10e bataillon de chasseurs à pied
10e bataillon de chasseurs à pied
10° BPCP.jpg

Insigne du bataillon

Période 28 septembre 18401947
Pays Drapeau de France France
Branche Armée de terre
Type Chasseurs à pied
Rôle Infanterie
Ancienne dénomination 10e bataillon de chasseurs à pied
Devise « Faire face toujours »
Inscriptions sur l’emblème Voir étendard unique des chasseurs
Guerres Campagne d'Italie (1859)
France 1870-1871
Première Guerre mondiale
Fourragères à la couleur du ruban de la Croix de guerre 1914-1918
Décorations Croix de guerre 1914-1918
2 palmes
Commandant historique Mac-Mahon

Le 10e bataillon de chasseurs à pied était une unité d'infanterie de l'Armée française.

Sommaire

Création, villes de garnison

Devise

« Faire face toujours »

Surnom

Le bataillon du drapeau

Depuis la bataille de Solférino (1859) le 10e BCP avait l'honneur de la garde du Drapeau des chasseurs.

Refrain

« Dixième bataillon commandant Mac-Mahon
N'a pas peur du canon, nom de nom » !

Drapeau du régiment

  • Comme tous les autres bataillons de chasseurs ou groupes de chasseurs, il ne dispose pas de son propre drapeau. Il n'existe qu'un seul drapeau pour tous les bataillons de chasseurs à pied, et de chasseurs alpins, lequel passe d'un bataillon à un autre durant la campagne 1914-1918. En revanche chaque bataillon possède son propre fanion.

Chefs de corps

  • 1840-1843: commandant Mac-Mahon, premier chef de corps du 10e BCP. -- Algérie
  • 1843-1844 : commandant Bouat Algérie
  • 1844-1846: chef de bataillon Antoine-Achille d'Exéa-Doumerc -- Algérie
  • 1846-1850 : commandant de Labadie d'Aydren—Algérie
  • 1850-1852 : commandant Soubiran - Compaigno—Rome
  • 1852-1853 : commandant Cabriol de Pechassant
  • 1853-1855 : commandant de la Bastide—Crimée
  • 1855-1856 : commandant Guiomar
  • 1856-1859 : commandant Courrech—Solférino
  • 1859-1865 : commandant Bressolles—Algérie
  • 1865-1870 : commandant Étienne
  • 1870-1870 : commandant Schenk—guerre 1870-1871
  • 1870-1870 : commandant Chabert—mort au champ d'honneur—guerre 1870-1871
  • 1870-1870 : commandant Lecer—guerre 1870-1871
  • 1870-1872 : commandant Tarillon—guerre 1870-1871
  • 1872-1877 : commandant Poncelet
  • 1877-1883 : commandant Guelot
  • 1883-1888 : commandant Moinot-Verly
  • 1888-1892 : commandant Didiot
  • 1892-1894 : commandant Menestrez
  • 1894-1898 : commandant Kauffeisen
  • 1898-1905 : commandant Olleris
  • 1905-1910 : commandant Cottez
  • 1910-1914 : chef de bataillon Eveno[1] mort au Champ d'honneur guerre 1914-1918
  • 1914 : capitaine de Messiessy -- guerre 1914-1918
  • 1914 : capitaine de Boishue -- guerre 1914-1918
  • 1914-1915 : chef de bataillon Roy[2] -- guerre 1914-1918
  • 1915: capitaine Gounant -- guerre 1914-1918
  • 1915: capitaine Delhomme -- guerre 1914-1918
  • 1915-1916: chef de bataillon Faury -- guerre 1914-1918
  • 1916: chef de bataillon Randier -- citation du Bataillon à l'ordre de l'Armée—guerre 1914-1918
  • 1916-1924: chef de bataillon Nicolas -- citation du Bataillon à l'ordre de l'Armée—guerre 1914-1918
  • 1924-1926  : commandant Duffet
  • 1926-1928  : commandant Placiard
  • 1928-1934  : commandant Lales
  • 1934-1936  : commandant Villate
  • 1936-1939  : commandant de Gouvello—guerre 1939-1940
  • 1939-1940  : capitaine puis commandant Carlier—citation du bataillon à l'ordre de l'Armée—guerre 1939-1940
  • 1940-1941  : commandant Vie
  • 1941-1942  : commandant Ely
  • 1946  : capitaine Proudhon—Maroc
  • 1946-1949  : Commandant Ollion—Maroc-Algérie
  • 1949  : Capitaine Buchoud—Algérie
  • 1949-1951  : Commandant Michel—citation du bataillon à l'ordre de l'Armée—Algérie et EO
  • 1951-1952  : Capitaine Weil—citation du bataillon à l'ordre de l'Armée—Indochine
  • 1952  : Capitaine Chaudrut—citation du bataillon à l'ordre de l'Armée—Indochine
  • 1954-1956  : commandant Bullier—Algérie
  • 1956-1958  : commandant Roger—Algérie
  • 1958-1959  : commandant de Bazelaire—mort au champ d'honneur—Algérie
  • 1959-1960  : commandant Archier—Algérie
  • 1960-1961  : commandant Vernet—Algérie
  • 1961-1963  : lieutenant-colonel Genesteix—Algérie
  • 1963-1964  : commandant Loriant—Algérie
  • 1964-  : commandant de Chatillon—Algérie
  • 1973-1974  : commandant Flaba
  • 1974-1975  : capitaine Violin
  • 1975-1978  : lieutenant-colonel Storme
  • 1978-1983  : lieutenant-colonel Chevalier
  • 1983-1988  : lieutenant-colonel Huckendubler
  • 1988-1991  : colonel Cabut
  • 1991-1995  : lieutenant-colonel Buscal
  • 1995-1997  : lieutenant-colonel Barrois—puis dissolution à METZ

Historique

La Monarchie de Juillet

Les 10 bataillons de chasseurs prennent le nom de "Chasseurs d'Orléans" à la suite de la mort de du duc d'Orléans en 1842.

Le Second Empire

Guerre d'Italie

  • 24 juin 1859: bataille de Solférino. Le sergent Garnier s'empare du drapeau du bataillon du 60e régiment de grenadiers autrichiens (Prinz Gustav von Vasa).

Guerre de 1870

La Première Guerre mondiale

Grandes unités d'appartenance

1914

1915

1916

1917

1918

Citations

Pertes du bataillon

1 779 officiers, sous-officiers et chasseurs ont été tués durant la Première Guerre mondiale

La guerre froide

Grandes unités d'appartenance

  • 1973 : 62e DMT/ ZFR / 62e Division Militaire Territoriale / Zone de Franchissement du Rhin (Strasbourg)
  • 198? : division du Rhin / (Strasbourg)
  • 199? : brigade d'Alsace / Strasbourg

Personnalités ayant servi au 10e BCP

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Articles connexes

Sources et bibliographie

  • Revue historique de l'armée française, Numéro spécial no 2, Les Chasseurs à pied, Paris, 1966, 196 p. broché, 21 x 26,8 cm
  • Labayle (Éric), Herniou (Yvick) et Bonnaud (Michel), Répertoire des corps de troupe de l’armée française pendant la Grande Guerre – tome 2, Chasseurs à pied, alpins et cyclistes, Unités d'active, de réserve et de territoriale, Notices historiques, Éditions Claude Bonnaud, 2007, broché, 24.5 x 16,5 cm, 446 p. (ISBN 978-2-9519001-2-7).
  • Historique du 10e bataillon de chasseurs à pied, Campagne 1914-1918, imprimerie Henri Haut, Remiremont, 1920., 45 p. broché, 13,5 x 21 cm.
  • Général Jean Le Chatelier, Le 10e BCP de 1920 à 1964, monographie brochée 1989, 144 p, 21 x 29,7 cm.

Notes et références

  1. Blessé à Sainte-Barbe (Bataille de la Chipotte), décédé à l'hôpital de Rambervillers le 25 août 1914
  2. Blessé à Saint-Éloi le 2 novembre 1914

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 10e bataillon de chasseurs à pied de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”