Ligne Paris - Strasbourg

Ligne Paris - Strasbourg

Ligne n° 070000 (Ligne 1 réseau est)
Paris - Strasbourg
Carte de la ligne
Carte de la ligne
Pays France France
Villes desservies Paris, Château-Thierry, Épernay, Châlons-en-Champagne, Nancy, Strasbourg
Historique
Mise en service 1849 - 1852
Électrification 1956 - 1962
Concessionnaires Ch. de fer de Paris à Strasbourg (1842 - 1853)
Ch. de fer de l'Est (1853 - 1938)
SNCF (à partir de 1938)
Caractéristiques techniques
Longueur 502 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 25 kV - 50 Hz
Nombre de voies Double voie
Sections à 3, 4 ou 6 voies
Signalisation BAL
Trafic
Propriétaire RFF
Exploitant(s) SNCF et divers nouveaux entrants
Trafic (RER)(E)  [T][P]
TGV, Corail, TER, fret
Schéma de ligne


La ligne Paris-Strasbourg est une des principales lignes du réseau ferroviaire français. Elle s'étend sur plus de 500 km jusqu'à la frontière allemande. Elle fait partie de la célèbre Étoile de Legrand. Jusqu'au 9 juin 2007 (veille de l'entrée en service du TGV Est), elle fut parcourue par les meilleurs trains de la SNCF: trains sur pneus, rapides inox, Trans-Europ-Express puis Corail et enfin Corail Téoz.

Elle constitue la ligne n° 070000 du réseau ferré national sous le nom de « ligne de Noisy-le-Sec à Strasbourg » (ligne 1 dans la nomenclature régionale du réseau est).

Après avoir été améliorée surtout pour des raisons militaires, puisqu'elle se dirige vers l'Allemagne, la desserte de Strasbourg a été l'une des grandes oubliées du TGV, jusqu'à ce qu'en 2002 les travaux de la LGV Est soient lancés.

Sommaire

Histoire de la ligne

Histoire

En 1842, l'Étoile de Legrand prévoit une ligne de chemin de fer devant relier Paris à la frontière d'Allemagne par Nancy et Strasbourg. Cette ligne est concédée à une Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg, qui en assure la construction, ainsi que celle de deux antennes, l'une d'Épernay à Reims, l'autre de Frouard (près de Nancy) vers Metz.

Vu l'ampleur de la tâche, les travaux se font par étapes, et les mises en service sont échelonnées de 1849 à 1852.

Dès 1853, suivant la volonté de l'empereur Napoléon III qui souhaite regrouper les nombreuses compagnies de chemin de fer existantes, la Compagnie de Paris à Strasbourg fusionne avec d'autres d'importance un peu moindre, comme le Montereau-Troyes ou en 1854 avec le Strasbourg - Bâle, pour former la Compagnie des chemins de fer de l'Est.

La guerre franco-prussienne, achevée en 1871 sur une lourde défaite française, conduit à la cession de l'Alsace et de la Moselle. La partie correspondante de la ligne, ainsi qu'une partie du réseau de la Compagnie de l'Est, passe alors sous contrôle germanique dans le cadre d'une administration spécifique, la Kaiserliche Generaldirektion der Eisenbahnen in Elsass-Lothringen (Direction générale impériale des chemins de fer en Alsace-Lorraine, abrégé en Elsass-Lothringen, EL), qui impose ses standards techniques, dont la circulation à droite. Une gare frontière allemande est construite à Avricourt aux frais de la France. Elle est achevée en 1875.

Après la victoire française en 1918, la section Avricourt - Strasbourg de la ligne est gérée par le réseau ferroviaire d'Alsace-Lorraine (abrégé en Alsace-Lorraine, AL) ; la circulation à droite est maintenue.

  • Le 23/05/1971, création du TEE Kléber entre Paris et Strasbourg via Nancy.
  • Le 26/09/1971, création du TEE Stanislas entre Paris et Strasbourg via Nancy.
  • Le 25/09/1982, dernier jour de circulation du TEE Stanislas entre Paris et Strasbourg via Nancy.
  • Le 27/05/1989, dernier jour de circulation du TEE Kléber entre Paris et Strasbourg via Nancy.
  • En juin 2006, mise en place des premiers TGV Paris-Est - Strasbourg via la ligne classique.
  • Le 10/06/2007, mise en service de la 1re section de la LGV Est Européenne entre Vaires et Beaudrecourt utilisée par les TGV entre Paris-Est et Strasbourg.

Chronologie des mises en service

Description de la ligne

Tracé - Parcours

Après avoir quitté Paris, la ligne traverse une banlieue peuplée et laisse sur la droite, à Noisy-le-Sec, l'artère Paris - Mulhouse. Elle rejoint la Marne à Chelles - Gournay où s'embranche, sur la gauche, la nouvelle ligne à grande vitesse vers Strasbourg. Elle ne quittera plus la vallée de la Marne (jusqu'à Vitry-le-François) en traversant un paysage typique de large vallée encadrée de collines plantées de vignes. À Épernay, elle laisse sur la gauche la ligne à voie unique Épernay - Reims et aborde une zone plus plate pour desservir Châlons-en-Champagne où aboutit la ligne transversale Amiens - Châlons. Continuant en ligne droite à travers une plaine très pauvre, elle traverse Vitry-le-François. Peu après, à Blesmes-Haussignémont, elle laisse sur la droite une ligne transversale vers Chaumont et remonte vers Bar-le-Duc. À partir de cette gare, le paysage change sensiblement pour devenir accidenté à la traversée des côtes de Meuse.

Elle quitte alors le bassin de la Seine pour entrer dans celui du Rhin et arrive à Lérouville, importante gare de bifurcation vers Metz et Sarrebruck. La ligne dessert ensuite Commercy puis Toul, origine de la transversale Toul - Culmont-Chalindrey - Dijon. Un trajet très pittoresque le long de la Moselle mène à Frouard où se détache sur la gauche la ligne Frouard - Novéant vers Metz et Thionville, puis arrive à Nancy, importante métropole régionale.

Après Nancy, la ligne traverse une région industrielle en longeant la vallée de la Meurthe pour arriver à Blainville, origine d'un embranchement vers Lure. Elle traverse ensuite une région boisée pour arriver à Sarrebourg et laisse à gauche une transversale vers Metz. Elle entre maintenant en Alsace et, par un profil tourmenté au pied du massif vosgien, parvient à Saverne après une succession de tunnels au travers de collines plantées de sapins. Le relief s'atténue et, après avoir traversé la plaine d'Alsace, elle arrive à Strasbourg, capitale régionale et siège d'institutions européennes.

Infrastructure

La ligne Paris-Strasbourg est intégralement à double voie avec des sections à voies multiples :

  • Paris - Lagny : 4 voies.
  • Nançois-Tronville - Lérouville : 3 voies.
  • Vendenheim - Strasbourg : 4 voies.

La plate-forme est dimensionnée pour 4 voies de Vitry-le-François à Lérouville et de Blainville à Sarrebourg.

Son profil est excellent sur la majeure partie de la ligne ou les déclivités ne dépassent pas 6 mm/m sauf sur le parcours Bar-le-Duc - Lérouville où elles atteignent 8 mm/m. Le rayon des courbes permet des vitesses de 150/160 km/h sauf lors de la traversée des contreforts Vosgiens vers la trouée de Saverne où la vitesse maximum s'abaisse à 120/130 km/h.

Elle comporte 12 tunnels dont la longueur cumulée est de 8 455 m soit 1,7 % du parcours.

Le tunnel de Chalifert (168 m), situé entre les gares de Lagny et d'Esbly, a été abandonné en raison de son mauvais état. Une déviation de 2 423 m a été construite en 1985 avec un nouveau tunnel légèrement plus long (181 m).

Le tunnel d'Arzwiller (2 690 m) présente la particularité de croiser le tunnel du canal de la Marne au Rhin.

Le tunnel d'Hofmulh (248 m) est constitué de deux galeries à voie unique.

La ligne comporte de nombreux ponts sur rivière mais pas de viaducs de grandes dimensions. Le viaduc sur la Zorn, à proximité d'Arzwiller, a une longueur de 91 m.

Un saut de mouton de changement de sens de circulation est situé au km 426,629 peu avant Sarrebourg. Il permet de passer de la circulation à gauche à la circulation à droite comme c'est la règle pour l'ensemble du réseau ex Alsace-Lorraine.

Electrification

Dans la foulée des opérations d'électrification de la transversale Nord-Est, la ligne Paris - Strasbourg bénéficie du même sort dans les années 1960, avec l'équipement en 25 kV - 50 Hz monophasé.

Dates de mise sous tension :

  • Réding - Strasbourg : 17/12/1956
  • Revigny - Lérouville : 22/04/1959
  • Varangeville - Réding et raccordement de Réding : 11/02/1960
  • Toul - Frouard : 8/09/1960
  • Lérouville - Toul et Frouard - Varangeville : 15/12/1960
  • Raccordements de Lérouville et de Toul : 5/04/1965
  • Chalons-en-Champagne - Revigny : 4/05/1961
  • Chézy - Chalons-en-Champagne : 27/09/1961
  • Raccordement d'Epernay : 18/05/1962
  • Paris-Est - Chézy : 22/05/1962

Superstructure

De Paris à Château-Thierry

De Château-Thierry à Nancy

De Nancy à Lunéville

De Lunéville à Strasbourg

Exploitation

Trafic

Entre Toul et Frouard (au nord-ouest de Nancy), la ligne est en tronc commun avec le trafic nord-sud de l'axe Luxembourg - Thionville - Dijon, composé en grande partie de fret en transit et de TER Lorraine au départ de Nancy, mais aussi de Corail (et d'un TGV) de Metz vers Lyon et le sud de la France.

Entre Strasbourg et Réding (3 km à l'ouest de Sarrebourg), la ligne est en tronc commun avec le trafic de l'axe Strasbourg-Metz ; elle voit également passer les TGV issus de la LGV Est européenne.

Galerie Photos

Notes et références


Bibliographie

  • Livre : "La légende des Trans Europ Express" (TEE), de Maurice Mertens et de Jean-Pierre Malaspina, aux Editions LR-Presse.
  • Livre : "Géographie des chemins-de-fer français" Tome 1 par H. LARTILLEUX, librairie Chaix 1955.
  • Livre : "Le rail en France - Les 80 premières lignes - 1828 - 1851" par François et Maguy PALAU - Imprimerie Gauthier-Villars juin 1995.

Liens internes

Liens externes

  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
  • Portail des transports en Île-de-France Portail des transports en Île-de-France
Ce document provient de « Ligne Paris - Strasbourg ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ligne Paris - Strasbourg de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ligne Paris-Saint-Lazare - Versailles-Rive-Droite — Ligne no 334000 Paris St Lazare Versailles R. D. La bifurcation de Saint Cloud Pays …   Wikipédia en Français

  • Ligne Paris - Saint-Germain-En-Laye — Pays  France Villes desservies Paris, Nanterre, Saint Germain en Laye Historique Mise en service …   Wikipédia en Français

  • Ligne Paris - Saint-Germain-en-Laye — Pays  France Villes desservies Paris, Nanterre, Saint Germain en Laye Historique Mise en service …   Wikipédia en Français

  • Ligne paris-saint-lazare - versailles-rive-droite — Ligne no 334000 Paris St Lazare Versailles R. D. La bifurcation de Saint Cloud Pays …   Wikipédia en Français

  • Ligne paris - saint-germain-en-laye — Pays  France Villes desservies Paris, Nanterre, Saint Germain en Laye Historique Mise en service …   Wikipédia en Français

  • Ligne Paris-Le Havre — Ligne no 340000 Ligne Paris Le Havre Carte de la ligne …   Wikipédia en Français

  • Ligne Paris-Rennes — Ligne Paris Brest Pour les articles homonymes, voir Paris brest et Paris Brest Paris. Ligne Paris Brest …   Wikipédia en Français

  • Ligne Paris - Brest — Pour les articles homonymes, voir Paris brest et Paris Brest Paris. Ligne Paris Brest …   Wikipédia en Français

  • Ligne Paris - Le Havre — Ligne no 340000 Ligne Paris Le Havre Carte de la ligne …   Wikipédia en Français

  • Ligne paris - brest — Pour les articles homonymes, voir Paris brest et Paris Brest Paris. Ligne Paris Brest …   Wikipédia en Français

  • Ligne paris - le havre — Ligne no 340000 Ligne Paris Le Havre Carte de la ligne …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”