13e division d'infanterie (France)
13e division d'infanterie
Insigne de la 13e Division d’Infanterie.jpg

Insigne de la 13e Division d’Infanterie

Pays Drapeau de France France
Branche Armée de Terre
Type Division d'infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Guerres napoléoniennes
Première Guerre mondiale
Batailles Bautzen
1914 - Bataille du Donon

La 13e division d'infanterie est une division d'infanterie de l'armée de terre française qui a participé aux Guerres napoléoniennes et à la Première Guerre mondiale.

Sommaire

Les chefs de la 13e division d'Infanterie

Les Guerres napoléoniennes

En 1813, la 13e division fait partie du 12e corps d'armée. Elle compte 2 brigades.

La Première Guerre mondiale

Composition au cours de la guerre

  • Ordre de Bataille à la Mobilisation:
  • 6e Escadron du 4e Régiment de Chasseurs à Cheval.
  • 62e Régiment d'artillerie de campagne (RAC) - (Épinal) - Colonel Griache.
  • Compagnie 21/1 du 11e Régiment du Génie.

1914

Mobilisée dans la Baccarat.
À partir du 2 août, en couverture en rive droite de la Meurthe, Flin - Montigny - Badonviller - Celles-sur-Plaine - Senones - col de Saales.
À partir du 10 août, passage d'un dispositif de couverture à un dispositif de bataille.

14 - 19 août 1914

Offensive du 21e Corps d'armée sur la frontière. La 13e DI progresse entre la vallée de la Plaine et celle de la Bruche ; prise par la 25e Brigade des cols du Donon, de Prayé, du Hantz, la 26e Brigade s'empare du col de Saales puis offensive dans la haute vallée de la Bruche, Schirmeck : Combat de Plaine.
17 août, occupation de Schirmeck ; combat de Wisches et de Russ.

19 - 26 août 1914

Repli sur la Meurthe, vers Raon-l'Étape, par le Donon et la vallée de la Plaine : Les 23 et 24 août, combats de Celles et de Badonviller.
À partir du 24 août, repli vers l'est de Rambervillers : Le 25 août, combats vers Raon-l'Étape.

26 août – 2 septembre 1914

Engagée dans la bataille de La Mortagne. Reprise de l'offensive : combats vers le col de la Chipotte.

2 - 8 septembre 1914 Retrait du front, transport par voie ferrée de la région d'Épinal, à celle de Wassy : puis mouvement vers le sud de Sompuis. 8 - 14 septembre 1914

Engagée dans la Première bataille de la Marne.
8 - 10, bataille de Vitry : combats vers le camp de Mailly et vers Sompuis.
À partir du 10, poursuite en direction de Souain, par Vésigneul-sur-Marne et Bussy-le-Château.

14 septembre – 1er octobre 1914

Combats à l'est de Souain, puis stabilisation et occupation d'un secteur de cette région.

1er - 6 octobre 1914

Retrait du front et transport par V.F. de la région de Châlons-sur-Marne, à celle d'Armentières, puis mouvement vers Lille
Le 5 octobre, combat de Fives-Lille.

6 - 14 octobre 1914

Mouvement, par la Bassée, en direction de Loos. Engagée dans la 1re bataille d'Artois. Combats vers Loos et Liévin et au nord du plateau de Notre-Dame-de-Lorette.

14 octobre 1914 – 27 janvier 1915

Occupation d'un secteur vers Noulette et Vermelles, étendu à droite, le 3 novembre, jusque vers Notre-Dame-de-Lorette : Combats à Vermelles, au Rutoire et vers Angres. Le 12 décembre, front réduit, à gauche jusque vers la fosse Calonne.
16 - 21 décembre, attaques françaises vers Notre-Dame-de-Lorette.
31 décembre, front réduit, à gauche, jusqu'à l'ouest d'Angres.

1915

27 janvier – 5 mars 1915

Retrait du front et repos au sud de Houdain.

5 mars – 9 mai 1915

Mouvement vers le front et occupation d'un secteur vers Ablain-Saint-Nazaire et l'ouest d'Angres
Du 5 au 8 mars, puis, du 15 au 20 mars, combats sur le plateau de Lorette.
21 avril - 7 mai, placée en 2e ligne ; travaux.

9 mai – 25 septembre 1915

Engagée dans la 2e bataille d'Artois, vers Ablain-Saint-Nazaire et Notre-Dame-de-Lorette ; Le 12 mai, prise de la chapelle de Notre-Dame-de-Lorette.
À partir du 20 mai, placée en 2e ligne, prête à intervenir dans la bataille.
À partir du 28 mai, occupation d'un secteur à l'est de Notre-Dame-de-Lorette et d'Ablain-Saint-Nazaire :
16 - 30 juin, attaques françaises sur le plateau de Lorette, et avance jusqu'aux abords ouest de Souchez.

25 septembre – 15 octobre 1915

Engagée dans la 3e bataille d'Artois : prise de Souchez et du fortin du bois de Givenchy. Puis occupation du terrain conquis vers Souchez et la lisière ouest du bois de Givenchy.

15 octobre – 4 novembre 1915

Retrait du front : repos à l'ouest de Saint-Pol.

4 novembre – 25 décembre 1915

Occupation d'un secteur entre le nord de Souchez et l'ouest d'Angres. Au repos du 25 au 30 novembre, puis occupation d'un secteur vers Souchez et le bois de Givenchy.

25 décembre 1915 – 1er février 1916

Retrait du front et transport par camion dans la région d'Humières : repos.

1916

1er février – 3 mars 1916

Mouvement vers le nord d'Abbeville ; à partir du 3 février, séjour au camp Saint-Riquier. Le 22 février, transport par V.F., dans la région de Villers-Brûlin, puis, à partir du 25 février, dans celle de Bar-le-Duc. Repos vers Vaubécourt.

Le 26 février 1916 le 2° Classe Paul Perrin-Duc des Bouchoux (Jura) est tué par l'enmmi à Wacques (Marne). 3 - 20 mars 1916

Transport par camions à Verdun.
À partir du 4, engagée dans la bataille de Verdun, entre le sud du village de Douaumont et l'étang de Vaux.
8, 10 et 18 mars, attaques allemandes.
9 mars contre-attaque française.

20 mars – 23 avril 1916

Retrait du front et regroupement vers Bar-le-Duc : repos.
À partir du 5 avril, transport par V.F. dans la région de Châlons-sur-Marne : repos vers Mourmelon-le-Grand.

23 avril – 21 juillet 1916

Mouvement vers le front et occupation d'un secteur vers la butte de Souain et le sud de Tahure.

21 juillet – 15 août 1916

Retrait du front et mouvement vers le nord-ouest de Châlons-sur-Marne : repos.
À partir du 10 août, transport par V.F. dans la région de Marseille-en-Beauvaisis : repos.

15 - 28 août 1916

Transport par camions vers le front. Engagée dans la bataille de la Somme, vers Estrées-Deniécourt et Soyécourt
21 août attaque française.

28 août – 3 septembre 1916

Retrait du front : transport par camion au sud de Moreuil.

3 septembre – 16 octobre 1916

Transport par camion vers le front.
À partir du 7 septembre, engagée dans la bataille de la Somme, vers Estrées-Deniécourt et Soyécourt.
17 septembre, attaque française.
18 septembre, prise de Deniécourt.
22 septembre, front étendu, à droite, jusqu'au sud de Soyécourt. Les 10 et 14 octobre, attaques françaises sur Ablaincourt.

16 octobre – 15 novembre 1916

Retrait du front au nord de Beauvais : repos et instruction.

15 novembre – 17 décembre 1916

Transport par camions vers le nord, et occupation d'un secteur vers Ablaincourt et Génermont.

17 – 22 décembre 1916

Retrait du front, mouvement vers Grandvilliers : repos.

22 décembre 1916 – 20 janvier 1917

Transport par V.F. dans la région de Vesoul : repos et instruction au camp de Villersexel.

1917

20 janvier – 29 mai 1917

Transport par V.F. dans la région de Belfort, Petit-Croix : travaux. À partir du 12 février, mouvement, par Ronchamp, vers Villersexel : instruction au camp.
À partir du 28 février, mouvement par étapes vers Héricourt, puis vers Belfort et Montreux-Vieux : travaux.
À partir du 8 avril, mouvement vers Villersexel : instruction.
À partir du 14 avril, transport par V.F. de la région de Belfort, dans celle d'Épernay et de Château-Thierry. Repos et instruction vers Condé-en-Brie.
À partir du 18 mai, mouvement par étapes vers la région de Soissons : repos.

29 mai – 21 août 1917

Mouvement vers le front et occupation d'un secteur vers la ferme de Mennejean et le moulin de Laffaux
6 juin, secteur étendu, à gauche, jusqu'au sud de Vauxaillon et réduit à droite, jusqu'au nord de Nanteuil.

21 août – 4 septembre 1917

Retrait du front, mouvement par étapes vers la région de Villers-Cotterêts : repos et instruction.

4 – 28 septembre 1917

Mouvement vers le front. Éléments en secteur vers Nanteuil-la-Fosse et éléments aux travaux (préparatifs d'attaque)

28 septembre – 20 octobre 1917

Mouvement par étapes vers la région de Villers-Cotterêts : repos et instruction.

20 – 31 octobre 1917

Occupation d'un secteur vers la ferme Mennejean et le nord de Nanteuil-la-Fosse.
À partir du 23 octobre, engagée dans la bataille de La Malmaison
23 - 27, combats, puis organisation et défense des positions conquises, sur le canal de l'Oise à l'Aisne, dans la partie est de la forêt de Pinon.

31 octobre – 7 décembre 1917

Retrait du front, transport par camions vers Crécy-en-Brie : repos et instruction.

7 décembre 1917 – 9 janvier 1918

Transport par V.F. de la région de Meaux, dans celle de Lure et de Villersexel. À partir du 13, mouvement vers Delle : travaux vers Héricourt.

1918

9 janvier – 20 mai 1918

Mouvement par étapes vers le Thillot.
À partir du 18 janvier, occupation d'un secteur vers Metzeral et le ballon de Guebwiller, étendu à droite, à partir du 30 mars, jusque vers Leimbach

20 – 27 mai 1918

Retrait du front, et, à partir du 24 mai, transport par V.F. vers Ville-en-Tardenois : repos.

27 mai – 5 juin 1918

Engagée dans la 3e bataille de l'Aisne : Résistance à la poussée ennemie dans la région de Fismes, puis dans celle de Châtillon-sur-Marne.

5 juin – 15 août 1918

Retrait du front, transport par V.F. en Champagne.
À partir du 14 juin, occupation d'un secteur vers la ferme Navarin et l'Épine de Vedegrange: le 1er juillet, front déplacé à droite, entre la cote 193 et l'est de l'Épine de Vedegrange.
15 juillet engagée dans la 4e bataille de Champagne. Puis contre-attaques et réorganisation du front vers le Trou Bricot et la ferme des Wacques.

15 août – 5 septembre 1918

Retrait du front : repos vers Saint-Germain-la-Ville.

5 septembre – 12 octobre 1918

Occupation d'un secteur vers le Trou Bricot et le Mesnil-lès-Hurlus, déplacé à gauche, le 16 septembre, entre Perthes-lès-Hurlus et l'est de Souain.
À partir du 26 septembre, engagée dans la bataille de Champagne et d'Argonne, d'abord en 2e ligne, puis, à partir du 29 septembre, en 1e ligne, vers Manre et Aure : progression vers Monthois.
3 - 11 octobre, attaques en 2e ligne.

12 – 20 octobre 1918

Retrait du front : mouvement vers Dommartin-sur-Yèvre : repos.

20 octobre – 5 novembre 1918

Transport par camions vers Reims, puis vers Asfeld-la-Ville.
1er novembre, occupation d'un secteur au nord-ouest de Condé-lès-Herpy, et progression jusqu'à la région de Saint-Fergeux.

5 – 11 novembre 1918

Engagée dans la poussée vers la Meuse : Progression vers la région de Signy-l'Abbaye, puis vers celle de Belval.

Rattachements

Affectation organique : 21e CA d'août 1914 à novembre 1918

Ire Armée 2 août – 3 septembre 1914 14 avril – 17 mai 1917

IIe Armée 1er 4 octobre 1914 19 janvier – 18 février 1916 27 février – 5 avril 1916

IIIe Armée 4 - 6 septembre 1914 25 – 26 février 1916

IVe Armée 7 – 13 septembre 1914 6 avril – 1er mai 1916 21 juillet – 9 août 1916 24 – 26 mai 1918 8 juin – 20 octobre 1918

Ve Armée 2 mai – 20 juillet 1916 29 mai – 7 juin 1918 21 octobre – 11 novembre 1918

VIe Armée 18 mai – 6 décembre 1917 27- 28 mai 1918

VIIe Armée 22 décembre 1916 – 13 avril 1917 7 décembre 1917 – 23 mai 1918

IXe Armée 14 - 30 septembre 1914

Xe Armée 5 octobre 1914 – 18 janvier 1916 19 – 24 février 1916 10 août – 21 décembre 1916

L'entre-deux-guerres

La loi du 13 juillet 1927, sur l’organisation générale de l’armée et la loi des cadres et effectifs du 28 mars 1928, fixent le nombre des divisions d’infanterie métropolitaines à vingt.
Ces dernières sont considérées comme des forces de territoire affectées à la défense du sol métropolitain.
Ces grandes unités d’infanterie sont de trois types, dix divisions d’infanterie de type « nord-est », sept divisions d’infanterie motorisées et trois divisions d’infanterie alpine.
La 13e Division d'Infanterie, stationnée à Besançon, est de type "nord-est". Sa composition est la suivante:

La Seconde Guerre mondiale

Composition

Le 10 mai 1940 la 13e DI, sous les ordres du général Desmazes, est en réserve du GQG détachée au 7e Corps d'Armée.

A cette date la 13e Division d'Infanterie se compose de :

L'après Seconde Guerre mondiale

Notes et Références

  1. Limogé par Joffre fin août 1914 suite à l'affaire du Donon, il est remplacé par le Général Baquet.
  2. Gravement blessé lors du combat de Plaine le 14 août 1914, dans le massif forestier de la « Chatte Pendue ». Remplacé par le Commandant Faivre.
  3. Tué le 19 août 1914 à la bataille des Chênes, NW de Wisches. Remplacé par le Commandant Boreau de Roincé

Liens internes

Liens externes

La 13° DI dans la bataille de l'Aisne (1917)

Bibliographie

  • Laure, (Lt-col.) - Jacottet (cdt), Les étapes de guerre d'une division d'infanterie (13e division) 1914 - 1918, Paris, Berger-Levrault, 1928, 414 p.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 13e division d'infanterie (France) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 13e division d'infanterie — (France) 13e division d infanterie Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d infanterie Rôle Infanterie Guerres Guerres napoléonien …   Wikipédia en Français

  • 19e Division d’infanterie (France) — 19e division d infanterie (France) 19e Division d Infanterie Insigne de la 19e DI FFI Pays …   Wikipédia en Français

  • 26e division d'infanterie (France) — 26e division d’infanterie Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d’infanterie Rôle Infanterie Guerres …   Wikipédia en Français

  • 25e division d'infanterie (France) — 25e division d infanterie motorisée 25e Division d Infanterie puis 25e Division d Infanterie Motorisée Pays  France Branche armée de Terre Type Division d Infanterie Rôle Infanterie Guerres …   Wikipédia en Français

  • 19e division d'infanterie (France) — Pour les articles homonymes, voir 19e division d infanterie. 19e Division d Infanterie …   Wikipédia en Français

  • 169e division d'infanterie (France) — 169edivision d infanterie Période 29 décembre 1916 – 11 janvier 1919 Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d Infa …   Wikipédia en Français

  • 170e division d'infanterie (France) — 170e Division d Infanterie Période 23 décembre 1916 Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d Infanterie Rôle …   Wikipédia en Français

  • 154e division d'infanterie (France) — 154e Division d’Infanterie Période 17 Mars 1915 Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d’infanterie Rôle …   Wikipédia en Français

  • 120e division d'infanterie (France) — 120e division d Infanterie Période 18 juin 1915 Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d Infanterie Rôle …   Wikipédia en Français

  • 16e division d'infanterie (France) — 16e Division d Infanterie Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d Infanterie Rôle Infanterie …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”