Bouchain (Nord)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouchain.

50° 17′ 04″ N 3° 19′ 04″ E / 50.2844444444, 3.31777777778

Bouchain
Image illustrative de l'article Bouchain (Nord)
Administration
Pays France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Valenciennes
Canton Bouchain
Code commune 59092
Code postal 59111
Maire
Mandat en cours
Jacques-Pierre Boltz
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut
Démographie
Population 4 126 hab. (2008)
Densité 333 hab./km²
Géographie
Coordonnées 50° 17′ 04″ Nord
       3° 19′ 04″ Est
/ 50.2844444444, 3.31777777778
Altitudes mini. 31 m — maxi. 100 m
Superficie 12,39 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Bouchain est une commune française, située dans le département du Nord et la région Nord-Pas-de-Calais.

Sommaire

Géographie

Communes limitrophes

Toponymie

Bulcinius, Amplissima collectio;899. Bulcen,Balderic. Bulcem. Bouchem. Bulcheng. Bouching. Buccinium,Gallia christiana. Buchemium. Bochanium [1]

Histoire

Héraldique

blason

Bien que le blasonnent traditionnel soit : D'argent à une porte crénelée de gueules[2]. , les écus portent une tour de gueules, plutôt qu'une porte crènelée. La tour est ronde, crénelée de cinq pièces, ajourée et maçonnée de sable et ouverte du champ sur une gravure des albums de Croÿ datant de 1609. Elle est carrée, couverte et flanquée de quatre tours sur le sceau ad causas des échevins au moyen-âge et sur l'écu utilisé par la commune[3].

blason

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983 1995 Albert Leduc Divers droite  
1995 1995 Jean Dhollande PCF Conseiller général du Canton de Bouchain (1985-1995) Décédé en cours de mandat
1996 2008 Michel Caron PCF  
2008 en cours Jacques-Pierre Boltz SE Responsable dans le transport
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants depuis 1793 est connue à travers les recensements de la population effectués à Bouchain depuis cette date :

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population - 1 128 1 102 1 198 1 183 1 148 1 401 1 463 1 577
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 1 632 1 501 1 504 1 607 1 685 1 763 1 859 1 405 1 527
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 1 760 1 716 2 214 1 732 2 076 2 434 2 402 2 421 2 812
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
Population 3 505 3 916 4 826 4 543 4 317 4 283 4 187 4 174 4 126
Notes, sources, ...
Sources - Nombre retenu jusque 1962 : base Cassini de l'EHESS[4] et à partir de 1968 : Insee (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[5],[6],[7]


Pyramide des âges

Pyramide des âges à Bouchain en 2007 en pourcentage[8].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
5,2 
75 à 89 ans
10,3 
14,0 
60 à 74 ans
15,4 
22,5 
45 à 59 ans
21,4 
19,3 
30 à 44 ans
18,4 
21,2 
15 à 29 ans
17,6 
17,7 
0 à 14 ans
16,2 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[9].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments

les fortifications
Elle se dresse en « ville haute ».
C'est sur la plate-forme de la tour d'Ostrevant qu'Hitler s'est fait expliquer le déroulement des combats de mai 1940.
  • La gare de Bouchain se situe à l'extrémité de la « ville basse », sur l'axe Cambrai-Valenciennes.
  • Quelques vestiges des fortifications en bordure de l'Escaut : le bastion des Forges et une partie de sa courtine, vestiges de l'enceinte fortifiée (XVIe siècle)
  • Le musée d'Ostrevant, installé dans la tour du même nom, à Bouchain.
Hommage au 45e RI - combats de mai 1940.

Personnalités liées à la commune

Nées à Bouchain

  • Aldebert (VIIIe s.), fils de Charles Martel, petit-fils de Pépin de Héristal, comte d'Ostrevant qu'il gouverna au nom de Pépin le Bref dont il épousa la fille, Reine. Ils eurent dix filles.
Erreur : Il n'est pas l'enfant de Charles Martel, sa lignée est toute autre ; enfin Reine ou Regina ne font qu'une parmi neuf et non dix enfants d'Adalbald Ier Comte d'Ostrevent et de sainte Rictrude qui, elle, est bien la fille d'Aude, sœur cadette de Clotilde (l'épouse de Thierry III fils de Clovis II). Elles sont les sœurs de Pépin de Herstal ...
Adalbald ou Aldebert vient d'une lignée à l'origine saxone et qui se trouvait à partir de 507 à Arras, Cambrai, le Vermandois, le Ponthieu et le Ternois. Si Reine et Aldebert ont eu neuf filles : sainte Ragenfrede (ou Remfroye qui suit), Hélène, Avec (ou Ève) aura une liaison avec Hugues l'Abbé (fils de Charlemagne et de Régine ou Reine), Neptaline, Rose, Célestine, Pauline, Charlotte et Euphrosyne ou Ambrosine.
Charlemagne, en maître, reprit leurs biens et les affecta selon son bon vouloir. Ce n'est qu'ensuite (860-890) que l'on trouvera une maison d'Ostrevent (dont Anselme II ci-après est l'un des plus connus)
  • Remfroye ou aussi Ragenfrede, l'ainée des neuf sœurs, sera à l'instauratrice de la fondation du monastère que son père fera construire sur ses terres de Denain ; sainte Remfroye en fut la première abbesse.
  • Anselme II de Bouchain, dit le Barbu, (XIe siècle) comte d'Ostrevent, deuxième châtelain héréditaire de Valenciennes, seigneur de Bouchain, de Denain, de Ribemont (02) — où il est le troisième seigneur à porter ce prénom (le premier n'étant pas de cette famille), de Château-Porcien (08), ..., donateur[10] en 1077 des terres à Pecquencourt pour l'emplacement et la fondation de l'abbaye d'Anchin (détruite en 1792). Parti en croisade le 15 août 1096 de l'abbaye d'Avelin, il est envoyé par Godefroid de Bouillon en tant qu'ambassadeur des Francs auprès de l'empereur grec pour demander des explications à Alexis Comnène sur certains agissements de certaines troupes d'élite de l'armée grecque, les Petchenègues. Il est tué le 24 février 1099 (touché à la tête par un rocher lancé par une machine de guerre au siège qu'il soutenait contre Archas, l'actuelle Tell Arqa).
  • Philippe Petit, prieur Dominicain, né le 3 juillet 1598, mort à Douai le 14 avril 1661, est l'auteur de L'Histoire de Bouchain.
  • Charles Philippe Dehault de Lassus, né le 18 octobre 1714, maire héréditaire de Bouchain, mort à Wavrechain-sous-Faulx le 9 juin 1782, a été inhumé dans le cimetière de Bouchain.
  • Pierre Antoine Joseph du Monchaux, savant médecin des armées du roi, né en 1733, mort à Saint-Domingue en 1766.
  • Pierre Charles Dehault, marquis de Lassus, seigneur de Saint-Vrain et de Luzières, né le 9 mars 1738, dernier maire héréditaire de Bouchain, gouverneur de la Louisiane, est mort à Sainte-Geneviève, comté du Missouri.
  • Placide Antoine Joseph Poncin, (1741-1794) était membre de l'assemblée constituante.
  • Pierre Charles Joseph Laurent, marquis de Villedeuil, fils de Pierre Joseph, né le 11 octobre 1742, mort à Paris le 28 avril 1828, nommé par le roi contrôleur général des Finances (1787) qui lui confie le secrétariat d'État (1788).
  • Henri Alexis, baron de Tholosé, né le 18 juin 1781, général de division, commandant-gouverneur de l'École polytechnique (1831-1839) est mort à Paris le 14 mai 1853.
  • Pierre François Dumont, né le 12 janvier 1789, mort le 27 juillet 1864 à Ferrière-la-Grande, est le fondateur de l'industrie métallurgique dans le Nord de la France.
  • César Joseph Dronsart, né le 14 juillet 1800, mort à Paris le 23 juin 1853, docteur en médecine, auteur de différents ouvrages et fondateur de l'hospice de Bouchain.
  • Aimé Auguste Pilate, dit Auguste Pilati, né le 29 septembre 1809, compositeur de musique qui eut ses heures de gloire.
  • Antoine Joseph Napoléon Lespès, dit Léo Lespès, plus connu sous le pseudonyme de Timothée Trimm, est né le 25 mars 1815, mort à Paris le 22 avril 1875. Célèbre chroniqueur, littérateur et publiciste savant, il fut, en 1862, l'un des fondateurs et collaborateur du Petit Journal.
  • Théophile Louis Henri Wyart, né le 12 octobre 1839, mort à Rome le 18 août 1904, zouave pontifical (1860), novice à la Trappe du Mont-des-Cats : Dom Sébastien Wyart (1872), ordonné prêtre à Rome (1877), prieur puis supérieur de l'abbaye du Monts-des-Cats.
  • Uriane Jean-Baptiste Sorriaux, né le 12 juillet 1859, député, maire de Courrières.
  • Amédée Joseph Dherbécourt, né le 30 mars 1865, ancien sénateur de la Seine (IIIe République).

Mortes à Bouchain

  • Guillaume IV de Bavière, comte de Hainaut et d'Ostrevant meurt au château (donjon) de Bouchain le 31 mai 1417.
  • Tanneguy IV du Chastel meurt en sauvant la vie de Louis XI qui assiégeait Bouchain en mai 1477.
  • Guillaume Joseph de Hault, seigneur de Lassus, maire de Bouchain le 7 juin 1719, mort le 31 décembre 1729, est inhumé dans le chœur de l'église de Bouchain.

Liées à Bouchain

  • Pépin de Héristal, duc d'Austrasie (679-714), maire de Neustrie (687-714), bisaïeul de Charlemagne, eut de sa femme légitime Plectrude, deux fils qui moururent avant leur père mais, bien que l'ainé des fils de Pépin laissa un héritier, il choisit, pour lui succéder, Charles Martel, fils de sa courtisane Alpaïde d'Avroy.

Annuaire statistique du département du Nord, Lille, 4e année,1832, rédigé par Demeunynck et Devaux - BOUCHAIN : "C'est une erreur de croire que cette ville a été bâtie par Pépin de Héristal, maire du palais, dans l'endroit même où il défit le roi Théodoric; car la bataille qui le rendit maître de ce prince et de son royaume se donna l'an 697, entre Péronne et St Quentin, à Tertri-sur-Domignon, éloigné d'environ quinze lieues de Bouchain". Étude sur le Comté d'Ostrevant par Émile Carlier-Bracq, 1875 : " La colline, baignée par les derniers flots de la Sensée, n'a pas attendu Pépin de Héristal pour être habitée dans sa partie basse et posséder un nom. Ce qui est probable, et peut suffire à mériter de la Ville de Bouchain certaine gratitude, est que Pépin fit un castellum en 691 dans la partie haute de Bouchain, qui devint la résidence du comte d'Ostrevant, Lambres (ancienne résidence) ayant été fortement amoindrie par les donations de Maurand à l'abbaye de Merville".

  • La Maison d'Ostrevant tint ce Comté du X au XII°s. (après plusieurs carolingiens au X°s., la tenant eux-mêmes d'envahisseurs danois installés depuis plusieurs siècles à Arras & Quentovic).
  • Baudouin IV de Hainaut dit l'édifieur, achète une partie de ses terres à son demi-frère, Godefroid II d'Ostrevant, né en 1127, décédé le 7/04/1163, fils de Godefroid I dit Geoffroy de Bouchain, aussi dit de Ribemont et de Yolande de Wassemberg, qui était veuve de Bauduin III, comte de Hainaut.
  • Thierry d'Alsace bat, par vengeance, en 1150 Baudouin IV de Hainaut à Bouchain
  • Jacqueline de Bavière, née au Quesnoy le 15 juillet 1401, monte sur le trône du Hainaut (1417) à la mort de son père Guillaume IV. Mariée, en secondes noces, à son cousin Jean IV, duc de Brabant, celui-ci la laisse se faire dépouiller de ses possessions par son oncle Jean de Bavière, évêque de Liège. Désespérée, elle quitte Valenciennes, où elle se trouvait avec sa mère et, prétextant un repos nécessaire, elle se rend dans le comté d'Ostrevant, au donjon de Bouchain, là où est mort son père; mais elle n'y passe qu'une nuit et le lendemain matin, le 6 mars 1421, avec l'aide du chevalier d'Ostrevant, sire d'Écaillon, elle part à Calais où elle embarquera vers l'Angleterre. Jacqueline de Bavière, dernière comtesse d'Ostrevant, mourut de tuberculose le 8 octobre 1436 à Teilingen et fut inhumée à La Haye.
  • Léonor Marie du Maine du Bourg Maréchal de France, participe au siège de Bouchain en 1676.
  • Jean Pierre de Selve défend Bouchain, assiégé par le duc de Marlborough, en 1711.
  • Claude Sylvestre Colaud, général de brigade, se replie à Bouchain le 23 mai 1793.
  • François Joseph Kirgener, baron de Planta, lieutenant dans le corps royal du génie, arrêté, comme suspect, à Bouchain en 1793, par ordre du Comité de salut public.
  • Karl Philipp de Schwarzenberg, commandant une partie de l'avant garde du prince de Cobourg, reçut l'Ordre militaire de Marie-Thérèse le 27 avril 1795, après un combat entre Bouchain et Cambrai.
  • Charles Bourseul (1829-1912), inventeur du téléphone. C'est à Bouchain que le père de Charles Bourseul, officier sous la Restauration, s’est marié le 1er décembre 1824, mais il dut démissionner. Les époux quittèrent la France pour s'établir à Bruxelles où naquit leur fils Charles, le futur inventeur du téléphone, le 28 avril 1829, (G. Babin, « Le téléphone, invention française », L'Illustration, 21 novembre 1908). Ils devaient revenir par la suite dans la région et habiter pendant quelques années Douai. À Bouchain comme à Douai, il y a une rue qui porte le nom de Charles Bourseul.
  • Claude Mairesse, Docteur en médecine - officier au 45ème RI - en fonction à Bouchain pendant les combats de mai 1940.

Bibliographie

  • Histoire de Bouchain, par le Père Philippe Petit de l'ordre des frères Prêcheurs,natif de Bouchain,imprimée à Douai en 1659 et réimprimée en 1861.
  • Gallia Christiana
  • Cameracum Christianum
  • Journal du siège de Bouchain (1711) sans date, lieu d'impression, ni nom d'imprimeur.
  • Notices Biographiques sur les personnes remarquables nées dans la ville de Bouchain (Nord) par Et. A. Leignel - Lille - Imprimerie Lefebvre-Ducrocq - 1905.
  • Histoire de la Ville de Bouchain par Et. A. Leignel - 1925.
  • Bouchain - le Château - La Tour d'Ostrevant - Les Fortifications par Jules Duvivier - Société d'Édition du Nord - Lille 1934
  • D'Alpaïde à Charlemagne sous les Maires du Palais par Jules Lempereur et Jacques Morayns - 1980 - Imprimerie Smets à Blégny (Belgique)
  • La bataille de l'Escaut et de la Sensée - 2002 - réédition complétée - par M.Emile OBLED - Nord Patrimoine Edition

Voir aussi

Notes et références

  1. Page 397- Satistique archéologique du Département du Nord - seconde partie- 1867- Librairie Quarré et Leleu à Lille, A. Durand 7 rue Cujas à Paris - archive du Harvard College Library - numérisé par Google Books
  2. Site officiel de la ville de Bouchain
  3. "Les Amis de Bouchain et de son Musée"
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 25 juillet 2010
  5. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 25 juillet 2010
  6. Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur Insee. Consulté le 25 juillet 2010
  7. Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur Insee. Consulté le 23 février 2011
  8. Évolution et structure de la population à Bouchain en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 25 juillet 2010
  9. Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 25 juillet 2010
  10. Cours d'Histoire nationale, par l'Abbé AJ Namèche, page 36

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bouchain (Nord) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bouchain — Bouchain …   Deutsch Wikipedia

  • Bouchain — is a commune of the Nord département . It is located in northern France, halfway between Cambrai and Valenciennes.Bouchain is a former part of French Flanders …   Wikipedia

  • Nord (departement) — Nord (département) Pour les articles homonymes, voir Nord (homonymie). Nord …   Wikipédia en Français

  • Nord (département français) — Nord (département) Pour les articles homonymes, voir Nord (homonymie). Nord …   Wikipédia en Français

  • Bouchain — (spr. Buschäng), Städtchen an der Schelde im Arrondissement Valenciennes des französischen Departements Nord; Festung 3. Ranges, in der oberen Stadt 4 Bastionen, in der unteren 2 Hornwerke; kann unter Wasser gesetzt werden; Salzsiederei,… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Bouchain — (spr. būschäng), Stadt und Festung vierter Klasse im franz. Depart. Nord, Arrond. Valenciennes, an der Schelde und der Nordbahn, mit Glasfabrik und (1901) 1227 Einw. Die Umgegend kann unter Wasser gesetzt werden. – B., zuerst Succinium genannt,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Bouchain — (Buschäng), feste Stadt in Frankreich, Depart. Nord, an der Schelde, mit 1500 E., Zuckerfabrikation und Gerberei …   Herders Conversations-Lexikon

  • Bouchain — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Toponyme Bouchain, commune française du Nord. Patronyme Patrick Bouchain, architecte français Autres Le bouchain est une partie de la coque d un bateau.… …   Wikipédia en Français

  • Nord (département) — Pour les articles homonymes, voir Nord (homonymie). Nord …   Wikipédia en Français

  • Armorial des communes du Nord-1 (A-C) — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des communes du Nord de A à C. Sur les autres projets Wikimedia : « Armorial des communes du Nord 1 (A C) », sur Wikimedia Commons (ressources multimédia) Autres pages:… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”