Didier Deschamps
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deschamps.
Didier Deschamps
Didier Deschamps
Didier Deschamps pendant une conférence de presse, lors du Trophée des champions 2011.
Situation actuelle
Club actuel Drapeau : France Olympique de Marseille
Biographie
Nom Didier Deschamps
Nationalité Drapeau : France France
Naissance 15 octobre 1968 (1968-10-15) (43 ans)
à Bayonne, Pyrénées-Atlantiques
Taille 1,74 m (5 9)
Période pro. 1985-2001
Poste Milieu défensif puis entraîneur
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1976-1983 Drapeau : France Aviron bayonnais
1983-1985 Drapeau : France FC Nantes
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
1985-1989 Drapeau : France FC Nantes 119 (6)
1989-1990 Drapeau : France Marseille 25 (4)
1990-1991 Drapeau : France Bordeaux 34 (3)
1991-1994 Drapeau : France Marseille 122 (5)
1994-1999 Drapeau : Italie Juventus FC 188 (4)
1999-2000 Drapeau : Angleterre Chelsea FC 47 (1)
2000-2001 Drapeau : Espagne Valence CF 22 (0)
1985-2001 Total 557 (23)
Sélections en équipe nationale **
Années Équipe M. (B.)
1988-1989 Drapeau : France France Espoirs 9 (0) [1]
1989-2000 Drapeau de France France 103 (4)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2001-2005 Drapeau : France AS Monaco (92v,59n,49d)
2006-2007 Drapeau : Italie Juventus FC (30v,11n,2d)
2009- Drapeau : France Marseille (60v,26n,21d)
* Compétitions officielles nationales et internationales.
** Matchs officiels.

Didier Deschamps, né le 15 octobre 1968 à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques, France), est un footballeur français, qui évolue au poste de milieu de terrain dans plusieurs clubs européens et en équipe de France. Après sa retraite de joueur, il occupe la fonction d'entraîneur de football dans plusieurs clubs européens. Il est depuis 2009 entraîneur de l'Olympique de Marseille.

Sa carrière de joueur professionnel s'étale sur seize années, pendant lesquelles il porte les couleurs de six clubs. Le milieu de terrain récupérateur remporte de nombreux titres, avec notamment 2 Ligues des Champions en 1993 et 1996 avec respectivement l'Olympique de Marseille et la Juventus de Turin. C'est toutefois comme capitaine de l'équipe de France qu'il a écrit les plus belles pages de sa carrière de footballeur, en décrochant les titres de champion du monde en 1998 et champion d'Europe en 2000.

Il est aujourd'hui entraîneur de football. Il emmène notamment l'AS Monaco en finale de la Ligue des champions 2003-2004, remporte le Championnat d'Italie de Serie B avec la Juventus et le Championnat de France avec Marseille.

Sommaire

Carrière

Carrière de joueur

Carrière en club

Des débuts prometteurs

À la suite d'un court passage au rugby dans le club du Biarritz olympique, l'Aviron bayonnais est son premier club amateur de football. Didier Deschamps déclare en 1985 : « J'ai arrêté le rugby lorsque je me suis aperçu qu'autour de moi, ils étaient beaucoup plus grands. »[2]. Ce club lui permet de se faire remarquer fin 1982 en ligue d'Aquitaine et d'intégrer le centre de formation du FC Nantes, réputé pour être à l'époque l'un des meilleurs de France, en avril 1983. Il y côtoie Marcel Desailly qui sera plus tard son coéquipier à l'Olympique de Marseille, à Chelsea FC mais aussi en équipe de France de football.

Dès ses débuts à Nantes, Deschamps se révèle être un joueur volontaire avec une forte personnalité. Il joue son premier match de première division le 27 septembre 1985. Milieu défensif, il récupère beaucoup de ballons et témoigne d'un tempérament de meneur.

L'Olympique de Marseille

Transféré à l'OM en 1989, Deschamps fait une saison aux Girondins de Bordeaux en 1990, avant de retourner à Marseille. Il y débute la longue liste de titres de son palmarès et en devient le capitaine. Deux fois champion de France en 1990 et 1992, c'est en Ligue des Champions qu'il entre dans l'histoire du football français car l'OM est le premier (et à cette heure le seul) club français à remporter ce titre, en 1993, au terme d'un match contre le Milan AC, avec un but de la tête de Basile Boli.

La Juventus de Turin

La Juventus de Turin engage Didier Deschamps en 1994 pour retrouver un meneur capable de faire remporter des titres à son équipe. Le succès est au rendez-vous puisque la Juve est trois fois championne d'Italie, et remporte une longue liste de coupes (voir le palmarès). « La Vieille Dame » devient une habituée des finales européennes et nationales. Le Français est reconnu comme un des meilleurs milieux mondiaux et sa cote est au plus haut. Il y trouvera son compatriote Zinedine Zidane.

Fin de carrière

En 1999, Deschamps, laissé libre par la Juventus de Turin, tente l'aventure anglaise et part pour Chelsea où il y retrouvera son ex-coéquipier Marcel Desailly. Une fois de plus, il remporte un titre : la Coupe d'Angleterre. Il finit sa carrière de joueur en Espagne, à Valence en ayant construit l'un des plus beaux palmarès qui soit (en 2002, il est même classé 11e par le journal français L'Équipe, par un barème des plus beaux palmarès du football international du XXe siècle).

Carrière internationale

Didier Deschamps en 2000.

Appelé en équipe de France par le sélectionneur national Michel Platini dès avril 1989 (contre la Yougoslavie) alors qu'il n'a que 20 ans, Didier Deschamps connaît les périodes creuses du football français : la non-qualification pour la Coupe du monde 1990, l'Euro 1992 bâclé, et surtout le fiasco des éliminatoires pour la Coupe du monde de football 1994.

Même s'il doit attendre le mois de juin 1996 (et un match amical contre l'Allemagne en préparation de l'Euro 1996) pour devenir le capitaine de l'équipe de France, Didier Deschamps s'affirme dès 1994 comme l'homme clé du dispositif mis en place par le nouveau sélectionneur Aimé Jacquet qui trouve en lui le parfait relais de son discours auprès des joueurs. Deschamps est également l'un des interlocuteurs privilégiés du sélectionneur en dehors du terrain.

En 1998, la France remporte la Coupe du monde. Deschamps en a été un des principaux artisans. Sur la lancée, il gagne également l'Euro 2000. Pourtant, cette nouvelle victoire ne se fait pas sans mal pour lui. Diminué physiquement, son rendement avec les Bleus est plus irrégulier que précédemment et des critiques s'abattent sur lui, de la part des médias, mais également de certains coéquipiers. Cela l'incite à prendre sa retraite internationale (avec Laurent Blanc et Bernard Lama) au soir de la finale victorieuse de la France (en réalité, après un match de gala contre une sélection de la FIFA en août, il connaît une dernière cape sous forme de jubilé contre l'Angleterre au mois de septembre).

Le joueur reste dans la mémoire des supporters des Bleus comme le meneur d'hommes, le patron. Il n'avait pas le talent et la créativité de Zidane, mais il avait des qualités d'endurance, de relance et d'organisation du jeu. En 103 sélections (record qui a été battu par Marcel Desailly, Lilian Thuram, Zinedine Zidane et Thierry Henry) il n'a d'ailleurs perdu que 12 matches.

Carrière d'entraîneur

AS Monaco

Il devient entraîneur et rejoint l'AS Monaco en 2001. La première année est catastrophique mais après avoir trouvé ses marques et grâce à une équipe talentueuse (Rothen, Nonda, Giuly puis Morientes un an plus tard), Monaco remporte la Coupe de la Ligue 2003 face à Sochaux, puis réalise un parcours exceptionnel en Ligue des champions en 2003-2004 : victoire 8-3 face à La Corogne, élimination en quart de finale du Real Madrid, favori de l'épreuve, puis de Chelsea en demi-finale. Seul le FC Porto, et ses joueurs de classe mondiale tels que Ricardo Carvalho, Maniche et autre Deco entrainés alors par José Mourinho, bat cette équipe en finale (0-3).

Le 19 septembre 2005, il est poussé à prendre la décision de quitter son poste d'entraîneur de l'équipe. Il est remplacé par l'Italien Francesco Guidolin.

Juventus de Turin

Le 10 juillet 2006, il confirme qu'il devient l'entraîneur de la Juventus de Turin pour deux saisons, quelle que soit la série où la Juventus jouera. Suite à une décision judiciaire, la Juventus est finalement reléguée en Série B avec une pénalité de départ de 17 points, ramenée à 9 points suite au verdict prononcé par la Cour arbitrale italienne (Coni Arbitrato), dans la nuit du 27 octobre 2006.

En obtenant le titre de champion de Série B en 2007, Deschamps fait remonter sans problème la Juventus en Série A. Cependant le 26 mai 2007, Deschamps annonce qu'il démissionne de son poste d'entraîneur de la « Vieille Dame ». Ses rapports difficiles avec le directeur sportif Alessio Secco le poussent à partir.

Le président de la Ligue de football professionnel, Frédéric Thiriez, lui propose à l'automne 2007 de participer au projet Footpro 2012. Deschamps accepte cette proposition.

Après une année sabbatique, Didier Deschamps souhaitait revenir sur un banc d'entraîneur. Après avoir été longtemps annoncé à Lyon et à Chelsea, il pouvait finalement devenir sélectionneur de l'équipe de France en cas de départ de Raymond Domenech[3]. Il s'est déclaré officiellement candidat au poste de sélectionneur de l'équipe de France suite à l'élimination de celle-ci au 1er tour de l'Euro 2008, mais la reconduction de Domenech dans ses fonctions met un terme à cette candidature.

Olympique de Marseille

Le 5 mai 2009, le site officiel de l'Olympique de Marseille annonce qu'il succédera à Éric Gerets à la tête de l'équipe phocéenne[4]. Il prend ses fonctions d'entraîneur le 1 juin 2009 pour les deux années suivantes. Le 27 mars 2010, il conduit l'Olympique de Marseille en finale de la coupe de la ligue et la gagne sur une victoire 3-1 face à Bordeaux, pour une victoire très attendue car l'Olympique de Marseille n'avait pas gagné de titre majeur depuis 1993 (soit 17 ans). Après avoir gagné la coupe de la Ligue, l'OM se présente à nouveau comme un concurrent direct au titre de champion de Ligue 1. Le 5 mai 2010, un an jour pour jour après l'annonce de sa nomination au poste d'entraîneur, il remporte le championnat de France contre Rennes 3-1 à domicile à deux journées de la fin, après une saison très serrée.

Lors des trophées UNFP 2009-2010 il fait partie des quatre meilleurs entraîneurs de la saison en Ligue 1 mais est devancé par Jean Fernandez, entraineur d'Auxerre. Il remporte aussi le trophée France Football du meilleur entraîneur français 2010, trophée qu'il avait déjà remporté à l'issue de l'année 2003.

À l'ouverture de la saison 2010-2011, son équipe remporte le Trophée des champions devant le Paris SG au Stade du 7 novembre à Radès. De plus, il qualifie l'OM pour les 8e de finale de la Ligue des champions, 11 ans après leur dernière qualification.

Le 23 avril 2011, il permet à l'Olympique de Marseille de conserver la Coupe de la Ligue deux années de suite (une première dans cette compétition), en l'emportant face à Montpellier sur le score de 1-0 au Stade de France. Il devient ainsi le seul entraîneur à gagner à trois reprises cette compétition.

Le 6 juin 2011, il prolonge son contrat à l'Olympique de Marseille jusqu'en 2014 mettant ainsi fin aux rumeurs l'envoyant à l'AS Rome ou au Chelsea FC[5].

Autres activités

Pour la coupe du monde 2006, Didier Deschamps rejoint la « Dream Team RMC ». Puis reste consultant pour la station de radio dans l'émission Luis Attaque aux côtés de Luis Fernandez chaque lundi pendant une demi-heure pour parler du football italien et de son club de l'époque la Juventus Turin. En 2007, à la suite de sa démission de la Juventus, il intervient plus souvent dans Luis Attaque : une heure chaque lundi et une heure chaque jeudi. Après l'Euro 2008, Deschamps décide d'interrompre sa collaboration avec RMC.

Parallèlement, il est consultant pour Canal + de 2006 à 2009.

Palmarès

Palmarès de joueur

En équipe nationale

En club

Distinctions personnelles

  • Nommé au FIFA 100 (Top 100 des meilleurs joueurs vivants de tous les temps) en 2004
  • Révélation de l'année France Football en 1989[7]
  • Joueur français de l'année en 1996[7]
  • Chevalier de la Légion d'honneur en 1998
  • Prix Orange France Football en 2001

Palmarès d'entraîneur

  • Distinctions personnelles :

Statistiques

Statistiques de joueur

Statistiques de Didier Deschamps[8]
Saison Club Pays Championnat Coupe d'Europe Drapeau de France France
1985 - 1986 FC Nantes Drapeau de France France 7 matchs 1 match (C3) -
1986 - 1987 FC Nantes Drapeau de France France 19 matchs 2 matchs (C3) -
1987 - 1988 FC Nantes Drapeau de France France 30 matchs / 2 buts - -
1988 - 1989 FC Nantes Drapeau de France France 36 matchs / 1 but - 1 match
1989 - Nov. 1989 FC Nantes Drapeau de France France 19 matchs / 1 but - 4 matchs / 2 buts
Nov. 1989 - 1990 Olympique de Marseille Drapeau de France France 17 matchs / 1 but 4 matchs (C1) 3 matchs / 1 but
1990 - 1991 Girondins de Bordeaux Drapeau de France France 29 matchs / 3 buts 4 matchs (C3) 5 matchs
1991 - 1992 Olympique de Marseille Drapeau de France France 36 matchs / 4 buts 4 matchs (C1) 11 matchs
1992 - 1993 Olympique de Marseille Drapeau de France France 36 matchs / 1 but 11 matchs (C1) 7 matchs
1993 - 1994 Olympique de Marseille Drapeau de France France 34 matchs - 8 matchs
1994 - 1995 Juventus Drapeau d'Italie Italie 14 matchs / 1 but 6 matchs (C3) 2 matchs
1995 - 1996 Juventus Drapeau d'Italie Italie 30 matchs / 2 buts 8 matchs (C1) 13 matchs
1996 - 1997 Juventus Drapeau d'Italie Italie 26 matchs / 1 but 10 matchs (C1) 7 matchs / 1 but
1997 - 1998 Juventus Drapeau d'Italie Italie 25 matchs 8 matchs (C1) 15 matchs
1998 - 1999 Juventus Drapeau d'Italie Italie 28 matchs 9 matchs (C1) 9 matchs
1999 - 2000 Chelsea Drapeau d'Angleterre Angleterre 26 matchs 13 matchs (C1) / 1 but 16 matchs
2000 - 2001 Valence CF Drapeau d'Espagne Espagne 13 matchs 7 matchs (C1) 2 matchs

Équipe de France :

  • 103 sélections : 68 victoires, 23 nuls, 12 défaites - 4 buts
  • 1er match le 29 avril 1989 : Drapeau de France France - Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie (0-0)
  • 1er but le 11 octobre 1989 : Drapeau de France France - Drapeau : Écosse Écosse (2-0)

Buts internationaux

# Date Lieu Adversaire Score Résultat Compétition
1 11 octobre 1989 Paris, France Drapeau : Écosse Écosse 1-0 3-0 Qualification Mondial 1990
2 18 novembre 1989 Toulouse, France Drapeau de Chypre Chypre 1-0 2-0 Qualification Mondial 1990
3 24 janvier 1990 Koweït City, Koweït Drapeau : Allemagne de l'Est RDA 3-0 3-0 Amical
4 22 janvier 1997 Braga, Portugal Drapeau du Portugal Portugal 1-0 2-0 Amical

Statistiques d'entraîneur

Statistiques de Didier Deschamps[9]
Saison Club Division Pays Matchs Victoires Nuls Défaites  %Victoires
2001 - 2002 AS Monaco Ligue 1 Drapeau de la France 41 14 13 14 34.1
2002 - 2003 AS Monaco Ligue 1 Drapeau de la France 44 24 10 10 54.5
2003 - 2004 AS Monaco Ligue 1 Drapeau de la France 56 29 16 11 51.8
2004 - 2005 AS Monaco Ligue 1 Drapeau de la France 57 28 18 11 49.1
2005 - Septembre 2005 AS Monaco Ligue 1 Drapeau de la France 9 2 2 5 22.2
2006 - 2007 Juventus FC Série B Drapeau de l'Italie 45 30 11 4 66.7
2009 - 2010 Olympique de Marseille Ligue 1 Drapeau de la France 50 30 10 10 60.0
2010 - 2011 Olympique de Marseille Ligue 1 Drapeau de la France 52 26 17 9 50.0
2011 - 2012 Olympique de Marseille Ligue 1 Drapeau de la France 19 8 7 4 42.1

Dernière mise à jour le 18 Novembre 2011

Stades

En son honneur, l'Aviron bayonnais football club renomme en juillet 2000 son stade en stade Didier-Deschamps. L'ancien nom de ce stade d'une capacité de 3 000 places, dont 1 500 assises, est stade du grand basque. C'est à l'Aviron bayonnais que Didier Deschamps fait ses premiers pas dans le football dans la catégorie benjamins à la fin des années 1970[10],[11]. Un deuxième stade portant le nom du joueur se trouve dans le département du Nord. Le samedi 31 août 2002, la commune d'Halluin rebaptise le stade principal de la ville en stade Didier-Deschamps en présence du joueur[12].

Annexes

Bibliographie

  • Dominique Rouch, Didier Deschamps: vainqueur dans l'âme, Edition n°1, 2001, 216 p. (ISBN 2846120315) 

Liens externes

Notes et références

  1. Deschamps avec les espoirs
  2. France Football, p. 12, n°2064, 29 octobre 1985.
  3. « Deschamps s'y verrait bien », L'Équipe, 16 juin 2008.
  4. http://www.om.net/fr/Saison/101002/Actualites/40123/Didier_Deschamps_succedera_a_Erik_Gerets
  5. Deschamps reste à l'OM sur laprovence.com, 6 juin 2011. Consulté le 6 juin 2011
  6. Didier Deschamps sur http://www.fff.com. Consulté le 12 décembre 2010
  7. a et b (en) France - Footballer of the Year sur rsssf.com, 20 février 2009. Consulté le 30 novembre 2009
  8. Fiche de Didier Deschamps sur footballdatabase.eu
  9. Site de La ligue de Football Professionnel
  10. « En bref », dans Le Parisien, 9 juillet 2000, p. Sport [texte intégral (page consultée le 24 octobre 2011)] 
  11. PCM, « Didier Deschamps inaugure un stade à son nom au Pays Basque », dans TVA Nouvelles, 8 juillet 2000, p. Sports [texte intégral (page consultée le 24 octobre 2011)] 
  12. Brandodean, « Le Champion du Monde de Football Didier Deschamps donne son nom à un stade d'Halluin » sur brandodean.over-blog.org, 11 juillet 2008. Consulté le 24 octobre 2011

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Didier Deschamps de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Didier Deschamps — Personal information Full name Didier Claude Des …   Wikipedia

  • Didier Deschamps — im Jahr 2000 Spielerinformationen Geburtstag 15. Oktober 1968 Geburtsort Bayonne, Frankrei …   Deutsch Wikipedia

  • Didier Deschamps — Saltar a navegación, búsqueda Deschamps Nombre Didier Deschamps Nacimiento 15 …   Wikipedia Español

  • Didier Deschamps (danseur) — Pour les articles homonymes, voir Deschamps. Didier Deschamps Naissance  1954 Lyon Activité principale Chorégraphe, danseur, pédagogue Style …   Wikipédia en Français

  • Stade Didier Deschamps — Daten Ort Frankreich Bayonne, Frankreich Koordinaten …   Deutsch Wikipedia

  • Deschamps — ist der Nachname mehrerer Personen: Antony Deschamps (1800–1869), französischer Dichter Bernard Deschamps (* 1944), französischer Eishockeytorwart Chrétien Deschamps (1683–1747), französischer Dichter Claude Deschamps (1765−1843), französischer… …   Deutsch Wikipedia

  • Deschamps — (French pronunciation: [deʃɑ̃]) is a common family name of French origin, which means from the fields , from the French word champ = field . Didier Deschamps (born 1968), football player and manager Émile Deschamps (1795–1871), French poet… …   Wikipedia

  • Didier — ist ein französischer männlicher Vorname[1], die französische Form des lateinischen Vornamens Desiderius, der sich vom lateinischen Verb desiderare (wünschen, begehren) ableitet. Inhaltsverzeichnis 1 Bekannte Namensträger 1.1 Vorname …   Deutsch Wikipedia

  • Didier — is a French name. It comes from the Latin name Didius, which was used in antique Rome (as in Titus Didius, 1st century BC, and the Roman emperor Didius Julianus 132 193). During the 5th century AD, with the christianisation of ancient pagan names …   Wikipedia

  • Deschamps — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Deschamps est un nom de famille notamment porté par : Jean Deschamps (XIIIe siècle), architecte français ; Eustache Deschamps dit …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”