Infanterie
Uniforme d'un légionnaire romain du Ier siècle
Tableau représentant l'infanterie prussienne en 1745

L'infanterie est l'ensemble des unités militaires devant combattre à pied, le soldat étant appelé fantassin. Le mot est emprunté de l'italien infanteria, dérivé de infante (enfant) qui prit au XIVe siècle le sens de « jeune soldat, fantassin ».

L'infanterie de marine désigne spécifiquement les troupes d'infanterie de la Marine de guerre, habituellement embarquées à bord des navires. En France, ces troupes font partie de l'armée de terre.

L'infanterie de l'armée de terre peut être acheminée par divers moyens sur le lieu des combats :

  • les troupes de l'infanterie motorisée se déplacent et combattent à pied et sont transportées par des véhicules à roues (blindés ou non) sur le lieu de la bataille. Ils ne disposent pas de véhicules de transport blindés pour assurer leur progression ;
  • les troupes de l'infanterie mécanisée sont transportées par des véhicules de transport blindés chenillés et accompagnent la progression des blindés afin de réduire les nids de résistance qui entraveraient le passage des chars lourds ;
  • les troupes aéroportées et les unités parachutistes, entraînées pour effectuer des missions spéciales en terrain ennemi, sont transportées par voie aérienne (avions ou hélicoptères de transport de troupes et planeurs).

Elle se différencie traditionnellement de la cavalerie, même s'il a existé des unités d'infanterie montée, troupes se déplaçant à cheval, mais combattant à pied.

Sommaire

L'infanterie à travers les âges

Évolution

El Alamein 1942 - Infanterie de la British Army.

L'évolution du fantassin s'est faite par l'évolution de la technologie embarquée (armes à feu, équipement de protection, de camouflage) et les conditions de mise en œuvre (ordre serré, transport, unités motorisées).

Les évolutions les plus récentes concerne l'intégration d'équipement électroniques permettant la coordination et la mise en œuvre dans des conditions de visibilité nulle : lunette infrarouge, fusil muni de caméra permettant de « tirer dans les coins », …

Antiquité

Comparaison des différents types d'infanterie

Comparaison des différents types d'infanterie[1]
Photo Système Charge Rayon d'action Vitesse « Carburant » par jour
soldats australiens, 1945 Infanterie à pied 25 kg 40 km/jour 5 km/h 1,5 kg de rations
10 l d'eau
25thregiment bicycles.jpg Infanterie cycliste 35 kg 120 km/jour 16 km/h 1,5 kg de rations
10 l d'eau
gravure d'un dragon Infanterie montée 45 kg 160 km/jour 24 km/h Soldat : 1,5 kg de rations
10 l d'eau
Cheval : 18 kg de foin
68 l d'eau
Bundesarchiv Bild 101I-020-1281-36A, Russland, Süd, Motorrad mit Beiwagen.jpg Infanterie à moto 45 kg 480 km/jour 64 km/h 1,5 kg de rations
10 l d'eau
18 l d'essence
Djiboutian army soldiers on a truck.jpg Infanterie motorisée 4,5 tonnes 480 km/jour 64 km/h 1,5 kg de rations
10 l d'eau
368 l de diesel
LAV Infanterie mécanisée 4,5 tonnes 289 km/jour 48 km/h 1,5 kg de rations
10 l d'eau
640 l de diesel

L'infanterie en France

Fantassins français en position de tir avec un lance-roquette Apilas. Arme antichar standard à la fin des années 1980 et dans les années 1990.

Actuellement, toute l'infanterie de l'armée de terre française est dite « blindée » (hormis les forces spéciales). En effet, l'infanterie motorisée ou mécanisée est dotée de véhicules de combat blindés de type VAB pour les motorisés (véhicule de l'avant blindé, 4 roues motrices, 1 groupe de combat embarqué), ou de type AMX-10 P (véhicule de combat blindé et chenillé disposant d'un canon de 20 mm et transportant un groupe de combat). Il est remplacé par le VBCI avec des performances nettement supérieures, onze soldats pourront prendre place à bord du véhicule équipé de tous les moyens de communication et disposant d'un canon OTAN M811 de 25 mm x 137 mm.

Six régiments d'infanterie sont équipés d'AMX 10P :

Trois autres régiments sont motorisés :

Sans oublier, les quatre régiments rattachés au deux brigades légères blindées.

Les bataillons de chasseurs alpins, les régiments parachutistes d'infanterie des troupes de marine et de la légion ainsi que le régiment de chasseurs parachutistes sont tous équipés de VAB : ils sont donc motorisés et blindés.

La France a lancé un projet d'équipement du combattant débarqué (ECAD) nommé FELIN, pour « Le fantassin à équipement et liaisons intégrées  »

Le système ECAD a pour but de favoriser la communication au sein d'un groupe de combat et d'informer en temps réel la hiérarchie sur l'ensemble des paramètres environnementaux. Ce système intègre des caméras, des radios, ce qui requiert de l'énergie électrique : le fantassin supporte donc le poids de batteries supplémentaires, ce qui limite son autonomie.

Organisation actuelle d'une section de combat

L'organisation théorique INF202, approuvée le 18 juin 1999, d'une section de combat française prévoit 39 personnes[2] réparties comme suit:

  • 1 groupe de commandement (5 hommes) :
  • 1 groupe d'appui (5 hommes) :
    • 1 chef de groupe
    • 2 tireurs Eryx
    • 2 pourvoyeurs/aides servant Eryx
  • 3 groupes de combat (21 hommes):
    • 1 chef de groupe
    • 2 chefs d'équipe (300 m et 600 m)
    • 4 grenadiers/voltigeurs.
  • 4 équipages d'engins blindés (8 hommes):
    • 1 radio tireur (dont généralement un ou deux sergents)
    • 1 conducteur

Les effectifs de la section se répartissent dans quatre véhicules (VAB, VBCI ou AMX-10 P) comme suit :  :

  • chaque groupe de combat dans un véhicule,
  • le groupe d'appui dans un véhicule spécialement aménagé pour l'emport de missiles Eryx,
  • les cinq personnels du groupe de commandement sont répartis dans les 3 véhicules des groupes de combat :
    • 1 véhicule avec le chef de section (CDS) et son radio,
    • 1 véhicule avec le sous-officier adjoint (SOA) et un tireur de précision,
    • 1 véhicule avec le second tireur de précision.

Ce qui donne en final le plan d'embarquement théorique suivant :

  • 1 véhicule avec 7 personnels pour le groupe Eryx,
  • 1 véhicule "du CDS" avec 11 personnels,
  • 1 véhicule "du SOA" avec 11 personnels,
  • 1 véhicule avec 10 personnels.

La dotation organique en armes de la section est :

  • Pour le groupe de combat, réparti en 2 équipes
    • L'équipe 300 m (équipe "choc" dans les années 1960-70) :
      • 1 chef d'équipe avec Famas
      • 2 grenadiers/voltigeurs avec Famas et AT4
    • L'équipe 600 m (équipe "feu" dans les années 1960-70) :
      • 1 chef d'équipe avec Famas
      • 1 grenadier/voltigeur avec FN Minimi
      • 1 grenadier/voltigeur avec lance-grenades individuel et Famas
  • pour le groupe appui :
    • chef de groupe avec Famas
    • 2 équipes avec chacune

Galerie photographique

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Infanterie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • INFANTERIE — De tout temps, on a distingué deux grandes catégories de combattants: d’un côté, les fantassins qui se déplacent et combattent à pied, de l’autre, les cavaliers qui se déplacent et combattent à cheval ou en véhicule. Malgré ces différences, les… …   Encyclopédie Universelle

  • infanterie — INFANTÉRIE s.f. Una dintre armele de bază, caracterizată prin faptul că duce lupta pe jos; pedestrime. ♢ Infanterie moto = infanterie dotată cu auto vehicule pentru transportul personalului şi al utilajului tehnic de luptă în timpul deplasărilor …   Dicționar Român

  • infanterie — Infanterie. s. f. Se dit des gens de guerre qui combattent à pied. Bonne infanterie. vieille infanterie. nouvelle infanterie. infanterie Françoise. infanterie Espagnole. regiment d infanterie. compagnie d infanterie. Colonel d infanterie. un… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Infanterie — Sf erw. fach. (17. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus it. infanteria (sowie ebenfalls aus dem Italienischen entlehntem span. infantería und frz. infanterie), einem Kollektivum zu it. infante m. Fußsoldat , älter Edelknabe, Kind , dieses aus l. īnfāns… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Infanterie — »Fußtruppe«: Das seit Anfang des 17. Jh.s bezeugte Fremdwort ist wohl unmittelbar aus gleichbed. it. infanteria entlehnt, aus dem auch span. infantería und frz. infanterie stammen. Frz. infanterie kann in der Form eingewirkt haben. – It.… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Infanterie — kommt nach Einigen aus dem Romanischen, namentlich dem Spanischen, indem in alter Zeit in Spanien Infanciones die Kinder der Soldaten (Ritter) hießen, welche noch nicht selbst Ritter waren od. den Gegensatz zu den Rittern (Cavalleros) bildeten;… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Infanterie — (Fußtruppen, Fußvolk, franz., v. spanischen und italienischen infante, »Knabe, Knecht, Fußsoldat«). Nach Zahl und Gefechtsbedeutung die erste Waffe der europäischen Heere. Der Kavallerie an Schnelligkeit, der Artillerie an Fernwirkung nachstehend …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Infanterie — Infanterīe (vom span. infante, d.i. Knabe, Knecht) oder Fußvolk, die Masse und der Kern der Heere und deren Hauptwaffe. Der frühere Unterschied zwischen Linien I. (Grenadiere, Musketiere) und leichter I. (Jäger, Schützen und Füsiliere) ist seit… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Infanterie — Infanterie, ursprünglich deutsches u. in das Span., aus diesem in das Französ. und wieder in veränderter Form in das Deutsche übergegangenes Wort, bei Kriegsheeren: das Fußvolk …   Herders Conversations-Lexikon

  • Infanterie — US amerikanische Infanterie im Irak Oberleutnant des bayerischen …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”