Bataille d'Argentré (1795)
Bataille d'Argentré
Informations générales
Date 5 et 6 juin 1795
Lieu Balazé, puis près d'Argentré-du-Plessis
Issue Victoire des Chouans
Belligérants
Flag of France.svg Républicains Pavillon LouisXIV.svg Chouans
Commandants
Jean Humbert Aimé Picquet du Boisguy
Alexis du Bouays de Couësbouc
Guy Picquet du Boisguy
Forces en présence
500 hommes 1 300 hommes
Pertes
8 morts
18 blessés
80 morts ou blessés
Chouannerie
Batailles
Révoltes paysannes (1792-1793)

1er Vannes — Fouesnant — Scrignac — Lannion — Pontrieux — Bourgneuf-la-Forêt — Plumelec — Savenay — Loiré — Ancenis — 2e Vannes — Pluméliau — Pontivy — 1er La Roche-Bernard — 1er Rochefort-en-Terre — Pacé — Guérande — Fleurigné — Fougères — Vitré — Mané-Corohan — Plabennec — Saint-Pol-de-Léon — Kerguidu — Lamballe — Saint-Perreux — 2e Rochefort-en-Terre — 2e La Roche-Bernard


Virée de Galerne (1793)

Laval — La Gravelle — Croix-Bataille — Entrammes — Ernée — Fougères — Granville — Pontorson — Dol — Angers — La Flèche — Le Mans — Savenay


Morbihan — Est Ille-et-Vilaine — Ouest Ille-et-Vilaine — Côtes-du-Nord — Loire-Inférieure et Anjou — Maine — Normandie


Première Chouannerie (1793-1795)

Ambon — Trébiguet — Coëtbihan — Mangolérian — Beignon — Forêt de Rennes — Bois de la Renardière — Saint-Michel-et-Chanveaux — Guémené-sur-Scorff — Le Faouët — Ville-Mario


Deuxième Chouannerie (1795-1796)

Étangs des Rochettes — Grand-Champ — Saint-Bily — Florange — Argentré — Pont-de-Buis

Expédition de Quiberon

Groix — 1er Pontsal — Saint-Michel — 2e Pontsal — Auray — 1re Landévant — 2e Landévant — Fort Sans-Culotte — Carnac — Sainte-Barbe — Elven — Josselin — Plouharnel — Pont-Aven — Coëtlogon — Quintin — Quiberon

Segré — 1erRocher de La Piochais — La Ceriseraie — La Chapelle-Saint-Aubert — La Cornuaille — La Vieuville — 2eRocher de La Piochais — La Croix-Avranchin — Auverné — Maigrit — Croix-Couverte — Tinchebray — L'Auberge-neuve — Locminé — Saint-Hilaire-des-Landes — Val de Préaux — Le Grand-Celland — Piré


Troisième Chouannerie (1799-1800)

Argentré — Noyant-la-Gravoyère — La Hennerie — Saint-Aubin-du-Cormier — Le Mans — Nantes — Saint-Brieuc — Ballée — Vire — Locminé — Le Lorey — Mont-Guéhenno — 1er Redon — 2e Redon — La Tour d'Elven — 2eSaint-James — Les Forges de Cossé — Pont du Loc'h — Les Tombettes


Quatrième Chouannerie (1815)

Sainte-Anne-d'Auray — Cossé — Redon — Muzillac — Auray — Châteauneuf-du-Faou — Guérande — Fort-la-Latte


Cinquième Chouannerie (1832)

Touchenault — Riaillé


Le combat d'Argentré est une petite bataille, qui opposa les Chouans et les Républicains.

Sommaire

Combat à Balazé

La bataille a lieue le 21 juin selon Pontbriand, mais se déroule en réalité le 6 juin. La garnison républicaine commandée par le général de brigade Jean Humbert manque de vivres car les convois de ravitaillements ont été interceptés par les Chouans. Aussi il tente une expédition à l'extérieur de la ville avec 800 hommes afin de s'approvisionner à Balazé et à Saint-M'Hervé. À Balazé, Alexis du Bouays de Couësbouc réunit alors 600 hommes, dont seulement les deux tiers sont équipés de fusils, et tente malgré tout de s'opposer à Humbert. Le combat a lieu au château du Chatelet, il dure une heure et se termine sur une victoire républicaine. Les Chouans se replient sur Saint-M'Hervé, tandis que Humbert préfère regagner Vitré[1].

Récit de Toussaint du Breil de Pontbriand

Pendant le combat, les Chouans de la division de Fougères, commandés par Boisguy, se trouvent à Javené. Ayant entendu la fusillade au loin, ils veulent rejoindre le combat mais sont trompés par le vent qui apportait le bruit du combat. Lorsqu'ils arrivent à Saint-Christophe-des-Bois, l'affrontement est terminé. Boisguy écrit alors à Couësbouc, lui proposant de se réunir le lendemain à Saint-M'Hervé. Couësbouc reçoit le message dans la soirée et fait camper sa troupe à Erbrée[1].

La bataille

Sortie des Républicains

Le lendemain, Humbert tente une nouvelle sortie avec cette fois ses grenadiers (500 hommes selon le rapport républicain, 1 200 selon Adolphe Orain, 1 500 selon Pontbriand) pour attaquer les troupes de Couëbouc et marche sur Étrelles. Couësbouc espère l'arrivée de Boisguy et fait embusquer ses hommes au village du Bois-Béziers, il reçoit entre temps les compagnies du Pertre, d'Étrelles et d'Argentré en renfort. Ses forces s'élèvent alors à 800 hommes, mais beaucoup sont sans armes. Les Républicains lancent alors la charge et font plier leurs ennemis, plusieurs Chouans prennent la fuite, mais une poignée d'hommes armés parvient à résister pendant deux heures[1].

Récit de Toussaint du Breil de Pontbriand

Combats à l'étang des Rochers

Boisguy arrive alors en renfort avec 700 hommes et rééquilibre les forces. Il attaque par la chaussée de l'étang des Rochers, près du château des Rochers-Sévigné, et repousse les Grenadiers qui perdent 30 hommes dans une contre-attaque. Pendant ce temps, Guy du Boisguy, passe le marais de l'étang, que les Républicains croyaient infranchissables et les attaque sur leur flanc droit. Les Républicains battent alors en retraite en bon ordre et rejoignent le général Humbert, aux prises avec Couësbouc. Les Chouans de Vitré se défendent vigoureusement, mais plus de la moitié du bois tombe aux mains des Républicains. Mais Boisguy et les Chouans de Fougères font leur jonction avec ceux de Couëbouc et rééquilibrent le combat[1].

Récit de Toussaint du Breil de Pontbriand

Combats dans les bois d'Argentré

Républicains et Chouans s'abritent alors derrière les arbres, chaque parti cherche à rester maître du bois, mais aucun ne prend l'avantage. L'affrontement dure jusqu'à deux heures de l'après-midi, les tirs se font de plus en plus rares et les soldats des deux camps, fatigués, cessent de combattre, cherchant plutôt à rester maîtres de leurs positions qu'à attaquer. Mais alors que les soldats se reposent, une foule de paysans accourt des environs et environne le champ de bataille, tout en restant suffisamment éloignés des combattants[1].

Récit de Toussaint du Breil de Pontbriand

Retraite des Républicains

Au bout d'un quart d'heure, le feu reprend, les paysans poussent alors des exclamations et encouragent les Chouans. Mais les Républicains n'ont plus l'initiative et se retrouvent en position de défenseurs. Seules trois compagnies de grenadiers tentent une charge sur le flanc gauche contre un poste que les Républicains devaient prendre s'ils voulaient éviter d'être pris de flanc, mais les Chouans repoussent l'attaque. Les cris des paysans font également croire à Humbert que les Chouans sont plus nombreux qu'ils ne le sont réellement, il ordonne alors la retraite qui s'opère en bon ordre sur la route de Vitré[1].

Récit de Toussaint du Breil de Pontbriand

Conséquences

Selon Pontbriand, le combat a duré 10 heures, dont 6 dans le bois d'Argentré, les rapport républicain en revanche ne mentionne que deux heures de combats. Le butin des Chouans était de 150 fusils. Suite à ce combat, Boisguy regagne le pays de Fougères, de son côté, Couësbouc donna quelques jours de repos à ses hommes[1].

Selon Pontbriand, les pertes des Chouans étaient de 80 morts ou blessés et celles des Républicains de 300 hommes[1].

Récit de Toussaint du Breil de Pontbriand

Les seules sources détaillant ce combat sont les mémoires de Toussaint du Breil de Pontbriand, le rapport des administrateurs républicains est beaucoup plus bref:

« 500 Républicains ont rencontré 2 000 brigands à Argentré; on s'est battu près de deux heures sur une demi-lieue de terrain et, en quelques endroits, à la baïonnette. Nous avons perdus 8 hommes; 18 autres sont blessés et plusieurs dangereusement, mais les brigands ont laissé plus de 100 des leurs sur le champ de bataille[2]. »

Selon l'historien Alphonse de Beauchamp les Républicains remportent la victoire, tuant une centaine de chouans, mais il reprend simplement le rapport des administrateurs sans avoir eu entre les mains les mémoires de Pontbriand[3].

Carte

Carte des lieux

Bibliographie

  • Toussaint du Breil de Pontbriand, Mémoire du colonel de Pontbriand sur les guerres de la Chouannerie, édition Plon, Paris, 1897 (réimpr. Y. Salmon, 1988) , p. 140-144.
  • Théodore Lemas, Le district de Fougères pendant les Guerres de l'Ouest et de la Chouannerie 1793-1800, Rue des Scribes Éditions, 1894 , p. 162.
  • Christian Le Boutellier, La Révolution dans le Pays de Fougères, Société archéologique et historique de l'arrondissement de Fougères, 1989 , p. 419-422.
  • Marie-Paul du Breil de Pontbriand, Un chouan, le général du Boisguy, édition Honoré Champion, Paris, 1904 (réimpr. La Découvrance, 1994) , p.117-121.
  • Adolphe Orain, La Chouannerie en pays gallo , p.25-27.

Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille d'Argentré (1795) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille d'Auray (1795) — Bataille d Auray Port de Saint Goustan, Auray. Informations générales Date 29 30 juin 1795 Lieu Auray …   Wikipédia en Français

  • Bataille d'Argentré — (1795) Bataille d Argentré Informations générales Date 5 et 6 juin 1795 Lieu Balazé, puis près d Argentré du Plessis Issue Les deux camps revendiquent la victoire Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille d'Argentré (1799) — Bataille d Argentré Informations générales Date 6 août 1799 Lieu Argentré du Plessis Issue Victoire des Chouans Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Quiberon (1795) — Bataille de Quiberon Hoche à la bataille de Quiberon, peinture de Charles Porion, XIXe siècle. Informations générales Date 21 juillet 1795 Lieu Presqu île de Quiberon …   Wikipédia en Français

  • Bataille d'Etrelles — Bataille d Argentré (1795) Bataille d Argentré Informations générales Date 5 et 6 juin 1795 Lieu Balazé, puis près d Argentré du Plessis Issue Les deux camps revendiquent la victoire Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille d'Étrelles — Bataille d Argentré (1795) Bataille d Argentré Informations générales Date 5 et 6 juin 1795 Lieu Balazé, puis près d Argentré du Plessis Issue Les deux camps revendiquent la victoire Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille d'Auverné — Informations générales Date 2 février 1796 Lieu Grand Auverné et Petit Auverné Issue Victoire des Chouans Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille d'Elven — Informations générales Date 13 juillet 1795 Lieu Elven Issue Victoire républicaine Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Combat d'Argentre — Bataille d Argentré (1795) Bataille d Argentré Informations générales Date 5 et 6 juin 1795 Lieu Balazé, puis près d Argentré du Plessis Issue Les deux camps revendiquent la victoire Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Combat d'Argentré — Bataille d Argentré (1795) Bataille d Argentré Informations générales Date 5 et 6 juin 1795 Lieu Balazé, puis près d Argentré du Plessis Issue Les deux camps revendiquent la victoire Belligérants …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”