1662 en France

Années :
1659 1660 1661  1662  1663 1664 1665

Décennies :
1630 1640 1650  1660  1670 1680 1690
Siècles :
XVIe siècle  XVIIe siècle  XVIIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies thématiques :
Architecture Littérature Musique classique Science Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Flag of France.svg
Chronologie de la France

Cette page concerne l'année 1662 du calendrier grégorien.

Janvier

Ex-voto de 1662, Philippe de Champaigne, Musée du Louvre

Février

  • Lundi 6 février : Traité franco-lorrain de Montmartre, dont l'exécution se réduit à la cession de Marsal à la France.
  • 14 février :
    • Inauguration, aux Tuileries, de la galerie des Machines (salle de spectacles).
    • Retz arrive à Commercy. Deux notaires rédigent immédiatement sa démission, conformément au modèle envoyé par Le Tellier.
  • 19 février : Carême Prenant.
  • 20 février : Mariage, à Saint-Germain-l'Auxerrois, de Molière et Armande Béjart.
  • 26 février : La duchesse de Retz, belle-sœur du cardinal, va porter le document[1] au Louvre. Louis XIV se déclare satisfait, mais interdit au proscrit de paraître à Paris avant l'installation de son successeur. Il nomme l'archevêque de Toulouse, Pierre de Marca, archevêque de Paris, nomination confirmée par le pape le 5 juin.
  • 26 février-9 avril : Bossuet prêche le Carême au Louvre (sur la prédication évangélique, sur la prière, sur le mauvais riche, sur l'enfer, ,sur la providence, sur la charité fraternelle, sur l'ambition, sur la mort, sur l'Annonciation, sur l'efficacité de la pénitence, sur l'ardeur de la pénitence, sur l'intégrité de la pénitence, sur les devoirs des Rois, sur la passion).

Mars

  • Lettres patentes accordant à Laudati de Caraffa, abbé italien, le privilège de créer des stations de porte-flambeaux et porte-lanternes pour escorter les Parisiens amenés à se déplacer la nuit.
24 mars :Excuses publiques faites à Louis XIV par les représentants espagnols, suite à la guerre de préséance

Avril

  • Printemps : Pélisson depuis sa cellule de la Bastille rédige le Discours au roi par l'un de ses fidèles sujets sur le procès de M. Foucquet qui a le plus grand succès.

Mai

Juin

  • Lundi 5 juin :
    • Le pape accepte la démission de Retz, et expédie ses bulles à Pierre de Marca. Mais Pierre de Marca meurt le 29, trois ou quatre jours après les avoir reçues.
    • Achat, par le roi, de la manufacture des Gobelins.
  • 5-6 juin : Carrousel près du Louvre, cinq quadrilles (Roi, duc d'Orléans, Condé, duc d'Enghien, duc de Guise), Bussy n'est pas invité, il retourne dans ses terres. Occasion pour le roi de s'attribuer définitivement l'image du soleil comme emblème. Ce grand carrousel laisse son nom à la place située entre Louvre et Tuileries. Mademoiselle y assite c'est le premier carrousel qu'elle voit. Elle en est enchantée. Elle admire particulièrement Peguilhin (Lauzun).
  • 25 juin : Piccolomini reçoit la bulle autorisant Pierre de Marca à prendre l'évêché de Paris. Piccolomini lui transmet le message du pape.
  • 29 juin :
    • Blaise Pascal, très gravement malade, se fait transporter chez les Périer, rue des Fossés-Saint-Marcel, sur la paroisse de Saint-Étienne-du-Mont.
    • 11H du matin. Mort de Pierre de Marca, archevêque de Paris à peine nommé en remplacement de Retz.
    • Mort du père de Retz à Joigny, après trente-cinq ans de profession dans l'Oratoire. Retz ne peut se rendre à ses obsèques.
  • 30 juin :
    • Louis XIV nomme à la place de Pierre de Marca, l'évêque de Rodez, Hardouin de Péréfixe. Il en informe aussitôt Piccolomini.
    • Choisy obtient une pension de 6 000 livres sur les revenus temporels de l'archevêché d'Auch « en tant que clerc du diocèse de Paris ».

Juillet

  • Mardi 4 juillet : Le Conseil d'en haut décide que la procédure de la Chambre de justice contre Fouquet doit être poursuivie.
  • 6 juillet :
    • Achevé d'imprimer de La Logique ou l’Art de penser, d'Antoine Arnauld.
    • Arrêt qui interdit à Fouquet de se pourvoir devant le Parlement et aux conseillers de recevoir sa requête.
  • 18 juillet : Du 18 juillet au 13 septembre, confrontation de Fouquet aux 29 témoins.
  • 19 juillet : La mère, la femme et la fille de Fouquet se présentent au palais de justice et remettent à Lamoignon une requête en récusation de la Chambre de justice.
  • 27 juillet : La famille de Fouquet demande au Parlement d'ordonner la restitution des papiers saisis.
  • A Paris, le prix du setier de froment de la meilleure qualité a dépassé 40 livres. Dans les provinces les plus atteintes par la disette, les cours, durant la soudure du printemps et du début de l'été, ont atteint des chiffres record. C'est la « famine de l'avènement ».
  • On accorde un prieuré à Agnès de Rouville, belle-sœur de Bussy. Celui-ci y voit un signe de retour en faveur.

Août

Septembre

  • Samedi 2 septembre : Piccolomini décide d'obéir à demi aux ordres du roi sans aller aussi loin que Meaux. Brienne vient s'assurer que Piccolomini a obéi. Il trouve les chevaux du carrosse du nonce attelés. Piccolomini s'arrête à Saint-Denis.
  • 7 septembre : La cour accorde un défenseur à Fouquet.
  • 9 septembre : Piccolomini qui a reçu un bref du pape obtient un entretien avec Lionne à Suresnes, Piccolomini est surveillé par cinquante mousquetaires. Le nonce a progressé. Bien qu'on se refuse à demander quoi que ce soit, il entend que le roi veut le licenciement de la garde corse et des excuses présentées par le légat en personne.
  • 11 septembre : Conseil du roi qui était un peu calmé par la lettre du pape, mais qui est réanimé par la réception d'une dépêche de Créqui annonçant qu'il s'était senti obligé de quitter les États du pape. Louis XIV décide d'écarter Piccolomini de la négociation et de faire de Créqui, l'offensé, le négociateur unique. Piccolomini décide de prendre la route de Lyon.
  • 13 septembre : Piccolomini quitte le monastère de Gonnesse où il logeait pour Rome. Il est entouré de cinquante mousquetaires.
  • 16 septembre : Piccolomini fait halte à Fontainebleau.
  • 19 septembre : Piccolomini est à la La Charité. Les courriers sont interceptés par la garde de Piccolomini et quand ils sont transmis, ils lui reviennent, le 24, sans avoir été ouverts. Ordre de Louis XIV.
  • 20 septembre : Piccolomini est à Nevers. Il provoque une avarie à son carrosse pour gagner du temps.
  • 24 septembre : Piccolomini est à Varennes-sur-Allier.

Octobre

  • À la demande de Louis XIV, Retz rédige un mémoire sur les mesures à prendre pour faire céder le pape dans le conflit qui l'oppose à la France. Il écarte toute idée d'intervention militaire, mais propose la saisie d'Avignon, enclave pontificale dans le royaume. Il suggère d'exiger une ambassade d'excuses conduite par le cardinal-neveu et l'érection à Rome d'une pyramide expiatoire. Le gouvernement suit son programme à la lettre, et Louis XIV le remercie froidement.

Novembre

  • Mercredi 1er novembre : Mlle qui a reçu un ordre d'exil à Saint-Fargeau, part d'Eu. À Jouarre, elle entend le sermon de la Toussaint de Bossuet.
  • 6 novembre : La cour déclare Fouquet forclos pour présenter se défense, jusqu'à ce qu'on s'aperçoive que l'arrêt d'appointement ne lui pas été signifié. La cour lui donne huit jours supplémentaires.
  • 18 novembre : Naissance d'Anne-Élisabeth de France, fille de Louis XIV, morte le 30 décembre. Mademoiselle était arrivé à Saint-Fargeau au commencement de novembre 1662.
  • Parution des Défenses, rédigées de la main de Fouquet.

Décembre

  • Vers Noël : seconde parution des Défenses, rédigées de la main de Fouquet.
  • Bussy lit l'Histoire amoureuse des Gaules à cinq de ses amis et amies. Il confie le manuscrit à Mme de La Baume pour « deux fois vingt-quatre heures ».

Notes et références

  1. la démission du cardinal de Retz
  2. a et b (Pléiade p 1059)

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 1662 en France de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 1664 en France — Années : 1661 1662 1663  1664  1665 1666 1667 Décennies : 1630 1640 1650  1660  1670 1680 1690 Siècles : XVIe siècle  XVIIe siè …   Wikipédia en Français

  • 1663 en France — Années : 1660 1661 1662  1663  1664 1665 1666 Décennies : 1630 1640 1650  1660  1670 1680 1690 Siècles : XVIe siècle  XVIIe siè …   Wikipédia en Français

  • 1661 en France — Années : 1658 1659 1660  1661  1662 1663 1664 Décennies : 1630 1640 1650  1660  1670 1680 1690 Siècles : XVIe siècle  XVIIe sièc …   Wikipédia en Français

  • 1660 en France — Années : 1657 1658 1659  1660  1661 1662 1663 Décennies : 1630 1640 1650  1660  1670 1680 1690 Siècles : XVIe siècle  XVIIe siè …   Wikipédia en Français

  • 1659 en France — Années : 1656 1657 1658  1659  1660 1661 1662 Décennies : 1620 1630 1640  1650  1660 1670 1680 Siècles : XVIe siècle  XVIIe siè …   Wikipédia en Français

  • 1665 en France — Années : 1662 1663 1664  1665  1666 1667 1668 Décennies : 1630 1640 1650  1660  1670 1680 1690 Siècles : XVIe siècle  XVIIe siè …   Wikipédia en Français

  • Roissy-en-France — Pour les articles homonymes, voir Roissy. 49° 00′ 00″ N 2° 31′ 00″ E …   Wikipédia en Français

  • Roissy-en-france — La place du Pays de France, au centre du village, avec au fond l ancienne mairie, actuel bâtiment de la Poste Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Roissy en France — La place du Pays de France, au centre du village, avec au fond l ancienne mairie, actuel bâtiment de la Poste Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • 1658 en France — Années : 1655 1656 1657  1658  1659 1660 1661 Décennies : 1620 1630 1640  1650  1660 1670 1680 Siècles : XVIe siècle  XVIIe sièc …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”