Carré magique prend la place de Décrochez le soleil, Nagui étant rejoint par Laurence Boccolini et Pierre Lescure[15]. Le Grand direct de Jean-Marc Morandini est restructuré : si le Grand direct des médias conserve le créneau 11 h - 12 h, le Grand direct de l'info de 12 h à 13 h 30 est renforcé (journal avancé à 12h, débat à 12h20, auditeurs à 12h40, conseils pratiques des experts repoussés à 13 heures). À 13 h 30, le Café découvertes de Michel Field remplace le Café crimes de Jacques Pradel (parti pour RTL)[12]. Les émissions Et si c'était ça le bonheur de Faustine Bollaert et On va s'gêner de Laurent Ruquier sont avancées de trente minutes, respectivement à 14 h 30 et 15 h 30[12]. Guillaume Cahour anime Europe 1 week-end le samedi et le dimanche de h à h et devient le nouveau joker de Marc-Olivier Fogiel[16]. Aymeric Caron quant à lui présente un nouveau talk-show d'information, Vous allez en entendre parler, le dimanche de 19 h à 20 h[17].

En janvier 2011, après le départ d'Alexandre Bompard fin 2010 et l'annonce d'audiences décevantes avec une perte de 500000 auditeurs en un an, Nicolas Demorand et Marc-Olivier Fogiel annoncent tour à tour qu'ils quittent la station[18]. Guillaume Cahour reprend donc la matinale en semaine (Aymeric Caron celles du week-end)[19] tandis que Nicolas Poincaré, venu de France Info succède à Nicolas Demorand à la tête du 18 h-20 h[20]. Parallèlement, Jean-Marc Morandini ne présente plus que Le Grand Direct des Médias entre 11 h et 12 h (ainsi qu'une nouvelle chronique dans la matinale[21]), tandis que Patrick Roger reprend la présentation de la tranche de 12 h à 13 h 30, en baisse d'audiences de 8 % sur un an[22]. Enfin, de 13 h 30 à 14 h 30, Franck Ferrand reprend la case du Café découvertes de Michel Field avec une émission sur l'histoire[20].

Fin juin 2011, l'émission C'est quoi ce bordel ? de Laurent Baffie s'arrête, officiellement pour des raisons financières[23].

À la rentrée de septembre 2011, Bruce Toussaint prend la tête de la matinale de la station (Europe 1 Matin)[24], tandis que Guillaume Cahour reprend la tranche de la mi-journée[25]. Dans cette matinale, Nikos Aliagas réalise, de manière quotidienne, une interview d'une personnalité faisant l'actualité[26]. Guy Carlier arrête sa chronique La douche froide en raison de la tournée de son spectacle et assure une chronique dominicale[27] dans Europe 1 week-end présenté désormais le samedi et le dimanche par Benjamin Petrover de 6h à 9h[28]. Carlier est remplacé dans la matinale par Laurent Ruquier pour une chronique humoristique Presse papier[29]. Alexandre Adler, lui, propose un "regard sur le monde" à 8 heures 15. L'émission de Jean-Marc Morandini consacrée aux médias sur Europe 1 voit son horaire avancer pour être diffusée de h 30 à 10 h 30[25]. Elle est suivie par l'émission Faites entrer l'invité de Michel Drucker jusqu'à midi[25]. Concernant la tranche de l'après 20 h, Pierre Louis Basse arrête son émission Bienvenue chez Basse, remplacée de 20 h à 21 h, par l'émission Des clics et des claques présentée par Laurent Guimier. Puis de 21 h à 22 h 30 Michel Field anime une émission culturelle Rendez-vous à l'hôtel[30].

Dirigeants

Identité visuelle (logo)

Slogans

  • 1965 à 1975 : « Je choisis, Europe 1 ! »
  • 1975 à 1981 : « Europe 1, c'est naturel. »
  • 1981 à 1986 : « De grands moments, à chaque instants. »
  • 1986 à 2000 : « Europe 1 c'est la pêche. »
  • 2000 à 2001 : « Europe 1, c'est bien. »
  • 2001 à 2005 : « Europe 1, ça me parle. »
  • 2005 à 2009 : « Parlons-nous. »
  • à partir de septembre 2009 : « Europe 1, bien entendu. »

Capital

Contrôlé à 100 % par Lagardère Active, la société n'est plus côtée à la Bourse de Paris.

Émissions

Émissions disparues

  • À l'air libre présenté par Pierre-Louis Basse, Pierre-Marie Christin puis Guillaume Durand entre 18 h et 20 h (2005 - 2008)
  • Allô docteur, émission présenté par Jean-Claude Laval et le docteur Gilbert Tordjman
  • Arrêt sur infos
  • Arthur et les Pirates
  • Barbier de nuit, émission culturelle présenté par Christian Barbier
  • Mozik et Basket (présenté par Jean-Loup Laffont, années 1970 - 1983)
  • Bienvenue au Club : débat consacré au football, animé par Pierre-Louis Basse, le lundi soir, 20 h - 22 h 30
  • Bienvenue chez Basse, du lundi au vendredi animé par Pierre-Louis Basse durant la saison 2010-2011
  • Bonjour Monsieur Le Maire
  • Brunner à vif, divertissement présenté par Pascal Brunner
  • Café crimes : émission de faits divers présenté par Jacques Pradel d'août 2008 à fin août 2010
  • Café découvertes : émission culturelle présenté par Michel Field de fin août 2010 à fin février 2011
  • Campus, présenté par François Jouffa puis Michel Lancelot
  • Carré bleu, Jacques Paoli (années 70)
  • C'est quoi ce bordel ?, émission présentée par Laurent Baffie accompagné de Julie, le dimanche de 11 h à 12 h de septembre 2007 à juillet 2011
  • Chez Jeannot animé par Jean Roucas
  • Comment ça va bien ?... merci émission médicale présentée par Michel Cymès le samedi de 10 h à 11 h en compagnie d'Anne Legall, de Christophe Brun et de Véronique Jacquinet
  • Comprendre (9 h 30 à 11 h quotidien) émission culturelle d'une heure trente animée par Jacques Pradel du lundi au vendredi
  • Concerto pour Transistors (1972 - 1986) consacrée à la musique classique, produite et présentée par Eric Lipmann.
  • Confessions orbitales (présenté par Isabelle Morizet, années 1990 à 2008)
  • Connexions, émission de libre-antenne présenté par Yann Kulig
  • Crime Story, les rendez-vous d'Alfred Hitchcock racontés par Serge Sauvion[35]
  • Club Kriter, émission culturelle présenté par Christian Barbier
  • Décrocher le soleil, jeu diffusé du lundi au vendredi de 9h30 à 11h, animée par Nagui, Jonathan Lambert et Marc Micho durant la saison 2009-2010
  • De quoi j'vais plaindre, émission animée par Patrick Verbeke
  • Double Appel émission culturelle le samedi de 18 h à 19 h, animée par Constance Chaillet et Mazarine Pingeot
  • Enfin le week-end animé par Laurent Cabrol
  • En français dans le texte, émission présenté par Christian Ledan
  • Et si c'était ça le bonheur ? présenté par Faustine Bollaert du lundi au vendredi de 15 h à 16 puis de 14 h 30 à 15 h 30 dès août 2010
  • Expliquez-vous (interview politique présenté par Ivan Levaï, années 1970 - 1983)
  • Europe 1 Découvertes (9 h 30 à 11 h du lundi au vendredi) émission culturelle animée par Michel Drucker durant la saison 2008/2009
  • Europe 1 Foot présenté par Alexandre Delpérier puis Alexandre Ruiz de 2008 à 2010
  • Europe Sport émission sportive de 20 h à 22 h 30 animée successivement par Lionel Rosso, Yann Kulig, Manuel Tissier, Pierre-Louis Basse, Jean-Charles Banoun, Denis Brogniart, Christian Jeanpierre et Laurent Luyat.
  • Faut qu'on en parle, talk show présenté par Faustine Bollaert du lundi au vendredi de 14h à 15h durant la saison 2007-2008
  • Gilbert Bécaud, son piano et vous
  • Goutez-moi ça, animée par Jean-Luc Delarue
  • Interpol
  • Jamais sans Lafesse, talk show d'humour présenté par Jean-Yves Lafesse le vendredi de 11h à 12h30 en 1994
  • Jazz mag, émission musicale présenté par Michel Pacaud
  • Label Vie émission sur la découverte le samedi de 14 h à 16 h, animée par Marc Menant
  • La Coupe des chansonniers (ensemble de ces huit émissions écrites et réalisées par Pierre Laforet entre la naissance de la station et 1960). Pierre Laforet fit en outre ériger une pyramide à Neuilly, pyramide qui devait abriter des documents destinés aux générations futures. Elle fut détruite mais demeure la première pyramide « parisienne » dans laquelle défilèrent toutes les célébrités (relaté dans L'histoire et ses méthodes, collection La Pléiade).
  • La Coupe des meneurs de jeu
  • La Coupe des reporters
  • La Grande Ballade le dimanche après-midi de 13 h 30 à 17 h animée par Jean-Philippe Allain, une émission destinée à faire jouer les auditeurs, en famille, en voiture, dans les embouteillages, avec des jeux divers (mathématiques, énigmes, etc... conçus par François Diwo).
  • La Grande Corbeille animée par Pierre Bellemare, Brigitte Morisan, Harold Kay
  • La pendule (jeu présenté par Pierre Bellemare, Jacques et Jean-Paul Rouland, années 1970)
  • La Pyramide numéro 1
  • Le Carré magique, jeu du lundi au vendredi de 9 h 30 à 11 h, animé par Nagui accompagné de Pierre Lescure, Laurence Boccolini et Marc Michaud durant la saison 2010-2011
  • Le Club de la Presse
  • Le concert impossible, présenté par Eric Lacoeuilhe durant la saison 1994-1995
  • Le Match Du Lundi (présenté par Eugène Saccomano, puis par Pierre-Louis Basse)
  • Le Sisco (jeu présenté par Pierre Bellemare, Jacques et Jean-Paul Rouland, années 1970-1980)
  • Le Sweepstake animé par Jacques Rouland
  • Le Tiercé de la Cigale le dimanche matin, de 10 h à 12 h, émission musicale animée par Guy Lux et Jean-Philippe Allain, où les auditeurs étaient invités, via un standard téléphonique, à découvrir un tiercé « chansons » et le tiercé « chevaux » de la course du tiercé du dimanche après-midi, avec annonce du gagnant du double tiercé, dans l'émission la grande ballade du dimanche après-midi, animée également par Jean-Philippe Allain.
  • Le Visiteur du soir
  • Le zouzouk, jeu d'humour présenté par Les Nuls du lundi au jeudi de 11h à 12h30 en 1994
  • Les classiques de demain, émission présenté par Philippe de la Croix
  • Les enfants d'Europe 1: émission du dimanche de 17 h à 18 h consacrée à l'histoire de la station de radio sous forme d'entretien entre le présentateur et un invité, avec diffusion d'archives sonores présentée par Marc Tronchot.
  • Les Grands Directs du Sport grandes tranches sportives animée par Alexandre Ruiz le samedi et dimanche de 14 h à 23 h
  • Les histoires extraordinaires (présenté par Pierre Bellemare, années 1970 à 1990)
  • Les jeux de l'info, jeu présenté par Jacques Pradel durant la saison 1997-1998 et Thierry Lecamp durant les saisons 1998-1999 et 1999-2000
  • Les meilleurs de nuit (présenté par Hubert et Mahler, 1995-1997)
  • Les Roucasseries animé par Jean Roucas
  • Les tyrans sont parmi nous (feuilleton)
  • Ligne ouverte une des premières émissions de libre parole, animée par Gonzague Saint Bris de 1975 à 1980
  • Ma vie a son secret
  • Mon œil, émission sur l'actualité de la télévision et des médias présenté successivement par Jean-Luc Delarue, puis par Pascale Clark, Philippe Aubert et Roland Mihaïl
  • Music and news, les matinales d'Europe1, de 5 h à 7 h, animées par Jean-Philippe Allain de 1970 à 1978.
  • Paroles d'accusés: émission judiciaire le samedi de 16 h à 17 h.
  • Personna gratter, animée par Françoise Morasso et Jean Garetto
  • Pour ceux qui aiment le Jazz
  • Quand j'étais petit animée par Nathalie Saint-Cricq le samedi de 17 h à 18 h
  • Racontons-nous, talk show de société présenté par Alexia Laroche-Joubert du lundi au vendredi de 14h à 15h entre janvier et juin 2007
  • Radio 2 émission présentée chaque soir de la semaine par Hubert, François Diwo, Christian Sicart et Yann Eyan entre 1973 et 1974
  • Radio libre (un thème par soirée présenté par François Jouffa et Viviane Blassel, produit parIvan Levaï, 20 h - 0 h, 1982 - 1983)
  • Regarde le monde changer, émission présenté par Frédéric Taddeï
  • Robin Déboise, talk show d'humour animé par l'humoriste Muriel Robin
  • Salut les copains
  • Samedi Self-Service émission musicale les samedis de 20 h à minuit, animée par Jean-Philippe Allain, où, pour la 1ère fois, le programme était choisi par le public via un standard téléphonique en direct.
  • Scoop du monde (présenté par Laurent Gerra, 1997-1998)
  • Seul contre tous
  • Signé Furax
  • Studio 1, émission présenté par Michel Drucker diffusée dans les années 80
  • Studio Europe 1, talk show de divertissement culturelle présenté par Michel Drucker et Wendy Bouchard
  • Système G, talk show présenté par Gérard Holtz
  • Top 50, émission de classement des meilleures ventes de disques dans l'héxagone.
  • Trois sur la balançoire émission culturelle présenté par Pierre de Vilno, Constance Chaillet et Mazarine Pingeot
  • Tout Eddy, talk show présenté par Eddy Mitchell durant la saison 1994-1995
  • Vinyl fraise, émission musicale présentée par François Jouffa 1990-1996
  • Vous êtes formidables (présenté par Pierre Bellemare, années 1960)
  • Y a-t-il une vie après la télé, émission d'humour à base de parodies diffusé en lors de la saison 1991-1992 le vendredi de 21h à 22h30

Émissions à l'antenne à la rentrée 2011

  • Au cœur de l'Histoire, émission qui retrace des évènements historiques présentée par Franck Ferrand. (lundi au vendredi de 13 h à 14 h)
  • Carnets du monde, émission présentée par Sophie Larmoyer. (samedi de 15 h à 16 h)
  • C'est arrivé cette semaine, émission d'informations présentée par Dominique Souchier. (samedi de 9 h à 10 h)
  • C'est arrivé demain, émission d'informations présentée par Dominique Souchier. (dimanche de 9 h à 10 h)
  • C'est de famille, émission s'intéressant aux relations familiales présentée par Ariane et Béatrice Massenet. (samedi de 14 h à 15 h)
  • Des clics et des claques, émission d'informations sur l'actualité via internet présentée par Laurent Guimier. (lundi au jeudi de 20 h à 21 h)
  • Europe 1 Matin, les matinales d'informations présentées par Emmanuel Maubert puis par Bruce Toussaint du lundi au vendredi et par Benjamin Petrover les samedis et dimanches. (5 h à 9 h 30 du lundi au vendredi et 6 h à 9 h le week-end)
  • Europe 1 Midi, tranche d'informations de la mi-journée présentée par Guillaume Cahour du lundi au vendredi et par Wendy Bouchard le week-end. (lundi au vendredi de 12 h à 13 h et de 12 h 30 à 13 h le week-end)
  • Europe 1 Soir, tranche d'informations de la soirée présentée par Nicolas Poincaré. (lundi au vendredi de 18 h à 20 h)
  • Europe 1 Sport, émission traitant du sport présentée par Jean-Charles Banoun. (de 20 h à 23 h 30 le vendredi, de 18 h à 23 h le samedi, de 20 h à 23 h le dimanche et d'autres soirs en cas d'évènements sportifs)
  • Expliquez-vous, émission de débats sur élection présidentielle française de 2012 présentée par Arlette Chabot. (mercredi de 19 h à 20 h)
  • Faites entrer l'invité, est une émission satirique présentée par Michel Drucker. (lundi au vendredi de 10 h 30 à 12 h)
  • Il n’y en a pas deux comme Elle, émission traitant de l'actualité présentée par Marion Ruggieri. (dimanche de 11 h à 12 h)
  • Le Débat des grandes voix, émission de débats présentée par Wendy Bouchard. (samedi de 13 h à 14 h)
  • Le Bistrot du dimanche, émission culinaire présentée par Jean-Luc Petitrenaud. (dimanche de 12 h à 13 h)
  • Le Forum citoyen, émission de débats présentée par Wendy Bouchard. (dimanche de 18 h à 20 h)
  • Le Grand Direct des Médias, émission d'information présentée par Jean-Marc Morandini. (lundi au vendredi de 9 h 30 à 10 h 30)
  • Le Grand Rendez-vous, émission politique en direct animée par Jean-Pierre Elkabbach. (dimanche de 10 h à 11 h)
  • Les Experts Europe 1, émission de conseils sur l'emploi, la consommation, la famille et le bien-être présentée par Héléna Morna. (du lundi au vendredi de 14 h à 15 h 30)
  • Libre Antenne, émission où les auditeurs se confient et discutent avec la psychologue Caroline Dublanche. (du lundi au jeudi de 23 h à 1 h)
  • Médiapolis, émission politique présentée par Michel Field et Olivier Duhamel. (samedi de 10 h à 11 h
  • On va s'gêner, émission satirique de Laurent Ruquier et sa bande. (lundi au vendredi de 15 h 30 à 18 h)
  • On connaît la musique, magazine musical animé par Thierry Lecamp. (samedi et dimanche de 23 h à 1 h)
  • Pourquoi, docteur ?, magazine consacré à la médecine présenté par Jean-François Lemoine. (dimanche de 13 h à 14 h)
  • Rendez-vous à l'hôtel, magazine culturel présenté par Michel Field. (lundi au jeudi de 21 h à 22 h 30)
  • Samedi Roumanoff, émission satirique de Anne Roumanoff et sa bande. (samedi de 11 h à 12 h 30)
  • Taratata, émission de télévision musicale présentée par Nagui et diffusée sur Europe 1. (vendredi de 23 h 30 à 1 h)
  • 100 % Europe 1, émission présentée par Jacky Gallois. (dimanche de 15 h à 16 h)

Animateurs et journalistes célèbres

Voici les animateurs, journalistes ou meneurs de jeux célèbres d'Europe 1, classés par décennies d'arrivée dans la station puis par ordre alphabétique. Leurs dates de présence sont indiquées entre parenthèses.

Anciens animateurs, journalistes ou meneurs de jeux

Années 1950

Animateurs

Frank Ténot (1955 - 1968).

Années 1960

Journalistes

Étienne Mougeotte (1968 puis 1974 - 1981), Robert Namias (1969 - 1984)

Animateurs

Christian Barbier (1967 - 1998)

Années 1970

Animateurs

Coluche (1978 - 1979 puis 1985 - 1986), Christian Morin (1972 - 1987)

Journalistes

Guillaume Durand (1978 - 1987 puis 1999 - 2004 puis 2007 - 2008), Eugène Saccomano (1970 - 2001)

Meneuses de jeux

Viviane Blassel (années 1970[précision nécessaire] - 1987)

Consultants

Patrice Dominguez (1979-2007)

Années 1980

Animateurs

François Jouffa (années 1980[précision nécessaire] aux années 1990[précision nécessaire]), Jean Roucas (1986 - 1994), Jean-Luc Delarue (1987 - 1995), Marc Toesca (1984 - 1996)

Journalistes

Benoît Duquesne (1982 - 1988 puis 2007 - 2008), Benoît Clair (1982-1986, puis depuis 2009 - correspondant à Los Angeles aux États-Unis)[réf. souhaitée], Thierry Fréret (1987 - 2010) Edmond Zucchelli (1985 - 1998)

Meneuses de jeux

Maryse Gildas (1980 - 1996)

Années 1990

Animateurs

Yves Calvi (1996 - été 2005), Jacques Pradel (1997 - 2010).

Journalistes

Antoine Cormery (1991), Jérôme Dorville (1999 - 2008), Valérie Durier (1991 - 2008), Pierre Guyot (1995 - 1998).

Années 2000

Animateurs

Pierre-Louis Basse (jusqu'en 2004 puis 2005 - 2011), Aymeric Caron (2009 - 2011), Nicolas Charbonneau (jusqu'à l'été 2007), Alexandre Delpérier (été 2008 - mars 2010), Marie Drucker (été 2008 - 2010), Marc-Olivier Fogiel (été 2008 - février 2011), Nagui (2009 - 2011), Alexandre Ruiz (2008 - 2011), Frédéric Taddeï (2005 - 2011), Pierre Thivolet (été 2007).

Journalistes

Patrick Cohen (été 2008 - 2010), Nicolas Demorand (2010 - février 2011), Benjamin Vincent (2003 - 2009)

Consultants

Fabien Galthié (2007-2010[36]), Guy Forget (2007-2008[37]), Aimé Jacquet (2008[38]), Franck Sauzée (2008-2011[36]), Laurent Fignon (2008[36]-2010), Denis Balbir (2008-2010[36]), Didier Roustan (2008-2009[36]), Nelson Monfort (2008-2009[36]), Alain Prost (2009-2011[39])

Meneuse de jeux

Sophie Bria (remplaçante de l'été 2009 à l'été 2010)

Personnalités actuelles

Animateurs/Journalistes/Chroniqueurs
Meneuses de jeux
Humoristes

Diffusion

Europe 1 utilise plusieurs moyens pour transmettre ses programmes, notamment la FM et les ondes longues.

Ondes longues

En grandes ondes, Europe 1 peut être capté en Belgique et dans une partie de l'Allemagne.

La FM

Le satellite

  • En clair sur le bouquet radio de CanalSat, Numéricable (Europe et Afrique du Nord) (fréquence 12 207 GHz polarisation verticale)
  • Sur le bouquet payant Worldspace sur le faisceau ouest, distribué par le bouquet Afristar. Ce satellite couvre une zone ovale s'étendant au nord de l'Allemagne du Nord à la Roumanie, et au sud du Gabon à l’Égypte.

Reprises

Europe 1 est repris partiellement par les radios suivantes :

  • À la Guadeloupe et la Martinique par Radio Caraibes International
  • À la Réunion Radio Freedom
  • À Tahiti sur Radio 1
  • En Nouvelle-Calédonie sur Radio Rythme Bleu
  • En Belgique sur Twizz (radio belge)

Adaptations télévisuelles

Certaines des émissions de la station ont également bénéficié d'une adaptation à la télévision.

Internet (streaming et podcasts)

Article détaillé : Webradio#Une radio internet.

Le site internet permet d'écouter en streaming (en direct) et propose de nombreux podcasts gratuits. Ce site est, selon Médiamétrie, en mai, juin, et juillet 2011, le premier site internet radio de France.

La station est également leader concernant les podcasts, elle est, en mai 2011, la radio la plus podcastée de France avec plus de 4 600 000 téléchargés au moi de mai. Europe 1 est aussi disponible sur la plupart des postes de radio Internet en streaming.

Notes et références

  1. (fr) « Elkabbach annonce son départ à la rédaction d'Europe 1 » sur le blog de Jean-Marc Morandini, 3 juin 2008
  2. (fr) « Première interview du nouveau patron d'Europe 1 - AUDIO » sur le blog de Jean-Marc Morandini, 18 juin 2008
  3. (fr) Anne-Marie Gustave, « Fuite radio à Europe 1 » sur Télérama, 10 juillet 2008
  4. (fr) Emmanuel Berretta, « Europe 1 : la grande purge de Bompard » sur Le Point, 10 juillet 2008
  5. a et b (fr) Alexandre Dinin, « Europe 1 mise sur deux pros du sport » sur Le Journal du dimanche, 22 juillet 2008
  6. (fr) Thierry Clopeau quitte France 2 pour rejoindre Europe 1 sur jeanmarcmorandini.com, 9 avril 2008
  7. (fr) Laurent Jaoui (France 2) rejoint Europe 1 sur Ozap.com, 4 septembre 2008
  8. (fr) Julien Mielcarek, « Europe 1 va faire débuter sa matinale pus tôt » sur Ozap.com, 3 décembre 2009
  9. (fr) Thibault Leroi, « Europe 1 - La station modifie sa tranche de la mi-journée » sur radioactu.com, 31 janvier 2010
  10. (fr) Julien Mielcarek, « Europe 1 : Alexandre Delpérier suspendu d'antenne » sur Ozap.com, 5 mars 2010
  11. (fr) Julien Mielcarek, « Alexandre Delpérier ne reviendra pas sur Europe 1 » sur Ozap.com, 12 mars 2010
  12. a, b, c et d (fr) Julien Mielcarek, « Europe 1 modifie ses après-midis et ses soirées dès lundi » sur Ozap.com, 19 août 2010
  13. (fr) Bertrand-Régis Louvet, « Europe 1 arrête les talk shows consacrés au sport du lundi au jeudi soir » sur leparisien.fr, 17 août 2010
  14. (fr) Guillaume Cérin, « Europe 1 - La rentrée ambitieuse d'Alexandre Bompard » sur radioactu.com, 3 septembre 2010
  15. (fr) Europe 1 : Nagui recrute Laurence Boccolini et Pierre Lescure sur JeanMarcMorandini.com, 18 août 2010
  16. (fr) Julien Mielcarek, « Guillaume Cahour rejoint Europe 1 » sur Ozap.com, 17 août 2010
  17. (fr) Mais aussi... sur ozap.com, 25 août 2010
  18. (fr) J. Bellver et J. Lalande, « De Europe 1 à France 2 » sur ozap.com, 28 janvier 2011
  19. (fr) Julien Bellver, « Marc-Olivier Fogiel quitte Europe 1 dès vendredi » sur ozap.com, 10 février 2011
  20. a et b (fr) Florence Le Méhauté, « Europe 1 se cherche de nouvelles voix » sur ouest-france.fr, 14 février 2011
  21. (fr) Julien Bellver, « Jean-Marc Morandini perd sa tranche du midi sur Europe 1 » sur Ozap.com, 9 février 2011
  22. (fr) Julien Bellver, « Jean-Marc Morandini remplacé à la mi-journée sur Europe 1 » sur Ozap.com, 28 janvier 2011
  23. (fr) Laurent Baffie annonce qu'il est "viré de Europe 1" sur jeanmarcmorandini.com, 18 juin 2011
  24. (fr) Bruce Toussaint de Canal+ à Europe 1 sur nouvelobs.com, 2 mai 2011
  25. a, b et c (fr) M. M., « Europe 1 : Canteloup rempile, Cahour confirmé » sur programme-tv.net, 11 juin 2011
  26. (fr) OFFICIEL: Nikos Aliagas arrive dans la matinale d'Europe 1 sur jeanmarcmorandini.com, 21 juin 2011
  27. (fr) Julien Bellver, « Guy Carlier le dimanche sur Europe 1 » sur PureMédias, 30 juin 2011
  28. (fr) Benjamin Petrover, l'ermite de la matinale sur LeParisien.fr, 2 aout 2011
  29. (fr) Europe 1 : Ruquier remplace Carlier dans la Matinale sur jeanmarcmorandini.com, 29 juin 2011
  30. (fr) Europe 1 : Michel Field remplace Pierre-Louis Basse sur eldoradio.fr, 4 juillet 2011
  31. (fr) Élie Barnavi, Jean Frydman, tableaux d'une vie, 2008 (ISBN 978-202-090818-4) [précision nécessaire]
  32. (fr) Denis Olivennes à la direction d'Europe 1 sur LeMonde.fr, 30 novembre 2010
  33. (fr) Logothèque sur radioscope.free.fr. Consulté le 13 avril 2010
  34. (fr) Thibault Leroi, « Europe 1 - La station retouche (légèrement) son logo » sur radioactu.com, 23 août 2010
  35. (fr) Guillaume Binns, « Serge Sauvion » sur emissions.ca. Consulté le 27 août 2007
  36. a, b, c, d, e et f (fr) Fignon, Monfort, Rey, Lucas, Galthié rejoignent Europe1 sur jeanmarcmorandini.com, 6 août 2008
  37. (fr) Guy Forget devient consultant pour Europe 1 sur le site de Jean-Marc Morandini
  38. (fr) EXCLUSIF: Aimé Jacquet arrive sur Europe 1 sur le site de Jean-Marc Morandini
  39. (fr) Julien Mielcarek, « Alain Prost devient consultant pour Europe 1 » sur Ozap.com, 4 avril 2009

Voir aussi

Bibliographie

  • Luc Bernard, Europe 1 : La grande histoire dans une grande radio, Paris, éditions Centurion, 3 octobre 1990, 755 p. (ISBN 978-2227061019) 
  • Maurice Siegel, Vingt ans, ça suffit ! : Dans les coulisses d'Europe N°1, Paris, éditions Plon, 1975, 314 p. 
  • Pierre Laforet, La prodigieuse aventure d'Europe 1, Paris, éditions Horay, 1960, 179 p. 
  • Louis Merlin, C'était formidable !, Paris, éditions Julliard, 1966, 481 p. 

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Europe 1 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Europe n° 1 — Europe 1 Création 1er janvier 1955 Slogan « Europe 1, bien entendu. » Langue Français Pays …   Wikipédia en Français

  • Europe — • The conception of Europe as a distinct division of the earth, separate from Asia and Africa, had its origin in ancient times Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Europe     Europe    …   Catholic encyclopedia

  • Europe — Saltar a navegación, búsqueda Europe europe en vivo Información personal Origen Upplan …   Wikipedia Español

  • Europe 3 — Création 1992 Slogan « Le son dancefloor » Langue Français Pays …   Wikipédia en Français

  • Europe 1 — Saltar a navegación, búsqueda Europe 1 Área de radiodifusión  Francia Eslogan Parlons nous (hablémonos) Primera emisión 1955 Formato …   Wikipedia Español

  • Europe — dans la myth. gr., fille d Agénor, roi de Phénicie; Zeus, qui avait pris la forme d un taureau, l enleva et l emmena en Crète, où elle enfanta Minos, Sarpédon et Rhadamanthe. Europe continent peu individualisé, séparé de l Afrique par le détroit… …   Encyclopédie Universelle

  • Europe — ist die englische und französische Schreibung für Europa. Europe steht außerdem für: Europe (Band), schwedische Hardrockgruppe Europe (Bootsklasse), Einhand Segeljolle Europe 1, französischsprachiger Radiosender Europe (Métro Paris), Station des… …   Deutsch Wikipedia

  • Europe ’72 — Livealbum von Grateful Dead Veröffentlichung November 1972 Label Warner Bros. Records …   Deutsch Wikipedia

  • Europe '72 — Album par Grateful Dead Sortie 5 novembre 1972 Enregistrement avril mai 1972 Durée 1:49:35 Genre rock Label …   Wikipédia en Français

  • Europe — from L. Europa Europe, from Gk. Europe, of uncertain origin; as a geographic name, first the Homeric hymn to Apollo (522 B.C.E. or earlier): Telphusa, here I am minded to make a glorious temple, an oracle for men, and hither they will always… …   Etymology dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”