1661 en France

Années :
1658 1659 1660  1661  1662 1663 1664

Décennies :
1630 1640 1650  1660  1670 1680 1690
Siècles :
XVIe siècle  XVIIe siècle  XVIIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies thématiques :
Architecture Littérature Musique classique Science Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Flag of France.svg
Chronologie de la France

Cette page concerne l'année 1661 du calendrier grégorien.

Janvier

Février

Mars

9 mars : mort de Mazarin, toile de Paul Delaroche
  • Mardi 1er mars : Mariage de Hortense au fils du maréchal de La Meilleraye, "à qu'il avoit donné beaucoup de bien, pour porter son nom et ses armes, et on l'appelle le duc de Mazarin." (Mlle)
  • 3 mars :
  • 3-7 mars : à 9 H du matin, testament de Mazarin, fondation du collège des Quatre-Nations pour l'éducation de soixante jeunes nobles des provinces récemment annexées (Alsace, Pignerol, Artois, Roussillon). Le Vau va édifier ce qui est aujourd'hui l'Institut de France.
  • 5 mars : On fait réciter pour Mazarin dans toutes les églises de Paris (un privilège réservé aux personnes de sang royal) les prières des Quarante Heures.
  • 6 mars : Louis XIV renonce au legs universel des biens de Mazarin. Mazarin dicte son testament définitif. 5 exécuteurs testamentaires: Lamoignon, Le Tellier, Ondedei, Fouquet, Colbert.
  • 6 mars-7 avril : Bossuet prêche le Carême aux Grandes Carmélites à Paris (sur la pénitence, sur la parole de Dieu, sur le danger des rechutes, sur l'ambition, sur la haine de la vérité, sur les souffrances, sur la Passion, sur l'homme, temple de Dieu).
  • 6 mars : Claude Joly, curé de Saint-Nicolas-des-Champs est appelé en plein sermon pour assister Mazarin à Vincennes.
  • 7 mars : Mazarin a un léger mieux, mais reçoit l'extrême onction. Il fait l'éloge des ministres qui sont venus tenir le conseil dans sa chambre.
  • 8 mars : Colbert est nommé intendant des finances.
  • 9 mars :
    • Mazarin aurait mis en garde Louis XIV contre Fouquet.
    • Vers deux heures du matin, mort de Mazarin. Choisy raconte que Mazarin aurait dit : "Je vous dois tout, Sire, mais je crois m'acquitter en quelque manière en vous donnant Colbert."
    • Louis XIV tient aussitôt conseil avec Lionne et Le Tellier, puis Fouquet qui arrive en retard.
    • Retz l'apprend en Angleterre où il est retourné au début de l'année, dans le dessein d'aider le roi Charles II à obtenir le chapeau de cardinal pour son favori d'Aubigny. Plein d'espoir, il part immédiatement pour les Pays-Bas espagnols.
    • Mazarin meurt après avoir fait dire à Mme de Choisy qu'il s'est souvenu d'elle dans son testament; la nouvelle se révèle fausse.
10 mars : Début du règne personnel de Louis XIV (portrait de 1661)

Avril

  • Printemps : la flotte de Fouquet est au complet. Deux navires (le Saint-Sébastien et La Renommée) livrent à la Martinique de nombreux canons. La Petite Anne part pour Malaga avec des sardines salées…

Mai

Juin

  • Mercredi 8 juin : Les vicaires généraux de Retz, de Contes et Hodencq, publient un mandement par lequel ils autorisent la signature obligatoire du Formulaire condamnant Jansénius, en réservant la distinction du droit et du fait. Les jansénistes peuvent ainsi accepter de condamner les cinq propositions incriminées (le droit), tout en prétendant que Jansénius n'en est pas l'auteur (le fait). Du coup, Retz devient suspect de jansénisme, car le gouvernement royal lui attribue l'initiative de ses grands vicaires. Il doit écrire au pape pour se disculper.
  • 21 juin : Mort du peintre Andrea Sacchi.
  • 22 juin : Les religieuses de Port-Royal n'acceptent de signer le formulaire que moyennant une clause explicative.
  • 27 juin : La reine mère emmène Henriette d'Angleterre quelques jours à Mennecy chez le maréchal de Villeroy, puis à Dampierre, chez la duchesse de Chevreuse. Il s'agit de l'éloigner du roi.
  • 29 juin : Bossuet fait le Panégyrique de saint Pierre ( ?).
  • 30 juin : A Fontainebleau, Basile Fouquet renonce gratuitement à la survivance de la charge de procureur de son frère.

Juillet

  • Début juillet :
    • Le prix du setier de froment de la meilleure qualité vendu à Paris atteint 25 livres. Il n'était que de 15 en juillet 1660.
    • Retour d'Henriette d'Angleterre à la cour.

Août

  • Vaudroques, gouverneur de la Martinique ; un arrêt du conseil de l'île interdit aux hommes de Fouquet de fortifier, d'agrandir leur propriété ni d'embaucher plus six ouvriers.

Septembre

  • Jeudi 1er septembre :
  • 2 septembre :
    • Fouquet toujours fiévreux assiste au Conseil. A 3H de l'après dîner, le roi envoie Lionne s'informer de la santé de Fouquet. Celui-ci le prévient des risques qu'il court.
    • Le roi convoque Charles de Batz-Castelmore (d'Artagnan). Il est également fiévreux et se présente mauvais état devant le roi. Le roi reporte l'arrestation de deux ou trois jours pour que d'Artagnan se soit rétabli.
  • 3 septembre :
    • Rapport de M. de Châtillon, intendant des fortifications, sur le château d'Angers pour accueillir Fouquet.
    • Les états de Bretagne votent par acclamations un don gratuit de 3 M de livres.
  • 4 septembre : A midi, d'Artagnan, rétabli, se présente au roi. Fouquet est convoqué au Conseil pour le lendemain matin avant la chasse.
  • 5 septembre :
    • Le roi entend la messe aux Carmes, puis Conseil jusqu'à 11 H. Louis XIV retient un instant Fouquet pour qu'il sorte seul.
    • Un moment, d'Artagnan perd de vue Fouquet.
    • D'Artagnan arrête la chaise de Fouquet. Fouquet est conduit dans la maison la plus proche, celle du chanoine Fourché, oncle de la première épouse de Fouquet.
    • Belle-Île, commandée par La Haye Desnoyers, se soumet sans résistance à Sézan, lieutenant des gardes, qui, à la tête d'une forte troupe, avait ordre de prendre la place forte par la force.
    • Un tel exemple ne peut qu'impressionner Retz.
  • 7 septembre : Fouquet arrive à Angers. Il est malade, forte fièvre.
  • 12 septembre : Suppression au Conseil du roi de la surintendance. Le roi est revenu à Fontainebleau.
  • 13 septembre : Inventaire du mobilier de Vaux par deux conseillers d'Etat et deux maîtres des requêtes.
  • 15 septembre : Création du Conseil royal des finances. Jusqu'en janvier 1671, Louis XIV gouverne aidé de la triade : Le Tellier, de Lionne et Colbert. Le roi signe les ordonnances.
  • 19 septembre :
    • Mort du duc de Damville. François-Christophe de Levy, ou Levis-Ventadour, avait été d'abord désigné sous le nom de Brion, ou comte de Brion ; il était à cette époque premier écuyer de Gaston d'Orléans, avec qui il conserva d'étroites relations. Il fut créé duc de Damville, ou d'Amville, après la mort de son oncle maternel, Henri II, duc de Montmorency. Mme de Ménneville, compromise comme maîtresse de Fouquet, perd en plus l'espoir de son établissement, elle se retire dans un couvent.
    • Lauzon et de La Fosse, conseillers d'Etat et Pierre Poncet, maître des requêtes, commencent la saisie des pièces à Saint-Mandé. Interrogatoire des domestiques, etc.
  • 20 septembre : Les perquisitions s'étendent aux tiroirs secrets. Colbert est présent.
  • 21 septembre : Les perquisitions se poursuivent sans Colbert.
  • 23 septembre : 4 H AM. Le chevalier de Noailles est chargé par Colbert de porter certaines pièces au roi. C'est Poncet qui s'en charge personnellement.
  • Cosnac qui depuis le mariage de Monsieur fin mars est retourné dans son diocèse revient à la cour.
  • Poursuite des tractations. Retz demande à Le Tellier quelles compensations lui seront offertes en échange de sa démission. Le gouvernement lui offre l'abbaye de Saint-Denis en commende (revenu de cent vingt mille livres par an), soixante mille livres sur les revenus passés de l'archevêché, l'amnistie pour ses amis et le rétablissement dans leurs fonctions des ecclésiastiques disgraciés par sa faute.

Octobre

Novembre

Décembre

  • Fin décembre :
  • Fouquet part d'Amboise pour Vincennes.
  • Retz, qui n'a plus le sou, cède. De Bruxelles, il convient avec Le Tellier de se retirer dans sa seigneurie de Commercy. Là, il signera sa démission de l'archevêché de Paris.

Notes et références

  1. (Petitfils donne le 6. Grande Mademoiselle le 12)
  2. Petitfils décrit en détail la séance.
  3. (ou 1er avril)
  4. Ou 31 mars (Petitfils).Plutôt 1er avril
  5. Petitfils
  6. Description détaillée dans Petitfils.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 1661 en France de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 1662 en France — Années : 1659 1660 1661  1662  1663 1664 1665 Décennies : 1630 1640 1650  1660  1670 1680 1690 Siècles : XVIe siècle  XVIIe siè …   Wikipédia en Français

  • 1658 en France — Années : 1655 1656 1657  1658  1659 1660 1661 Décennies : 1620 1630 1640  1650  1660 1670 1680 Siècles : XVIe siècle  XVIIe sièc …   Wikipédia en Français

  • 1664 en France — Années : 1661 1662 1663  1664  1665 1666 1667 Décennies : 1630 1640 1650  1660  1670 1680 1690 Siècles : XVIe siècle  XVIIe siè …   Wikipédia en Français

  • 1659 en France — Années : 1656 1657 1658  1659  1660 1661 1662 Décennies : 1620 1630 1640  1650  1660 1670 1680 Siècles : XVIe siècle  XVIIe siè …   Wikipédia en Français

  • 1660 en France — Années : 1657 1658 1659  1660  1661 1662 1663 Décennies : 1630 1640 1650  1660  1670 1680 1690 Siècles : XVIe siècle  XVIIe siè …   Wikipédia en Français

  • 1663 en France — Années : 1660 1661 1662  1663  1664 1665 1666 Décennies : 1630 1640 1650  1660  1670 1680 1690 Siècles : XVIe siècle  XVIIe siè …   Wikipédia en Français

  • 1652 en France — Années : 1649 1650 1651  1652  1653 1654 1655 Décennies : 1620 1630 1640  1650  1660 1670 1680 Siècles : XVIe siècle  XVIIe siè …   Wikipédia en Français

  • 1657 en France — Années : 1654 1655 1656  1657  1658 1659 1660 Décennies : 1620 1630 1640  1650  1660 1670 1680 Siècles : XVIe siècle  XVIIe siè …   Wikipédia en Français

  • 1643 en France — Années : 1640 1641 1642  1643  1644 1645 1646 Décennies : 1610 1620 1630  1640  1650 1660 1670 Siècles : XVIe siècle  XVIIe siè …   Wikipédia en Français

  • Eglise Saint-Georges de Belloy-en-france — Église Saint Georges de Belloy en France Pour les articles homonymes, voir Église Saint Georges (homonymie). Église Saint Georges …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”