Martina Navratilova

Martina Navrátilová

Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec Gabriela Navrátilová, également joueuse de tennis.
Martina Navrátilová Tennis pictogram.svg
Navratilova-PragueOpen2006-05 cropped.jpg
Carrière professionnelle
1973 – 1994/2006[1]
Pays représenté(s) Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie
États-Unis États-Unis
Naissance 18 octobre 1956 (52 ans)
Tchécoslovaquie Prague
Taille / poids 173 cm / 65 kg
Prise de raquette Gauchère, revers à une main
Gains en tournois 21 626 089 $
Int. Tennis Hall of F. Membre depuis 2000
Palmarès
En simple
Titre(s) 168 (167 selon la WTA)
Finale(s) perdue(s) 73
Meilleur classement 1re (10/07/1978)
En double
Titre(s) 177
Finale(s) perdue(s) 59
Meilleur classement 1re (10/09/1984)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R.-G. Wim. US
Simple V(3) V(2) V(9) V(4)
Double V(8) V(7) V(7) V(9)
Mixte V(1) V(2) V(4) V(3)
Titre(s) par équipe nationale
Fed Cup 4 (1975, 82, 86, 89)
Compléter/corriger
Consultez la documentation du modèle

Martina Navrátilová (née le 18 octobre 1956) est une joueuse de tennis de l'ex-Tchécoslovaquie, naturalisée américaine en 1981.

Billie Jean King a dit à propos de Navrátilová en 2006, « Elle est la plus grande joueuse de simple, double et double mixte qui ait jamais vécu[2] ». Dans son livre The Greatest Tennis Matches of the Twentieth Century, le journaliste tennistique Steve Flink, la qualifie de deuxième meilleure joueuse du 20e siècle, derrière Steffi Graf[3]. Tennis magazine l'a choisie comme la plus grande joueuse de tennis féminin, de l'ère open[4]. L'historien et journaliste Bud Collins a qualifié Navratilova, de « plus grande joueuse de tous les temps »[5] .

Navrátilová a remporté 18 tournois du Grand Chelem en simple, 31 en double dames (un record), et 10 en doubles mixte. Elle a atteint 12 fois la finale du Tournoi de Wimbledon, dont 9 fois consécutives (pour 7 victoires) de 1982 à 1990. Navrátilová est l'une des trois femmes à avoir accompli un Grand Chelem total (en simple, en double dames et double mixte). Elle détient le record de titres en simple (167) et en double (177). Elle a enregistré la plus longue série victorieuse de l'histoire du tennis (74 matchs consécutifs) et trois des six plus longues séries de l'histoire du tennis féminin. Navrátilová, Margaret Court, et Maureen Connolly partagent le record du plus grand nombre de titres du Grand Chelem consécutifs en simple (six). Elle a atteint atteint 11 finales consécutives en Grand Chelem en simple, se plaçant juste derrière Steffi Graf (13). En double dames, Navrátilová et Pam Shriver ont gagné 109 matches consécutifs et remporté les quatre titres du Grand Chelem en 1984. Elles ont également égalé Louise Brough et Margaret Osborne pour le record de tournois du Grand Chelem remportés par la même équipe en double dames (20).

Elle a joué sur le circuit féminin WTA de 1973 à 1994 et, plus épisodiquement, de 2000 à 2006. Elle est la joueuse la plus titrée de l’histoire du tennis féminin, simple et double confondus. Elle a gagné 18 titres du Grand Chelem de 1978 à 1990 dont neuf à Wimbledon (six titres de suite de 1982 à 1987) grâce à son jeu d’attaque à la volée. Elle a aussi remporté 167 tournois en simple et 177 en double dames (dont 31 dans des compétitions majeures) auxquels s’ajoutent 10 succès en double mixte.

Sa rivalité avec Chris Evert a animé le circuit féminin pendant des années. Elle a réalisé le Grand Chelem en double dames en 1984, avec Pam Shriver. Elle a complété le Super Chelem en gagnant au moins une fois chacun des trois titres (simple, double dames, double mixte) des quatre Majeurs. 84 fois elle a gagné un tournoi à la fois en simple et en double.

Elle est membre du International Tennis Hall of Fame depuis 2000.

Martina Navratilova est née à Prague.

En janvier 2008, 33 années après avoir été déchue de sa nationalité tchécoslovaque (suite à son exil aux États-Unis) en 1975, elle obtient la nationalité tchèque[6], demeurant néanmoins toujours citoyenne américaine (citoyenneté qu’elle avait acquise en 1981). Elle est membre de la Laureus World Sports Academy.


Sommaire

Carrière

Martina Navrátilová sur un timbre du Paraguay

Martina Navrátilová est née sous le nom de Šubertová en 1956. Après le divorce de ses parents à l'âge de trois ans, sa mère Jana se remarie avec Miroslav Navrátil, qui devient premier entraîneur de tennis. C'est alors qu'elle prend le nom de son beau-père en ajoutant le suffixe féminin « ová » et devient ainsi Martina Navrátilová [ˈmarcɪna ˈnavraːcɪlovaː] (Prononciation du titre dans sa version originale).

En 1972, à l'âge de 15 ans, Navrátilová remporte le championnat national de tennis de Tchécoslovaquie. En 1973, âgée de 16 ans, elle fait ses débuts sur le circuit américain, mais ne devient professionnelle qu'en 1975. Elle remporte son premier titre en simple à Orlando, en Floride, en 1974 à l'âge de 17 ans. Martina Navrátilová a d'abord vécu avec l'ancienne actrice Vaudeville , Frances Wormser Dewey, et son mari, Morton Wormser, un grand amateur de tennis, lors de son déménagement aux États-Unis[7].

Navrátilová a été finaliste de deux tournois du Grand Chelem en simple en 1975 : à l'Open d'Australie perdant contre Evonne Goolagong et à Roland-Garros perdant contre Chris Evert. Après sa défaite contre Evert en demi finale de l'US Open de cette même année, Martina Navrátilová (alors âgée de 18 ans) se rend au service d'immigration et de naturalisation de New York et les informe qu'elle veut fuir le régime communiste tchécoslovaque. En un mois, elle reçoit une carte verte.

Navrátilová remporte son premier titre du Grand Chelem en simple à Wimbledon en 1978, où elle bat en trois manches Evert en finale, et atteint par la même occasion la première place mondiale pour la première fois de sa carrière. Elle conserve son titre l'année suivante en battant de nouveau finale, ainsi que sa première place mondiale.

En 1981, elle remporte son troisième titre du Grand Chelem en battant encore une fois Evert en finale de l'Open d'Australie. Elle atteint également la finale de l'US Open, où elle perd au tie-break au troisième set contre Tracy Austin. Elle remporte Wimbledon et Roland-Garros en 1982.

Après avoir adopté le mode d'entraînement de la joueuse de basket-ball Nancy Lieberman et utilisé des raquettes en graphite, Navrátilová devient la joueuse la plus dominante du circuit féminin. Après avoir perdu au quatrième tour du premier Grand Chelem 1983 - Roland-Garros - elle remporte les trois autres tournois (l'Open d'Australie a lieu en Décembre à cette époque). Ce fut d'ailleurs sa seule défaite de l'année, pour un ratio de 86-1 (record absolu, homme ou femme). En 1982, 1983 et 1984, Navrátilová ne perd que six matchs en simple.

Elle remporte en 1984 de Roland-Garros, remportant ainsi les quatre tournois d'affilée, Philippe Chatrier, président de la Fédération internationale de tennis, le qualifiera de « Grand-Chelem ». Cependant beaucoup d'observateurs,insistent sur le fait que ce n'était pas un vrai Grand Chelem, car les titres n'ont pas été gagné sur une même année. Elle prolonge son Grand Chelem en remportant Wimbledon et l'US Open. Elle débute l'Open d'Australie 1984 avec une chance de remporter les quatre titres la même année mais elle perd finalement contre Helena Suková 1-6, 6-3, 7-5 , mettant ainsi fin a une série de 74 match remportés consécutivement (un record) .

La gauchère Navratilova réalise le Grand Chelem en double en 1984, avec la droitière Pam Shriver, très performante en slice de coup droit, coup aujourd'hui peu connu. Elles atteignirent ensemble le record de victoires consécutives (109 matchs) entre 1983 et 1985 (Navrátilová a été classée no 1 mondial en double durant plus de trois ans dans les années 1980).

De 1985 à 1987, Navratilova atteint la finale des 11 tournois du Grand Chelem qui se sont déroulés au cours de cette période, remportant six d'entre eux. De 1982 à 1990, elle atteint la finale de Wimbledon neuf fois, six fois à Roland-Garros et cinq fois à l'US Open.

La jeune ouest-allemande Steffi Graf (âgée de 17 ans), crée la surprise en la battant en finale de Roland-Garros. Navrátilová prendra sa revanche en finale de Wimbledon et de l'US Open (elle devient alors la troisième joueuse de l'ère open à remporter un tournoi à la fois en simple, en double et en mixte la même année).Néanmoins, grâce à sa constance Graf atteint la place de no 1 mondiale au classement avant la fin de l'année. En 1988, Graf réalise le Grand-Chelem, battant au passage Navrátilová 5–7, 6–2, 6–1 en finale de Wimbledon. En 1989, Graf et Navrátilová se rencontrent en finale de Wimbledon et de l'US Open, Graf remportant les deux duels. Malgré la différence d'âge entre les deux joueuses, Navrátilová a remporté neuf des 18 matches de sa carrière contre Graf et cinq des neuf matches de Grand Chelem . À l'âge de 34 ans, Navrátilová défait Graf pour leurs dernière confrontation en Grand Chelem, en demi finale de l'US Open 1991 (7-6 (2), 6-7 (6), 6-4).

1990 marque son dernier triomphe en Grand Chelem en simple, en balayant Zina Garrison 6-4, 6-1 elle remporte son neuvième et dernier titre à Wimbledon. Bien que ce soit son dernier titre du Grand Chelem en simple, Navrátilová atteint deux finales de Grand Chelem en simple, durant le reste de la carrière : en 1991, en finale de l'US Open battue par la nouvelleno 1 mondiale Monica Seles et en 1994, à l'âge de 37 ans, pour sa douzième et dernière finale a Wimbledon contre Conchita Martínez. Peu de temps après, elle prend sa retraite à temps plein en simple et sa retraite définitive en 1995.

En 2000, elle fait son retour à la compétition en double, tout en jouant quelques simples. Dans sa première performance en simple en huit ans, à Eastbourne, en 2002, elle bat la n ° 22 mondiale Tatiana Panova avant de perdre au tour suivant contre Daniela Hantuchová en trois sets. En 2003, elle remporte le double mixte de l'Open d'Australie et de Wimbledon avec Leander Paes. Elle devient alors la plus vieille joueuse à remporter un tournoi du Grand Chelem (46 ans et 8 mois). Sa victoire à l'Open d'Australie fait d'elle la troisième joueuse de l'histoire à réaliser un Grand Chelem total en remportant les quatre tournois du Grand Chelem en simple, en double et en mixte et sa victoire à Wimbledon lui permet d'égaler le record de 20 titres de Billie Jean King à Wimbledon (simple, double dames et double mixte confondus) et étend son nombre total de titres du Grand Chelem à 58 (deuxième derrière Margaret Court, qui en a remporté 62). En dépit d'avoir été critiquée pour l'obtention d'une wildcard, Navratilova a gagné un match en simple au premier tour de Wimbledon en 2004, âgée de 47 ans et 8 mois, et devient ainsi la plus vieille joueuse à remporter un match en simple dans l'ère open. Elle perd ensuite au deuxième tour face à Gisela Dulko en trois sets.

Le 6 juillet 2006 Navrátilová joua le dernier match de sa carrière à Wimbledon, perdant au troisième tour du double mixte face à la paire Ram /Zvonareva. Plus tôt dans la journée, Navrátilová avait perdu le quart de finale du double dames qui l'opposait à la paire Yan/Zheng. Elle achève sa carrière en remportant le double mixte à l'US Open 2006 avec Bob Bryan, son 10e titre du Grand Chelem en double mixte.

Vie privée

Dans son autobiographie, Being Myself[8], elle raconte avoir eu des aventures aussi bien avec des hommes que des femmes et, plus tard, avoir ressentie une forte attirance pour les femmes.

En 1981, peu après avoir obtenu la nationalité américaine, Navrátilová fait part publiquement de son orientation sexuelle. Elle fut la compagne de la romancière américaine Rita Mae Brown, plus âgée de douze ans au début des années 1980, ainsi que de Judy Nelson ex-Miss Texas (1983 à 1991), mariée et mère de deux enfants. Leur séparation est due notamment au fait que Navrátilová posa pour un calendrier WITA (International Women's Tennis Association) par Jean Renard avec son trophée de Wimbledon et les enfants de Nelson en arrière plan.

Engagements personnels

Martina Navrátilová est militante pour les droits des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT). Porte-parole des premiers Outgames en 2006, elle a solennellement lu le 29 juillet 2006, avec le médaillé olympique Mark Tewksbury, la Déclaration de Montréal sur les droits humains des LGBT, issue de la Conférence mondiale sur les droits des LGBT de Montréal.

Martina Navrátilová a fondé la “Martina Navratilova Youth Foundation” pour les jeunes en difficulté.

1983 : introduction de l'ouvrage (édition Robert Laffont) du docteur Robert Haas, nutritionniste et sportif, "Eat to win". En 1983, remportant l'Open de Flushing Meadow, elle le remercie publiquement pour avoir contribué à sa victoire.

1985 : Avec George Vecsey, elle écrit son autobiographie "Martina" publié en France en 1986 aux Éditions Carrere-Michel Lafon et intitulé "Martina raconte Navratilova".

Elle est végétarienne militante pour les droits des animaux[9].

Confrontations avec ses principales adversaires

Palmarès

Parcours en Grand Chelem

Coupe de la Fédération/Fed Cup

Classements WTA

Notes

  1. 1973 (1er match officiel) ; 1975 (Navrátilová devient professionnelle) ; 1994 (retraite en simple) ; 2006 (retraite définitive)
  2. Act II of Navratilova's career ends with a win
  3. Exclusive Interview with Steve Flink about the career of Chris Evert
  4. http://www.tennis.com/features/40greatest/index.aspx
  5. Collins, Bud (2008). The Bud Collins History of Tennis: An Authoritative Encyclopedia and Record Book. New York, N.Y: New Chapter Press. pp. 600.
  6. dépêche AFP du 11 mars 2008
  7. http://www.santapaulatimes.com/news/fullstory.php/aid/15525/Obituary.html Frances Dewey Wormser 1903 - 2008
  8. http://www.amazon.com/gp/product/0586069224 Amazon.com: Being Myself: Martina Navratilova: Books
  9. "Martina supports several important world organisations, giving voice to many of their campaigns. Also, since 1993 she has become vegetarian." Blog de Martina Navratilova : http://martina.globalweb.it/eng/newsother.php
  10. L'édition de 1978 correspond également au Classic de Stanford.
  11. a  et b Édition 1986 non disputée, l'épreuve se jouant de nouveau en janvier à partir de 1987.
  12. En raison de circonstances extérieures au tournoi, la finale n'a pu être jouée. Les finalistes se partagent les gains et les points au classement WTA mais aucune n'emporte le titre.

Bibliographie

  • (en) Mary Ellen Bowden et Martina Navratilova, Tennis My Way, Scribner, New York, 1983 (ISBN 0-684-18003-0) 
  • (en) Martina Navratilova et George Vecsey, Martina, Knopf, New York, 1985 (ISBN 0-394-53640-1) 
  • (en) Elizabeth Nickles et Martina Navratilova, The Total Zone, Villard Books, New York, 1994 (ISBN 0-345-38867-4) 
  • (en) Martina Navratilova, Killer Instinct, Ballantine Books, New York, 1995 (ISBN 0-345-47268-3) 
  • (en) Martina Navratilova, Breaking Point, Ballantine Books, New York, 1997 (ISBN 0-345-38868-2) 
  • (en) Martina Navratilova, Shape Your Self, Little, Brown Book Group, 2006 (ISBN 0-316-73296-6) 

Liens externes

Commons-logo.svg


  • Portail du tennis Portail du tennis
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
  • Portail de la Tchéquie Portail de la Tchéquie
Ce document provient de « Martina Navr%C3%A1tilov%C3%A1 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Martina Navratilova de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Martina Navratilova — Martina Navrátilová Country  Czechoslovakia (1973–1975) …   Wikipedia

  • Martina Navratilova — Martina Navrátilová Nationalität:  Tschechoslowakei …   Deutsch Wikipedia

  • Martina Navratilová — Martina Navrátilová  Ne pas confondre avec Gabriela Navrátilová, également joueuse de tennis. Martina Navrátilová …   Wikipédia en Français

  • Martina Navrátilová — Nationalität: Tschechoslowakei …   Deutsch Wikipedia

  • Martina Navratilova — País  República Checa …   Wikipedia Español

  • Martina Navratilova — (Revnice, actual República Checa, 1956) Tenista estadounidense de origen checo. Nacionalizada estadounidense en 1975, consiguió su primer Campeonato de Wimbledon en 1978, victoria que repetiría en 1979, luego seis veces seguidas (1982 1987), y de …   Enciclopedia Universal

  • Martina Navrátilová —  Ne pas confondre avec Gabriela Navrátilová, également joueuse de tennis. Martina Navrátilová …   Wikipédia en Français

  • Martina Navratilova — ➡ Navratilova * * * …   Universalium

  • Martina Navratilova — noun United States tennis player (born in Czechoslovakia) who won nine Wimbledon women s singles championships (born in 1956) • Syn: ↑Navratilova • Instance Hypernyms: ↑tennis player …   Useful english dictionary

  • Martina Navratilova — (born 1956) Czechoslovakian tennis player who defected to America …   English contemporary dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”