Armée catholique et royale de Rennes et de Fougères
Armée catholique et royale de Rennes et de Fougères
Cachet chouan.JPG

Cachet de l'armée royaliste de Bretagne

Période 17951800
Pays France, Bretagne, Ille-et-Vilaine
Allégeance Royal Standard of the Kingdom of France.svg
Louis XVII de France, puis
Louis XVIII de France
Branche Armée catholique et royale de Bretagne
Type Chouan
Effectif 10 000 personnes
Fait partie de Armées catholique et royale
Guerres Chouannerie
Commandant historique Aimé Picquet du Boisguy
Charles Thierry de La Prévalaye

L'Armée catholique et royale de Rennes et de Fougères fut créé en 1795 par Joseph de Puisaye suite à une scission à l'Armée catholique et royale de Bretagne. Le commandement fut remis à Aimé Picquet du Boisguy, chef des chouans de Fougères. Elle regroupait les divisions royalistes de l'Ille-et-Vilaine, sauf celle de Redon, ainsi que les divisions des Côtes-d'Armor. Son influence débordait également sur quelques zones de la Mayenne dans le Maine, et de la Manche en Normandie. Après 1796 son influence déclina et, à partir de 1799, elle se limita à l'Ille-et-Vilaine seule.

Sommaire

Divisions (1794-1796)

Chouan d'Ille-et-Vilaine en habit de paysan.

En 1796, ces divisions étaient sous la direction de Joseph de Puisaye secondé par Boisguy mais dont le réel le commandement n’eut pas le temps d’être effectif. La division de Fougères comptait 3 000 hommes, celle de Vitré 1 500, les 8 autres étaient fortes d'environ 7 000 hommes au total.

Divisions (1799-1800)

Organisation

Chaque paroisse formait une compagnie qui comptait autour de 100 hommes, bien que parfois les effectifs réels ne soient que de quelques dizaines d'hommes. Chaque compagnie était dirigée par un capitaine, le plus souvent élu par ses hommes. Une compagnie comptait également d'autres gradés lieutenants, adjudants, sergents, etc. Les capitaines jouissaient d'une grande autonomie, on les laissait souvent agir de leurs propres initiatives. Lorsque les compagnies se réunissaient, elles formaient une colonne, commandée par un lieutenant-colonel secondé par un lieutenant de colonne. Parmi ces officiers se trouvaient: Toussaint du Breil de Pontbriand, Henri du Boishamon, Auguste Hay de Bonteville, Michel Larchers-Louvières et Pierre Rossignol (puis remplacé par Louis de Chabert). Plusieurs colonnes formaient une division, il y en avait deux, l'une commandée par le colonel Alexis Louis Gordien du Bouays de Couësbouc et l'autre par Aimé Picquet du Boisguy qui était le général en chef. En général, les chefs rassemblaient souvent leurs hommes. Ils reprenaient le combat pour une durée de 8 à 10 jours, après ce délai les chefs dispersaient leurs troupes pour une durée de 4 à 8 jours, ils ne conservaient alors plus que les transfuges républicains et les hommes étrangers au pays.

Au total, l'armée comptait 5 000 à 7 000 hommes, cependant Boisguy n'aligna jamais plus de 3 000 hommes lors d'une bataille.

Uniformes

Type d'uniforme porté par les Chouans de Fougères et Vitré

Les Chouans de l'armée de Rennes et de Fougères commencèrent à porter des uniformes de façon permanente à partir de la fin de l'année 1795. Les officiers chouans décidèrent de faire tailler des uniformes pour leurs troupes afin de faire la distinctions entre les chouans et les paysans, car parfois, les soldats républicains se trompaient et s'en prenaient à de simples paysans, croyant avoir affaire à des Chouans.

Dans la division de Fougères, ce sont les rapports républicains qui donnent des informations sur ces habits. En décembre 1795, suite aux affrontements du Rocher de La Piochais et de Saint-James:

« Les chouans embusqués sur quatre colonnes, l'une en uniforme gris, l'autre en uniforme rouge, l'autre en uniforme bleu et l'autre en habit de paysans, ont attaqué le convoi à hauteur du rocher de La Plochaye. »

« Ils sont organisés en compagnies, bien armés, vêtus de carmagnoles de différentes couleurs pour distinguer les compagnies. »

Pour la division de Vitré, en novembre 1795:

« Pontbriand et Boishamon [...] résolurent d'habiller leurs soldats de vêtements uniformes. Comme ils n'avaient pas d'argent, ils décidèrent de faire supporter cette charge par les acquéreurs de biens nationaux, dont ils firent dresser la liste par les capitaines de paroisses, dans leurs cantons respectifs. Ensuite, suivant la proportion du revenu de chacun, ils écrivirent aux possésseurs de ces biens d'avoir à envoyer sans délai la quantité de drap gris et vert nécessaire pour habiller le nombre de soldats auxquels ils étaient taxés, ainsi que du drap rouge pour gilets, des boutons, des chapeaux, des souliers, ou du cuir pour en faire. Les lettres portaient qu'en cas de refus, ou que les objets demandés ne fussent pas fournis au temps désigné, on ferait vendre des grains et du cidre dans leurs fermes pour la valeur de ces objets. Toutes les fermes étant louées à moitié fruits dans ce pays, les deux chefs firent publier, dans leurs paroisses, une défense à tous les fermiers de biens nationaux de porter aucune denrée aux propriétaires, sans une permission expresse, et jamais ordre ne fut mieux exécuté. Cette mesure eut l'effet qu'ils désiraient, les acquéreurs s'empressèrent d'envoyer, de Vitré, de Rennes et d'ailleurs, les articles demandés, et se trouvèrent trop heureux, à ce prix, de recevoir le produit de leurs terres, en sorte que, dans très peu de temps, les officiers et les soldats de ces deux colonnes furent passablement habillés[1]. »

Code

Décalogue des Chouans de Haute-Bretagne:

« Ton Dieu, ton Roi, tu serviras jusqu'à la mort fidèlement,
Docile à tes chefs tu seras, afin de vaincre sûrement,
Sobre et discret te montreras, buvant peu, parlant rarement,
De ton chef jamais n'agiras, attendant le commandement.
Violemment rien ne prendras, mais en payant exactement.
Age et sexe respecteras, étant soldat et non brigand.
Les comités corrigeras et les mouchards chrétiennement.
Né Breton, tu ne l'oublieras, afin d'agir loyalement.
Dans le succès, clément seras, dans le malheur ferme et constant.
Chaque jour, ton Dieu tu prieras, que peux-tu sans son bras puissant!
[2] »

Armée catholique et royale de Rennes et de Fougères

  • Armée catholique et royale de Rennes et de Fougères
    • Brigadier des Armées du Roi, général lieutenant de l'armée: Aimé Picquet du Boisguy
    • Adjudant-général: Jean-Marie Rubin de La Grimaudière
    • Colonel d'état-major: Jean Isidore de Saint-Gilles, dit Du Guesclin[3]
    • Colonel d'état-major: Bertrand de Saint-Gilles
    • Colonel adjudant-général d'état-major: Amador de Busnel
    • Lieutenant-colonel d'état-major: Saint-Germain de Houlme
    • Lieutenant-colonel d'état-major: Chevalier de Chalus
    • Membre du Conseil: Collin de La Contrie
    • Membre du Conseil: Abbé Frétigné

Division de Fougères

Organisation

  • Division de Fougères.
    Brigadier des Armées du Roi, chef de la division: Aimé Picquet du Boisguy
    Colonel, lieutenant de la division: Auguste Hay de Bonteville
    Lieutenant-colonel: Louis Picquet du Boisguy (estropié en 1794)
    Lieutenant-colonel: Guy Picquet du Boisguy († 1795)
    Lieutenant-colonel: Julien Saulcet, dit Duval
    Lieutenant-colonel: Louis de La Tuolais
    • Colonne ou Canton de Fougères Nord et Parigné, dite Centre.
      Lieutenant-colonel, chef de canton: Michel Larcher–Louvières dit Hoche.
      Capitaine, lieutenant de canton: Joseph Boismartel, dit Joli-Cœur
      • Compagnie d’élite de Grenadiers.
        Capitaine: François Louis Angenard-Boismartel dit Francœur
        Lieutenant: Julien Decan
        Sous-Lieutenant: François Gervi (parfois écrit Hervé)[4]
        Sous-lieutenant: Jean Tréhel
      • Compagnie d’élite de Chasseurs.
        Captaine: Joseph Rault dit Barbe–blanche[5]
        Capitaine: Lacroix dit Préaux.
        Lieutenant: François Mézéray[6]
      • Compagnie de Parigné ?.
        Capitaine: François Poirier dit Sans–Chagrin[7]
      • Compagnie de Laignelet.
        Capitaine: Louis Oger dit Vainqueur ou Capitaine Laliette
      • Compagnie du Châtellier.
        Capitaine: Pierre Boismartel
      • Compagnie de Montours.
        Capitaine: Louis Vigron (ou Vigrou), dit Romaine[8].
      • Compagnie de Saint-Ouen-la-Rouërie.
        Capitaine: Jean Le Breton
      • Compagnie du Ferré.
        Capitaine: Louis Salmond dit Le Blond
      • Compagnie de Bazouges-la-Pérouse (?) .
        Capitaine: Collin de La Contrie
      • Compagnie de Saint-Étienne-en-Coglès (?).
        Capitaine: François Pilet[9]
      • Compagnie ?.
        Capitaine: Thomas Renou dit Alexandre
      • Compagnie ?.
        Capitaine: Tréhart dit Marche-à-terre († 1800)
      • Compagnie de Mellé (?).
        Capitaine: Pierre Maziau dit Saint-Roch
      • Compagnie de Tremblay (?).
        Capitaine: Macé dit Bonne-Pensée
    • Colonne ou Canton de Fougères Sud et Javené, dite Brutale.
      Lieutenant-colonel, chef de canton: Louis du Pontavice, puis
      Lieutenant-colonel, chef de canton: Auguste Hay de Bonteville, puis
      Lieutenant-colonel, chef de canton: François Louis Angenard-Boismartel dit Francœur
      • Compagnie d’élite de Grenadiers.
        Captaine: Jean Foubert[10]
        Sous-lieutenant: Bindel
        Sous-Lieutenant: Jean Dubois
        Sous-lieutenant: Pierre Le Tassier
      • Compagnie d’élite de Chasseurs.
        Capitaine: Vincent Lenoble
        Lieutenant: Guillaume Berthelot[11].
        Sous-lieutenant: François Le Bigre
        Sous-lieutenant: Joseph Thual (ou Cual)
      • Compagnie de Louvigné-du-désert (?).
        Capitaine: Pierre-René Maupillé[12]
      • Compagnie de La Chapelle-Janson.
        Capitaine: René Angenard dit La Rigueur[13]
        Lieutenant: René Loutre[14]
      • Compagnie de Landéan.
        Capitaine: François Despas dit Gauchet (1767-?)
      • Compagnie de Fleurigné.
        Captaine: Pierre Montembault dit Capitaine Thérèse [15]
      • Compagnie de Romagné (?).
        Capitaine: Pierre Collin, dit Sans-Rémission[16]
      • Compagnie de Parcé.
        Capitaine: Joseph Bucheron[17]
      • Compagnie de Saint-Jean-sur-Couesnon et Saint-Georges-de-Chesné.
        Capitaine: Pierre Blot (ou Belot), dit Va-de-bon-Cœur[18].
        Lieutenant: Pierre Falaise
        Sous-lieutenant: Pierre Jourdan
    • Colonne ou Canton de Saint-James dite Normandie.
      Lieutenant-colonel, chef de canton Gervais Marie Eugène Tuffin de La Rouërie († 1796)
      Lieutenant-colonel, chef de canton: Dauguet dit Fleur de Rose
      • Compagnie de Saint-James.
        Capitaine: Jean Dauguet dit Cœur de Roi[19]
      • Compagnie de Parigné?.
        Capitaine: N. dit Blanc d’amour
      • Compagnie ?. Capitaine: Lemoyne
      • Compagnie de Landivy. Capitaine: Louis du Pontavice
      • Compagnie ?. Capitaine: Jacques Gauchet
      • Compagnie ?. Capitaine: Angeard
      • Compagnie ?. Capitaine: Riché
      • Compagnie de Courtils.
        Capitaine: Jean Chauvin
      • Compagnie ?. Capitaine: Bertin
      • Compagnie de La Croix-Avranchin.
        Capitaine: Jean-François Davy
        Lieutenant: Jean-Pierre Davy

Combats

Division de Vitré

Organisation

  • Division de Vitré.
    Colonel, chef de division: Alexis Louis Gordien du Bouays de Couësbouc.
    Lieutenant-colonel, lieutenant de la division: Coster de Saint-Victor
    Chef de bataillon, adjudant-major de la division: Pierre Rossignol, dit Brunswick
    Chef de bataillon, adjudant-major de la division: Joseph Mercier dit Coltort
    Chef de bataillon, adjudant-major de la division: Gueffier
    Chef de bataillon, état-major de la division: Chevalier Payen.
    • Colonne ou Canton d’Argentré.
      Lieutenant-colonel, chef de canton: Toussaint du Breil de Pontbriand.
      Chef de bataillon, lieutenant de canton: Louis Hubert
      Capitaine-adjudant-major: Michel Busson.
      • Compagnie de Saint-M'Hervé.
        Capitaine: Pierre Carré dit Piquet
        Lieutenant: Noël Coeffé
        Lieutenant: Pierre Hodeyer
        Lieutenant: Mathurin Combois
      • Compagnie d'Argentré-du-Plessis.
        Capitaine: Jacques Blondiau dit Laval
        Sous-Lieutenant: Julien Helbert, dit La Soie
        Lieutenant: Louis Meneust
        Lieutenant François Helbert
      • Compagnie d'Erbrée.
        Capitaine: Malhère
      • Compagnie de La Chapelle-Erbrée.
        Capitaine: Julien Genoueil dit Farreau[20]
        Lieutenant: Paul Travers
        Sous-Lieutenant: Pierre Jolivet
      • Compagnie d'Étrelles.
        Capitaine: Pierre (ou Louis) Judget dit L’Intrépide[21]
        Lieutenant: Louis (ou René) Rétif, dit La Douceur
        Lieutenant: François Berhaut
      • Compagnie du Pertre.
        Capitaine: Jean Plâtier (ou Plâtrier) dit Briseville [22]
        Lieutenant: René Quinerie
        Sous-Lieutenant: Joseph Bruno, dit La Chasse
      • Compagnie de Vitré.
        Capitaine: Pierre–François Lépinay, dit Mayence
        Lieutenant: Jean-Baptiste Lépinay, dit Luxembourg
        Lieutenant: Pierre-René Coeffé
        Lieutenant: Soustaine
    • Colonne ou Canton du Bas Maine.
      Lieutenant-colonel: Chevalier de Châteauneuf († 1796) puis Toussaint du Breil de Pontbriand
    • Colonne ou Canton d’Izé.
      Lieutenant-colonel, chef de la division: Henri du Boishamon.
      Chef de bataillon, lieutenant de canton: Joseph du Boishamon[23].
      • Compagnie de Princé et Montautour.
        Capitaine: Picot l’âiné
        Caoitaine: Julien Picot
      • Compagnie de Balazé.
        Capitaine: Louis Guillet dit Sans–Malice[24]
        Lieutenant: Louis Moquet, dit Sans-Rémission
        Lieutenant: Jean Mottier
      • Compagnie de Champeaux et Taillis.
        Capitaine: Louis Dufeu, dit Cœur de Roi[25]
        Lieutenant: Pierre Gandon
        Lieutenant:André Gilbert
      • Compagnie de Izé.
        Capitaine: Legendre
        Lieutenant: Pierre Masson
        Lieutenant: Pierre Gendrot
        Lieutenant: Étienne Bouvy
      • Compagnie de Montreuil-sous-Pérouse et Saint-Christophe-des-Bois.
        Capitaine: Michel Chauvin[26]
        Lieutenant: Jean-Baptiste Aubrée
        Lieutenant: François Fouillet
      • Compagnie de Saint-Jean-sur-Vilaine.
        Capitaine: François Huet, dit La Fleur
        Capitaine: Charles Lelièvre
    • Colonne ou Canton de Saint–Didier et Pocé
      Lieutenant-colonel, chef de canton: Louis de Chabert
      Chef de bataillon, lieutenant de canton: de Chabert cadet
      • Compagnie de Pocé.
        Capitaine: Jean Allaire, dit La Russie
        Lieutenant: Pierre Enault
        Lieutenant: Jean Chatelais
      • Compagnie de Torcé.
        Capitaine: René Martin
        Lieutenant: Louis Cordé
      • Compagnie de Saint-Didier.
        Capitaine: René Aubrée
        Lieutenant: François Bru
        Lieutenant: Olivier d'Artois
      • Compagnie de Cornillé.
        Capitaine: François N.
        Capitaine: Gilles Méret, dit Point du Jour
        Lieutenant: Nicolas Gicquel, dit Briseville
        Lieutenant: Georges Freuraux
        Lieutenant: Pierre Olivier
        Lieutenant:François Cosson

Combats

Division de La Guerche

  • Division de La Guerche-de-Bretagne.
    Colonel, chef de la division: Louis de La Haye-Saint-Hilaire, dit le Ulhan
    • Colonne ou Canton de La Guerche-de-Bretagne.
      Lieutenant-colonel, chef de canton: Julien Lumeau
      • Compagnie de Gennes-sur-Seiche.
        Capitaine: Julien Chéruau, puis
        Capitaine: Pierre Gendron, dit Boishardy
        Lieutenant: René Gérard
        Lieutenant: Pierre Maudet
        Lieutenant: Julien-Marin Moreau
      • Compagnie d'Availles-sur-Seiche.
        Capitaine: Pierre Boismené
        Lieutenant: René Rousseau
        Lieutenant: François Moreau
        Lieutenant: Pierre Jean René Marsollier
      • Compagnie de Rannée.
        Capitaine: Julien Joly
        Lieutenant: Julien Bellier
        Sous-Lieutenant: Thomas-Julien Bellier
      • Compagnie de Chelun.
        Capitaine: Julien-Michel Secrétin
        Lieutenant: François-Marie Joly
        Lieutenant: François Trop-Chéri
      • Compagnie de Drouges.
        Capitaine: Jean Allard, dit L'Intrépide, puis
        Capitaine: François-Pierre Poirier
        Lieutenant: Jean Manoès
        Lieutenant: Jacques Racelin
      • Compagnie de Domalain.
        Capitaine: René–François Griel dit Brion
        Lieutenant: Jean Lumeau, dit L'Anglais
        Lieutenant: Pierre Renoult
        Lieutenant: Jacques Lancelot
      • Compagnie de Saint-Germain-du-Pinel.
        Capitaine: Julien Theude
        Lieutenant: Michel Amelet, dit Bras de Fer
      • Compagnie de Bais.
        Capitaine: Joseph Pichot
        Lieutenant: Pierre-Jacques Doré
      • Compagnie d'Eancé.
        Capitaine: Jean-Baptiste Horcholle

Division de Mordelles

  • Division de Mordelles:
    Colonel, chef de la division: Jean-Joseph Ruault de La Tribonnière († 1796)
    Colonel, chef de la division: Armand de la Massüe de La Sillandais († 1796)
    Colonel, chef de la division: Louis Roger († 1799)
    Lieutenant-colonel, lieutenant de la division: Alexandre de Séguin
    Chef de bataillon, major de la division: Guillaume René François Charles de Farcy de Malnoë
    • Colonne ou Canton de Maure-de-Bretagne:
      Lieutenant-colonel, chef de canton: De Kernezne († 1795)
      Lieutenant-colonel, chef de canton: Viard de Mouillemuse (†)
      Lieutenant-colonel, chef de canton : François de Courcy de Montmorin, puis
      Lieutenant-colonel, chef de canton : Charles-Alexandre Apuril
    • Colonne ou Canton de Mordelles:
      Lieutenant-colonel, chef de canton: Clermont, dit Rossignol († 1795)
      Lieutenant-colonel, chef de canton: Le Gris de Neuville (†)
      Lieutenant-colonel, chef de canton: Chevalier de La Crochais(† 1796)

Division de Bain

  • Division de Bain-de-Bretagne.
    Colonel, chef de la division: Charles Olivier Marie Sévère de La Bourdonnaye-Montluc
    Lieutenant-colonel, lieutenant de la division: Joseph Rubin de La Grimaudière
    Lieutenant-colonel, chef de canton: Auguste Rubin de La Grimaudière
    Lieutenant-colonel, chef de canton: Charles de La Bourdonnaye-Montluc
    Chef de bataillon, chef de canton: Joseph Fournier
    Chef de bataillon, major: Philippe de Roger

Division de Saint-Gilles

  • Division de Saint-Gilles.
    Colonel, chef de la division: Guy Aubert de Trégomain
    Lieutenant-colonel, lieutenant de la division: Amand (ou Charles) de Cintré
    Chef de bataillon, major de la division: Hippolyte de Marillac

    Lieutenant-colonel, chef de canton: D'Anglars
    Lieutenant-colonel, chef de canton: Louis Le Gentil de Rosmorduc
    Lieutenant-colonel, chef de canton: Émile de La Noue (†)

Division de Bécherel

  • Division de Saint-Gilles.
    Colonel, chef de la division: René-Benjamin du Bouays de Couësbouc
    Lieutenant-colonel, lieutenant de la division: Paul de Robien

    Lieutenant-colonel, chef de canton: Hyacinthe de Pontual
    Lieutenant-colonel, chef de canton: Louis-Augustin Elliot
    Lieutenant-colonel, chef de canton: De Marillac cadet
    Lieutenant-colonel, chef de canton: Jean-Julien Gabillard
    Lieutenant-colonel, chef de canton: Jean-Baptiste Le Bouteiller (†)
    Lieutenant-colonel, chef de canton: Pierre Forestier (†)

Division de Médréac et Saint-Méen-le-Grand

  • Division de Médréac et Saint-Méen-le-Grand:
    Colonel, chef de la division: Félix de Botherel
    Lieutenant-colonel, lieutenant de la division: De Cibon
    Chef de bataillon, major de la division: Trémie de Canisan

    Lieutenant-colonel, chef de canton: Pierre Maudet
    Lieutenant-colonel, chef de canton: Jacques François de Mellon comte de Mellon
    Lieutenant-colonel, chef de canton: François Bédée du Moulin-Tizon

Division de Dol et Saint-Malo

  • Division de Dol-de-Bretagne et Saint-Malo:
    Colonel, chef de la division: Henri Baude de La Vieuville († 1796)
    Colonel, chef de la division: Mathurin Jean Dufour
    Lieutenant-colonel, lieutenant de la division: Pierre-Jean-Baptiste Le Monnier
    Chef de bataillon, major de la division: François Samson

    Lieutenant-colonel, chef de canton: Poulin du Chesnoi
    Lieutenant-colonel, chef de canton: Julien Fournier
    Lieutenant-colonel, chef de canton: Jean-Baptiste Le Breton

Division de Dinan

  • Division de Dinan:
    Colonel, chef de la division: Malo Colas de La Baronnais († 1795)
    Colonel, chef de la division: Victor Colas de La Baronnais
    Lieutenant-colonel, lieutenant de la division: Servan-Gabriel de Gouyon
    Lieutenant-colonel, major: Louis-Pierre Colas de La Baronnais (†)
    Lieutenant-colonel, major: Le Masson
    Lieutenant-colonel, major: De Gouyon de Saint-Loyal
    Lieutenant-colonel, chef de canton: Thomas de La Reignerais
    Lieutenant-colonel, chef de canton: Louis Daniel
    Lieutenant-colonel, chef de canton:Le Bouëtoux de Bergerac
    Lieutenant-colonel, chef de canton: Stévenot, dit Richard

Bibliographie

  • Toussaint Du Breil de Pontbriand, Mémoire du colonel de Pontbriand, édition Plon, Paris, 1897 (réimpr. Y. Salmon, 1988) 
  • Christian Le Boutellier, La Révolution dans le Pays de Fougères, Société archéologique et historique de l'arrondissement de Fougères, 1989 

Liens externes

Chouannerie dans le pays de Vitré

Note

  1. Toussaint Du Breil de Pontbriand, Mémoire du colonel de Pontbriand, édition Plon, Paris, 1897 (réimpr. Y. Salmon, 1988)
  2. Marie-Paul Du Breil de Pontbriand, Un chouan, le général du Boisguy, édition Honoré Champion, Paris, 1904 (réimpr. La Découvrance, 1994)
  3. Le chevalier Jean Isidore de Saint-Gilles, né à Trévérien vers 1774. Périt assassiné près de Vitré par des Faux chouans en décembre 1798.
  4. François Gervi, de Lécousse, né vers 1778, blessé de deux balles au Combat de La Bazouge-du-Désert. Père de quatre enfants en 1814.
  5. Joseph Rault, de Parigné, né vers 1771, blessé au Combat de Saint-Hilaire-des-Landes. Veuf en 1814.
  6. François Mézéray, né vers 1771. Père de 6 enfants en 1814.
  7. François Poirier, né vers 1776. Surnommé Sans–Chagrin en raison de son caractère jovial. Homme de confiance de Boisguy qu'il ne quittait jamais. Capturé et fusillé par les Républicains le 5 mai 1796.
  8. Louis Vigron, né vers 1772, blessé de deux coups de feu au Combat de La Croix-Avranchin.
  9. François Pilet, de Saint-Étienne-en-Coglès, capitaine puis chef de canton. Il prit part à la Chouannerie de 1815 où il reçut le grade de chef de bataillon.
  10. Jean Foubert, né vers 1770. Grièvement blessé au combat de Fleurigné où il fut laissé pour mort sur le champ de bataille, il fut amputé de la jambe droite. Vivait à Lécousse en 1814, père de 5 enfants.
  11. Guillaume Berthelot, de Coglès, blessé au Combat de La Croix-Avranchin.
  12. Pierre-René Maupillé, de Louvigné-du-Désert, né vers 1776
  13. René Angenard, né à Fleurigné en 1776, mort en 1832
  14. René Loutre, tué pendant la guerre
  15. Pierre Montembault, né à Laignelet vers 1770. A laissé le souvenir d'une figure chevaleresque et sympathique. Son surnom Capitaine Thérèse, était dû au fait qu'il aimait se déguiser en femme. En 1814, il vivait à Nantes, marié, père de quatre enfants.
  16. Pierre Collin, né à Romagné vers 1768. Sa conduite ne serait pas exempte de tous reproches. Estropié de la clavicule gauche à Saint-Sauveur-des-Landes, peut-être le Combat de Saint-Hilaire-des-Landes. Encore vivant en 1815.
  17. Joseph Bucheron, très estimé par les habitants du pays, était encore vivant en 1825.
  18. Pierre Blot, de Saint-Jean-sur-Couesnon, né vers 1765, estropié d'un coup de feu reçu au bras droit, sans doute lors de la bataille d'Argentré. Père de 6 enfants en 1814.
  19. Jean Dauguet, né à Macey vers 1772. Marié et père de 5 enfants en 1814.
  20. Julien André Genoueil, fit partie de l'Association bretonne et participa à la Virée de Galerne. Marié le 30 avril 1800 à Jeanne-Marie Boubruche. Père de 5 enfants, mort avant 1825.
  21. Pierre Judget, encore vivant en 1825.
  22. Jean Plâtier, encore vivnt en 1825
  23. Joseph du Boishamon, né le 14 mai 1777 à Montauban-de-Bretagne au manoir de la Lande, frère d'Henri du Boishamon.
  24. Louis Guillet, né à Balazé le 31 juillet 1771. Fils de Louis Guillet et de Perrine Blanchet, à laissé une nombreuse descendance.
  25. Louis Dufeu, de Saint-Christophe-des-Bois, encore vivant en 1825.
  26. Michel Chauvin, de Montreuil-sous-Pérouse, encore vivant en 1825.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Armée catholique et royale de Rennes et de Fougères de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Armee des Chouans de Rennes et Fougeres — Armée catholique et royale de Rennes et de Fougères Armée catholique et royale de Rennes et de Fougères Cachet de l armée royaliste de Bretagne Période 1796 – 1800 Pays France …   Wikipédia en Français

  • Armée des Chouans de Rennes et Fougères — Armée catholique et royale de Rennes et de Fougères Armée catholique et royale de Rennes et de Fougères Cachet de l armée royaliste de Bretagne Période 1796 – 1800 Pays France …   Wikipédia en Français

  • Armée des Chouans de Rennes et de Fougères — Armée catholique et royale de Rennes et de Fougères Armée catholique et royale de Rennes et de Fougères Cachet de l armée royaliste de Bretagne Période 1796 – 1800 Pays France …   Wikipédia en Français

  • Armée royale de Rennes et Fougères — Armée catholique et royale de Rennes et de Fougères Armée catholique et royale de Rennes et de Fougères Cachet de l armée royaliste de Bretagne Période 1796 – 1800 Pays France …   Wikipédia en Français

  • Armée royale de Rennes et de Fougères — Armée catholique et royale de Rennes et de Fougères Armée catholique et royale de Rennes et de Fougères Cachet de l armée royaliste de Bretagne Période 1796 – 1800 Pays France …   Wikipédia en Français

  • Bataille de la forêt de Rennes — Informations générales Date 7 mai 1794 Lieu Forêt de Rennes Issue Victoire des Républicains Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Armée catholique et royale de Bretagne — Période 1794 – 1800 Pays France, Bretagne Allégeance …   Wikipédia en Français

  • Armée catholique et royale des Côtes du Nord — Période 1799 – 1800 Pays France, Bretagne, Côtes d Armor Allégeance • …   Wikipédia en Français

  • Histoire de Rennes — Cet article traite de l histoire de Rennes. Sommaire 1 Préhistoire et Antiquité 1.1 Préhistoire 1.2 Époque gauloise 1.3 Époque romaine …   Wikipédia en Français

  • Antoine-Philippe de La Trémoïlle de Talmont — Antoine Philippe de La Trémoïlle Pour les articles homonymes, voir La Trémoïlle. Antoine Philippe de La Trémoïlle de Talmont Surnom …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”